• Vous êtes la neutralité avant d'être l'amour

    Vous êtes la neutralité avant d'être l'amour

    Vous êtes la neutralité avant d'être l'amour

    La neutralité est le socle de votre être unifié. Il ne s'agit plus ici d'aimer autrui mais de percevoir l'autre comme étant le fruit de votre création. Vous observez alors tous ces « soi » qui vous composent dans une infinie neutralité. A partir de cette nouvelle fréquence, de cette nouvelle structure de pensée, vous pouvez enfin évoquer l'amour car ce dernier est pur, sans affect, sans projection puisqu'il ne sépare plus rien ni personne de vous-même.

    Ainsi, vous pouvez l'affirmer, vous vous aimez infiniment : vous aimer aussi fort est le seul et véritable pouvoir que vous désirez vous octroyer. Cet amour ne concerne que vous, ne jaillit que de vous et ne pénètre que votre propre cœur puisque vous êtes le créateur à travers vous, à travers tous......et dans ce sentiment immense d'amour de vous, vous vibrez d'un amour illimité  pour tout ce qui EST.....vous aimer VOUS c'est aimer les autres, c'est aimer chacun d'entre nous.

    La fréquence de neutralité devient ainsi un véritable flux d'énergie d'amour qui ne valide ni la notion de bien ni la notion de mal mais celle de la perfection.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2015

     

    La neutralité, fréquence de l'absolu

     

    Données complétées en mars 2020 :

    Dans cette dimension, JE ne peux aimer "l'autre" sans limite...c'est extrêmement compliqué d'appliquer ce qui a été compris : aimer autrui est la seule option, le seul remède...oui...mais non, impossible !
    Ainsi, dans le "programme spirituel", J'institue "l'amour inconditionnel"; ici, je vais m'efforcer d'aimer chacun, même (surtout !) "ceux" qui m'ont fait mal...c'est un chemin difficile mais qui a du sens. Ce "travail" porte ses fruits, cette forme d'amour "conscient" est la plus haute marche d'évolution de ce monde arriéré....mais ce n'est qu'une marche...elle n'est pas suffisante pour "ce qui vient"...
     
    Il s'agit de m'aimer MOI en nous. Autant "aimer autrui" (surtout lorsqu'il s'agit d'un rôle de prédateur, de violeur, de tueur, de voleur, de manipulateur) est impossible, autant m'aimer est banal et simple.
    Plus de "travail" ici, d'évolution, de graduation. Le concept de "l'amour inconditionnel" est un beau "manteau d'amour", mais ce dernier se déchire invariablement devant la réalité : d'un coup, surtout en ces temps troublés, je déteste "l'autre", je suis en colère après "lui", je voudrais le voir disparaître...
     
    JE m'aime à travers nous...même lorsque JE suis le prédateur, le violeur, le tueur, le voleur, le manipulateur...et il m'est "possible" de vivre cette évidence, même dans MA dimension humaine...cet amour pour MOI est pensé, conscientisé, verbalisé, énergétisé, tout bêtement...il n'est plus envisageable de ne pas ME voir en "l'autre" et donc de m'aimer "en lui"...
     
    C'est un amour neutre, qui ne fait pas plus de bruit que cela, mais qui "éclaircit" tout, qui donne du sens à "tout"...JE vois alors MA souffrance en "eux" qui sont MOI : JE suis la peur et la colère et cette onde ME fait vibrer le pire, JE ne peux qu'attaquer et mordre, détruire et salir...
     
    MES interfaces neuronales sont désormais "calées" sur MOI. JE pense "l'autre" en MOI, JE m'aime en "lui"...et c'est vraiment très ordinaire à vivre...devenir la cellule originelle et incarner cet "état" dans la matière est "faisable" en ce cycle...c'est simplement gravé dans un espace neuronal, sans plus aucun doute...c'est vécu sans question, c'est juste la seule réalité instituée et cette dernière efface les questions...c'est apaisant de "ressentir" que JE ne suis plus entre les mains de personne, qu'aucune kabbale dirigée par "un autre" ne peut m’atteindre puisque JE suis la kabbale et "l'autre".
     
    Le regard sur cette fin d'un monde n'est plus le même...il est empli d'amour pour MOI, pour MON œuvre. Il est tendre face à tous ces codes quantiques/individus que JE manipule en totale conscience de MOI-même...
     
    C'est bien MOI, la cellule originelle, qui m'exprime ici...et cela ne change rien à MON humanité...JE vis un quotidien "normal", tout en étant ce que JE suis sur d'autres plans...JE n'existe pas pour être vu, mais pour être MOI...ainsi, plongée dans le processus actuel d'irradiation, MON humanité est tranquille, sereine...elle comprend toutes les étapes qui sont amorcées puisque J'en suis à l'origine à travers "elle/moi" :) ...
     
    Aimer autrui fut un chemin si lourd et alambiqué ! M'aimer en nous est si tangible !...

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :