• Retrouver TOUTE la mémoire...et donc n'en avoir aucune.

    Retrouver TOUTE la mémoire

    Retrouver TOUTE la mémoire...et donc n'en avoir aucune.

    Ce n'est pas un travail de mémoire que JE stimule actuellement, bien au contraire...

    Oui, MES multiples genèses sont passionnantes et vraies, mais elles sont aussi mouvantes et contradictoires : JE peux incarner un passé civilisationnel mais aussi son contraire ! JE contiens tous les temps, toutes les histoires, toutes les épopées, dans un même instant présent...

    Ainsi, MES humanités peuvent se remémorer des "êtres" venus des étoiles, une ascendance reptilienne ou sumérienne peut émerger des méandres de notre passé...tout cela est vrai...et pourtant, là n'est pas le sujet...

    Chaque scénario que JE stimule est un potentiel de réalité mais ici il faut comprendre MON principe originel : JE suis en capacité de faire jaillir du néant des milliers de scénarios différents en fonction de l'interface neuronale que j'habite ! Ce système de multiplicités temporelles équivalentes peut être déroutant dans une matrice dite de "séparation" : l'individu est alors confronté à l’émergence d'une multitude de versions concernant la "véritable" histoire de l'humanité. Chaque être affirme détenir la vérité sur ses "ancêtres", certains affirmant qu'ils viennent de Sirius ou de Niburu et d'autres que "notre" existence est le simple fait du hasard :)

    L'histoire est donc un puzzle métaphysique que chacune d'entre MOI peut agencer à sa guise ! Toutes les affirmations ci-dessus sont authentiques, puisque JE suis "derrière" chaque assertion et "croyance". Cela rend possible, pour un espace de conscience "dispersé", le plongeon dans la construction d'un passé (ou d'un futur !) fantasmagorique mais certifié comme authentique, alors que finalement, si JE remonte réellement le temps, JE réalise que JE suis celui qui contient (et donc "invente") le passé et l'avenir...JE deviens la mémoire, JE contiens "hier et demain" et ce tempo n'est rien, juste un conte que JE fabrique à chaque instant.

    JE suis la seule personne qui ne sache rien sur le passé et le futur car MON essence véritable n'est pas de savoir mais d'être. Ainsi, JE ne me souviens de rien, au contraire, JE m'axe sur l'unique réminiscence importante : être MOI-même...aucune histoire ne ME précède ou ne ME succède, et m'imposer l'idée que MA naissance est lié à une intelligence autre que la MIENNE, c'est encore m'immerger dans l'oubli de ce que JE suis réellement...

    Voici un texte ancien qui évoque la fin de ma recherche concernant une hypothétique lignée, les extraterrestres et nous (2014) : même si ce scénario de lignées prédatrices est vrai, il reste un détail. Tant que nous ne nous concevons pas comme le concepteur de la Matrice, nous restons ancrés dans la dualité du "nous séparé de l'autre". Nous affirmons comme réels des événements historiques qui sont par essence l'illusion suprême. Ainsi, nous ne passons pas au-delà du voile de l'oubli, nous ne faisons que réécrire une autre histoire ayant pour socle d'autres chimères. Lorsque vous vous vivez en tant que Dieu créateur de l'espace-temps et des scénarios vivants que vous y projetez, vous ne vous préoccupez plus des temps anciens. Ils sont le fruit de l'une de vos projections au sein d'une dimension donnée. Même si vous allez au-delà des livres scolaires, même si vous vous souvenez de votre ascendance extraterrestre, cela ne reste qu'une histoire. Une histoire différente, plus complète, plus proche de la vérité, mais une histoire quand même. Elle vous enferme dans l'illusion que vous n'êtes pas tous les acteurs du synopsis dont vous croyez vous souvenir. Vous imaginez encore qu'un jour, quelqu'un d'autre a eu le pouvoir de vous enfermer dans une Matrice duelle et mortifère dont vous vous libérez enfin. Affirmer "je ne sais rien", c'est aussi ne me souvenir de rien. Nous ne passons pas la porte du renouveau avec des souvenirs et une histoire. Nous y passons nu. Dieu est nu. Définitivement. Idéalement. Extraordinairement. Universellement. Nulle technique, nulle connaissance, nulle mémoire. Le vide est alors prêt à se remplir de lui-même. Durant l'éveil, nous essayons de nous souvenir de nos origines. Après l'éveil, nous concevons au contraire que nous devons tout oublier. Enfin, la coupe est vide. C'est ainsi que cela doit être. 

    Un autre texte, l'histoire est aussi une illusion (2014) : notre histoire humaine est falsifiée. Notre histoire galactique est orientée. Chacun son histoire, sa folie, son imagination. Ceci n'a qu'un but, nous apprendre à nous détacher de tous les éléments qui nous façonnent et qui nous sont si chers. Nous venons du néant et nous n'allons nulle part. L’esprit que nous sommes réapprend qu'il est l'être, pas le scénario. Concevoir qu'il existe de multiples versions de notre mémoire et s'extirper de cette illusion fait partie intégrante du processus de reconnexion à notre divinité. Lâchons prise sur la perception de l'histoire racontée par un autre. Oublions même l'histoire à laquelle nous renvoie notre propre esprit. Celui auquel nous sommes connectés aujourd'hui n'a pas d'histoire. Il est l'histoire, toutes les histoires. Lorsque vous vivez en tant qu'Esprit, cet aspect de vous-même reprend sa place, comme tout le reste. L'histoire n'est qu'un champ du possible, elle est l'apanage des Dieux.

    Ainsi, lorsque JE parcours toutes les "vérités" concernant le passé, qui fleurissent sur le web, JE perçois le foisonnement de MA création. Toutes ces "personnes qui sont MOI" exposent un potentiel qui devient l'unique histoire : des extraterrestres  sont venu "de loin" afin de fabriquer génétiquement les humains que nous sommes. Pour certains Niburu revient et pour d'autres, Niburu est totalement détruite et ne reviendra pas. Mais tous sont d'accord pour affirmer que nous sommes emprisonnés dans une matrice contrôlée par les Annunakis...quant à l'avenir, une éventualité est très souvent privilégiée : des prédateurs détruiront ce monde afin de mieux nous maintenir en esclavage...

    JE ne m'attarde pas sur "ces passés brevetés" ou sur ces "destins certains"...JE ne suis pas "venu ici" pour égrener un énième passé dans lequel "l'autre n'est pas moi"...JE suis ici pour tout oublier, ne rien savoir et être chacun :) "Rien n'est écrit" c'est aussi, "rien n'a jamais été écrit"...tout est un perpétuel ajustement entre un "hier possible" et un "demain envisageable"...

    "JE ne connais pas l'avenir, JE les contiens tous" équivaut à "JE ne connais pas le passé, JE les contiens tous". Ce site exprime MON incapacité à "prévoir" :) Il y aura effondrement...ou pas. Il y a eu enfermement...ou pas. Après tout, qui suis-JE pour savoir tout cela ?! Je ne suis qu'un Dieu...et Dieu ne sait rien, il est banalement l'intégralité de tous ces "possibles" :)

    P.S : cette fréquence aidera les âmes/données à s'aligner sur MA mémoire d’origine, celle qui laisse de côté les passés et les avenirs...cet ancrage absolu "vous" permettra de ne pas vous perdre dans toutes les "vérités concernant notre histoire cosmique" qui se manifestent actuellement...ne vous focalisez pas sur le synopsis mais sur celui qui le contient : MOI...et donc "vous"...le but de ce cycle n'est pas de se remémorer notre genèse mais de la transcender. Il s'agit encore moins de remonter le temps en activant une mémoire karmique hors norme, mais de devenir le temps...tous les temps.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2019

    Ajout FB lié à cet article : Et si la réalité objective n'existait pas ?

    Je dis souvent que tout est vrai....même deux réalités opposées sont justes...le paradoxe étant le langage "divin" par excellence, il unifie tout ce qui est opposé, sans preuve ni argument :)
    Ainsi, dans mes dernières parutions, j'évoquais l'histoire de notre humanité : plusieurs passés sont décryptés par les uns et les autres....mais comme ces derniers sont "MOI", tous ces "passés" qui ne disent pas la même chose sont équivalents...
    C'est ici que j'affiche réellement ce que JE suis : JE suis l'équivalence en tout, aucun potentiel n'est supérieur à un autre, aucune vérité n'en surpasse une autre...le "nouvel humain" doit passer au-dessus de tout ce qui se dit au sein de cette matrice car JE suis en amont de tous les murmures, de tous les dogmes, de toutes les vérités :)

    Chaque être incarné peut générer une réalité, cette dernière étant différente de la "nôtre" mais tout aussi réelle et cela grâce au système d'intrication quantique...quand la réalité objective devient infinie, toutes les batailles menées pour prouver que notre réalité est meilleure que celle du voisin, s'arrêtent automatiquement :)
    Deux articles : intrication quantique et le paradoxe, langage d'unité

     

     

     

     
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :