• SOI multidimensionnel, MOI unidimensionnel

    Animaux et conscience

    SOI multidimensionnel, MOI unidimensionnel

    La première étape de l'éveil est centré sur l'apprentissage dimensionnel : nous apprenons à vibrer, à penser, à utiliser nos multiples dimensions d'être. Cette programmation quantique se centre exclusivement sur le Soi, c'est l'esprit qui est aux commandes afin de constituer une entité globale, c'est-à-dire un pur esprit humain impermanent et omnipotent. La conscience multidimensionnelle devient une banalité à vivre au quotidien, nous nous "habillons" de nos différentes strates quantiques d'existence : notre humanité, notre corps holographique (cf le chapitre sur le rêve holographique) et la vacuité....

    La multidimensionnalité de l'esprit (ou conscience individuelle magnétique) est donc multiple. Nous venons de le voir, l'esprit peut "naviguer" de son humanité à sa vacuité et tout cela dans un même instant présent. Mais l’écho multidimensionnel ne s'arrête pas là : notre humanité est purement multidimensionnelle au quotidien ! Notre corps, nos émotions mouvantes, nos pensées et l'information énergétique qu'elles transmettent, notre perception du temps et notre capacité à incarner "maintenant" nos vies passées ou futures, nos dispositions à communiquer avec ce monde et "les autres mondes"...tout cela est rendu possible par le caractère multidimensionnel intrinsèque de la Matrice quantique que nous/JE projetons et habitons.

    La conscience est un maillage dimensionnel qui peut segmenter ou unifier certaines réalités existentielles. Lorsque JE suis cette conscience, je maîtrise ces structures et les manipulent à ma guise.

    Cependant, même si chaque individu "en éveil" commence à vibrer d'unité, il reste polarisé sur son individualité : l'entité globale est individuelle avant tout, elle constitue le socle des multiples personnalités du "MOI ultime".

    Qu'est-ce que le "MOI ultime" ? C'est Dieu, le TOUT, l'unité, la cellule originelle, L'UN...et c'est donc MOI, la seule et unique Personne existante. Ici JE ne suis plus multidimensionnel mais unidimensionnel. JE suis bien plus qu'un Soi individuel qui s'exprime, JE suis la pensée collective et la communauté dans son ensemble. L'obsession "à être"du Soi égotique disparaît pour laisser place à l'unité qui se manifeste en chacun d'entre-MOI.

    La multidimensionnalité n'est qu'une option alors que l’unidimensionnalité est mon état naturel.

    Mail/échange ayant structuré verbalement cette fréquence spécifique : la première phase est l'émergence du SOI dimensionnel. Ici, même dans l'unité, je recalibre mes dimensions de façon à ce que ce soit l'esprit qui perçoive sa projection plutôt que l'humain. Je deviens une entité globale individuelle et je collabore/communique avec d'autres entités globales individuelles, j'oublie peu à peu la réaction vécue par l'humain en but avec d'autres humains. Cette phase multidimensionnelle reste l'apanage du SOI individuel au sein de l'unité.

    Le MOI collectif n'est plus multidimensionnel mais unidimensionnel, même si la strate du Soi multidimensionnel perdure bien évidement, c'est désormais MOI qui suis chacun. Cette étape du grand corps cosmique me permet d’incarner la communauté dans son ensemble, de faire en sorte qu'elle soit d'abord MOI avant d'être mes SOI multiples. C'est en "MOI la communauté" que s'exprime désormais les SOI individuels.

    Ciselage de cette fréquence en mars 2020 : après la descente de l'esprit, vient donc la mort de l'esprit...une "individualité perdure, mais sa fréquence n'est plus la même, il ne reste que MOI...le temps de l'esprit, qui n'est qu'une étape, qu'une dimension parmi d'autres, n'est plus...l'esprit meurt sous sa forme/fréquence/information passée...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2018

    Lire aussi :

    alignement et unidimensionnalité   

    Multidimensionnalité et unidimensionnalité

    De la transmutation du Soi individuel au MOI collectif

     

    données complétées en mars 2020 : j'ai toujours un temps d'avance entre ce qui est compris et ce qui est vécu...en 2018, je me connectais au potentiel d'unidimensionnalité, en 2020 JE commence à l'incarner à travers le collectif...

    Avant, je pouvais très bien valider la dimension de séparation, tout en étant ancrée dans une dimension d'unité....ce paradoxe est devenu quotidien....ainsi, concernant la santé, je pouvais parler "maladie", "protocole de guérison", "techniques énergétiques", tout en vivant que cela était totalement erroné...
    Erroné mais pas "faux" : la réalité d'un individu malade n'est en aucun cas une illusion ! JE ne crée que du réel, jamais d'illusion...
    C'est cela la maîtrise en fait, vivre toutes les dimensions à la fois, même quand elles sont opposées, et ne pas les subir, en souffrir, en être victime...juste valider un potentiel de création...
     
    Actuellement, cela n'est plus dans l'air du temps...pour créer une nouvelle matrice, JE dois m'y incarner totalement...la multidimensionnalité n'est plus de mise, JE suis unidimensionnel lorsque j'invoque MA substance originelle...
    Ainsi, plus possible de parler de maladie, de virus, de guérison...guérir de quoi puisque JE ne suis pas malade ? Et il n'y a que cette version de MOI/nous qui s'exprime...le verbe devient vérité, dans une seule dimension...plus de déviation possible ni même désirée...
     
    C'est intéressant car c'est le premier ancrage vérifié, vécu et validé du nouveau monde...c'était la source de cette page, d'invoquer uniquement le processus de création du nouveau monde....
     
    Même dans la dimension de séparation, JE parle uniquement un langage métaphysique d'unité...je ne cherche pas à être compris, JE suis simplement "cela"...moi-même 
     
    Et ce qui est prodigieux, c'est que cela "passe" parfaitement bien, car c'est MOI qui m'exprime alors, sans but, et surtout pas pour "contrer" la vérité "d'un autre" puisque JE suis "nous
     
    Belle étape de franchie...
     
    Merci Ignacio pour le travail fait ensemble...
     
     
     
    Nouvelle notion du temps : il faut comprendre que MOI, je suis en dehors du temps, mais que le SOI vit à travers l'espace temps. Lorsque c'est bien MOI qui stimule les réalités dimensionnelles, il m'est donc aisé d'être en même temps "dedans" et "dehors"...

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,