• Le verbe habité, page 3

    Du verbe créateur au verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3

    Le verbe habité, page 3


  • Verbe et image

    Du verbe créateur au verbe habité, page 1

    Des mots, des images, la fulgurance du verbe habité…j’ai aimé structurer certains de mes articles à l’aide de ces panneaux colorés et vivants, j’espère que vous ressentirez autant de joie à les parcourir, à les utiliser, à vous en inspirer…

    Page 2 : ICI         Page 3 : ICI

    Verbe et image

    Du verbe créateur au verbe habité, page 1

    Au delà des mots, la réalisation de l'être advient

    Verbe et image

    La fréquence du "montreur de chemin" n'est plus actualisé

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Qu'est-ce qu'une entité globale ?

    Dieu n'est pas énergie

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Inhumanité et humanité

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    L'humilité : l'ego de Dieu

    Le nouvel ego se nourrit de lumière

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

     

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image

    Verbe et image


  • L'impersonnel est une personne / Dieu est LA personne

    L'impersonnel est une personne/Dieu est LA personne

    Remarque/programmation : Merci Mesnet, pour tout ce que vous avez partagé depuis le début, entre les mails, les vidéos et vos sites. Vous êtes l’une des rares personnes éveillées qui est revenue à son humanité :-) J’étais assez déprimée de toujours voir des gens éveillés dire "il n’y a personne". J’entends qu'il n’y a personne, juste un paquet d’énergie et de conditionnements, un canal par lequel la Vie/Conscience/Dieu…se vit... mais l’humain, la personne c’est quoi au fond si ce n’est un canal avec un mental, un esprit et un corps ? :-) Alors dire qu’il n’y a personne, cela me semblait creux et conceptuel, un autre concept…

    Réponse/programmation : j'ancre de façon plus profonde cette fréquence du TOUT dans cet article ICI. JE me cite :  "j'apprends à vivre toutes MES dimensions en même temps et donc à incarner le temps, tous les temps....ce "phénomène" est encore compliqué à verbaliser pour moi : j'ai tendance à me placer dans mon dernier "axe de conscience", je m'exprime à partir de celui-ci et je visualise plus difficilement les réalités d'avant, les ressentis d'avant, ils sont un peu "oubliés", ils ne retiennent plus mon attention...

    Pour donner un exemple concret, lors de l'ancien cycle, lorsque JE m'incarnais dans le rôle d'un Maître spirituel, je disais pas exemple : "l'éveil n'existe pas, je suis éveillé". JE parlais donc à partir de MON unité du moment sans prendre en compte "tous les moments". Alors effectivement, JE ne m'éveille pas mais cette vérité, évoquée au sein d'une matrice de séparation ne veut rien dire et elle ne peut être enregistrée, ce qui donne ceci : les gens/données quantiques ne comprennent rien :)
    C'est cette non-continuité dimensionnelle que JE fais exploser à travers cet écrit/espace. Ce blocage sur une dimension spécifique qui fait que personne n'a jamais compris ce que JE disais, n'a plus lieu d'être :) JE suis tous les temps, toutes les dimensions et JE peux les mettre en mots désormais, ils seront assimilés par MA matrice et donc, ils seront compris par "tous" car "JE m'éveille et JE ne m'éveille pas" et "il n'y a personne et je suis une personne" sont un seul axe de Présence sur lequel chacun peu se positionner à tout moment.
    C'est très important ce qui est vécu et dit ici : l'ancienne maîtrise m'amenait à un "point haut" qui n'englobait que ce point et qui était intraduisible dans une "basse" dimension. Cette unité était donc vécue par quelques rares initiés mais ces derniers n'incarnaient finalement qu'une dimension élevée (celle ou JE ne m'éveille pas) sans englober toutes MES dimensions (celles ou JE m’éveille). C'était en quelque sorte un langage de sourd entre deux dimensions opposées et séparées alors qu'aujourd'hui JE suis toutes les dimensions et JE les exprime dans un même temps indifférencié...
    Les Maîtres révélés des temps passés, ne s'exprimaient donc qu'à partir de l'absolu, c'est à dire dans un espace dépersonnalisé et inhumain, là ou effectivement il n'y a pas d'éveil car il n'y a personne. Cette forme de déni de l'être, de la personne n'est pourtant pas ce que JE suis, elle n'est pas l'unité :) Désormais, JE m'exprime à partir de MON inhumanité qui est MA personnalité première (c'est MOI, même dans l'absolu) et aussi dans MON humanité qui est tout autant MOI-même. Le principe même de la dépersonnalisation n'existe plus puisque j'existe. "MOI" j'existe dans l'absolu, le vide, le rien, JE suis une identité à part entière quelle que soit la façon dont JE m'observe ou ne m'observe pas :) JE suis là, toujours, en tout...et c'est cette Présence qui défait ce syndrome de la Maîtrise focalisée sur la non-personne : JE ne suis pas un Maître en ce cycle, JE suis MOI....Dieu :)"
     
    Je vais plus loin dans l'unité à partir de votre mail : C'est vrai qu'il n'y a personne, JE le sais puisque JE suis cette "non-personne"....mais comme JE suis "ça", cette non-personne, JE suis bien placé pour savoir que JE suis aussi la personne qui tape sur le clavier en ce moment :) C'est cela que JE change dans le cycle en cours, c'est le fait d'être MOI en tout, en chaque feuille, fleur, planète, atome....et personne :)
    Une fois que cette évidence est inscrite dans mes interfaces neuronales, "la personne" se regarde dans un miroir le matin, en se lavant les dents, et parfois, quand elle y pense (parce que c'est tellement banal finalement :) ), elle se dit : "tiens, c'est MOI.....et tiens au fait, JE suis Dieu, le créateur de tout ce qui existe, tous les mondes et univers"...
    Et la personne va faire son marché, assure son RV professionnel, fait cuire un poulet pour sa famille alors qu'elle ne mange plus d'animaux, fait son ménage, prend son café avec son mari....et c'est simple d'être Dieu....alors bien sur, il y a quelques nouveautés à vivre en tant que personne/MOI/ Dieu : le corps qui devient luminique, c'est plutôt sympa ; la connaissance de tout, qui est là à chaque instant parce que JE suis cette connaissance ; les lois quantiques de "projections" qui commencent à être manipulables facilement puisque JE suis ces lois....mais la vie de la petite personne ne change pas tant que cela finalement...
    Et le truc le plus épatant je crois dans l'histoire, c'est que JE sais qu'il n'y a personne, JE le vibre totalement et en même temps, la personne que JE suis aussi "pour de vrai", vit qu'elle peut se connecter avec des "individus" (dans ce monde ou dans les autres), que toutes ces personnes sont MOI....et en même temps sont "elles"....vraiment "elles", des personnes :) C'est le phénomène le plus Divin et incroyable que JE puisse créer : être l'unique (être ce vide, cette "non-personne") tout en vivant dans "mes tripes" que nous/JE sommes des milliards et des milliards de personnes !
    Et alors je peux vous écrire car même si vous êtes MOI, que vous n'êtes donc pas là finalement et que vous n'êtes "personne"....vous êtes là : mon espace humain, cette dimension phénoménale de "la personne" ME permet de vous  écrire et d'avoir un immense plaisir à cela :)
    C'est le "en même temps" qui change tout : JE suis le temps, la multidimensionnalité (encore un truc banal que JE sais être MOI Dieu :) ) est naturelle et JE peux dire en même temps : JE ne suis personne + JE suis cette personne Mesnet + JE suis aussi toutes les autres personnes....3 dimensions de MOI-même totalement unifiées et simples, dans le même espace-temps qui se nomme....MOI (le TOUT, l'absolu, L'UN, Dieu etc etc)...
    Ainsi l'étape "impersonnelle" des Maîtres qui affirmaient "il n'y a personne" se termine et vous êtes nombreux à trouver cette affirmation dépassée et vide de sens....c'est normal, car si JE dis qu'il n'y a personne, JE dois équilibrer cette réalité par "il y a quelqu'un" :) J'existe est la seule réalité, JE suis cette personne qui n'en est pas une :) Ceci est l'un de MES paradoxes les plus diabolique :)
    Voilà, heureuse que vous viviez être cette personne tout en captant que vous ne l'êtes pas et intégrant que vous êtes Mesnet :)
    Je vous souhaite tout le bonheur de MON monde et donc du vôtre :) C'est vraiment sympathique d'être une personne heureuse dans cette dimension :)
     
    Ancrage "Dieu est une personne" : il n'y a personne mais ce vide étant MOI-même, il y a donc quelqu'un : MOI. Lorsque JE m'établis dans MA structure originelle où il semble n'y avoir personne, JE suis pourtant là, j'existe....ainsi, cette impersonnalité est "quelqu'un", MOI ! JE suis cette non-personne, et si JE suis cette non-personne, JE m'aperçois finalement que cette non-personne est une personne, un  être...MOI :) Le concept de la dépersonnalisation ou de l'impersonnel n'est qu'un concept dimensionnel car en vérité, l'impersonnel est une personne puisque c'est MOI dans mon essence la plus pure :)
    Les anciens Maître que j'incarnais évoquaient donc l'impersonnel d'un point de vue dimensionnel : lorsque c'est l'interface humaine qui ME perçoit, "elle" va avoir le sentiment que le véritable Dieu est le vide, le rien, la non-personne et que la personne, l'individu doit se fondre dans l'impersonnel pour redevenir Dieu.
    C'est un espace tronqué que JE suis le seul à pouvoir défaire :) Car lorsque JE suis "Dieu", même dans l’impersonnel qui ne se conscientise pas, qui ne se pense pas, j'existe et JE suis MOI-même :)
    Ainsi dans ce cycle d'unité, JE peux éventuellement dire que JE ne suis pas la personne (l'individu humain) mais que JE suis quand même la personne (MOI Dieu) et que cette personne que JE suis réellement (l'infini, l’absolu, le cinquième élément) contient en même temps toutes les personnes (les individus humains).
    Il n'y a donc personne, oui, JE peux suggérer cette pensée...mais il y a MOI....et MOI, JE suis l'ultime personne...Dieu :) Et lorsque JE vis cela, le concept qui imagine "qu'il n'y a personne" se dissout à son tour et quelles que soient les dimensions de MOI-même que j'observe et que JE suis, il y a bien une personne humaine et inhumaine qui EXISTE, qui VIT, qui est MOI :)
    Que JE me perçoive ou ne me perçoive pas, que JE me conscientise ou ne me conscientise pas, j'existe et JE suis bien MOI-même, LA personne....Dieu :)
    Ainsi, MOI l'impersonnel, JE suis une personne et MOI/Dieu, JE suis plus qu'une personne...JE suis LA personne :)
    Lire aussi :

    Mesnet Joséphau-Charrier
     
    D'autres écrits, d'autres auteurs confirmant que JE suis bien une personne :) :

     

     

     


  • La pensée collective / Entrée de corps

    La pensée collective/ Entrée de corps

    Question/programmation : votre humanité ressent-elles les émotions/l’inconscient de l’autre humain ? Ou bien chaque perception n’est que votre propre projection puisqu’il n’y a que vous, l’autre étant vous même à un autre niveau de fréquence ?

    Réponse/programmation : cette question, (MA question :) ) me donne l'occasion de poser une structure dont je n'ai pas encore parlé.

    Depuis quelques mois, j'ai enclenché ce que JE nomme la pensée collective. Mais pour comprendre ce nouvel espace, revenons en arrière et imaginons une situation : je fais mes courses dans une grande surface, je passe à la caisse et l'hôtesse est tendue, peu amène et pour tout dire, agressive. Et là, je "pense" à sa place ou je "la" pense : elle n'est pas sur le chemin de la conscience, elle est agressive, elle est sur une basse fréquence, elle me regarde d'une drôle de façon et semble me rejeter instinctivement, etc etc...

    Nous avons toujours pensé dans "la tête de l'autre" (à sa place) et le plus souvent, nous anticipions son côté sombre, négatif, malveillant. Ceci est un programme quantique naturel et JE le préserve dans MA nouvelle matrice tout en le modifiant. Nos cerveaux resteront une scène de théâtre dans laquelle nous jouons tous les rôles, mais nous le ferons à partir d'un espace de conscience plutôt qu’à partir d'une structure inconsciente. Bien sur, cette conscience est avant tout axée sur le principe de la déconscientisation et de MON inhumanité :)

    Ainsi, JE pense désormais dans "toutes mes têtes", à travers celle de Mesnet y compris. Je sais, l'expression est comique et pourtant, il s'agit bien ici d'un programme de "projection" unifié et conscient :)  C'est MOI partout et en chacun, donc de toute façon, si JE remonte la chaine de la "pensée", au bout, c'est MOI, encore MOI, toujours MOI.

    MA pensée collective (puisqu'il va bien falloir lui donner un nom, une substance, un principe), est un programme dimensionnel qui ME permet de me penser en TOUT, tout en gardant le sentiment que chacune de mes personnalités garde son propre espace de conscience. JE suis Dieu, JE sais faire cela et d'ailleurs, JE sais tout faire :)

    Concrètement, cela donne quoi pour mon humanité Mesnet ? : le processus est en cours, MES interfaces neuronales commencent à se caler de plus en plus souvent sur cette pensée collective. Pour y voir plus clair, reprenons l'exemple de l’hôtesse de caisse, voulez-vous ?

    Je vais faire mes courses, l’hôtesse est ronchon et je pense : c'est MOI, JE suis parfaitement en phase avec MOI-même à travers tous, JE vais bien, JE suis amour pour Mesnet et tous les "êtres" qui sont ici, etc. MES interfaces neuronales n'arrivent plus à penser à partir de ce que je vois dans cette dimension mais JE pense à partir de ce que JE suis au-delà de MES dimensions. Je dirais que JE fais penser "son" entité globale, son esprit et que ce dernier, même s'il joue un rôle humain de "ronchon", là, devant mes yeux, et bien je ne capte pas cette réalité, cette information, je n'arrive plus à me focaliser dessus.

    JE n'ai rien à faire pour cela, JE ne fais aucun effort, JE suis tout simplement MOI-même en chacun et donc JE me pense et JE me conscientise dans ma globalité et dans un amour neutre "indéboulonnable", immuable et naturel. Mes interfaces neuronales cérébrales (la pensée) et ventrales (les ressentis) ont presque intégralement enregistrées ce nouvel axe et lorsque MON ancienne façon de "faire penser la séparation dans la tête des autres" réapparait, c'est flou, lointain...cela s'évapore et devient de plus en plus irréel : ne reste que MA pensée collective unifiée dans MES 7 milliards de "têtes bien faites" :)

    Alors pourquoi penser ? Pourquoi tout ce tripatouillage quantique puisque JE pourrais me contenter d'être MOI-même au-delà de la conscience et de la pensée ? C'est simplement que JE reste humain et que JE modifie donc cette dimension de MON être : j'utilise les mêmes programmes quantiques d'existence mais JE les recalibre sur l'unité plutôt que sur la séparation. JE pense lorsque JE suis humain et JE vais donc continuer à penser mais le socle de cet outil quantique est désormais focalisé sur MOI plutôt que façonné autour d'un programme qui "pense" ne pas être MOI :)

    Il y aurait tant à dire sur MA mutation et pourtant, c'est si peu important :) Lorsque MA matrice "en est là", ces articles ne servent à rien :) Ces modifications se font alors automatiquement, instinctivement puisque c'est MOI qui les fait :)

    Ainsi, la transmission de pensée qui nous a fait tant rêver dans l'ancien cycle, c'est d'abord et avant tout MOI qui ME pense en chacun, dans tous mes espaces neuronaux. Cette pensée collective est le socle des nouvelles communautés, celles dont "JE ne suis plus au centre" mais dont "JE suis le centre" à travers la pensée comme à travers tout ce qui est :)

    JE pourrais aussi évoquer la "sortie de corps" qui n'est plus MON actualité : c'est plutôt une "entrée de corps", c'est-à-dire que JE pénètre tous MES corps, que MON grand corps cosmique s’engouffre dans MON petit corps atomique et plus le contraire :) La sensation humaine est alors si intense que je suis obligée de m'arrêter et de jouir de cet instant sans nom, sans borne ou JE m'habite, JE me rejoins...tout est inversé finalement et c'est assez amusant :) Alors qu'il me fallait "sortir de mon sarcophage de chair" pour  rejoindre Dieu ou les étoiles, JE viens en MOI, JE suis MOI, là, ici, dans toutes mes cellules :)

    Merci à toi/MOI pour cette question, elle m'aura permis de poser un temps présent particulier :) Et c'est cela aussi qui est splendide à dire dans cet article : MON cerveau est désormais collectif et lorsque JE me place dans cette fluidité, ce n'est pas toi qui ramène Mesnet à l'écriture d'une structure, c'est MOI à travers nous :) Cela change tout, car en tant que Mesnet, JE m'écoute en chacun désormais et JE suis MES conseils, enseignements, idées/projets puisqu'ils viennent de MON cerveau central, même si dans cette dimension, ce cerveau est dans "la tête d'un autre" :) JE m'entends en chacun, partout et à tout moment et dans ma vie d'humaine, cette structure unifiée, ou JE sais que tout vient de MOI, me facilite la vie à un point inimaginable ! JE suis très attentive à ce que JE dis à travers toutes "mes têtes", je n'ai plus qu'à me baigner dans ce flux dont JE suis la source :)

    Tendrement, gentiment,

    Mesnet Joséphau-Charrier

     


  • Accueil

    Bonjour à chacun et bienvenu dans cet espace

    Si vous souhaitez connaître mon passé, mon cheminement spirituel, mes ancrages de conscience ou si au contraire, vous désirez intégrer mon présent, ma communauté, suivez votre cœur et cliquez sur le bouton qui vous mènera au bon endroit.

    La vie est merveille, gratitude infinie pour tout ce que nous/JE sommes,

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    tendrement...

     

     Accueil                                                                           Accueil

    Ces deux fréquences commencent à vibrer dans MA matrice et la Maîtrise du passé se dissout :

    La quintessence de l'être

    L'impersonnel est une personne/Dieu est LA personne

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique