• Quand l'homme politique devient un produit rejeté par les GJ

    Quand l'homme politique devient un produit rejeté par les GJ

    Quand l'homme politique devient un produit rejeté par les GJ

    J'ai longtemps travaillé dans le milieu spirituel et ce passage m'a beaucoup appris sur moi-même. Je me suis aperçu que finalement,  je m'étais transformé en "produit" spirituel, une sorte de "nirvana en boîte" à prix soldé : stages, conférences, livres, mon "amour inconditionnel" était un bizness spirituel lucratif et porteur de reconnaissance sociale.

    Je ne porte aucun jugement sur ce parcours, nulle erreur ici mais un apprentissage de premier ordre : je devais passer par cette étape afin de conscientiser que cette "femme d'affaires" n'était pas l'être humain que je voulais devenir. Toutes ces affiches et annonces publicitaires à mon sujet ont fini par me soulever le cœur...et j'ai tout arrêté :) Je ne voulais plus utiliser mon image comme une "marque déposée", je ne voulais plus vendre mon âme au plus offrant, je ne voulais plus jouer le rôle d'un initié, je ne voulais plus être un produit concurrent du produit voisin (c'est-à-dire un autre "intervenant spirituel").

    Je remarque que la politique obéit à la même problématique : nos présidents sont des articles interchangeables, en concurrence les uns avec les autres.

    Actuellement, le système tente de rafraichir deux "denrée périssables", Hollande et Sarkozy afin de vérifier si le consommateur (aidé par une communication adéquate) peut encore se laisser tenter par ces "émanations périmées". Le "produit Macron" arrivant au bout de son obsolescence programmée (bien avant son terme !), il est urgent pour les prestataires de services qui dirigent l'entreprise France, de trouver une solution de remplacement.

    Seulement voilà, le GJ ne souhaite plus être un consommateur endormi, il rejette avec répugnance cette "soupe politique" réchauffée et éventée. Nous ne croyons plus au miracle du "produit d'appel" mais nous croyons en nous et c'est bien plus porteur :)

    P.S 1 : je note que toute personne se transformant en "produit de consommation" ne trouvera plus "preneur" dans la nouvelle matrice de conscience et ce, quel que soit le secteur social observé : spirituel, politique, militantisme, etc. En utilisant le mouvement comme "caisse de résonance médiatique" leur permettant d'exister, certains GJ (comme Jacline Mouraud)  se sont fait automatiquement repérer et rejeter par l’égrégore collectif :) Aucune des anciennes fréquences égotiques de "l'ancien régime" ne passe les portes du renouveau et ma foi, c'est une bonne nouvelle :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    observer les GJ à travers un prisme socio-quantique.

     

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :