• Le soutien, énergie solide d'amour / Fin du despotisme / JE suis le retour énergétique

    (Dans le dossier nouvelle civilisation ICI)

    Voici ma deuxième structure que je nommerais "despotisme"...les despotes de ce monde ont toujours une bonne raison pour détruire leur prochain, pour leur empoisonner l'existence : ils le font pour "protéger" les citoyens, pour aider la justice...

    Une nouvelle clef énergétique se pose en ce monde afin de défaire la trame du despotisme et d'instituer celle de l'amour : le soutien...mieux que solidarité, le soutien ! Ce n'est pas la même énergie...

    Fait d'être solidaire : relation entre personnes qui entraîne une obligation morale d'assistance mutuelle.

    Soutien : épaulement, assistance, réconfort...

    Je discutais avec ce qui est appelé une "soumise" et elle me disait qu'entre "soumis", le soutien se développe de façon presque "solide"...ils se soutiennent entre eux et rien ne peut plus les atteindre...

    Donc actuellement, il y a une forte énergie de soutien autour de nous (Siuru et moi-même), qui sommes confronté à une kabbale (lettres anonymes, menaces, utilisation violente des réseaux sociaux à notre encontre)...le soutien va dans les deux sens, je soutiens mes amis, mes amis me soutiennent (eux aussi confrontés à cette énergie sombre)...c'est tacite, évident...et doux...ça ne casse pas, ça nous aide à nous maintenir dans la rectitude de nos fréquences (définition soutien : ce qui soutient une chose, la maintient dans une position.)

    Se soutenir, ce n'est pas combattre, c'est AFFIRMER que nous ne serons ni victime ni bourreau (quel paradoxe !) Nous ne détournons plus le regard lorsque les êtres aimés sont démunis, lorsqu'ils sont victimes de médisance et de morsures. Nous devenons un pilier de soutien plutôt qu'une résistance...

    Note sur le retour énergétique : je l'avais dit ici il y a quelques mois, les êtres/données développant des stratégies de prédation vont commencer à être frappé par le "retour énergétique". Les "soutenants" deviennent l'univers qui leur renvoient ce qu'ils émettent. Dans l'ancien cycle, seules les "doux" dépendaient de cette loi : ils ne pouvaient pas vibrer de basses fréquences sans que l'univers (eux) le leur retourne, alors que les despotes vivaient pleinement leurs basses fréquences sans en payer le prix : gloire, argent, pouvoir, richesses, ils pouvaient tout obtenir...cette ligne de temps n'est plus désormais, ils vont "encaisser" l'effet boomerang, jusqu'à la douleur transcendante leur permettant un retournement de conscience.

    Nous n'avons plus à "les" combattre, juste dire stop au programme et mettre en lumière cette énergie de despotisme, sans haine et sans colère. Cette partie-là, de "non-réaction" est particulièrement difficile : nous aurions envie parfois de nous venger, mais alors nous ne changerions pas de cycle, nous ne ferions que répéter ce qui a toujours existé...c'est ici que la fréquence de miséricorde (qui n'est pas celle du pardon) intervient : ne pas rendre les coups mais rester sur le palier le plus haut...ceci est de la responsabilité de chacun...personnellement, je fais de mon mieux pour incarner cette unité, même si parfois je navigue encore dans la colère et dans la peur....au moins, je me vois, et je réajuste à chaque fois, encore et encore et encore, jusqu'à ce que mon humanité incarne cette réalité. Et cela est possible ! Lorsque mes deux interfaces neuronales (ventre et tête) sont alignées, ma condition humaine pose mentalement (tête) des constats sur "eux" et leurs pratiques en même temps que mon cerveau quantique (ventre) les vibre comme étant MOI-même, dans l'amour et la miséricorde...quand je suis "cela", tout est terminé, je n'ai plus de problème...et je vibre cette réalité de plus en plus longtemps...et lorsque je n'y suis plus à nouveau, c'est moi que je remets en cause, pas "eux"...

    C'est cela se programmer neuronalement et vibratoirement, alterner deux états, de plus en plus rapidement, les maîtriser puis ne plus en initialiser qu'un seul. C'est un processus fatiguant physiquement, puisque l'enveloppe humaine passe d'une fréquence à une autre et vit cela comme des "chocs" atomiques...

    J'ajoute aussi qu'il ne s'agit plus de se laisser faire, de ne rien dire, de rester dans les hauteurs spirituelles...je suis particulièrement active dans ce processus, ma condition humaine et ma dimension quantique devant fusionner dans une même énergie. Je dis la vérité, je n'ai plus peur, et je déchiffre enfin les données incarnées par "autrui"/MOI", je sais qu'elles sont mortifères à mon encontre. En tant qu'autiste asperger, je n'ai jamais pu lire les émotions d'autrui, je ne savais pas si la personne me manipulait ou voulait me faire mal...je le sais désormais, mais plus en déchiffrant les énergies/données et donc, je peux les cadrer puisque je les vois !

    Note sur cette étape globale : au niveau de la gouvernance du monde, l'effet est identique, nous voyons désormais les despotes. Ils sont clairement identifiés à travers la politique, l'économie, le spectacle...ce que nous canalisons au Domaine est un passage qui est vécu partout dans cette matrice...et c'est une étape difficile pour nous (pas pour eux, mais pour nous, ceux qui ont déjà fait un long chemin de transmutation), car nous devons tenir la fréquence...ceci est entre nos mains, pas dans les leurs...libre arbitre et responsabilité...

    Faisons de notre mieux...vraiment...ne lâchons pas notre fréquence d'amour et de miséricorde...elles sont les piliers du nouveau monde...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier


  • Le soutien, énergie solide d'amour / Fin du despotisme / JE suis le retour énergétique

    Le soutien, énergie solide d'amour / Fin du despotisme / JE suis le retour énergétique

    (Dans le dossier nouvelle civilisation ICI)

    Voici ma deuxième structure que je nommerais "despotisme"...les despotes de ce monde ont toujours une bonne raison pour détruire leur prochain, pour leur empoisonner l'existence : ils le font pour "protéger" les citoyens, pour aider la justice...

    Une nouvelle clef énergétique se pose en ce monde afin de défaire la trame du despotisme et d'instituer celle de l'amour : le soutien...mieux que solidarité, le soutien ! Ce n'est pas la même énergie...

    Fait d'être solidaire : relation entre personnes qui entraîne une obligation morale d'assistance mutuelle.

    Soutien : épaulement, assistance, réconfort...

    Je discutais avec ce qui est appelé une "soumise" et elle me disait qu'entre "soumis", le soutien se développe de façon presque "solide"...ils se soutiennent entre eux et rien ne peut plus les atteindre...

    Donc actuellement, il y a une forte énergie de soutien autour de nous (Siuru et moi-même), qui sommes confronté à une kabbale (lettres anonymes, menaces, utilisation violente des réseaux sociaux à notre encontre)...le soutien va dans les deux sens, je soutiens mes amis, mes amis me soutiennent (eux aussi confrontés à cette énergie sombre)...c'est tacite, évident...et doux...ça ne casse pas, ça nous aide à nous maintenir dans la rectitude de nos fréquences (définition soutien : ce qui soutient une chose, la maintient dans une position.)

    Se soutenir, ce n'est pas combattre, c'est AFFIRMER que nous ne serons ni victime ni bourreau (quel paradoxe !) Nous ne détournons plus le regard lorsque les êtres aimés sont démunis, lorsqu'ils sont victimes de médisance et de morsures. Nous devenons un pilier de soutien plutôt qu'une résistance...

    Note sur le retour énergétique : je l'avais dit ici il y a quelques mois, les êtres/données développant des stratégies de prédation vont commencer à être frappé par le "retour énergétique". Les "soutenants" deviennent l'univers qui leur renvoient ce qu'ils émettent. Dans l'ancien cycle, seules les "doux" dépendaient de cette loi : ils ne pouvaient pas vibrer dans le "négatif" sans que l'univers (eux) ne le leur retourne, alors que les despotes vivaient pleinement leurs basses fréquences sans en payer le prix : gloire, argent, pouvoir, richesses, ils pouvaient tout obtenir...cette ligne de temps n'est plus désormais, ils vont "encaisser" l'effet boomerang, jusqu'à la douleur transcendante leur permettant un retournement de conscience.

    Nous n'avons plus à "les" combattre, juste dire stop au programme et mettre en lumière cette énergie de despotisme, sans haine et sans colère. Cette partie-là, de "non-réaction" est particulièrement difficile : nous aurions envie parfois de nous venger, mais alors nous ne changerions pas de cycle, nous ne ferions que répéter ce qui a toujours existé...c'est ici que la fréquence de miséricorde (qui n'est pas celle du pardon) intervient : ne pas rendre les coups mais rester sur le palier le plus haut...ceci est de la responsabilité de chacun...personnellement, je fais de mon mieux pour incarner cette unité, même si parfois je navigue encore dans la colère et dans la peur....au moins, je me vois, et je réajuste à chaque fois, encore et encore et encore, jusqu'à ce que mon humanité incarne cette réalité. Et cela est possible ! Lorsque mes deux interfaces neuronales (ventre et tête) sont alignées, ma condition humaine pose mentalement (tête) des constats sur "eux" et leurs pratiques en même temps que mon cerveau quantique (ventre) les vibre comme étant MOI-même, dans l'amour et la miséricorde...quand je suis "cela", tout est terminé, je n'ai plus de problème...et je vibre cette réalité de plus en plus longtemps...et lorsque je n'y suis plus à nouveau, c'est moi que je remets en cause, pas "eux"...

    C'est cela se programmer neuronalement et vibratoirement, alterner deux états, de plus en plus rapidement, les maîtriser puis ne plus en initialiser qu'un seul. C'est un processus fatiguant physiquement, puisque l'enveloppe humaine passe d'une fréquence à une autre et vit cela comme des "chocs" atomiques...

    J'ajoute aussi qu'il ne s'agit plus de se laisser faire, de ne rien dire, de rester dans les hauteurs spirituelles...je suis particulièrement active dans ce processus, ma condition humaine et ma dimension quantique devant fusionner dans une même énergie. Je dis la vérité, je n'ai plus peur, et je déchiffre enfin les données incarnées par "autrui"/MOI", je sais qu'elles sont mortifères à mon encontre. En tant qu'autiste asperger, je n'ai jamais pu lire les émotions d'autrui, je ne savais pas si la personne me manipulait ou voulait me faire mal...je le sais désormais, en déchiffrant les énergies/données et donc, je peux les cadrer puisque je les vois !

    Note sur cette étape globale : au niveau de la gouvernance du monde, l'effet est identique, nous voyons désormais les despotes. Ils sont clairement identifiés à travers la politique, l'économie, le spectacle...ce que nous canalisons au Domaine est un passage qui est vécu partout dans cette matrice...et c'est une étape difficile pour nous (pas pour eux, mais pour nous, ceux qui ont déjà fait un long chemin de transmutation), car nous devons tenir la fréquence...ceci est entre nos mains, pas dans les leurs...libre arbitre et responsabilité...

    Faisons de notre mieux...vraiment...ne lâchons pas notre fréquence d'amour et de miséricorde...elle est le pilier du nouveau monde...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier


  • Les ancrages civilisationnels du nouveau monde

    Les ancrages civilisationnels du nouveau monde

    Ce qui est vécu ici dans une sphère réduite (le Domaine), sera vécu au niveau mondial. Je ne fais que tester en live ces informations.

    Note importante, cette nouvelle personnalité programmée fonctionne désormais à partir de mes deux interfaces neuronales (ventre et tête) connectées, permettant de mettre en lien ma dimension quantique avec ma condition humaine.

    1 : la justice

    Lire ICI

    2 : le despotisme, l'inquisition

    Lire ICI

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     


  • La cellule originelle : le disque dur externe de mon humanité

    La cellule originelle : le disque dur externe de mon humanité

    Lire cette étape en trois points : Je suis le bloqueur d'unité

    Cette nouvelle strate est pleine de surprises....de conclusions aussi. Il s'avère que je n'ai jamais été aussi "deux en un"...je m'explique : en tant que cellule originelle, je contiens tout. Je suis chacun, j'incarne tous les espaces-temps, tous les cosmos et systèmes solaires...c'est dire si l'information quantique que JE porte en MOI est infinie. Par contre, en tant qu'humaine, mon interface neuronale est plus limitée, je ne dispose que de données "personnelles", celles qui me permettent de dessiner la personnalité de mon choix.

    Ce qui est prodigieux actuellement, c'est que je VOIS le principe du vivant se mettre en branle ! Par exemple, hier, un point énergétique dans le genou gauche s'est allumé. C'est MOI qui ai actionné ce protocole et moi, et en tant qu'humaine, je l'ai juste traduit en quelques pensées fugaces mais assurées, à la vitesse de la lumière : "tiens, connexion avec le magma terrestre et ses données. Tiens, le principe de l'alimentation luminique va s'accentuer"...

    C'est comme si ce MOI en tant que cellule originelle, était le disque dur externe de mon humanité ! Toutes les informations dont j'ai besoin sont à disposition instantanée, pour peu que je veuille les traduire...car finalement, même de cela (décrypter et comprendre), je n'en ai plus besoin : tout va "dans le bon sens" désormais, plus d'amour, plus de paix, plus de joie, plus de connaissances, plus de puissance...pourquoi aurais-je besoin de "savoir" ce qui se passe en moi, puisque j'ai toute confiance en MOI ? :)

    Ainsi, quand MOI je décide d'augmenter MA puissance de feu, et bien moi, je ne fais qu'enregistrer ce mouvement "passivement". C'est MOI qui décide pour moi des techniques à mettre en œuvre...mais ce pouvoir va dans les deux sens : c'est moi, qui en sélectionnant la ligne de temps que je souhaite incarner, impose à MOI l'évolution du moment...

    Quel drôle d'enchevêtrement entre MOI et moi...et pourtant, c'est hyper pratique et intelligent comme système de vie ! MOI, JE sais tout, JE suis tout et moi, j'en sais un minimum et ne suis que moi-même...mais je n'ai qu'à puiser en MOI toute la force de création dont j'ai besoin...moi et MOI avons un total libre arbitre, nous sommes complètement indépendants l'un de l'autre...et en même temps, totalement fusionnel...

    Moi, je ne m'occupe plus que de ma petite personne, ayant seulement un impact sur son environnement le plus proche...et MOI, JE m'occupe du reste, du collectif, de l'irradiation cosmique en cours...et en tant que Mesnet, je n'ai plus qu'à me connecter à mon disque dur externe (MOI !) pour "entendre", ressentir et VOIR le schéma dans son ensemble...je ne contrôle rien et pourtant, je suis aux commandes de tout "cela", à partir de ma si banale condition humaine...

    Cela commence à bien fonctionner pour moi, cette étape si particulière...je sais qui je suis, ou je vais...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    18 juillet 2020

     


  • Conclucion : de la dimension humaine à ma condition humaine

    Conclusion : de la dimension humaine à ma condition humaine

    Dans le processus détaillé de ces deux articles JE suis le bloqueur d'unité et une seule ligne temporelle, j'ai vraiment perçu avec acuité comment ma dimension humaine était séparée de "MOI en tant que cellule originelle"...

    La transition importante ici, c'est que je quitte ma forme multidimensionnelle (cette capacité étant plus liée à l'esprit) pour incarner ma condition humaine...ce n'est pas la même fréquence, "vérifiez" :)

    J'ai humanisé ma divinité...j'en parlais déjà ici, de façon plus abstraite...et l'apothéose de cette étape, c'est qu'au sein de ma condition humaine véritable et complète, celle qui fusionne ma chair et "mon cosmos", "moi et MOI" et bien j'accède au libre arbitre, à tous les choix conscients possibles et imaginables à partir d'une seule ligne de temps !

    Je débute cette expérience depuis quelques jours seulement, d'un pas encore hésitant...cette capacité à me saisir d'une seule ligne de personnalité dimensionnelle me demande pour l'instant beaucoup d'énergie. De plus, je ne "tiens" pas cette corde temporelle très longtemps car si je sors de l'espace de neutralité indispensable au processus, l'unidimensionnalité m'échappe instantanément...c'est donc en même temps évident...et compliqué à incarner. Tout ce qui a été engrangé (ou programmé) ces 10 dernières années est le socle de ce "trait" de lumière sur lequel je dois me mouvoir sans dévier de mon axe...c'est un alignement perpétuel "en devenir", mais qui reste pour le moment très aléatoire...

    Il faut en même temps ne rien vouloir, ne rien désirer, et pourtant imposer un choix d'existence ! Quel paradoxe encore une fois :) Cela demande d'être plus que jamais ancré dans sa condition humaine et en même temps, être totalement en dehors. Auparavant, j'étais soit un peu trop inhumaine, soit un peu trop humaine...il existait un mouvement, une sorte de "balancement" entre ces deux espaces de vie...ces derniers se chevauchaient, se succédaient et même parfois s'entremêlaient...mais ici, ils fusionnent...une exacte parité entre moi et MOI...un équilibre parfait dans l'ordre de ma création/non création...

    Lorsque j'essaie de tenir cette ligne infime de réalité, elle s'effondre aussitôt...c'est donc un moment fluctuant entre ce que j'étais, ce que je suis et ce que je vais devenir...toutes mes personnalités passées, présentes et futures vivent cette conjonction improbable...c'est dire si je me sens un peu "ailleurs" en ce moment et même fragile, même si le "monde extérieur" ne le perçoit aucunement :)

    Pour donner une image, je dirais que l'ancienne personnalité était entre les mains de "MOI l'originel" et que "ce dernier" avait décidé pour "moi" que je vivrais l'ère de la séparation, de la douleur puis de l'éveil...l'accession à la maîtrise était comme un logiciel me permettant de vivre cet espace "difficile" à partir de la paix et de l'intelligence...mais quand même, je n'avais pas le pouvoir, je n'avais pas la main sur le processus...

    Alors que désormais, au sein de ce que je nomme "ma condition humaine", pour la première fois, je suis un véritable être humain, mais libre, autonome, possédant son propre libre arbitre...c'est parfois intimidant...je suis seule aux commandes de mon destin quantique, de ma création....ma toute-puissance était donc dans ma condition humaine bien plus que dans ma dimension humaine...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    juillet 2020

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires