• Vue panoramique

    Neurones, hormones, neurotransmetteurs : migraine menstruelle, connexion entre neurones et hormones. Dans "hormècipause".

    Aérophagie quantique : air et eau, "manger de l'air". Dans "alimentation luminique".

    Mes yeux me brulent de l'intérieur : regarder le soleil ne me fait rien car au-delà de l'image, ce n'est que du code sous l'apparence d'une forme. Ma nouvelle vision intérieur, qui voit véritablement le code quantique, elle, me brule la rétine : irradiation. + Compréhension pourquoi le soleil ne me nourrit pas (ce n'est qu'une image). Dans "les yeux".

    J'ai changé grâce au programme coronal : plus possible de revenir à mon interface neuronale intérieure. Tout est désormais perçu à travers un prisme unifié et quantique. Je pense code avant tout. Dans "qui suis-je".

    Alimentation pranique et soleil : je comprends enfin pourquoi je peux regarder le soleil. Je comprends qu'il n'a jamais été "nourrissant" pour moi puisqu'il n'est qu'une image et que je "vois" avant tout le code quantique. Dans "alimentation luminique".

    De l'atome aux données / vision quantique : premier passage vers la vision quantique (je vois les données plus que la forme) + "données plates" et pas "terre plate". Dans "programmation interface neuronale"

    Ma nouvelle humanité : maîtrise acquise, intégration de la "phase d'après". Dans "qui suis-je".

    Maîtrise des mathématiques / Alimentation luminique et immortalité : je ne suis pas bonne en mathématiques humaines mais en mathématiques quantiques (code, données, information énergétique, géométrie) + pourquoi nous voyons tous la même chose + se nourrir de données, données immortelles. Dans "alimentation luminique".

    Le son est en moi : passage du corps physique au corps cosmique "qui est tout", qui contient tout, tous les sons y compris. Dans "le son".

    Comment je structure ma pensée : MOI en nous, vision des multiples dimensions, vision des données. Dans "pensée métaphysique". (boules à neige = dimensions)

    Du "je suis eux" à "MOI en nous" / + fréquence de bien-être, fréquence d'ennui

    Comment je pense l'espace-temps dans une dimension unifiée : il n'y a ni temps ni espace, que du code. Ainsi, les comètes ou planètes par exemple, ne sont que du code qui est moi et donc "proche de moi" maintenant. La notion de "un astéroïde" va passer à des années lumières de la terre, à telle ou telle date, est obsolète.

    Ma nouvelle ère spirituelle / Prise de décision / Énergie vitale

    Du contrat d'âme à la décision de devenir humain

    Pureté, mutation physique

    Tout est métaphysique en moi / Observation du concept de "l'attente" à travers un projet de grève GJ : il est vu que la dimension humaine est toujours dans l'attente qu'un événement global change le monde.

    Aller plus haut, là ou je ne suis pas vu mais présent : cette dimension passe pas le temps des révélations concernant la prédation institutionnelle, mais ma propre programmation se doit d'aller au-delà.

    En amont, dissociation entre ressentis/émotions/ réaction neuronale

    Graver de nouveaux programmes neuronaux / transmuter l'atome

    Liquide amniotique / placenta / nouvelle source : naissance de ma nouvelle humanité physique en cours, mon corps vibratoire étant lui, déjà finalisé.

    Alimentation luminique ou pranique...et transmutation de la matière : la dimension pranique n'est pas "unifiée" : il s'agit encore de se nourrir d'un élément extérieur. Dans l’alimentation luminique, tout est déjà en MOI. Schémas.

    Énergie coronale

    Plus de douleur

    Mourir encore une fois, ne rien comprendre

    La vérité irradiante

    Incrustation luminique

     

    Mesnet Joséphau-Charrier


  • Hormones, neurotransmetteurs

    Neurones, hormones et neurotransmetteurs

    A plus de 50 ans, pas de ménopause mais une hormècipause calibrée. Durant plus de 30 ans, mes cycles hormonaux furent particulièrement douloureux : migraine cataméniale ou migraine menstruelle (baisse d’œstrogène/estradiol). Je régule mon système hormonal depuis quelques années, je n'ai plus ou presque plus de migraines mais il subsiste une "mauvaise humeur" avérée durant 2 jours environ.

