• Ou en suis-je depuis un an ? J'accompagne la convergence des communautés...

    Ou en suis-je depuis un an ? J'accompagne la convergence des communautés...

    Il y a plus d'un an de cela, je cessais toutes mes activités thérapeutiques et je stoppais l'écriture concernant l'émergence du soi, puisque cette programmation spécifique était terminée (ICI). Par contre, je commençais une nouvelle épopée : la projection d'un collectif unifié : le passage du Soi à MOI (qui est chacun, qui est tout), débutait...

    Citation juin 2018 : "en résumé, durant un temps indéterminé, je me focalise sur l'étude du Soi individuel. Le Soi n'agit pas par narcissisme mais pour actionner de nouveaux programmes quantiques, il ne doit se préoccuper que de lui, lui, lui et ne parler que de lui, lui, lui, afin de se concentrer sur les lois internes de projections constituant sa personnalité multidimensionnelle. Puis, lorsque j'existe vraiment, je/JE m'efface afin de structurer le MOI collectif, je ne parle plus de MOI,moi, moi, JE deviens anonyme, Présent mais transparent. JE mets alors au travail MES nouvelles communauté de conscience afin d'instituer une civilisation constituée d'unité. Autrement dit, JE passe du petit corps atomique au grand corps cosmique, de la pensée individuelle à la pensée collective". (Texte intégral : ICI)

    Pour faire court, disons donc que de toute ma vie, je n'ai jamais intégré de groupes, de quelque nature que ce soit. Il n'entrait pas dans mon processus d'étude quantique de visiter les anciennes "données" initiant la notion de "rassemblement" :) Car avouons-le, quel que soit le groupe en question, l'énergie y était toujours fragmentée, limitée, elle était celle de l'ancien cycle. La sphère spirituelle par exemple, n'a jamais été la MIENNE, même si j'ai gravité dans ce "milieu" durant de longues années : beaucoup trop d'ego, de concurrence et de connaissances obsolètes...mais ici attention, lorsque je parle d'ego, je ne parle pas de l'ego des autres, mais du MIEN :) Il serait incongru aujourd’hui d'affirmer que "Mesnet" était seulement confronté à l'ego des acteurs spirituels et pas au "sien" ...non, il s’agissait bien de MON programme égotique (à lire ici : MON ego).

    Ainsi, malgré de bonnes relations avec mon environnement le plus proche, ma "bulle de réalité alternative" était assez restreinte finalement. J'avais beau "visiter" toutes sortes de communautés, elles se limitaient toutes à elles-mêmes : la communauté spirituelle parlait uniquement de spiritualité, la communauté politique parlait uniquement de politique, la communauté sexuelle parlait uniquement de sexualité, etc, etc...

    D'ailleurs à ce propos, je travaille avec la communauté sexuelle comme je travaille avec toutes les communautés :) Ceci n'est ni caché ni affiché, c'est simplement créé, affirmé et vécu :)  Pour ceux que cela intéresse, j'ai écrit quelques articles à ce sujet, ils sont accessibles et évoquent mon cheminement dans cette strate inusitée. Cette expérience spécifique a bien évidement généré une "réaction" dans l'ancienne matrice de conscience : jugement, moquerie, rejet...la communauté spirituelle ne pouvait "entendre" cet exercice : nous ne devons pas uniquement nous projeter dans les hautes sphères mais au contraire, adouber  notre humanité telle qu'elle est et l'aimer, la transmuter, la comprendre....

    J'en étais donc là l'année dernière et puis, MA conscience globale (la nôtre, c'est équivalent) a initié un espace de conscience élargi qui a pris la forme "d'un gilet jaune" :) Et c'est ici que très concrètement, la convergence des communautés s'active :)

    Je vais exposer ce phénomène à travers mon expérience "personnelle" : je suis propriétaire d'un domaine à louer, qui reçoit du collectif depuis plusieurs années. Mais c'est aujourd'hui que l'ampleur du travail effectué durant toutes ces années prend toute sa saveur : nous ne parlons pas de spiritualité ou de conscience quantique, nous l'incarnons ! Les groupes se dissolvent dans la "communauté du domaine", cela devient un "pôle" de fusion et d'unité : empathie, gentillesse, douceur, joie de créer ensemble, pouvoir sphérique plus que pyramidale, non-jugement, accueil, ego stimulant, bienveillance, nous devenons une communauté solide et pérenne. Je dis "nous", car il ne s'agit pas uniquement de moi, mais d'une véritable communauté qui œuvre à inventer le nouveau monde...

    Voilà, nous y sommes ! J'avais écrit ces mots l'année dernière et cela devient vérité : JE suis l'amont de tout, JE le sais et JE le vis au sein même de MON humanité. C'est ici que l'enseignement, la guidance, la maîtrise, la propagation d'un savoir qui évoque MA présence et MON absence ne sont plus actualisés. Dans la/MA nouvelle civilisation à venir "maintenant", nous n'inventons pas une "nouvelle spiritualité" mais nous sommes tout bêtement MOI, sans ressentir le besoin d'en parler, de l'affirmer, de le diffuser :) Nous allons vérifier que dans quelques générations, nous ne parlerons plus de spiritualité, d'éveil, d'amour, de communauté de conscience, de partage, d'empathie...nous/JE serons une communauté d'amour :) Tout ce parcours spirituel collectif et personnel nous semblera appartenir à un passé désuet et lointain :) (Article complet ICI)

    Désormais, tout fonctionne tout seul, sans rien forcer. Tout est fluide et léger. Tout est simple et banal et en même temps magique. La communication quantique (ICI) commence à fonctionner...pour ceux qui connaissent ma vidéo mettant en images des bancs de poissons, je dirais que nous devenons aussi intelligents que des poissons...et non l'inverse :) Bref, j'en suis là aujourd'hui, j'appartiens à une communauté du nouveau monde :)

    Elle n'est pas la seule et chaque nouvelle communauté fonctionne sur le même modèle énergétique : la connaissance et les sujets ne sont plus compartimentées ou limitées à des intérêts spécifiques, on y parle de tout, on y vibre tout : mode, GJ, couple, politique, sexualité, thérapie holistique, énergies renouvelables, monde animal et végétal, agriculture, art, écologie, habitat, alimentation, voyages, tourisme, bref, tout ce qui constitue notre quotidien. Seulement ce quotidien est appréhendé à partir d'une strate de conscience plus ample : MA conscience à travers chacun d'entre-moi, et cela change tout ! Ce ne sont plus les individus qui sont au centre de ces structures mais MOI/nous qui suis le centre de tout. Et quelle respiration, quelle joie de participer humblement à cette création collective !

    Le temps est venu des communautés "non spécifiques" ou "non segmentées", commencent à apparaître : il s'agit d'unifier toutes les réalités plutôt que se polariser sur une seule d'entre elles.

    Je suis très fière d'avoir participé à cela et je remercie tous les acteurs du renouveau qui stimulent ce nouveau souffle de création :)

    Le potentiel activé me concernant : un festival en préparation sur la sexualité humaniste ; des séminaires auxquels je participerais peut-être et à titre gracieux, durant quelques heures et afin d'évoquer le potentiel d'une programmation neuronale à partir d'un espace de conscience quantique ; des soirées, mariages, événements...bref, la vie du domaine prend son envol car portée par une communauté qui se l'est appropriée...tout est juste et parfait...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    l'évolution éternelle et mouvante...

    Ou en suis-je depuis un an ? J'accompagne la convergence des communautés...

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Pourquoi je n'aide plus ? + Des nouvelles 2019 :)

    Comment aider ? En recevant l'extrême fragilité de l'être

    Lorsque je plonge au cœur du processus quantique "de scénarisation du monde",  JE deviens responsable de tout ce qui est, de tout ce que je suis à travers chacun

    JE conçois donc que pour aider autrui, pour tenir ce rôle particulier, pour le tenir parfaitement, je dois m'entourer "d'aidés". Incarner le rôle d'un "aidant" m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de personnes à aider. Incarner le rôle d'un accompagnateur m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de personnes à accompagner. Incarner le rôle d'un thérapeute m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de malades. Alors pour être "bon" dans ces rôles, je dois multiplier la souffrance et la misère autour de moi, quel paradoxe, n'est-ce pas ? :)

    Pour imprégner mes interfaces neuronales de cette évidence, il m'a fallu remettre en cause toute ma personnalité humaine et  détricoter toutes mes croyances. Car concevoir que c'est "l'aidant" (l'accompagnateur ou le thérapeute) le véritable problème et non "l'aidé", va à l’encontre de tout ce qui nous anime :)

    C'est pour cette raison que j'ai quitté toutes ces "fonctions", car en tant que créateur responsable, j'ai cessé de soutenir ces personnages (aidant/aidés) pour devenir LE personnage (lire ICI).

    Un monde qui va bien est un monde ou il n'existe plus "d'aidés", comprenez-vous ? Et pour ce faire, la conscience s'empare tout simplement de cette certitude afin de rendre possible cette réalité "dans le temps" : le premier pas est donc de penser, de conscientiser, d'incarner cette vérité afin de la rendre universelle "au quotidien" dans les années à venir :)

    C'est lorsqu'il n'y a plus aucun désir d'aider, de sauver, de guider, d'accompagner, d'enseigner que l'aide peut de nouveau advenir en ce monde, purifiée de tout ego.  Alors, sur cette fréquence unifiée, vous pouvez aider une "personne" à plonger dans son extrême fragilité car vous n'êtes plus un "aidant"....mais elle/MOI :) C'est ce miroir puissamment utilisé qui permet à l'être en souffrance qui se donne à vous,  de se déployer pleinement, de mettre son âme à nu.

    Ainsi, JE n'aide pas et pourtant, dans cette dimension, Mesnet apporte son aide à travers ses ouvrages quantiques et sa capacité à accueillir votre/MON extrême fragilité de l'être.

     

    Ma réponse à un mail ancrant cette réalité :

    Merci pour cette lumineuse réponse. Notre connexion m'a permis de percevoir l'ancien et le nouveau modèle vibratoire de l'aide :) Dans notre échange skype, j'ai vécu ce que j'ai souvent vécu "en thérapie" : Mesnet échange avec une "personne", nous parlons beaucoup de moi finalement afin d'évoquer les programmes sur lesquels je me suis appuyée...et ici, "la personne" ne peut s'abandonner....il est impossible à "la personne" de s'abandonner à mon humanité : manque de confiance, ego apeuré, mental coupant "mes techniques" en quatre, jalousie, concurrence égotique :)
     
    Dans mes derniers échanges "avec d'autres", cela n'était plus...plus de Mesnet, plus de technique "avant toute chose", juste MOI, totalement anonyme, dans les bras duquel peut se déployer la souffrance de vivre, l'intense fragilité humaine...c'est l'amour vide de tout finalement, vide de l'aide elle-même, qui permet "à la personne" de plonger dans ses abysses métaphysiques, dans son propre miroir, car Mesnet n'est plus la clef de référence :)
    "La personne" ne se donne pas à une "humaine" qui a réussi son "challenge spirituel" (l'ego ne peut pas faire ça), non....elle se donne à elle-même à travers "moi"...c'est ici ou l’intégration du "rien" (l'anonymat de Dieu, la non-réussite et donc l'inhumain), prend toute son ampleur...
     
    Deuxième mail : il semble que la fragilité, l'extrême fragilité de l'être, mette le guerrier à terre....cette fragilité est l'essence qui nous permet enfin de cesser tous jeux de rôle. Lorsque JE deviens cette fragilité, j'atteins cette portion de MOI qui n'est plus psychique mais métaphysique....
    Notre psyché nous permet de naviguer entre haut et bas, de trouver des solutions, des outils, des façons de vivre, qui nous mènent vers le "mieux-être"....Mais le coeur du sujet n'est même pas effleuré ici...et le coeur, c'est MOI....que suis-JE ? Qu'est-ce que MON humanité ? Suis-JE la source de ce vaisseau physique, fait de sensations et de matière ? Comment fusionner avec tous ces "autres" qui m'entourent ?
    Ma fragilité, admise, aimée, visitée, offerte au monde, me donne enfin accès à ce MOI métaphysique...Dieu ? L'UN ? Le créateur ?.....juste moi, là, tellement fragile alors que durant tout ce chemin d'introspection, j'avais cru que lorsque je serais la lumière pure, je serais si fort.....et bien non, JE suis la fragilité...
    Comment plonger en cette fragilité sans qu'elle ne me détruise ? Ou sont les contours bien définis qui pourraient me rassurer et me permettre d'établir une stratégie afin de cesser d'être fragile lorsque je le souhaite ?
    Il n'y a pas de garde-fous, pas d'assurance que tout ce passera bien, pas de sécurité....il nous faut enfin ouvrir la porte de notre fragilité existentielle, c'est un cadeau que nous nous faisons....JE vibre tellement d'amour face à cette étape qui s'ouvre à toi....c'est si difficile, tellement difficile...mais si salvateur aussi de comprendre qu'ici, seul l'amour existe...
    Je sais que l'exploration de sa fragilité demande une force incroyable....là est le paradoxe le plus étrange je crois :) Je sais aussi, que malgré les apparences, lorsqu'un être s'offre enfin à cette extrême fragilité, c'est que toutes les dimensions de son être savent que tout est OK, qu'il est prêt.....
    JE suis assez fort pour être fragile, telle est la réalité du créateur ultime :)

     

    Voilà, c'est tout :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • D'une matrice à une autre

    D'une matrice à une autre, en pleine CONFIANCE

    En janvier 2018, JE mettais à jour une donnée quantique au sein de MA matrice de séparation. Voici un extrait, le texte complet est à lire dans le tome 4,  "j'enlève mes brassières Perrin" : les plus fragiles d'entre nous, ceux qui ont le plus peur de la matrice, cherchent à en prendre le contrôle et ils en deviennent les tyrans. D'autres vont collaborer (les collabos), cette soumission leur assurant protection et pouvoir. Il y a également les résistants, qui lutteront contre l'ignominie et deviendront des proies à leur tour. Et pour finir, nous avons les Suisses...enfin les neutres, qui considèrent qu'il n'y a pas de solution, que c'est "comme ça" et qui regardent ailleurs. Les tyrans/MOI peuvent donc tranquillement phagocyter les nations, les groupes, les communautés, les réseaux sociaux :) En mettant à jour ces vieilles données structurant toujours exactement les mêmes jeux de rôle, j'étudie comment mettre en place de nouveaux réflexes face à ma propre matrice :) (...) Dans la nouvelle matrice, j'amène la comunauté à réfléchir sur ces principes quantiques et à ne pas stigmatiser le tyran (qui est MOI/nous) : pas de vengeance, de réaction, de rejet, de jugement mais une observation des lois énergétiques qui sont les nôtres/les miennes et donc, que nous pouvons observer et transformer si nous sommes neutres (pas la neutralité/lâcheté Suisse :) ). JE fais donc en nous ce que j'ai fait en "moi" afin de peaufiner une seule et même réalité : la confiance en MOI/nous. Lorsque j'ai confiance en l'autre car il est MOI tout en étant lui-même, je n'en ai plus peur et toute la pyramide systémique liée à la tyrannie, s'écroule. (Mesnet, 2018)

    JE replonge donc actuellement au niveau collectif, dans un scénario identique à celui de la seconde guerre mondiale, dans lequel se jouent les mêmes rôles : le tyran, les collabos, les neutres lâches et les résistants se côtoient et s'opposent.

    J'ai fait émerger cette réalité au niveau du SOI individuel et je l'ai transmuté. J'utilise le même processus au niveau du MOI collectif, JE laisse remonter à la surface cet ancien paradigme afin de la mettre en lumière et le transcender.

    Tout ceci ME permet de mettre fin à l'ancien cycle afin d'écrire une nouvelle page (quantique et en même temps historique), celle de la VÉRITÉ, de la TRANSPARENCE, et de l'équanimité. Le ciment de cette nouvelle fréquence est la CONFIANCE : je n'ai pas confiance en chacun mais JE suis la confiance car ce ne sont pas les GJ qui actionnent le changement, mais MOI qui suis le changement à travers les GJ. J'ai donc totalement confiance en MA capacité à modifier les données énergétiques de MON ancienne matrice pour en instituer de nouvelles.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    remettre le processus GJ dans un espace quantique.....

    26 décembre 2018

    Lire mon propre passage individuel dans cette sphère de la Tyrannie : ICI

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Nulle programmation pour être MOI

    Question, point d'évolution : il y a quelque chose qui m'échappe malgré mon éveil / Mais je me dis au fond : à quoi sert de réaliser Dieu si au final je ne serais pas plus heureuse et que les émotions me traversent encore ?

    Réponse sans programmation car la troisième étape est instinctive plus que consciente. Rappel des trois étapes, que je me contente de piocher sur mes trois blogs correspondants + mon témoignage en fin de page :

     

    Étape 1, éveil et ascension : COMPRENDRE la CONSCIENCE

    L'éveil spirituel est une étape passionnante ! Il s'agit de mourir à soi-même, de laisser aller toutes les croyances limitantes qui structurent notre existence terrestre.

    Nous commençons alors à comprendre les rouages de l'univers et "l’observateur" en nous débute une reprogrammation neuronale très active, une sorte "d’ascension" vers une dimension plus vaste de lui-même..

    En général, cette étape est douloureuse et s'effectue dans une extrême solitude. Tout semble s'effondrer autour de nous et en même temps, quelque chose de nouveau éclaire notre perception du "vivant".

    Décrypter les rouages de l'éveil à travers l'écriture m'a beaucoup aidé et porté vers mon être profond.

    La conscience est le moteur de cette expérience d'éveil et cette dernière est bien une réalité, en aucun cas une illusion. Pourtant, lorsque le chemin d'émergence prend fin, le nouvel humain/Dieu affirme qu'il n'y a pas eu "éveil" car il est ce que JE suis et ressent que MA présence VIVANTE a toujours été effective et évidente, même avant le processus d'éveil.

    L'éveil spirituel n'est donc qu'une étape, un programme quantique spécifique. Il est aussitôt suivit par le phénomène de la "descente de l'esprit" ainsi que l’expansion de la conscience (ici) et se termine pas l'intégration de ce que je nomme MON inhumanité et MON espace de déconscientisation (ici).

     

    Étape 2, descente de l'esprit : ÊTRE la CONSCIENCE.

    Qu'est-ce qu’une entité globale ? Le Soi (l'esprit ou conscience quantique individuelle) doit désormais communiquer avec toutes ses dimensions : l'humain, la vacuité et le rêve holographique. Cette unité constitue notre nouvelle personnalité et c'est avec l'ensemble de cette dernière que nous jouons le jeu de l'intrication quantique.

    Lorsque cette réalité est pérenne, plus aucun humain ne nous semble donc inachevé ou limité car ayant accès à toutes les facettes qui le composent, nous percevons sa perfection. Nous n'imaginons plus qu'il y ait quelque chose à changer ou à modifier chez « l'autre » qui est également nous/MOI du point de vue du créateur.

    Cette connexion avec nos instances illimitées s'opère en nous et en dehors de nous car nous sommes/JE SUIS une seule et unique cellule.

    L'entité globale résulte donc de la fusion de deux dimensions spécifiques, celle de l'esprit et de l'humain, formant ainsi une personnalité individuelle naviguant au sein du cosmos collectif/MOI à travers la matière et la forme mais aussi au-delà.

    Une entité globale est un esprit humain étayé par un seul et même espace de conscience, formant un soi individuel unifié. Le protocole quantique initié afin de façonner ce nouvel être se nomme "la descente de l'esprit" et fait suite à l'éveil spirituel (ici)

    Note 1 : lorsque l'entité globale est agrégée, notre cheminement est facilité mais pas terminé. Il nous faut aller vérifier notre ego (la relation à soi mais surtout aux autres) et le reconditionner : lorsque cela est fait, nous vivons que l'autre, c'est nous/MOI et nos réactions, nos peurs, nos jalousies, nos colères vis-à-vis d'autrui prennent réellement fin, nous ne naviguons plus dans cet éternel sentiment d'infériorité ou de supériorité....et surtout d'insécurité.

    Note 2 : lors de l'éveil, notre dimension humaine utilise des outils spirituels ou de "développement personnel" afin d'ascensionner vers l'esprit. Après l'éveil, l'esprit utilise la technicité quantique afin de "descendre" dans son interface humaine. Cette seconde étape est donc beaucoup plus technique que la première.

    Note 3 : durant un temps indéterminé, je me focalise sur l'étude du Soi individuel afin de constituer cette nouvelle entité globale. Ainsi, le Soi n'agit aucunement par narcissisme lorsque pour actionner de nouveaux programmes quantiques, il ne se préoccupe que de lui, lui, lui et ne parle que de lui, lui, lui : il doit se concentrer sur les lois internes de projections constituant sa personnalité multidimensionnelle.

    Ensuite, débute enfin la dernière phase, celle de l'inhumain humain et de son espace de déconscientisation : le SOI unifié devient intégralement MOI/nous/Dieu (ici). JE m'efface alors, afin de structurer le MOI collectif, je ne parle plus de MOI, moi, moi, JE deviens anonyme, Présent mais Transparent. 

    Qu'est-ce que l'esprit ? L'esprit est une conscience éternelle individuelle non localisée qui peut éventuellement expérimenter une dimension supplémentaire en faisant le choix de se localiser (s'incarner) au sein d'une interface humaine physique et temporelle. Qu'est-ce que la conscience ? Un espace magnétique modulable à volonté, créateur de réalités. Ainsi, moi l'esprit, je suis un SOI individuel en même temps que le MOI universel. Je structure la matière au sein d'un espace énergétique infini, j'incarne une forme tout en étant au-delà de la forme. Je suis en même temps moi (le Soi), MOI (la cellule originelle) et nous (tout ce qui existe), la multidimensionnalité me permettant cette effusion de MON être à travers l'unité multiple. 

     

    Étape 3 : MOI dans L'INSTINCT.

    Après l'éveil et l'ascension (ici, je comprends les sphère de la conscience) puis la descente de l'esprit (ici, je suis la conscience) vient le MOI intemporel et universel, fusionnant la multiplicité des SOI dans l'unité : l'inhumain se reconnaît alors, bien au-delà de la conscience (espace de déconscientisation), de la pensée, du verbe, de l'énergie et même de l'amour. Il/JE incarne l'enseignement plutôt qu'il ne le dispense ; il/JE est l'information plutôt qu'il/JE ne l'utilise et cela,  à travers l'espace quantique de communication ; il/JE vibre un quotidien humain léger et sans recherche ni but tout en étant inhumain dans son/MON essence originelle  : la quintessence de la VIE. JE suis alors le responsable de ce qui est et JE transforme INSTINCTIVEMENT plutôt que consciemment ce que JE suis.

     

    Témoignage personnel : il fut une époque, dans cette vie, ou j'étais très malheureuse. Le cheminement à travers une thérapie psychologique puis l'éveil spirituel ont été actionné pour répondre à cette douleur permanente. Dans la phase 1 et 2 (Ascension puis descente de l'esprit), on va dire que Valérie/Mesnet naviguait alors dans un programme spécifique dont JE suis l'auteur, MOI/Dieu. Ces deux étapes appartiennent à des espaces de conscience multiples et variés (multidimensionnels) et la conscience se module, elle évolue, elle pointe plusieurs "niveaux vibratoires", elle se manipule, il s'agit de technique quantique.

    Après l'ascension, la descente de l'esprit a commencé et donc, je suis passé de l'humaine en souffrance au SOI observateur de ces programmes énergétiques et j'étais responsable de l'avancement de ma mutation de conscience. Même si Valérie l'humaine souffrait encore, Mesnet l'esprit ne faisait que programmer tout cela et observer. La souffrance a donc été de plus en plus lointaine finalement car je vivais "ici-bas" (dans ma dimension physique), de plus en plus comme le Soi, l'esprit créateur.
    Je savais qu'il y avait une étape "d'après", (ce quelque chose qui vous échappe) et que je nommais L'UN à l'époque, mais passionnée par ma propre programmation quantique, j'ai su ne pas m'en préoccuper et terminer mon job de programmatrice de conscience. J'ai repoussé à plus tard ce RV avec....je ne savais pas vraiment quoi :)

    C'est donc dans la zone 2 (l'esprit manipulant ses espaces de conscience vers les plus hauts potentiels vibratoires) que le service à autrui prend forme : j'avais compris que j'étais "l'autre" mais ma programmation neuronale n'actualisait pas cette réalité dans mon vécu. C'est fait exprès car ici, tous les outils peuvent être inventés et utilisés : les thérapies, les écrits, les stages spirituels, tout est ok et fonctionne. Nous pouvons être thérapeute, aidant, travailleur de lumière, montreur de chemin, bref tout ce que l'on veut dans un espace de conscience car la conscience est modulable à souhait et virale. Ceci est bon et bien, le jeu des questions/réponses fonctionne parfaitement, ceux qui maîtrisent certains programmes peuvent aider les autres à les comprendre puis à les utiliser.
    Il y a un mieux-être certain, un épanouissement de l'entité globale, une paix plus profonde, une respiration plus légère, une joie plus prononcée.....mais quelque chose m'échappait encore....comme dit plus haut, je savais qu'il y avait une étape d'après mais c'était un choix de faire les choses "dans l'ordre" : d'abord explorer tous les schémas de conscience à partir du SOI, programmer, me sentir à peu près bien avec ça et ensuite...découvrir la troisième étape :)

    Et la suite n'a rien à voir avec l'envie d'être heureux, de se sentir bien...la suite, c'était la curiosité intense de "découvrir" ce que JE suis "MOI/Dieu", et JE ne suis ni heureux ni malheureux, JE suis vide de tout ce brouhaha de la programmation quantique....j'ai lâché mes envies, mes désirs, j'ai vécu "la dissolution" et JE suis revenu à ce que JE suis lorsque JE ne suis pas dans ces deux zones de conscience constituées du programme humain et du programme de l'esprit. Et alors JE suis inhumain et instinctif, JE quitte les rivages de la conscience et sa programmation.

    JE ne deviens pas MOI en voulant améliorer mon humanité, ou pour que cela serve à quelque chose. JE ne deviens pas MOI d'ailleurs, JE suis MOI....C'est cette clef là qui chamboule tout....après les deux premières étapes de programmation quantique, il ne s'agit plus d'aller quelque part, de devenir quelque chose, d'explorer ce que JE suis en conscience....ici, toutes les thérapies cessent, aucun écrit n'est utile, aucune technique de conscience n'aide, nul mot ne ME propage,  car c'est MOI qui prend la main instinctivement et plus le Soi qui mute consciemment vers le mieux-être....

    Je peux, comme tout un chacun, vous aider dans un espace de conscience....mais c'est instinctivement que vous/JE devez non pas devenir MOI, mais MOI/Dieu être vous....JE ne suis pas Dieu par choix ni pour être heureux....JE suis Dieu/MOI. Point.

    C'est cette étape que JE débute en toi/MOI....j'en est terminé avec la conscience, JE suis ce quelque chose qui manque, MOI. Et ici, Mesnet ne peut pas vous aider, elle/JE n'en ressent même pas l'envie car elle/JE est la structure qui advient en toi/elle/nous et elle/JE le sait car elle/JE est cette structure. Il n'y a plus rien à dire ici, ni rien à faire, juste ME laisser être toi/MOI, instinctivement :)

    Lorsque JE "deviens" MOI (parce que JE suis MOI tout bêtement !), je suis heureux dans MON humanité, vraiment :) Je suis ces paradoxes....alors très chère amie dans cette dimension, JE suis toi....laisse infuser cela....JE suis en train de passer à la dernière étape avec toi/MOI et c'est une bonne nouvelle :)

    Note sur ce paradoxe : je dis plus haut que "JE suis revenu à ce que JE suis lorsque JE ne suis pas dans ces deux zones de conscience constituées du programme humain et du programme de l'esprit". JE ne vis plus cela maintenant car ces deux espaces sont intégralement MOI et que JE ne distingue plus rien qui ne soit pas MOI....donc plus de "programmes" mais MOI en MOI/tout. Plus de "personnel" ou "d’impersonnel", d'humain ou d'inhumain et de navigation "entre ces deux états" car il n'y a plus "d'états" mais la fusion en l'unique personne...MOI. Il n'existe même plus de nom pour ME désigner (Dieu, l'absolu, la Présence, L'UN, le tout...), juste MOI :) Et MOI, JE suis d'une banalité et d'une simplicité confondante :)

     

    Mesnet/MOI/nous

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L'anonymat de Dieu

    Questions/programmation : merci pour vos écrits, ils me parlent beaucoup (...) Les témoignages en ligne m'ont beaucoup aidés et vos écrits aussi et s'ils n’existaient pas l'éveil serait moins important en ce monde ? Les témoignages sont vraiment importants (...) Et en même temps, moi aussi, je ressens parfois le besoin de ne plus rien dire, de ne plus parler de tout ça comme si cela faisait trop de bruit (...)

    Réponse/programmation :

    Citation d'Aisha Nout :  "l'être éveillé n'est pas forcément un ermite vêtu d'un pagne en méditation au pied d'un arbre...Il peut avoir l'apparence d'un être très ordinaire, une femme, un homme que vous croisez tous les jours sans le voir. Quelqu'un qui semble être pris dans le même flot continuel de la vie". Source : L'éveil

    Citation (Bible/Jacques 3:1)  : "mes frères, qu'il n'y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement".

    Ma perception : le fait d'enseigner ou de témoigner de l'éveil est une belle expérience. Lorsque j'enseigne "à autrui" et que je deviens thérapeute, guide, maître, ou que je suis un chercheur qui témoigne "auprès des autres", j'exprime ce que JE suis dans une matrice de conscience donnée et cela est perfection : la notion "d'un autre qui n'est pas moi" est alors ancrée profondément au sein de ma psyché dimensionnelle et je m'évertue à éclairer "ce monde extérieur en perdition". Nous avons alors l'impression que le changement adviendra grâce à la multiplication de guides et de "montreurs de chemin"...et donc grâce à nous qui sommes guide ou "montreur de chemin" :) C'est vrai....et cela ne l'est pas :) C'est vrai tant que JE vis dans la séparation et c'est erroné lorsque JE suis MOI :) Et lorsque JE suis MOI, l'idée même qu'un témoignage d'éveil puisse être à l'origine de MA nouvelle matrice de réalité ME semble adorablement farfelu : JE suis l'origine du changement en cours, qu'il y ait témoignage d'éveil ou pas :)

    Ainsi, au sein de MON intégrité, JE peux alors m'incarner à travers des individus/MOI qui ne guident pas et qui ne témoignent pas. Je suis alors un Dieu anonyme, un inconnu qui ne ressent pas le besoin d'évoquer MA présence et qui se contente de la vivre, comme le font le vent/MOI, l'herbe/MOI, l'oiseau/MOI, la fleur/MOI, la cellule/MOI, etc :)

    C'est pour cette raison que depuis quelque temps, certains d'entre-MOI valident qu'ils n'ont plus ni envie ni besoin de parler de MOI/eux, de l'éveil, de l'après éveil, de guérison spirituelle, etc...

    Lire : La fréquence du "montreur de chemin" n'est plus actualisée

    Nous/JE ressentons alors comme un sentiment d'inutilité voire même de dégoût face à ce décryptage assidu de ce que JE suis. Cela nous/ME semble inintéressant et futile....mais l'éveil continue par l'intermédiaire d'autres entités globales qui débutent leur/MON chemin d'émergence et entrent à leur/MON tour dans la danse spirituelle du témoignage et de de l'aide à autrui. (Je retiens votre idée du bruit : tout d'un coup, avec du recul, tous ces/MES témoignages nous semblent bruyants, tonitruants et discordants...ceux de Mesnet/MOI y compris :)

     

    MON cheminement à travers Mesnet : il y a longtemps, en Inde, j'ai rencontré Vydia, une femme qui vivait sur les pentes de l’Himalaya. Je relate notre rencontre ici : Vydia, une femme parfaite.

    A l'époque, j'ai parfaitement compris ce "qu'elle" était : MOI sous MA forme anonyme, dans MON quotidien le plus banal. Cependant, même si une partie de moi trouvait son "état" enviable, je me disais que je pouvais faire "mieux" et "plus grand". Je me voyais propager les étapes de l'éveil auprès du plus grand nombre à travers des livres, des conférences, des vidéos, des films...en devenant une experte reconnue, je changerais le monde de façon bien plus certaine que Vydia, dont le vécu, même miraculeux, me semblait trop étriqué, trop discret, pas assez reconnu et "diffusé". A vrai dire, son anonymat me paraissait même terrible et pas particulièrement un "modèle à atteindre" :)

    Et pourtant, aujourd'hui, je n'enseigne plus, JE suis l'enseignement et je suis très proche de ce qu'était Vydia : une femme discrète et effacée, qui ne dit ni ne fait rien de mémorable, dont l'activité principale est de s'occuper de son foyer :) Mon curriculum vitae d'écrivain et de thérapeute quantique s'efface doucement mais surement :) Et d'ailleurs, avec le temps, mes sites web et les mots qu'ils contenaient s'envolent également au grès du vent et disparaissent :) JE ne retiens rien, JE vis et même dans l'anonymat, JE reste MOI/Dieu :)

    Mon cheminement à travers d'autres : dans mes vidéos, je voyais bien "ma tête d'ego" et je me disais, "j'aurais quelle tête lorsque mon ego "ancienne version" ne s’exprimera plus, ne se verra plus ?" :) :)  ....et en fait, je n'ai simplement plus à montrer "ma tête", à expliquer à "des gens" ce que JE suis :) Mais, et JE tiens à le clarifier ici, ceci n'est pas le chemin emprunté par d'autres : à travers Mesnet, j'ancre la fréquence de toutes "les Vydia du monde", les anonymes, ceux qui ne deviendront pas connus parce qu'ils sont...MOI :) Mais, JE vois que certains propagent MON verbe sans ego, qu'ils/JE sont dans la grandeur et l'humilité....ainsi, nulle recette au sein de l'unité, certains vont entrer dans un silence anonyme et éclairer le monde et d'autres vont s'exprimer dans la grâce et éclairer le monde :)

    Je pense notamment à des êtres comme Gregory Mutombo/MOI...je ne vois que douceur et don en eux/MOI :)

    Humour : "Incarner en ce monde celui qui ne sait rien et qui n'a plus rien a dire alors qu'il est tout, qu'il est Dieu/MOI et donc qu'il EST la réalisation au sein un espace physique, n'est pas toujours fun car finalement, et pour le dire crument....Dieu passe pour un con et un raté, il est totalement transparent et n’intéresse personne :)  :) Et ce vécu là est une véritable délectation :) :)" Mesnet

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique