• Tendre l'autre joue

    Tendre l'autre joue

    Tendre l'autre joue

    J'ai toujours trouvé cette expression très spirituelle et pour tout dire un peu naïve. Je la valide pourtant aujourd'hui, mais d'un point de vue quantique.

    Comme je l’exprime ici, je suis le créateur de la guerre qui fait rage en ce monde. Expérimentant la paix individuelle en tant que Mesnet, comment comprendre ce phénomène en tant qu'architecte de l'agitation collective ? En vivant cet espace guerrier, tout simplement :)

    Ayant organisé avec sagesse une confrontation publique dont le sujet importe peu ici (les protagonistes encore moins puisqu'il ne s'agit finalement que de MOI à travers chacun d'entre moi), j'ai pu observer, non pas comment je structure un état de guerre (je connais ces process de création par cœur), mais comment je me vis en tant que créateur guerrier.

    J'ai donc dessiné un périmètre conflictuel sur le net et je me suis étudié. Il y eut d'abord une première vague de constats : la guerre n'est pas ressentie par le créateur. Guerre et paix appartiennent tous deux au même flux de VIE. Les deux pôles, au sein de la déconscientisation sont équivalents. Je peux vivre la guerre de façon paisible et joyeuse ! Symboliquement, je dirais que je suis désormais la création, cet espace de conscience qui s'agite et qui acte la vie à partir de sa personnalité humaine, et en même temps, je n'en pense rien en tant que créateur, la vie n'est que légèreté absolue.

    Pour compléter cette première salve, une entité globale est fort aimablement venue m'agonir sur mon lieu d'expérimentation, et le premier mot qui est venu est : merveilleux ! Cet éblouissement fut purement instinctif !

    Il ne s'agit plus ici de conscientiser qu'il n'y a plus ni attaquant ni attaqué au sein de la création, cette réalité est déjà mienne et elle s'opère au sein de la conscience dimensionnelle dans laquelle j'incarne de multiples personnalités. Mais la sphère de création n'est pas celle du créateur ! C'est en tant que créateur que je comprends et vis cette réalité initié par MOI/Jésus :) Je ne perçois plus la diversité "des soi" mais uniquement le flux instinctif de la vie :  au sein de cette onde sans nom, sans adjectif, sans pensée, sans verbe et sans conscience, les énergies de paix et de guerre (et le vocabulaire qui les portent) sont similaires, je ne perçois aucune différence.

    Ainsi, si quelqu'un me frappe sur la joue droite, je lui tends instinctivement (et non pas consciemment !) la joue gauche car symboliquement et vibratoirement, la joue droite représente la guerre alors que la gauche incarne la paix :  il s'agit de deux facettes opposées mais égales, formant un seul et même visage, celui du créateur. Lorsque JE me frappe sur la joue droite à travers une entité globale, je ne ressens pas l'agression mais MOI-même sous l'une de mes formes. Ainsi, instinctivement je "laisse aller" le mouvement guerrier initié par cet "être qui est MOI", je ne réagis pas, je ne réponds pas et peux ainsi tendre "mon autre joue" car elle ne ressentira rien, excepté  l'amour et la perfection multidimensionnelle.

    Ce fameux "tendre l'autre joue" est tout simplement la figure du créateur : insultes et compliments sont équivalents.....le phénomène de guerre s'éteint ici, à partir du créateur, en dehors de tout espace de conscience.

    Cette réalité ne s'établit plus à partir d'une conscience unifiée mais bien au contraire, elle est instinctive : chaque mot prononcé par un autre soi, qu'il soit enjôleur ou mordant est accueillie de la même façon car le verbe ne contient plus rien d'autre que moi-même : il n'a aucun sens...je suis vivant.

    La conscience et le sens des choses n'ont rien à voir avec LA VIE :)

    Plus de réactions face à la fréquence dimensionnelle des mots mais un émerveillement face au flux de la vie pure...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :