• Vous désirez tant créer...et vous détruisez tout !

    Vous désirez tant créer...et vous détruisez tout !

    Vous désirez tant créer...et vous détruisez tout !

    Dans votre relation aux autres, vous êtes toujours dans l'exigence. Vous souhaitez être aimé et cependant, vous faites porter à autrui tous vos manques et vos besoins. Sans même vous en rendre compte, alors que vous imaginez construire une union sacrée, vous faites fuir celui que vous convoitez.

    Voyez comme vous l'amenez à se disculper en permanence, à vous rendre des comptes, encore et encore. Vous n'êtes pas satisfait de ce qu'il vous offre, vous ne désirez qu'une chose, c'est qu'il soit différent. Vous êtes tellement obsédé par les preuves d'amour qu'il doit vous soumettre, que vous n'envisagez pas une seconde que c'est votre façon d'aimer qui est la source du problème. Dès lors que la fréquence du besoin est la vôtre, aucune liaison durable n'est envisageable.

    La dépendance à l'autre doit être conscientisée en ce cycle : votre passion dévorante pour celui dont vous souhaitez partager l'existence est une pathologie, aucunement un bienfait. Vos pulsions dévorantes induisent suspicion, jalousie, insatisfaction et douleur de part et d'autre.

    Lorsque vous n'êtes pas capable de prendre ce que vous offre l'autre dans la gratitude, mais qu'au contraire vous exigez de lui qu'il vous donne mieux et plus, vous suscitez une réaction instinctive chez votre partenaire. Vous lui demandez de remplir votre vide existentiel et à cela, il n'a qu'une réponse à vous soumettre : prendre de la distance avec votre univers émotionnel déstructuré et vos projections erronées.

    Aimez l'autre, c'est le laisser partir, telle est la réalité du nouveau cycle. Cet adage s'ancre dans la paix du cœur : dès lors que vous vous aimez, vous aimez l'autre, vous lui souhaitez le meilleur, vous ne lui soumettez plus aucune exigence de votre part. Pourquoi le feriez-vous puisque vous êtes perpétuellement en paix et dans la béatitude ? Que cet être partage votre quotidien est une bénédiction mais en rien une nécessite. Il a toute latitude d'organiser sa vie comme bon lui semble, cela ne génère plus aucune crispation en vous.

    Sachez que lorsque vous vivez ainsi, l'autre n'aura qu'un seul souhait : répondre à votre amour et rester à vos côtés. Ce paradoxe doit être le socle de votre nouvelle humanité : lorsque vous mettez tout votre poids mental afin d’emprisonner celui que vous aimez dans une relation duelle, il vous quitte....alors que si vous l'affranchissez de vos limites, il vous aime d'un amour absolu.

    La légèreté permet à votre amour de déployer ses ailes et de vous mener vers les cieux et la félicité. Cette allégresse n'est possible que si vous n'attendez plus rien de ceux que vous chérissez et que la seule passion qui vous comble est celle du SOI qui véhicule la lumière du TOUT.

    N’étouffez plus rien...respirez l'amour !

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :