• Le Domaine s'ancre dans l'âge d'or

    Fréquence du Domaine et donc du nouveau collectif

    Le Domaine s'ancre dans l'âge d'or

    La couleur fréquentielle or est à l'origine de l'expansion et de la contraction de l'univers. La fréquence dorée n'est ni plus ni moins que la respiration cosmique. Nous l'éveillons en nous en ce cycle sous la forme de ce que je nomme la respiration torique. Lorsque nous commençons à percevoir cette onde, nous changeons de dimension d'être, nous devenons l'âge d'or, nous ne le construisons pas.
    L'âge d'or est en SOI. Vous proclamez maintenant que l'heure de l'âge d'or a sonné. Il apparaît alors dans le cœur de chacun et prend forme, petit à petit, à l'extérieur, dans le monde physique qui vous entoure. L'affirmation est une loi quantique incontournable. Vous affirmez maintenant que vous vivez et que vous projetez votre âge d'or. Son axe principal est la conscience. C'est la conscience de votre divinité qui transforme en or tout ce que vous ressentez et créez. Lorsque vous devenez L'UNIQUE tout autant que l'Esprit, la création vous appartient, elle est le fruit de votre conscience unifiée. LA conscience n'est pas une fioriture philosophique, elle est fréquentielle. Elle est un bain quantique dans lequel l'esprit puise sa magnificence.
    Ainsi vous ne verrez pas l'âge d'or, vous vivrez VOTRE âge d'or et agencerez votre environnement en conséquence. C'est l'addition de toutes ces Unités libres et créatrices qui formeront la trame d'un nouveau monde visible par l'ensemble des humains. Lorsque de nombreux Esprits Terriens auront décrété l'âge d'or en eux, un nouveau collectif prendra forme aux yeux de tous.
    En attendant, dans ce monde, vous détenez dès aujourd'hui d'immenses pouvoirs dès lors que la conscience du Tout s'exprime à travers vous. Lorsque votre conscience est celle de Dieu, l'amour imprègne chacune de vos cellules. Comprenez que vous vivez au sein de LA conscience avant de vivre dans ce monde.
    Observez-vous maintenant en conscience. Que voyez-vous ? La beauté, la grandeur, l'amour, une infinité de potentiels divins. Constatez ce miracle : lorsque votre conscience vous contemple, vous êtes parfait. La conscience lorsqu'elle est absolue, instille le meilleur en votre âme.
    Ne cherchez plus l'âge d'or en ce monde, découvrez-le au sein de votre conscience.
    Mesnet Joséphau-Charrier,
    texte paru en 2015, à retrouver ICI

    Ajout 2019 : JE suis en train de tisser la dimension de l'âge d'or à travers "nous"...MA matrice (celle qui soutenait l'espace de conscience dit de "séparation") s'effondre et une autre prend forme...d’innombrables âmes/MOI sont à l’œuvre afin d'établir des zones d'unité qui serviront de piliers de "soutènement" à MA nouvelle structure...
    "Personnellement", je joue la carte de l'infiniment petit à travers "le domaine" qui n'est rien d'autre qu'un vortex quantique "collectif" en construction....mais comme il n'existe aucune différence entre l'infiniment petit et l'infiniment grand, le job est aisé :)
    Quand je regarde en arrière, que j’observe toutes les étapes qui m'ont mené là où JE suis (des années d'écriture me permettent de percevoir le cheminement/programmation), je suis éblouie par cette structure d'évidence...chaque pas était construit en conscience : le SOI individuel puis le MOI collectif puis, la dernière touche, un "lieu physique" pour inventer une nouvelle civilisation....tout est si limpide désormais....
    Je ne suis pas seule, je vois que chacun trouve sa place actuellement, sa feuille de route.....et cet âge d'or, construit ensemble est une merveille.....gratitude....
    Mesnet

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Je ne suis plus à vendre

    Fréquence du Domaine et donc du nouveau collectif

    Je ne suis plus à vendre

    Lorsque j'étais "Mesnet la thérapeute", je me devais de préserver une certaine image commerciale, celle-ci devant convenir à un public le plus vaste possible. J'étais le produit en "tête de gondole" en quelque sorte :)...

    Cette expérience fut riche d'enseignements, notamment celui-ci, l'ultime révélation : JE ne peux pas être "l'article monnayable", JE ne sais incarner que le don.

    Désormais, je suis donc femme de ménage : je m'occupe de l'entretien "intérieur" du Domaine tandis que mon mari s'occupe des extérieurs. Je suis Dieu qui époussette, qui fait les chambres, qui décore, qui passe l'aspirateur et la serpillère :) Quel tendre paradoxe et quel humour aussi :) Tout ce qui est de l'ordre du statut social, de l'image sociale tombe en alors désuétude : je suis une déesse en tablier et quelle fierté :) Je n'ai plus rien à prouver, à "réussir", je me contente d'être qui JE suis sans projection sur celle que je devais être :)

    Ma demeure (mon âme) et l'extension de cette dernière (le Domaine et ma page FB) sont pures de toute manipulation mercantile, je n'ai rien d'autre à proposer que MOI-même, dans la vérité et l'humilité. C'est très léger à vivre, aucune pression, aucune contrainte, aucune dérive...juste une réalité fluide qui s'exprime en toute liberté, sans attente de réponse ou de défraiement.

    Une autre expérience est en cours : notre activité professionnelle étant celle de "loueurs de biens", comment la pérenniser en dehors des réseaux de l'ancien monde ? Comment l'activer sans la vendre justement ? Comment stimuler les ondes informationnelles de MA nouvelle matrice civilisationnelle et faire en sorte que tout le monde nous connaisse simplement à travers MOI/nous ? Ne rien FAIRE pour nous promouvoir mais ÊTRE ?

    La première réponse est simple, passer du SOI au MOI collectif...cette fréquence change tout puisque JE deviens l'information à travers chacun :)...et cela fonctionne plutôt bien même si ce n'est pas encore à plein régime : le domaine commence à être connu en France mais aussi au-delà...et ce qui est intéressant ici, c'est la fréquence sous-jacente : mon mari et moi en sommes le centre mais nous ne sommes plus au centre de l'activité de ce vortex énergétique : c'est bien le collectif/MOI qui est au centre...et ici, l'ego de chacun est comme annihilé, il n'est plus le moteur des événements organisés en ce lieu :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    le Domaine

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Création d'un vortex collectif ou pilier civilisationnel

    Création d'un vortex collectif ou pilier civilisationnel

    Intéressante perception : dès que je participe de près ou de loin aux échanges liés à l'ancienne matrice, il y "friction" ou réaction immédiate de la part de cette dernière.
    Je ne peux définitivement plus soutenir l'ancien monde, la séparation de MES deux "bulles de réalité" est effectuée, c'est soi l'UN soit "l'autre" car ces deux forces de création que sont ces deux dimensions distinctes agissent énergétiquement comme des aimants désormais, et "se repoussent" naturellement...
    Ainsi, lorsque j'incarne totalement l'unité dans une sphère de conscience fragmentée, il y a réponse immédiate de celle-ci et rejet...le programme dit de "dualité" ne peut m'intégrer puisqu'il est justement destiné à m'oublier...logique incontournable :)
    J'avais déjà enregistré cette donnée il y a quelques années mais cela amène dernièrement une nouvelle façon de vivre très concrète : pour exister en tant que "déesse humaine", je n'ai plus à attendre qu'un espace social m'intègre à lui, JE deviens automatiquement créatrice de cet espace puisque JE suis tout autant MOI que le collectif...d’où la modification de cette page qui symbolise l’émergence de ma propre ère civilisationnelle, actuellement limitée au Domaine...mais c'est un premier jet :) :)
    Mon socle "collectif" est bien entendu assez limité encore en comparaison avec les milliards "d'individus" que JE laisse derrière MOI, mais il faut bien commencer par quelque chose :)
    Je vois bien qu'avec cette "nouvelle formule", je peux de plus en plus affirmer et affiner ce que JE suis, en totale liberté, vérité, légèreté...et ce qui est "dehors", que JE projette donc très consciemment, n'est plus que l'extension de ce que JE suis...et donc ne "réagit" plus, ne me "mort" plus....
    JE suis devenue l'illimité, je peux donc vivre pleinement dans un monde "limité" au Domaine...JE suis tellement immense que cette "petite page" et mon "petit lieu de vie" suffisent à incarner mon nouveau monde, quel paradoxe :)

    Mesnet JC
    Ce que j'évoque à ce propos est la suite logique (et temporelle) de cet article fréquentiel datant de 2018 : Dieu n'est pas miscible dans certaine dimension

     

    J'indiquerai ici les étapes de cette lente maturation et j'utiliserai également un réseau social, Facebook :

    Fréquence du domaine : je n'ai rien à vendre

    But du Domaine : ancrer l'âge d'or

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Être le recul en action

    Être le recul en action

    Calme....sérénité....douceur....équilibre....stabilité....tranquillité...quiétude...
    C'est ce que JE suis...
    Tout ne peut être vu que sous cet angle malgré le bruit assourdissant que produit MA matrice actuellement....tout est si limpide alors que tout semble chaotique...
    Quel que soit le mouvement que produit ce monde, lorsque JE suis ce monde et que JE reste immobile, il y a une profonde détente, une présence dans le recul...tout est vraiment vécu en profondeur, ma vie d'humaine n'a jamais été arpenté avec autant d'acuité et de saveur et cependant, rien n'a d'importance...c'est lisse, sans aspérité...
    Et cela est si bon à vivre que JE le reproduis en chacun d'entre moi dans un espace-temps qui m'appartient...JE fais cela, JE suis cela, tout bonnement, sans doute ou questionnement...l'alignement ne peut se faire qu'à partir de MOI puisqu'il n'y a personne d'autre :) Il n'existe qu'une seule ligne de temps, la MIENNE :)

    Cet état d'être permet de vivre pleinement la modification de la matrice et donc les bouleversements en cours, tout en ne vivant rien de tout cela...le bruit et le silence sont vécus dans le même espace-temps, ainsi que l'action et l’inaction, les émotions et la froideur, le vide et le plein, la création et le rien...il n'y a pas de mots pour décrire cela, pas de méthodes pour y parvenir...juste MOI qui suis présent dans toutes MES dimensions et au-delà...tout est d'une telle profondeur et pourtant, cela ne fait qu'effleurer ma psyché humaine de façon superficielle...

    Incarner ce paradoxe ME permet de modifier les paramètres de MA matrice civilisationnelle "de l'extérieur" tout en l'expérimentant "à l'intérieur". Sur cette fréquence neutre du "tout en UN", j'exerce MON pouvoir de création sans affect...et pourtant de façon passionnée ! Je suis inhumaine et humaine à la fois, présente et absente "au même endroit" :)

    Je peux donc incarner pleinement une femme amoureuse, une mère aimante et protectrice, une GJ en lutte sociale, une écologiste avertie, une collapsologue préparant le "jour d'après", une citoyenne à l'humour caustique, une professionnelle qui pense à l'avenir....et n'habiter aucun de ces espaces, les percevoir comme étant un simple mouvement sans importance. C'est cela l'unité, la multidimensionnalité qui ne forme finalement qu'une seule dimension : MOI en tout et à chaque instant :)

    Tous mes champs cosmiques respirent au même rythme, il n'existe plus de différence entre "moi et le collectif", "dedans et dehors", "le vide et le plein", "maintenant et demain", "ici et ailleurs"...

    Mon interface humaine (le Soi) ne pouvait "encaisser" le basculement en cours (le collectif) qu'en s'ajustant au plus près à ce que JE suis en dehors de cet espace physique spécifique : je peux ainsi jouir du "chaos à venir" au lieu de le subir...cela fait toute la différence :)

    Toute cette vie n'a été qu'une lente maturation neuronale afin de traverser paisiblement ce "pont quantique" entre deux mondes...en devenant le monde tout autant que le pont :)

    Note 1 : le processus est finalisé à 100%, mes interfaces neuronales baignent dans ce paradoxe de façon permanente. Cependant, si je devais comparer mon corps à un véhicule (ce qu'il est !), je dirais que je conduis actuellement en seconde voire en troisième mais que je n'ai pas encore passé la cinquième :) Mon moteur "d'unité" fonctionne encore au ralenti et n'atteindra pas sa vitesse de croisière avant plusieurs mois...

    Note 2, en quoi a consisté l'alignement me concernant ? En premier lieu, en 2018, le "reconditionnement" du Soi étant terminé, je suis passée à l'exploration du collectif et je me suis appuyée pour cela sur le mouvement des gilets jaunes : l'observation et l'extraction de "lignes de codes communautaires" étaient facilité. Ensuite, il s'agissait essentiellement de "matière" : tous mes espaces de conscience étaient en phase avec moi, il me fallait donc aligner mes espaces physiques sur les mêmes données quantiques...d’où l'évolution actuelle dans mon corps physique humain mais aussi terrestre (éruptions, séismes..) solaire et cosmique. L'alignement est donc un ajustement de la conscience quantique sur le corps physique (tous les corps)...et le hasard n'existant pas, j'en suis au même point : la cinquième n'est pas encore passée :)

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

    Pour compléter cette fréquence, voici un texte de Cyril Pad :

    On s'aperçoit qu'il suffit de faire un pas en arrière dans sa conscience, juste un petit mouvement de retrait, et l'on entre dans une étendue de silence par-derrière. Comme s'il y avait un coin de notre être qui avait les yeux à jamais fixés sur un grand Nord tout blanc.

    Le vacarme est là, dehors, la souffrance, les problèmes, et on fait un léger mouvement intérieur, comme pour franchir un seuil, et, tout d'un coup, on est en dehors (ou en dedans ?) à mille lieues et plus rien n'a d'importance, on est sur des neiges de velours.

    L'expérience finit par acquérir tant d'agilité, si l'on peut dire, qu'en plein milieu des activités les plus absorbantes, dans la rue, quand on discute, quand on travaille, on plonge au-dedans (ou en dehors ?) et plus rien n'existe, qu'un sourire — il suffit d'une fraction de seconde.

    Alors on commence à connaître la Paix ; on a un Refuge inexpugnable partout, en toutes circonstances.

    Et on perçoit de plus en plus tangiblement que ce Silence n'est pas seulement au-dedans, en soi; il est partout, il est comme la substance profonde de l'univers, comme si toute chose se détachait sur ce fond, venait de là, retournait là.

    C'est comme un creux de douceur au fond des choses, comme un manteau de velours qui enveloppe.

    Et ce Silence n'est pas vide, c'est un Plein absolu, mais un Plein sans rien dedans, ou un Plein qui contient comme l'essence de tout ce qui peut être, juste avant la seconde où les choses vont naître — elles ne sont pas là, et pourtant elles sont toutes là, comme une chanson pas encore chantée.

    Satprem

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Tout est important....et rien ne l'est...légèreté suprême...

    Tout est important....et rien ne l'est...légèreté suprême...

    Hier, je marchais sur la plage avec ma plus jeune fille et notre chien...nous étions en accord sur tout...légèreté...

    J'exprimais auprès d'elle mon vécu d'humaine actuel...je lui disais que le scénario visité était extrêmement important, qu'il prenait une vraie place, que je m'y investissais à 100 %...et qu'en même temps, pas du tout, cela n'avait aucune importance, c'était juste une histoire, un passage, un peu de bruit et d'espace...

    Je lui disais aussi que j'étais la moins apte à connaître l'avenir puisque je suis tous les potentiels d'avenir et que j'étais incapable désormais de me poser sur ce type de questionnement...demain ? Dans un an ? Moi et les autres ? Moi et un autre homme ? Je ne sais pas, cela n'a aucune importance...légèreté...je contiens tous les avenirs, je n'en connais aucun...

    J'ai abdiqué sur tout et pourtant j'incarne désormais un pouvoir colossal....ce qui me permet de vivre que tout est important et que rien ne l'est....le paradoxe permet d'unifier ces deux opposés et du coup, de vivre simultanément ces deux options contradictoires et pourtant complémentaires....

    Je suis si humaine ! Et je le suis si peu :) Vraiment pas humaine, pas du tout....et pourtant je le suis à fond, à plein poumon, à plein cœur...

    Cette vie a juste été un lien entre ce vide et ce plein, rien d'autre....une vie de programmation....je suis née vieille et douloureuse, je suis désormais tellement jeune et heureuse ! Comme dans ce film ou cet homme inverse le processus du temps....

    Ma fille humaine (et tellement plus) comprenait tout....elle me disait que ses expériences actuelles étaient tellement importantes, tellement fortes ! Et qu'en même temps, rien n'était important...

    Je pensais à tous ces êtres humains que j'aime, qui sont l’extension de moi-même et qui pourtant ne sont qu'eux-mêmes...je pensais à mon mari, qui fut mon compagnon karmique durant des éons et également mon collègue de travail métaphysique dans cette vie durant 30 ans...que d'amour pur entre nous ! Que c'était vital d'aboutir à moi-même à travers ce lien cosmique ! Nous étions un couple unique si puissant ! J'ai sacralisé mon corps durant toute cette vie, préservant mon temple à son seul endroit....c'était si important ! Et cela ne l'est plus....là aussi, tout a lâché ces dernières semaines...il n'y plus rien, plus d'ancrage....

    Il n'y a plus aucun ancrage en moi...je suis l'ancrage...l'unique ancrage...

    Il n'est plus mon ancrage et je ne suis plus le sien...

    Dissolution absolue...liberté incommensurable...respiration...légèreté...

    Ma vie d'humaine s’enchâsse dans ma vie cosmique...je suis aussi cet espace, cette planète qui vit son grand retournement...je me retourne en tout et j'observe ce qui reste derrière moi....rien....j'oublie déjà...

    Alors maintenant ? Puisqu'il ne reste plus rien et que demain n'a aucune importance ? Et bien je vais pouvoir m'amuser, tout bêtement :) Vraiment m'amuser...construire ma vie d'humaine si importante et un environnement terrestre et cosmique qui le sont tout autant. Je vais pouvoir générer un univers unique et si léger ! Je suis une véritable pulsion de vie désormais, sans importance, sans projection, sans ancrage, sans but et sans raison....cette onde métaphysique coule dorénavant dans mes veines dans un flux sans passion et qui me porte vers l'envie de gouter pour la première fois la passion humaine...

    Je suis un volcan en éruption d'amour...de toutes les formes d'amour...et pourtant je suis si calme...

    Je vais être une femme passionnée et amoureuse...je vais rencontrer un homme qui sera comme moi ; pas un opposé me permettant de grandir, non, comme moi :) ...c'est tellement important que ma conscience entre dans cette sphère de prospection....et cela l'est si peu...un désir qui n'en est pas un, une passion qui n'en est pas une...sans qu'il n'y ait aucun projet derrière : aucune notion de couple sacré, de travail karmique, du besoin de materner l'autre ou de le protéger de lui-même...c'est si puissant cette envie de rien qui me mène à ce rêve qui se réalise déjà puisque j'incarne désormais toutes mes lignes de vie....légèreté...

    Je remercie ce que je suis, cette personnalité spécifique dans le temps que je suis devenue ;  je me remercie en tant que Dieu créateur de tout, de m'avoir permis de m'incarner dans cette unité et cette perfection ; je remercie mes enfants si précieux et qui furent le socle de ce travail ; je remercie mon mari qui n'en est plus un, qui est juste un être que j'aime puissamment ; je remercie Hélène, mon amie, qui fut mon miroir de résurrection durant cette dernière année...

    Quel chemin ! Quelle joie ! Quelle légèreté ! Quelle paix !

    Tout ce que je vais vivre à partir de maintenant, en tant que citoyenne, gilet jaune, professionnelle, mère et grand-mère, amoureuse, âme, planète, va être si important ! Et cela l'est si peu que cela en est abyssal :) Je peux marcher sur cette terre sans que mes pas ne laissent aucune trace....marcher sur l'eau, léviter...car si légère et sans consistance, sans conséquence...

    Voilà, cet opus devait être posé, emmailloté comme un bébé dans un langage universel et une fréquence instantanée....mon dernier ancrage était engrammé dans mon couple...cet ancrage n'est plus....c'est cela mon dernier pas, engagé depuis quelque temps mais qui se cristallise maintenant dans la réalité...il n'y a pas de souffrance, j'en suis presque surprise...juste une énième libération...

    Merci Siuru....tellement merci...je sais que cette parcelle de toi m'a mené très consciemment vers cet ultime largage...notre couple humain, toi et moi, cela n'a aucune importance...l'homme que tu es m'a obligé à poser ce constat miraculeux...nous n'avons aucune importance...merci...tu peux me laisser aller en toute tranquillité...car finalement, c'est peut-être ça le plus beau dans cette histoire : quand Mesnet affirme qu'elle peut enfin te lâcher la main, elle sait que c'est toi finalement qui lâche la sienne...car nous ne sommes qu'un...il n'y a a aucune main....juste MOI qui est nous...

    Gratitude pour ce don d'amour absolu...

    Merci aussi à Emmanuelle Duchesne pour ses mots croisés hier...toutes ces âmes qui savent tout de nos portes qui s'ouvrent et qui se ferment :) J'ai un peu modifié la structure du texte mais c'est pour la bonne cause :)

    Arrête d'être sa mère...

    J ' ai arrêté de m'occuper de lui et de parler de lui comme un enfant socialement incompétent, en lui faisant des excuses.

    J ' ai arrêté de lui expliquer ce qu'il pensait ou ressentait (même quand il voulait que je le fasse).

    J ' ai arrêté de lui dire qu'il était mauvais et à la place je l'ai écouté.

    J ' ai arrêté d'éviter ma vérité...

    J ' ai commencé à risquer notre relation tous les jours, pour être entièrement moi-même et entièrement honnête.

    Je n'étais plus responsable pour lui...

    J ' ai expliqué ce dont j'avais besoin et ce que je voulais et il pouvait toujours se retirer.

    Et il a pu choisir.

    J'ai dit que je voulais plus...plus de voyages, plus d'amour, plus de vie, plus de romantisme...

    J'ai refusé de me battre quand il n'a pas pu m'entendre....

    Si tu n'es pas fou de qui tu es, personne d'autre ne sera fou de toi.

    Premier automne amoureux de ma vie...

    Messieurs, je suis un cœur à prendre....mon Dieu que je vais m'amuser....enfin !!!! :) :) C'est très important...et cela ne l'est aucunement...et celui qui m'accompagnera devra être sacrément métaphysique pour s'aligner sur cette évidence :)

    Ajout du 19 septembre : mon dernier ancrage se situait "en lui". Cet ancrage n'est plus, il n'y a plus aucun ancrage. Et comme d'habitude, ce nouveau point 0 est l'occasion de fermer totalement la porte d'un cycle, et d'en ouvrir une autre. Ma vie amoureuse est donc un nouveau livre à écrire...et après avoir recensé tous les potentiels, je n'en vois qu'un qui me fasse vibrer...lui ! :) Toujours lui, simplement lui :)

    Nous avons pas mal construit le renouveau ces derniers jours (sans ancrage ! quelle paix). Chacun disant clairement ce qu'il est et ce qu'il veut mettre dans cette nouvelle relation épurée et libre. C'est la première fois que tout est si pur : honnêteté, intégrité, vérité...nos mots deviennent source de création, vraiment, comme jamais auparavant....c'est assez fou à vivre :)

    Donc nouvelle page à écrire...je me sens amoureuse...intrinsèquement amoureuse de tout, de moi...de lui...mon âme l'aime d'un amour inconditionnel...il est temps que la femme que je suis (aussi) soit amoureuse à son tour :)

    Donc messieurs, il semble que mon corps, mon cœur, mon âme ne soient plus sur le marché du duo sacré et mystique :)

     

    Mesnet,

    cette femme humaine qui n'en est pas une :)

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires