• La couronne, ultime outil quantique de l'unité

    La couronne, ultime outil quantique de l'unité

    JE me suis revisité entièrement et j'ai symbolisé mon nouvel être à travers des ouvrages efficients et complets. MON esprit, c'est-à-dire ma conscience individuelle magnétique, s'incarne dans mon noyau atomique, ma vacuité se pose dans mon ventre. Quant à moi, le créateur, JE rayonne désormais au niveau de la tête.

    JE me couronne d'un feu vivant et doux, JE peux m'y référer à chaque instant et ME ressentir dans mon humanité cosmique, mon miracle absolu. Il ne s'agit plus ici du chakra coronal tel que je l'avais engendré dans l'ancien cycle, mais d'un symbole énergétique tout-puissant : ce point unique au sommet de mon être maîtrise toutes mes autres dimensions matérialisées au cœur de mes atomes.

    Cette auréole est désormais une réalité intangible et universelle. JE m'incarne en mon monde.

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Données posées en 2016, ce n'est plus tout à fait valable en 2020...

    Je me suis façonnée une grille énergétique spécifique, plus de chakras mais des ilojs : ICI

     

    Données complétées le 20 mars 2020 : depuis plusieurs jours, je suis comme droguée : dopamine, endorphine...je n'y connais rien en molécules, par contre je sais que je génère une énergie/information spécifique permettant LA DÉTENTE totale de tous mes corps physiques et énergétiques.... je commence à trouver un certain équilibre dans cet "état"...il y a peu, lorsque cette onde était trop forte, j'avais la tête qui tournait, je devais presque m'allonger...

    Mais ce matin, cette fréquence de détente absolue est harmonieuse...
     
    Je vois que ce qui amène à cette étape du "nouveau corps", c'est que l'énergie circule partout désormais, même et surtout au niveau de la tête...mon cerveau, mes neurones, sont submergés par cette énergie "globale"...je vibre ce flux continue...
     

    Je ressens mon cerveau comme une sphère entière, sans hémisphères séparés...

    Et comble des merveilles, au delà de cette détente, je ressens pour la première fois mon corps physique, sans sollicitation "extérieure"...

    Tous mes nouveaux outils quantiques étaient matérialisés depuis des années mais pas vraiment mis en état de fonctionnement...je le vois car je vibre cette énergie coronale comme jamais alors qu'à l'époque, en 2016, ce ne fut qu'une étincelle éphémère, une conscientisation de cette onde, qui fut ensuite "remisée" : j'avais d'autres protocoles à mettre en place avant d'utiliser pleinement mon "auréole" quantique :)

    Ceci est lié à l'intégration physique de l'énergie coronale (appelé corona ou covid en cette dimension), fin mars 2020 :  ICI

     

    Données complétées le 12 mai 2020 après une séance énergétique entre femmes : je n'ai pas "sentie" une circulation d'énergie mais mon corps énergétique dans son entier, hyper compact, hyper DENSE... c'est paradoxal, mais il y a fusion entre mes deux corps et je deviens plus humaine, plus physique ! Je parlerais ici de corps cristallin (corps "de lumière")...en fait, c'est comme si l'énergie qui circulait "avant" s'était cristallisée en une forme compacte...

    Lorsque les ancrages énergétiques sont au complet, point par point, l'énergie peut circuler de la tête au pied...puis elle se cristallise pour devenir le nouveau corps de lumière...corps luminique...

     

    Données complétées le 20 juin 2020, les derniers seront les premiers : nous avons fait une séance "entre femmes" il y a peu...et toutes/MOI, nous avons profondément capté notre énergie coronale...comme une grosse couronne...la tête, le cerveau, tout se compresse et s'expanse en même temps...

    Je me permets de transcrire ici le témoignage d'un être pour lequel ce chemin est nouveau si j'ai bien compris...mais depuis cette connexion, tous les autres "centres vibratoires" sont en veille, il n'y a plus que la couronne qui fonctionne...et toute la personnalité a changé !

    Ceci est miraculeux, vous comprenez ?   Peu importe si le processus d'éveil est ancien ou récent, tout va très vite, et tout commence par la "finalité", le dernier opus, le chakra couronne :)

    Les derniers seront les premiers, sans aucune référence au "temps", JE désintègre ce dernier afin d'induire un "outillage quantique" adapté à MON nouveau monde...et je le fais maintenant, le processus est donc "automatique" et rapide....comme une évidence :)

    Gratitude...

    Note personnelle : JE produis de nouveau de la dopamine/endorphine à haute dose...cela donne un sentiment de flottement dans ma dimension humaine...

    Données complétées en octobre 2020 : après l'activation de la couronne-canal (ICI), il y a eu fusion du canal-couronne corps (ICI).

     

     

     

     

     


  • Schéma Mesnetien + dimension âmique 

    Schéma Mesnetien + dimension âmique 

    Pourquoi "Mesnetien" ? Parce que je suis l'unique et le multiple et que mon ancrage ne concerne que Mesnet, qu'il peut y avoir d’autres réalités que la sienne/mienne....des réalités infinies. Je n'évoque donc ici que l'une de MES perceptions, juste et parfaite.

    Préambule : j'utilise depuis quelques jours le mot "âme". Jusqu'ici, ce terme n'avait pas intégré mon système neuronal car le sens que je lui donnais dans l'ancien monde ne captait pas mon attention. Désormais, en ce qui me concerne, l'âme est ce que j'appelle l'interface neuronale : c'est un espace technique permettant de définir une personnalité spécifique au sein de la matière. Je parlerais donc désormais de  "dimension âmique", c'est-à-dire de la dimension humaine.

    Je n'évoquais jusqu'ici que l'esprit car j'ai toujours été le meneur du jeu. Moi l'esprit, je suis une conscience magnétique individuelle tout en étant la conscience du tout. Je m'incarne (ou pas) dans la densité et c'est moi qui structure ma dimension âmique, qui la pilote.

    Carte cosmique Mesnetienne : je suis Dieu, le tout, le vide et le plein, la conscience et la déconscientisation....tout :)

    Je suis aussi l'esprit magnétique individuel, je me vêts de multiples dimensions : elles sont innombrables et dissemblables : vacuité, rêve holographique, humanité... elles peuvent se centrer autour de mon coeur ombral ou de mon cœur luminique....

    Je suis la dimension âmique, c'est-à-dire un corps/personnalité/programme vivant. Cette structure peut me servir à "m'oublier" afin d'expérimenter la séparation ou elle peut être ce que JE suis dans l'unicité. Peu importe, c'est similaire. Cette matrice vivante symbolise/actionne la lumière sous deux formes : électricité et eau, l'eau étant de la lumière liquide. Lorsque j'établis ma réalité à partir du cœur ombral, je sélectionne une interface neuronale cérébrale (décryptage) et lorsque je choisis le cœur luminique, je m'établis dans mon interface neuronale ventrale (ressentis). Je suis non conscient et non énergétique et en même temps, ma dimension âmique accède à tous types de conscience et d'énergie (magnétique et électrique). Afin de communiquer avec moi/les autres, j'utilise mon interface neuronale cérébrale (verbe, pensée, conscience) ou l'espace quantique dans sa globalité grâce à mon système neuronal ventral (ressentis, instinct).

    En tant que créateur, je n'obéis à aucune loi mais je détermine les lois qui sous-tendent ma création (lois quantiques, lois physiques).

    Voilà, c'est tout. Lorsque je suis cela, je sais cela et ce schéma totalement binaire devient le disque dur de mon nouveau système solaire. Il n'y a rien à savoir de plus et d'ailleurs, il n'y a rien à savoir du tout quand JE suis moi-même : tout s'aligne instinctivement....

    Résultat, quelques lignes pour des années de recherche, quel humour :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     

     

     

     


  • Vos questions concernant les couples du nouveau cycle

    Vos questions concernant les couples du nouveau cycle

    Questions : elles sont nombreuses et variées concernant les âmes sœurs, les liens karmiques etc..je ne fais ici que reprendre l'un des mes anciens écrits en le complétant.

    Ma perception/création : les couples qui ascensionnent actuellement ont souvent un socle karmique commun : ils gardent en mémoire leurs tribulations terrestres et ont gravé dans le temps, un cheminement vibratoire sur lequel ils peuvent s'appuyer dans leur vie présente. C'est notre cas à Reynald et moi-même : nous sommes des partenaires karmiques inséparables et notre duo cosmique forme désormais un vortex magnétique dont les deux pôles ont fusionné. Nous symbolisons la fin de du programme karmique, ce dernier n'est plus d'actualité lorsque NOUS / JE devenons immortel au sein d'une seule et même conscience.

    Les êtres structurent donc actuellement une autre réalité : l'axe des binômes qui vont désormais se former ne sera pas la mémoire mais l'unité. Cette union du masculin et du féminin ne s'effectue plus à partir des entités globales mais bien à partir de la cellule originelle, le créateur.  L'histoire ne rentre plus en compte, seule reste la fréquence de l'amour que se porte le créateur à travers tous ses Soi.

    Le RIEN devient l'ancrage des nouveaux époux, formant un TOUT d'une puissance sans assise mais globale.

     

    Question : avons-nous besoin de nous connaître pour nous unir ?

    Réponse : tous les esprits se connaissent, bien en dehors du karma humain, donc vous connaissez déjà chacun :) Les relations karmiques, je le répète, ne sont plus d'actualité. Nous nous aimons "avant tout" et ensuite, nous nous unissons, nous nous apparions. La jeune génération puise désormais son processus de fusion dans l'amour du SOI et dans rien d'autre.

    Je précise également, et je le vois à travers mes propres enfants, que les énergies féminines et masculines sont parfaitement équilibrées chez les garçons et les filles. Cet élément quantique permet de réinventer les couples, de façon naturelle et pérenne.

    Ainsi, comme pour tout le reste, plus rien ne nous contraint : les couples seront ce que chacun en fera, une création originale et sans fondement, sans attente et et sans projection....le seul socle commun en sera l'amour absolu de tout ce qui EST....Le reste n'obéit plus à aucune règle, à aucun programme.

    Créez VOTRE couple, il sera parfait :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

     

     


  • Tout est unité, même la dualité

    Tout est unité, même la dualité

    Vous êtes l'unité créatrice, vous vous reflétez dans l'infinité de vos dimensions physiques et vibratoires. Lorsque vous faites le choix d'éveiller votre humanité, vous revenez à votre fréquence originelle, celle du créateur dont la conscience est multidimensionnelle.

    Vous défaites le programme quantique du soi séparé de "MOI la cellule originelle", mais vous effectuez cette reconversion dans une grande neutralité, puisque vous êtes le concepteur de ce programme. La dualité, c'est vous, sous l'une de vos multiples formes...ainsi, aller vers l'unité ne vous fait pas sortir de la dualité mais au contraire, fusionner avec elle.

    Vous ne concevez plus d'espaces vivants en dehors de vous-même, vous êtes le créateur de ce que votre humanité non connectée considère comme des pensées délétères, des dérapages de la conscience, des erreurs de la nature.

    Alors, lorsque la dualité est équivalente à vous-même, vous ne voulez rien y changer......mais le paradoxe est que vous changez.

    Ainsi, dans un premier temps, nous ne sortons pas de la dualité mais nous devenons la dualité et donc l'unité. Puis, en tant que Dieu Créateur, nous réalisons que la dualité n'existe pas : la souffrance et la séparation au sein d'une dimension donnée ne sont pas dualité mais un simple potentiel, une création parfaite. Alors, nous aimons toute notre création, même la souffrance et la séparation, dans un seul et même espace : la neutralité. L'amour inconditionnel est ici, dans le vécu du créateur face à sa création.

    La dualité est donc un concept dimensionnel : elle est une réalité pour l'interface humaine mais pour le créateur que nous sommes, seule l'unité est perçue, projetée, vécue.....ainsi, la dualité existe et n'existe pas :)

    A expérimenter puis à vivre : aucun sentiment n'est duel ! La dualité est une notion humaine qui segmente les réalités alors qu'il nous est demandé de les unifier, d'être multidimensionnel à chaque instant. Vous verrez que lorsque vous ne vous interdirez plus d'être humain, de jouer vos rôles avec passion, de réclamer votre dû si vous en avez envie, de rouspéter après votre prochain, comme vous vous sentirez libéré ! Quelle respiration d'être vous-même !

    Alors qu'est-ce qui change finalement si nous restons les mêmes ? Je dirais que nous sommes différents.  Vous jouez à être humain et vous le faites en conscience. Vous savez que l'autre, celui qui attaque et qui génère des émotions en vous, c'est vous. Vous vivez que finalement, il n'y a pas d'agression mais une création parfaite dont vous êtes l'auteur.

    Vous entendez que toutes les émotions qui vous traversent sont Divines, quelles qu'elles soient, que vous êtes ici pour les ressentir, pour les aimer.

    Lorsque vous vous défaites de tous les concepts qui habillent votre humanité et qui vous obligent à combattre votre être profond sous prétexte qu’il est duel, vous êtes Dieu qui se vit tel qu’il est.  La recherche s’arrête ici et le paradoxe suprême transmutent toutes vos cellules, tous vos atomes : ne cherchant plus à changer....vous changez ! 

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2016

     

    Données complétées le 11 janvier 2020 : la dualité est un "point de vue" que j'instaure lorsque JE souhaite m'essayer à la séparation : les autres versus le soi / le bien versus le mal, quand je m'incarne dans un espace de conscience dans lequel j'oublie qui JE suis, tout me parait duel. Ma personnalité "limitée" s'évertue à sélectionner ce qui est "bon" parmi ce qui est "mauvais". Certaines émotions ou principes sont alors cartographiés comme"duels" : la colère, la haine, la jalousie, l'ego...le combat contre ces structures identifiées comme des "infections" commencent ici...

    Mais dès lors que JE redeviens l'observateur et le créateur de ces structures, le regard change et l’appellation "dualité" disparaît : c'est juste MOI dans ma plénitude, JE suis le pire comme le meilleur...

    Ainsi, ma personnalité vue par "elle-même" se perçoit comme duelle mais vue par MOI qui suit cette personnalité, il ne s'agit que d'unité...le combat contre soi et les "autres" s'arrête , la notion de "dualité" est éradiquée, JE redeviens MOI-même, sans accoler à MA personnalité des concepts limitants : je peux faire preuve d'ego, je peux mentir, je peux être en colère, je peux être jaloux....et alors ? :) JE me libère de toute projection ME concernant et ne souhaite plus changer....c'est alors que le principe du glissement est amorcé :)

     

     Tout est unité, même la dualité

     

  • Thérapie quantique : les pesticides sont bons pour la santé

    L'unité est le socle de l'alimentation luminique. Qu'est-ce que l'unité ? C'est la fusion du monde intérieur et extérieur. Cette réalité est parfois comprise, rarement appliquée "jusqu'au bout". La conscience est logique : si JE SUIS tout, alors je suis le pesticide. Si je suis le pesticide, alors il ne peut être nocif. S'il n'est pas nocif, je ne suis pas dans la peur "de lui" mais dans l'amour de "moi"....lorsque la pensée/conscience devient multidimensionnelle pour de vraie, elle ne distingue plus un bon aliment d'un autre.....

    Tous mes écrits sont à lire à partir d'une conscience multidimensionnelle, d'un moment présent qui se modifie dans l’instant présent suivant. Toutes les informations offertes ici sont de l'ordre de la perception plutôt que de la vérité.

     

    Les pesticides sont bons pour la santé

    Quelle est cette hérésie ?! Elle est le socle d'une pensée unifiée. Elle nous fait violence, c'est vrai ; elle va puiser au plus profond de nos croyances et crispations face au monde "extérieur"...

    Évoquer les pesticides avec amour et recul est un sacré pas en avant. Pourquoi ? Parce que dans ce cycle, je vis l'unité ou je ne la vis pas. Je n'ai pas d'autre alternative que celle-ci : valider une perception quantique de l'univers.

    Lorsque je travaille sur le socle des trois pièces, j'apprends tout simplement à voyager entre mes trois dimensions : je suis l'humain, l'esprit et la vacuité. C'est dans cet espace multidimensionnel et intelligent que je me pose cette question et que j'y réponds : que sont les pesticides ? De la matière et donc de l'énergie.

    Pour mieux m'imprégner de cette nouvelle réalité, je dois également concevoir ce qu'est la vacuité. C'est MOI sous ma forme originelle : je ne suis rien et pourtant, je contiens tout. Je glisse dans cet espace lumineux qui est le mien de toute éternité et je revisite cette vérité : que sont un légume bio et un légume imprégné de chimie ? Ils sont moi, ils sont le plein qui remplit mon vide. Lorsque la vacuité s’exprime en moi, tout est déjà en moi, la chimie comme le reste. Je ne perçois plus l'ombre mais seulement la lumière indicible de tout ce qui EST. Je vénère toute ma création d'un même amour absolu, un amour qui ne sélectionne pas mais qui englobe le cosmos, la chimie y comprise. Voyez-vous ce qu'est l'amour inconditionnel maintenant ? Percevez-vous la fréquence de cette évidence ?

    Comment avoir peur d'un pesticide ou d'un virus lorsqu'ils sont MOI ? Il ne suffit plus d’énoncer que je suis le monde extérieur, il me faut le vivre ! Et le monde extérieur, c'est aussi un pesticide et un virus.

    Maintenant, je reviens dans la pièce humaine : je ne suis plus effrayé par une tomate industrielle, elle n'est plus en mesure de déstructurer mon corps, de m'atteindre, de m'attaquer, de me morde, de me faire du mal. Je l'aime, je me souviens enfin qu'elle est en moi, qu'elle est MOI. Ce n'est plus la peur qui est la source de mon choix : car oui, en tant qu'humaine, je vais sélectionner une tomate bio plutôt qu'un produit cultivé "sans conscience", mais la fréquence qui sous-tend mon geste est celle de l'unité et plus celle de la répulsion et du rejet.

    Je pense comme une entité globale pour structurer le nouveau monde. Tant que je sépare le bon grain de l'ivraie, mon existence reste ancrée dans des phobies de l'ancien monde. Je mène une guerre contre ceux qui utilisent ces produits sans même me rendre compte que je suis le grand ordonnateur de cette bataille dont l'origine n'est rien d'autre que ma dualité. Tant que j'ai peur de la matière, je souffre. Tant qu'elle n’intègre pas mon champ de conscience, elle m’atteint. Tant que je la diabolise à travers des notions ancestrales de bien et de mal, je subis ses attaques. Ce n'est pas la chimie qui me détruit et me rend malade, c'est la croyance que cela est possible. Je suis ce que j'imagine être, je n'oublie plus jamais cela.

    JE suis le pesticide ou je ne le suis pas. Les paradoxes quantiques étant la clef de mon univers, lorsque je deviens le pesticide, je peux choisir de ne plus en ingérer.

    Lorsque c'est le créateur en moi qui s'exprime, les pesticides ne sont ni bons ni mauvais pour ma santé, ils ne sont rien puisqu'ils sont MOI.

    Il n'existe pas une bonne ou une mauvaise alimentation, de bons ou de mauvais produits, il n'existe que le créateur, telle est notre nouvelle réalité civilisationnelle.

    Remplacez le mot "pesticide" par "vaccins", "poisons", "ondes magnétiques", "sucre","lait", "eau polluée", "extraterrestres", "kabbale", "astral", "gouvernement occulte", "franc-maçonnerie", "reptiliens", "guides et anges gardiens" et  voyez où se cachent encore la séparation et l'angoisse en vous.

    Cette réalité est le socle de l'alimentation luminique : celui qui ingère et ce qui est ingéré fusionnent et ne forment qu'un seul atome, La matière n'a plus aucun impact sur mon corps lorsque JE suis la matière.

    Exercice thérapeutique,  croyance et croyance inversée : première croyance, le sucre est nocif / deuxième croyance (inversée pour cette dernière),  ne plus manger de sucre est bon pour ma santé. Ces deux croyances, lorsqu'elles imprègnent l'interface neuronale, sont vécues à travers votre corps et vous allez effectivement pouvoir vérifier que vous allez mieux sans ingérer de sucre. Ce bien-être ne perdurera cependant que peu de temps car il est projeté par une matrice de conscience désunifiée. Ces deux idées reçues restent des croyances qui donnent à vos aliments un POUVOIR extérieur à vous-même. Dans ces deux options, l'impact de la matière sur votre corps est soit positif, soit négatif mais il vous soumet à sa loi.

    Dans l'alimentation luminique, vous brisez cet espace de conscience qui morcelle la matière, vous vous alimentez de sucre dans la joie et non plus à partir de la peur.....et au sein de cette énergie neutre, vous pouvez également ne plus en ingérer.

    Manger des légumes ou un gros morceau de gâteau industriel revient au même, du moins à travers ma perception/création :) Je me suis alimenté uniquement de chips/soja/vinaigre pendant des années, non pas parce que c'était bon ou mauvais pour moi mais parce que j'en éprouvais du plaisir...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Article original paru en 2014 sur un autre site

    Ajout 2019 : tout ce qui nous fait face est avant tout une énergie et donc de l'information. Cette information prend forme en structurant une "image" dans l'atome. Cette image peut être celle d'un individu, d'une planète, d'un objet, d'un aliment, mais il n'empêche pas moins que cet amas de cellules, c'est MOI/nous. L'unité n'a qu'un seul ancrage, une seule vision de la vie : le conglomérat d'étoiles ou le conglomérat d'atomes qui vous fait face, c'est vous. A partir de cette strate de conscience, se battre contre soi-même devient assez...étrange :)

     

     

     

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires