• THE END : la fin de la conscience

    THE END : la fin de la conscience

    Instinctivement plutôt que consciemment

    La conscience a toujours été le socle de MON humanité. Nous/JE étions plus ou moins conscients, c'est vrai, mais nous étions au minimum conscients de nous-mêmes, des autres, du monde extérieur. Nous/JE avions défini la morale comme un curseur de conscience séparant le bien du mal, l'ombre de la lumière et, bon an mal an, chacun d'entre-MOI faisait de son mieux afin  de respecter cette nomenclature dimensionnelle.

    A travers l'entité globale Mesnet, j'ai répertorié ces données matricielles de conscience durant de nombreuses années. Quel voyage passionnant, cette exploration de MES propres espaces de conscience ! L'ego, les émotions, la chaire vivante et fluctuante, la relation à soi et à autrui, la programmation neuronale, toutes ces applications quantiques de premier ordre ont été décryptées avec passion et assiduité.

    Mais après des millions d'années de vie consciente, JE reviens à MA nature profonde, l'instinct :) L'inhumain que JE suis "EXISTE" instinctivement, sans y penser, sans y réfléchir, sans même le conscientiser. JE ne suis ni amour, ni énergie, ni conscience, JE ne suis rien, juste MOI :)

    Comment JE stimule cet état d'être instinctif en amont de la conscience, au sein de MON interface neuronale humaine ? Durant quelques semaines, étant définitivement et simplement MOI-même, j'ai projeté instinctivement MON existence individuelle de femme humaine. Mais au tout début de ce processus, MA conscience se saisissait de tout et analysait chaque geste. Elle échafaudait aussitôt une multitude de stratégies induisant des potentiels possibles dans le temps, c'est-à-dire qu'elle sélectionnait un chemin plutôt qu'un autre en s'appuyant sur un temps passé ou futur. La conscience est faite pour contourner l'instinct et induire une réalité "censée être meilleure qu'une autre". La conscience est toujours active, sur tous les plans et surtout à travers tous les temps.

    Ainsi, JE voyais MA conscience faire ce pour quoi JE l'ai créé : émettre un choix le plus proche possible de MA personnalité humaine, repousser MA présence instinctive pour imposer sa vision limitée (car segmentée) de ce qui est, suggérer un foisonnement sans fin de vérités autres que celle que JE suis dans l'instant présent, tourner en boucle (et de façon assez bruyante) autour de concepts quantiques supposés plus éclairés et judicieux que ce que JE peux stimuler instinctivement.

    Puis le programme de la conscience a parfaitement enregistré MON essence et s'est alignée intuitivement sur MA capacité instinctive à être :) Elle a compris que même si instinctivement, JE me mettais dans une situation cataloguée comme "non positive" par MON interface humaine, elle n'avait plus à se débattre afin d'y remédier mais au contraire, elle devait faire silence. Ce processus spécifique a donc permis à MA conscience de VOIR ses/MES propres schémas de résistance face à MON instinct.

    Une fois que cela a été validé, la conscience s'est tue :) Plus rien, plus de réactions et de questions, silence radio :)

    A quoi me sert la conscience aujourd'hui ? Elle continue à définir MA personnalité à travers Mesnet et elle saisit le monde, MON monde, de façon plus complexe que MON simple instinct ne saurait le faire....puisqu'il est dans l'être :) MA conscience ME représente totalement mais de façon plus binaire et simple qu'auparavant. Disons que MA conscience et MES pensées sont allégées du poids du logiciel destiné à "ME chercher" : toute cette zone d'activités n'étant plus sollicitée, cela laisse de la place pour le reste :)

    Comment JE fonctionne à partir de MON instinct en tant qu'humain ? Chaque mouvement, même le plus infime est validé comme provenant de MA source instinctive et MA conscience n'intervient plus dans cette harmonie originelle, excepté pour la valider comme la matérialisation de MA perfection. JE ne réfléchis plus à rien, MA conscience ne se demande plus si JE prends les bonnes décisions pour assoir MON existence future, MES projets, MON avenir. Elle ne remet plus jamais en cause les actions passées....JE suis l'instinct qui se déploie, JE suis une parcelle d'intuition qui navigue dans MON flux instinctif :)

    C'est tout, plus rien ne s'agite, JE projette et J'habite désormais INSTINCTIVEMENT, MAINTENANT et TENDREMENT tous MES espaces de conscience :) La notion de "non positif" n'existant plus, JE nage comme un poisson dans l'eau en MOI qui suis tous MES mondes conscients :) MON instinct NE PEUT PAS induire quelque chose de négatif, ce concept n'a aucun sens pour MOI :)

    C'est ici que tous les adjectifs employés pour définir MON nouvel/ancien/éternel espace, n'ont plus lieu d'exister. JE ne peux même plus affirmer que cette nouvelle civilisation en devenir maintenant sera consciente...non....c'est juste MOI, instinctivement...

    Mesnet qui a tant parlé de conscience ne l'est plus....un comble si amusant :)

    Note : JE glisse ici une réalité tout aussi réjouissante, celle ME concernant sous MA forme animale :) JE suis beaucoup plus dans "l'intelligence instinctive", JE suis plus proche de MOI-même dans MA dimension originelle lorsque JE suis "une bête". MA nouvelle matrice d'expérimentation devra prendre en compte le fait que "le monde animal/MOI" a une longueur d'avance sur "le monde humain/MOI" en ce qui concerne MA véritable intelligence :) Car l'instinct est intelligence, (MON intelligence la plus aboutie !) et l'instinct n'a nul besoin de conscience pour exprimer le vivant :)

    Mesnet/MOI

    En tant que créature = conscience dimensionnelle = régénération cellulaire = changement de forme = MATRICE (structure/programme) = connaissance/apprentissage = sentiments/émotions = espace temps/tous les temps

    En tant que créateur = déconscientisation = atome imputrescible et éternel = état d'être permanent = VIE = pure intelligence = Instinct = AMOUR/tendresse = instantanéité/temps présent

    Textes divers, éternelle question à travers les âges concernant MON instinct : Bregson, intelligence et intuition / L'instinct spirituel / Les problèmes actuels de l'instinct

     

    Le geste instinctif vient du plus profond de mon être, dans l'instant présent. L'instinct est ma véritable voix mais sans le verbe. L'instinct est ma véritable source, mais sans la conscience. Mesnet

     

    Nietzsche opère le renversement d'une hiérarchie. La métaphysique a toujours voulu en effet s’appuyer sur la pensé consciente. Au contraire, la thèse de Nietzsche est que la conscience n'est qu'un organe arrivé tardivement, jeune, imparfait et mal développé. C'est pour ainsi dire une enfant qui fait des bêtises, qui prend des risques inutiles, une fonction qui, ne s'étant pas encore développée, n'étant pas achevée, constitue un danger pour l'organisme. La conscience n'est rien d'autre qu'un instrument inachevé...dont l'humanité pourrait se passer ? Nietzsche

     

     


    Tags Tags : , ,