    Actuellement, je purifie mon système sanguin. Le 15 avril j'écrivais ceci : "je remarque donc que pour la première fois, MON sang menstruel est infiniment "aquatique", liquide, fluide...pas de gonflement du corps, pas de "réaction" à fleur de peau, pas de tension cérébrale...mutation du sang et de la matrice féminine..."

    Ma dernière session hormonale a cependant été sous tension, j'ai relancé le principe d'une légère migraine et surtout, j'ai expérimenté pour la première fois une sorte de "double corps énergétique intérieur" de très basse fréquence. J'ai ainsi replongé dans mon principe hormonal afin de mieux en saisir les données quantiques, et ainsi, les reprogrammer.

    Le 20 mars 2020, lors de ma "charge coronale", j'écrivais ce qui suit sur la dopamine et les endorphines :  "depuis plusieurs jours, je suis comme droguée : dopamine, endorphine...je n'y connais rien en molécules, par contre je sais que je génère une énergie/information spécifique permettant LA DÉTENTE totale de tous mes corps physiques et énergétiques.... je commence à trouver un certain équilibre dans cet "état"...il y a peu, lorsque cette onde était trop forte, j'avais la tête qui tournait, je devais presque m'allonger..."

     

    Quelle différence entre hormone et neurotransmetteur : "une hormone est une molécule chimique biologiquement active synthétisée par une cellule glandulaire. Un neurotransmetteur est un signal chimique hormonal qui relaie les signaux d’une aire du cerveau à une autre. Dopamine (précurseur de l’adrénaline et de la noradrénaline, « dope ») et sérotonine (acide aminé apportant « sérénité ») sont des neurotransmetteurs.

    Quand la substance est sécrétée par une glande endocrinienne, circule à distance dans le sang et agit à très faible dose, c’est une hormone. Quand elle est sécrétée par un neurone, circule à forte dose dans le milieu extra-cellulaire et agit sur un autre neurone, c’est un neurotransmetteur.

    La noradrénaline est quelquefois une hormone et d’autres fois un neurotransmetteur. L’œtrogène (hormone sexuelle primaire) et l’ocytocine (hormone de « l’attachement » et de « l’émotion ») sont des hormones, mais elles agissent comme neuromodulateur au sein des neurones." Source : Naoxi

     

    La synapse est le point de jonction entre deux neurones. Il existe deux types de neurotransmetteurs, les synapse électriques et les synapses chimiques. Pour ces dernières, l'influx nerveux a besoin de molécules particulières, les neurotransmetteurs, tels que la dopamine et l'endorphine. L'influx nerveux peut être transmis d'une cellule sensorielle réceptrice à un neurone ou d'un neurone aux glandes pour leur faire sécréter des hormones.

     

    Mon cas particulier : mon cycle hormonal a toujours été "catastrophique", une sorte de "programme" dégénératif me menant "vers le bas". Il fonctionnait en "circuit fermé", totalement hermétique à ma dimension chimique/énergétique de "bien-être". Actuellement, j'organise donc une fusion hormones/neurones/neurotransmetteurs. J'initialise de façon plus pérenne le principe d'une neurohormone (messager chimique produit par un neurone et qui agit comme une hormone). Elle est créée et libérée exactement comme un neurotransmetteur, mais là où le neurotransmetteur agit sur un neurone à une distance très réduite (la synapse), la neurohormone agit à distance, comme une hormone, sur l'ensemble des cellules pouvant être affectées.

    Conclusion : je n'ai presque plus de glande thyroïde mais mon squelette vibratoire a toujours pallié ce manque. Ce dernier (corps énergétique) est désormais complet et efficient, le processus actuel est donc bien de le relier en totalité à mon corps physique. Pour cela j'opère une connexion entre mes neurones et mes hormones (œstrogènes) via mes neurotransmetteurs qui eux, sont déjà à l'équilibre au niveau de la sensation de "bien-être" (dopamine, endorphine). Je différencie ici les hormones qui stimulent mes émotions et mes neurotransmetteurs qui dessinent des sensations...mes neurones étant l’ordonnateur de ce champ vivant et mouvant, ma conscience fusionnant le tout dans un champ quantique que JE SUIS intégralement...

    P.S : c'est un temps de grande révélation pour MON humanité. Je commence à comprendre des phénomènes physiques qui n'avaient jusqu'ici jamais pris sens. Par exemple, je n'avais jamais véritablement saisi pourquoi je pouvais  regarder le soleil sans me bruler les yeux, à quoi cela pouvait-il bien m'être utile puisque cela ne me nourissait pas ? ...De même, il n'y avait aucune raison "valable" à ce cycle hormonale mortifère et douloureux...maintenant, je sais, je comprends tout...


     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Lire aussi : différence entre émotions et ressentis

     

     

     


  • Aérophagie quantique

    Aérophagie quantique

    Je développe actuellement ce que je nomme une respiration torique. Depuis ma programmation coronale, je respire "moins" avec les poumons qu'avec mes cellules : c'est MON corps cosmique dans sont entier qui respire, avant mon corps physique.

    L'eau et l'air sont donc en cours de transmutation en MOI. L'eau est produite en abondance à travers la salive (ou nectar sacré), gérant à son tour un "excédent" d'air, cette étape donnant lieu à de "l'aérophagie quantique" : le terme « aérophagie » signifie en grec « manger de l’air ».

    Ma mutation physique en cours génère donc des passages ou le "trop" doit s'équilibrer avec le "pas assez". Tous les flux (ou coutants) doivent être réagencés "dedans" et "dehors" : ils sont d'abord dépollués en MOI (cosmos), puis en moi (atomes).

    Dépolluer = les programmes dimensionnels sont nettoyés, vidés des anciennes données limitantes

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     


  • Mes yeux me brulent de l'intérieur

    Mes yeux me brulent de l'intérieur

    Il y a tant de phénomènes en moi que je ne comprenais pas jusqu'ici...par exemple pourquoi je n'arrivais pas à me nourrir de soleil. Il en va de même pour ce que je vais décrire ici : je ne savais pas pourquoi, lorsque je contemplais la matière noire mes yeux me brulaient, alors que lorsque je regarde le soleil (ce qui aurait dû me détruire la rétine), je ne ressens rien, même pas un "picotement"...

    Je sais désormais. Regarder un "astre extérieur" à moi et faire passer "cette image" par la rétine, puis la traduire avec mon interface neuronale cérébrale, est un processus "normal" (même si ici, regarder le soleil est "atypique").

    Par contre, créer des données quantiques qui sont "injectées" dans le cerveau puis traduites par "les yeux" qui en projettent une image "à l'extérieur", ça, c'est nouveau. C'est pour cette raison que l'inversion de la "vision" est pour le moment difficile "à tenir", elle irradie littéralement la matière à travers laquelle elle circule (neurones, atomes, regard...).

    Mais cela me "pique" de moins en moins les yeux, l’adaptation à ce nouveau système est en cours...je projettedonc mon monde intérieur vers l'extérieur et JE LE VOIS...alors que dans la dimension qui n'est déjà qu'un souvenir, je devais traduire une image "extérieure" à moi, cette dernière déterminant ma psyché intérieure.

    Ces temps de mutation sont une merveille, je peux enfin répondre aux questions techniques restées jusqu'ici sans réponse. Et il y a bien irradiation de la matière....feu de la transmutation...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     


  • J'ai changé grâce au programme coronal

    J'ai changé grâce au programme coronal

    J'ai profondément changé grâce à ce programme coronal. MES programmes "viraux" sont avant tout quantiques avant d'être "humains", et ainsi perçus, ne génèrent aucune "maladie" mais un "bon en avant" pour l'être "individuel" qui les utilise en conscience.
     
    Physiquement allégée, un alignement dimensionnel évident, un passage du "j'ai compris à je le vis" qui s'implante dans des "recoins" inaccessibles jusqu'ici...
     
    Je ne suis pas la seule à me sentir radicalement "modifiée" dans ma version humaine...des milliards d'individus/MOI vivent ce phénomène et constatent : j'ai changé !!!
     
    La question de savoir "qui" a confiné tout le monde et si "c'est bien ou mal" ne se pose pas pour MOI....JE suis celui qui en a décidé ainsi et c'est vraiment judicieux d'avoir introduit un espace-temps de "repos/programmation" intense ainsi qu'un "espace de conscience virale ", afin de pénétrer toutes les données de la matrice...
     
    Ainsi, mathématiquement, si "nous" sommes des milliards à être différents au niveau "individuel/MOI", cela veut dire que ce monde a changé au niveau "collectif/MOI"....ça ne se voit pas "encore" mais c'est évident. Les conséquences de cette mutation "plurielle" va bientôt prendre corps, va devenir concrète et VISIBLE. Nous sommes bien dans le "monde d'après", il suffit juste d'être attentif et cela se "ressent"...car ce nouvel éden est avant tout vibratoire, ne l'oublions pas...
     
    "Personnellement", je vibre tout "positif" dans le collectif désormais....la nouvelle loi Avia ? Une merveille qui permet de "pointer" un module de conscience encore "flou" et de l'aligner sur le meilleur....Les "attaques" contre les lanceurs d’alertes ? Une mise en lumière comme jamais d’une nouvelle façon de « penser »…
     
    Ici, ce qui est nouveau pour ma psyché humaine, c’est que je ne peux plus concevoir  les choses autrement, car je n’ai plus le choix entre deux dimensions : l’ancienne matrice (dualité et prédation de « certains » sur « d’autres ») n’est plus captée….je n’ai donc plus à faire l’effort de « percevoir » l’ancien monde et le nouveau et de m’aligner sur le nouveau…terminé…CE N’EST PLUS POSSIBLE DE CONCEVOIR « AUTRUI » COMME MAUVAIS et donc, au niveau collectif, je vois plutôt la trame quantique (les données hautes et basses fréquences en « friction/création ») plutôt que la forme qu’elle prend dans la matière….
     
    Et ici, j’en viens au deuxième point. Tout ce qui se dit actuellement sur les complots, j’y suis « passée » il y a 10 à 15 ans. J’étais en état de sidération de découvrir cette « deuxième couche » de réalité ! Empoissonnement de l’eau, de l’air et de la nourriture, profit et manipulation de la monnaie à travers la dette, esclavagisme moderne, médias de propagande, politique corrompue, chemtrails, pédophilie « institutionnelle », big pharma….j’ai tout passé en revue, j’avais peur, j’étais en colère, j’essayais d’en parler autour de moi et d’éveiller les conscience…
     
    Ainsi, la matrice « collective » a une dizaine d’années de retard sur ma matrice individuelle…et ceci est bien logique. Je ne me sens plus concernée par ces sujets, ou disons de très loin et d’une autre façon…je dirais que premièrement, il est normal que MOI sous ma forme « collective », je vive cette étape, elle a du sens et elle est une « marche » qui doit être montée. Et deuxièmement, je capte avant tout le processus quantique de transmutation avant de me focaliser sur la dimension humaine et la forme que prennent les données permettant l’évolution…
     
    La forme de ces dernières, dans cette dimension, est simple : une caste déconnectée et privilégiée qui vampirise les peuples. Ceci est totalement vrai et doit être « vu » et donc « conscientisé » par les données/peuples afin d’être reprogrammée….mais cette réalité n’est « vérifiable » que dans la dimension « matérielle »…au-delà, elle n’est qu’un océan énergétique de données en mouvement…et ici, il n’y a « personne » excepté MOI…nulle manipulation mondiale, nulle obligation, nulle peur, nul prédateur, nul dénonciateur du système, juste une programmation matricielle en cours….JE m’incarne alors dans les « uns et les autres » en tant que « force gravitationnelle » ou «puissance magnétique induisant une attraction/répulsion », une agitation/confrontation des énergies/informations cosmiques….JE fais donc mon job en tant qu’humain manipulant la puissance de l’ombre, elle est indispensable à la mise en lumière de MON avènement…
     
    Mesnet Joséphau-Charrier
    JE/MOI = nous = la cellule originelle = tout
     
     
     





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires