• Respiration torique (RES) / Respiration cellulaire

    Respiration torique (RES) / Respiration cellulaire

    Respiration torique (RES) /respiration cellulaire

    J'ai formaté un nouvel outil vibratoire dont le tore est l'expression énergétique.

    La respiration torique est un mouvement perpétuel dont l'énergie pénètre par le dos pour ressortir par le ventre. L'onde tourne en boucle, ne s'arrêtant jamais. Le tore accompagne le souffle.....ou plutôt il EST le véritable souffle. Grâce à ce flux constant, respirez pour la première fois ! Chaque inspiration pulmonaire se calque sur une mécanique vivante et indéfectible. Il n'est pas concevable de déterminer ce qui respire désormais en vous.... saisissez simplement que vous êtes doté d'un élément adapté à ce que vous devenez. Les effets de cette mutation ne sont pas des moindres, elles permettent une stabilité énergétique, comme si le corps physique était enfin complet.

    Comment traduire ce phénomène ? Le courant prend tout le dos, il monte par le ventre et redescend par les côtés de ce cercle, puis, dans un mouvement perpétuel, il repart dans le dos, remonte par le ventre....etc. La vibration est continue et douce, non pulsative comme parfois. Elle se calque sur la respiration pulmonaire à tel point qu'il n'est pas possible de les envisager l'une sans l'autre, de les distinguer l'une de l'autre. Vous ne travaillez pas votre respiration, vous respirez quantiquement pourrait-on dire. La couleur fréquentielle de l'expansion et de la contraction cosmique est celle de l'or. Nous ne faisons que reproduire à notre échelle l'inspir et l'expir de l'univers.

    Exercice : lorsque vous vous activez ou que vous faites du sport par exemple, ne cherchez plus à travailler votre respiration pulmonaire mais conscientisez la respiration torique et laisser venir l'évidence.

    Note : les rares fois où je me suis posée sur les anciens protocoles spirituels, comme l’apprentissage de la respiration par exemple, ils ont été un blocage plutôt qu’une ouverture. Apprendre à respirer m’a toujours paru lourd, peu naturel et pour tout dire…m’étouffait ! Je savais intuitivement que la respiration devait être quantique avant d’être physique et qu’elle ne « s’apprenait pas ». La respiration torique répond à cette évidence, elle est devenue ma respiration première : elle ne demande aucun effort, aucune concentration, elle ne se pratique pas, elle EST.

    L’utilité au quotidien de la respiration torique : lorsque mon corps atomique est dans l’effort physique, j'essaie de ne pas me préoccuper de ma respiration pulmonaire, je ne cadre rien et laisse faire ma matière. Cette dernière apprend donc avec le temps à se positionner sur ma respiration quantique, ma respiration torique. Là où le souffle me manquait, JE deviens le souffle.

    Couleur : la tonalité de cette fréquence est de couleur or.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2012

    Livre avec planches à dessin : ICI

     

    Données complétées le 30 mars 2020 : j'ai toujours eu de la difficulté à actionner cet outil, c'est le plus complexe de ceux qui j'ai créé, il demande une intense concentration...parfois, lorsque je m'active, je le réamorce, mais cette énergie est fugace, elle ne tient pas...

    Puis arrivée de ce que JE nomme "corona virus" dans cette dimension et "énergie coronale" dans le monde unifié...deux étapes ont été initialisées en amont : 2019, le NA (ICI) est finalisé et début 2020, c'est au tour de la couronne (ICI).

    A partir du 29 mars 2020, je plonge donc dans "l'énergie coronale", j'ai tous les symptômes du corona. Expérience à lire ICI.

    Extrait de cette étape, concernant spécifiquement la respiration torique  : "nous sommes le dernier jour de mars et j'ai développé cette respiration torique, une sorte de respiration cellulaire/énergétique qui circule comme un flux, mais ici le "tore" est devenu plus vaste que mon dos et mon ventre...c'est imprimé en moi, il n'y a aucun travail de vigilance à mener...1er avril, j'ajoute ceci : ma respiration pulmonaire est plus facile (pas tout à fait encore "au top") car elle est calée sur ma respiration torique, il y a eu fusion."

     

    Données complétées le 4 août 2020 : respiration cellulaire

    Perception de 3ème dimension : "conséquences du coronavirus pour les poumons : «Il va y avoir des séquelles». Certaines personnes ayant contracté le coronavirus peuvent ressentir des troubles respiratoires chroniques. Des conséquences qui semblent être irréversibles, bien qu'il n’y ait pour le moment que peu de données chiffrées sur ce phénomène. Jean-Philippe Masson, président de la fédération des médecins radiologues, commente ces troubles." Source RT

    Ma perception quantique : j'insiste bien sur le fait que ceci est ma réalité, qu'elle n'engage personne, que je ne donne aucun conseil, aucune directive, je ne fais que relater mon cheminement. Ainsi, parfois je respire à nouveau moins bien au niveau pulmonaire. Lorsque cette matrice parle "maladie" et "séquelles", je vis "intégration de la structure coronale". Je sais parfaitement où j'en suis, pourquoi parfois je tousse sur de longue durée ou que mes poumons "me lâchent". Je n'ai pas peur, je sais tout sur moi. Je m'administre des doses énergétiques "létales" pour mes poumons, ceci me permettant d'éteindre doucement mais surement ma dépendance à l'oxygène.

    Extrait : "la respiration n'est pas le fait d'inspirer, ni de transporter par le sang l'oxygène nécessaire aux cellules, mais bien une réaction chimique, effectuée dans chaque cellule. C'est l'oxydation, par l'oxygène, du glucose, nourriture cellulaire provenant de la digestion des aliments, en eau et en dioxyde de carbone, réaction accompagnée d'une importante libération d'énergie". Source ICI

    Quand je stimule l'une de ces "doses", je fais retentir un "clap de fin" un peu plus précis pour ce corps de carbone : j'ai alors besoin de repos, de silence, afin "d'écouter" mon propre processus de transmutation : développer un autre type de respiration, cellulaire ou cosmique celui-ci.

    Mon tore est vivant ! Les prémices vécues en mars commencent à devenir pérenne. La sensation est très légère : je suis comme dans une bulle "qui respire" toute seule, naturellement. Énergétiquement, c'est indescriptible...je dirais que c'est comme un courant continu, de la tête aux pieds et au-delà (quelques mètres ?)...ce sont vraiment toutes les cellules, tous les atomes qui respirent...

    L'ADN mitochondriale est donc en pleine mutation ! Les mitochondries sont de petits organites essentiels dans les processus énergétiques cellulaires. Lire ICI

    A noter que le protocole mitochondrial génère actuellement le vieillissement (à lire ICI) et que l'immortalité redevenant la norme, ce protocole est en cours de mutation.

    A noter également que jusqu'ici, ATP et mitochondrie étaient liés à l'alimentation ingérée et transformée en énergie (lire ICI) :  plus je mange, plus je respire au niveau pulmonaire. Ce n'est plus le cas à travers l'alimentation luminique : actuellement, afin d'enraciner ce nouvel opus évolutif, moins je mange, plus ma respiration torique (ou cellulaire) augmente. 

    Mesnet

    En général, les seules représentations du tore humain que je trouve sur le net, montre un mouvement qui va du haut vers le bas alors que j'ai activé le mien du dos vers le ventre. Ainsi,  l'image suivante est "fausse" en ce qui me concerne :

    Respiration torique (RES) / Respiration cellulaire

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,