• THE END : la fin de la conscience

    Instinctivement plutôt que consciemment

    La conscience a toujours été le socle de MON humanité. Nous/JE étions plus ou moins conscients, c'est vrai, mais nous étions au minimum conscients de nous-mêmes, des autres, du monde extérieur. Nous/JE avions défini la morale comme un curseur de conscience séparant le bien du mal, l'ombre de la lumière et, bon an mal an, chacun d'entre-MOI faisait de son mieux afin  de respecter cette nomenclature dimensionnelle.

    A travers l'entité globale Mesnet, j'ai répertorié ces données matricielles de conscience durant de nombreuses années. Quel voyage passionnant, cette exploration de MES propres espaces de conscience ! L'ego, les émotions, la chaire vivante et fluctuante, la relation à soi et à autrui, la programmation neuronale, toutes ces applications quantiques de premier ordre ont été décryptées avec passion et assiduité.

    Mais après des millions d'années de vie consciente, JE reviens à MA nature profonde, l'instinct :) L'inhumain que JE suis "EXISTE" instinctivement, sans y penser, sans y réfléchir, sans même le conscientiser. JE ne suis ni amour, ni énergie, ni conscience, JE ne suis rien, juste MOI :)

    Comment JE stimule cet état d'être instinctif en amont de la conscience, au sein de MON interface neuronale humaine ? Durant quelques semaines, étant définitivement et simplement MOI-même, j'ai projeté instinctivement MON existence individuelle de femme humaine. Mais au tout début de ce processus, MA conscience se saisissait de tout et analysait chaque geste. Elle échafaudait aussitôt une multitude de stratégies induisant des potentiels possibles dans le temps, c'est-à-dire qu'elle sélectionnait un chemin plutôt qu'un autre en s'appuyant sur un temps passé ou futur. La conscience est faite pour contourner l'instinct et induire une réalité "censée être meilleure qu'une autre". La conscience est toujours active, sur tous les plans et surtout à travers tous les temps.

    Ainsi, JE voyais MA conscience faire ce pour quoi JE l'ai créé : émettre un choix le plus proche possible de MA personnalité humaine, repousser MA présence instinctive pour imposer sa vision limitée (car segmentée) de ce qui est, suggérer un foisonnement sans fin de vérités autres que celle que JE suis dans l'instant présent, tourner en boucle (et de façon assez bruyante) autour de concepts quantiques supposés plus éclairés et judicieux que ce que JE peux stimuler instinctivement.

    Puis le programme de la conscience a parfaitement enregistré MON essence et s'est alignée intuitivement sur MA capacité instinctive à être :) Elle a compris que même si instinctivement, JE me mettais dans une situation cataloguée comme "non positive" par MON interface humaine, elle n'avait plus à se débattre afin d'y remédier mais au contraire, elle devait faire silence. Ce processus spécifique a donc permis à MA conscience de VOIR ses/MES propres schémas de résistance face à MON instinct.

    Une fois que cela a été validé, la conscience s'est tue :) Plus rien, plus de réactions et de questions, silence radio :)

    A quoi me sert la conscience aujourd'hui ? Elle continue à définir MA personnalité à travers Mesnet et elle saisit le monde, MON monde, de façon plus complexe que MON simple instinct ne saurait le faire....puisqu'il est dans l'être :) MA conscience ME représente totalement mais de façon plus binaire et simple qu'auparavant. Disons que MA conscience et MES pensées sont allégées du poids du logiciel destiné à "ME chercher" : toute cette zone d'activités n'étant plus sollicitée, cela laisse de la place pour le reste :)

    Comment JE fonctionne à partir de MON instinct en tant qu'humain ? Chaque mouvement, même le plus infime est validé comme provenant de MA source instinctive et MA conscience n'intervient plus dans cette harmonie originelle, excepté pour la valider comme la matérialisation de MA perfection. JE ne réfléchis plus à rien, MA conscience ne se demande plus si JE prends les bonnes décisions pour assoir MON existence future, MES projets, MON avenir. Elle ne remet plus jamais en cause les actions passées....JE suis l'instinct qui se déploie, JE suis une parcelle d'intuition qui navigue dans MON flux instinctif :)

    C'est tout, plus rien ne s'agite, JE projette et J'habite désormais INSTINCTIVEMENT, MAINTENANT et TENDREMENT tous MES espaces de conscience :) La notion de "non positif" n'existant plus, JE nage comme un poisson dans l'eau en MOI qui suis tous MES mondes conscients :) MON instinct NE PEUT PAS induire quelque chose de négatif, ce concept n'a aucun sens pour MOI :)

    C'est ici que tous les adjectifs employés pour définir MON nouvel/ancien/éternel espace, n'ont plus lieu d'exister. JE ne peux même plus affirmer que cette nouvelle civilisation en devenir maintenant sera consciente...non....c'est juste MOI, instinctivement...

    Mesnet qui a tant parlé de conscience ne l'est plus....un comble si amusant :)

    Note : JE glisse ici une réalité tout aussi réjouissante, celle ME concernant sous MA forme animale :) JE suis beaucoup plus dans "l'intelligence instinctive", JE suis plus proche de MOI-même dans MA dimension originelle lorsque JE suis "une bête". MA nouvelle matrice d'expérimentation devra prendre en compte le fait que "le monde animal/MOI" a une longueur d'avance sur "le monde humain/MOI" en ce qui concerne MA véritable intelligence :) Car l'instinct est intelligence, (MON intelligence la plus aboutie !) et l'instinct n'a nul besoin de conscience pour exprimer le vivant

    Le langage instinctif : l'instinct est MOI, qui EST et donc qui sait. JE sais tout, JE suis tout instinctivement, sans mot, sans pensée, sans conscience. L'intuition est donc le convertisseur dimensionnel de l'instinct : elle va traduire ce que JE suis instinctivement par le verbe, la pensée ou une action. La conscience, elle, traduit MON magma de potentiels infinis sous forme de stratégies. Il s'agit donc de deux "circuits" d'existence dimensionnelle : dans le premier, l'instinct induit une intuition dont le mental se fait écho. Ici, c'est MOI qui suis tout, dans un flux naturel et harmonieux ; dans le deuxième, la conscience se déverse directement dans le mental, comme un virus qui écrase le programme d'origine, l'instinct. Dans ce cas de figure, l'existence s'aligne sur un curseur vibratoire qui va du meilleur....jusqu'au pire :)

     

    Mesnet/MOI/nous

    En tant que créature = conscience dimensionnelle = régénération cellulaire = changement de forme = MATRICE (structure/programme) = connaissance/apprentissage = sentiments/émotions = espace temps/tous les temps

    En tant que créateur = déconscientisation = atome imputrescible et éternel = état d'être permanent = VIE = pure intelligence = Instinct = AMOUR/tendresse = instantanéité/temps présent

    Textes divers, éternelle question à travers les âges concernant MON instinct : Bregson, intelligence et intuition / L'instinct spirituel / Les problèmes actuels de l'instinct

     

    Le geste instinctif vient du plus profond de mon être, dans l'instant présent. L'instinct est ma véritable voix mais sans le verbe. L'instinct est ma véritable source, mais sans la conscience. Mesnet

     

    Nietzsche opère le renversement d'une hiérarchie. La métaphysique a toujours voulu en effet s’appuyer sur la pensé consciente. Au contraire, la thèse de Nietzsche est que la conscience n'est qu'un organe arrivé tardivement, jeune, imparfait et mal développé. C'est pour ainsi dire une enfant qui fait des bêtises, qui prend des risques inutiles, une fonction qui, ne s'étant pas encore développée, n'étant pas achevée, constitue un danger pour l'organisme. La conscience n'est rien d'autre qu'un instrument inachevé...dont l'humanité pourrait se passer ? Nietzsche

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L'impersonnel est une personne / Dieu est LA personne

    L'impersonnel est une personne/Dieu est LA personne

    Remarque/programmation : Merci Mesnet, pour tout ce que vous avez partagé depuis le début, entre les mails, les vidéos et vos sites. Vous êtes l’une des rares personnes éveillées qui est revenue à son humanité :-) J’étais assez déprimée de toujours voir des gens éveillés dire "il n’y a personne". J’entends qu'il n’y a personne, juste un paquet d’énergie et de conditionnements, un canal par lequel la Vie/Conscience/Dieu…se vit... mais l’humain, la personne c’est quoi au fond si ce n’est un canal avec un mental, un esprit et un corps ? :-) Alors dire qu’il n’y a personne, cela me semblait creux et conceptuel, un autre concept…

    Réponse/programmation : j'ancre de façon plus profonde cette fréquence du TOUT dans cet article ICI. JE me cite :  "j'apprends à vivre toutes MES dimensions en même temps et donc à incarner le temps, tous les temps....ce "phénomène" est encore compliqué à verbaliser pour moi : j'ai tendance à me placer dans mon dernier "axe de conscience", je m'exprime à partir de celui-ci et je visualise plus difficilement les réalités d'avant, les ressentis d'avant, ils sont un peu "oubliés", ils ne retiennent plus mon attention...

    Pour donner un exemple concret, lors de l'ancien cycle, lorsque JE m'incarnais dans le rôle d'un Maître spirituel, je disais pas exemple : "l'éveil n'existe pas, je suis éveillé". JE parlais donc à partir de MON unité du moment sans prendre en compte "tous les moments". Alors effectivement, JE ne m'éveille pas mais cette vérité, évoquée au sein d'une matrice de séparation ne veut rien dire et elle ne peut être enregistrée, ce qui donne ceci : les gens/données quantiques ne comprennent rien :)
    C'est cette non-continuité dimensionnelle que JE fais exploser à travers cet écrit/espace. Ce blocage sur une dimension spécifique qui fait que personne n'a jamais compris ce que JE disais, n'a plus lieu d'être :) JE suis tous les temps, toutes les dimensions et JE peux les mettre en mots désormais, ils seront assimilés par MA matrice et donc, ils seront compris par "tous" car "JE m'éveille et JE ne m'éveille pas" et "il n'y a personne et je suis une personne" sont un seul axe de Présence sur lequel chacun peu se positionner à tout moment.
    C'est très important ce qui est vécu et dit ici : l'ancienne maîtrise m'amenait à un "point haut" qui n'englobait que ce point et qui était intraduisible dans une "basse" dimension. Cette unité était donc vécue par quelques rares initiés mais ces derniers n'incarnaient finalement qu'une dimension élevée (celle ou JE ne m'éveille pas) sans englober toutes MES dimensions (celles ou JE m’éveille). C'était en quelque sorte un langage de sourd entre deux dimensions opposées et séparées alors qu'aujourd'hui JE suis toutes les dimensions et JE les exprime dans un même temps indifférencié...
    Les Maîtres révélés des temps passés, ne s'exprimaient donc qu'à partir de l'absolu, c'est à dire dans un espace dépersonnalisé et inhumain, là ou effectivement il n'y a pas d'éveil car il n'y a personne. Cette forme de déni de l'être, de la personne n'est pourtant pas ce que JE suis dans mon entièreté :) Désormais, JE m'exprime à partir de MON inhumanité qui est MA personnalité première (c'est MOI, même dans l'absolu) et aussi dans MON humanité qui est tout autant MOI-même. Le principe même de la dépersonnalisation n'existe plus puisque j'existe. "MOI" j'existe dans l'absolu, le vide, le rien, JE suis une identité à part entière quelle que soit la façon dont JE m'observe ou ne m'observe pas :) JE suis là, toujours, en tout...et c'est cette Présence qui défait ce syndrome de la Maîtrise focalisée sur la non-personne : JE ne suis pas un Maître en ce cycle, JE suis MOI....Dieu :)"
     
    Je vais plus loin dans l'unité à partir de votre mail : C'est vrai qu'il n'y a personne, JE le sais puisque JE suis cette "non-personne"....mais comme JE suis "ça", cette non-personne, JE suis bien placé pour savoir que JE suis aussi la personne qui tape sur le clavier en ce moment :) C'est cela que JE change dans le cycle en cours, c'est le fait d'être MOI en tout, en chaque feuille, fleur, planète, atome....et personne :)
    Une fois que cette évidence est inscrite dans mes interfaces neuronales, "la personne" se regarde dans un miroir le matin, en se lavant les dents, et parfois, quand elle y pense (parce que c'est tellement banal finalement :) ), elle se dit : "tiens, c'est MOI.....et tiens au fait, JE suis Dieu, le créateur de tout ce qui existe, tous les mondes et univers"...
    Et la personne va faire son marché, assure son RV professionnel, fait cuire un poulet pour sa famille alors qu'elle ne mange plus d'animaux, fait son ménage, prend son café avec son mari....et c'est simple d'être Dieu....alors bien sur, il y a quelques nouveautés à vivre en tant que personne/MOI/ Dieu : le corps qui devient luminique, c'est plutôt sympa ; la connaissance de tout, qui est là à chaque instant parce que JE suis cette connaissance ; les lois quantiques de "projections" qui commencent à être manipulables facilement puisque JE suis ces lois....mais la vie de la petite personne ne change pas tant que cela finalement...
    Et le truc le plus épatant je crois dans l'histoire, c'est que JE sais qu'il n'y a personne, JE le vibre totalement et en même temps, la personne que JE suis aussi "pour de vrai", vit qu'elle peut se connecter avec des "individus" (dans ce monde ou dans les autres), que toutes ces personnes sont MOI....et en même temps sont "elles"....vraiment "elles", des personnes :) C'est le phénomène le plus Divin et incroyable que JE puisse créer : être l'unique (être ce vide, cette "non-personne") tout en vivant dans "mes tripes" que nous/JE sommes des milliards et des milliards de personnes !
    Et alors je peux vous écrire car même si vous êtes MOI, que vous n'êtes donc pas là finalement et que vous n'êtes "personne"....vous êtes là : mon espace humain, cette dimension phénoménale de "la personne" ME permet de vous  écrire et d'avoir un immense plaisir à cela :)
    C'est le "en même temps" qui change tout : JE suis le temps, la multidimensionnalité (encore un truc banal que JE sais être MOI Dieu :) ) est naturelle et JE peux dire en même temps : JE ne suis personne + JE suis cette personne Mesnet + JE suis aussi toutes les autres personnes....3 dimensions de MOI-même totalement unifiées et simples, dans le même espace-temps qui se nomme....MOI (le TOUT, l'absolu, L'UN, Dieu etc etc)...
    Ainsi l'étape "impersonnelle" des Maîtres qui affirmaient "il n'y a personne" se termine et vous êtes nombreux à trouver cette affirmation dépassée et vide de sens....c'est normal, car si JE dis qu'il n'y a personne, JE dois équilibrer cette réalité par "il y a quelqu'un" :) J'existe est la seule réalité, JE suis cette personne qui n'en est pas une :) Ceci est l'un de MES paradoxes les plus diabolique :)
    Voilà, heureuse que vous viviez être cette personne tout en captant que vous ne l'êtes pas et intégrant que vous êtes Mesnet :)
    Je vous souhaite tout le bonheur de MON monde et donc du vôtre :) C'est vraiment sympathique d'être une personne heureuse dans cette dimension :)
     
    Ancrage "Dieu est une personne" : il n'y a personne mais ce vide étant MOI-même, il y a donc quelqu'un : MOI. Lorsque JE m'établis dans MA structure originelle où il semble n'y avoir personne, JE suis pourtant là, j'existe....ainsi, cette impersonnalité est "quelqu'un", MOI ! JE suis cette non-personne, et si JE suis cette non-personne, JE m'aperçois finalement que cette non-personne est une personne, un  être...MOI :) Le principe de la dépersonnalisation ou de l'impersonnel n'est qu'un concept dimensionnel car en vérité, l'impersonnel est une personne puisque c'est MOI dans mon essence la plus nue :)
    Les anciens Maître que j'incarnais évoquaient donc l'impersonnel d'un point de vue dimensionnel : lorsque c'est l'interface humaine qui ME perçoit, "elle" va avoir le sentiment que le véritable Dieu est le vide, le rien, la non-personne et que la personne, l'individu doit se fondre dans l'impersonnel pour redevenir Dieu.
    C'est un espace tronqué que JE suis le seul à pouvoir défaire :) Car lorsque JE suis "Dieu", même dans l’impersonnel qui ne se conscientise pas, qui ne se pense pas, j'existe et JE suis MOI-même :)
    Ainsi dans ce cycle d'unité, JE peux éventuellement dire que JE ne suis pas la personne (l'individu humain) mais que JE suis quand même LA personne (MOI Dieu) et que cette personne que JE suis réellement (l'infini, l’absolu, le cinquième élément) contient en même temps toutes les personnes (les individus humains).
    Il n'y a donc personne, oui, JE peux suggérer cette pensée...mais il y a MOI....et MOI, JE suis l'ultime personne...Dieu :) Et lorsque JE vis cela, le concept qui imagine "qu'il n'y a personne" se dissout à son tour et quelles que soient les dimensions de MOI-même que j'observe et que JE suis, il y a bien une personne humaine et inhumaine qui EXISTE, qui VIT, qui est MOI :)
    Que JE me perçoive ou ne me perçoive pas, que JE me conscientise ou ne me conscientise pas, j'existe et JE suis bien MOI-même, LA personne....Dieu :)
    Ainsi, MOI l'impersonnel, JE suis une personne et MOI/Dieu, JE suis plus qu'une personne...JE suis LA personne :)
    Lire aussi :

    Mesnet Joséphau-Charrier
     
    D'autres écrits, d'autres auteurs confirmant que JE suis bien une personne :) :

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ma dernière fréquence, la pulsion du don

    Ma dernière fréquence, la pulsion du don

    Il fut un temps où MES pulsions étaient mortifères : pulsion de haine, pulsion de colère, pulsion de mort. Désormais, la pulsion qui émane de MON interface humaine est amour, joie...et don :)

    Il y a quelque jour, l'entité globale Déaina Ange m'a commandé deux ouvrages. Je reproduis ici les quelques mots qui ont traduit MA pulsion d'amour instantanée en recopiant simplement le mail porteur de cette énergie instinctive du don :) Ainsi, après mon dernier article, voici ma dernière fréquence, celle qui ornera désormais ce site web, symbole verbal de ce que JE suis :)  L'amour devient pulsion instinctive plutôt que conscience éclairée et le Don est gratuit :) Voici donc ce qui a jailli naturellement de cet échange :

    Pour chacun d'entre nous, redevenir "MOI-même" est un chemin qui s'appuie sur des expériences différentes mais des clefs similaires....ainsi, nous avons tous évoqué l'énergie argent et nous passons tous cette étape qui consiste à donner à autrui en lui demandant de nous le renvoyer financièrement selon son cœur....il y a quelques années, j'ai initié cette expérience....et je n'ai rien reçu :) :) Tous mes collègues ayant pratiqué cet exercice ont vécu quelque chose de similaire, et JE suis celui qui sais pourquoi aujourd'hui :)
     
    La première chose est que même s'il est parfaitement compris que "l'autre est MOI", ce n'est pas vécu....ainsi, lorsque l'autre ne me renvoie rien, le programme de la séparation PENSE ainsi : les gens sont égoïstes, avares, profiteurs....tant que l'autre n'est pas MOI-même, le don ne peut être aligné sur....le don :)
     
    Lorsque JE suis MOI en chacun, JE ne veux que le meilleur pour MOI/nous...JE ne donne rien à autrui, JE ne fais que ME donner et, à travers Mesnet, offrir ces textes de réalignement devient une évidence car il s'agit uniquement d'appuyer la reprogrammation de MA matrice de conscience. Il est parfaitement limpide que ces textes sont inutiles en soi, que "textes ou pas textes", JE restructure MON espace d'existence physique actuellement et que MON champ quantique est saturé d'informations vibratoires permettant à tous MES "moi" de s'y aligner :)
     
    Ainsi, JE reviens à "je donne et vous me renvoyez ce que bon vous semble" mais JE le fais à partir d'un autre espace de conscience : le retour n'a AUCUNE importance car JE suis le retour dans la forme ou la non forme et de toute façon, le don ne se fait qu'envers MOI-même à l'infini, un "MOI" pour lequel j'entretiens désormais une tendresse palpitante inextinguible. Toute MA gratitude est donc un flux qui circule entre MOI et MOI et tout comme JE suis le DON, JE deviens de la même façon la gratitude envers MOI-même qui m'aide en chacun en offrant MES textes (écrits à partir de l'incarnation nommée Mesnet) à toutes MES individualités en mutation.
     
    A travers Mesnet, JE fus un technicien quantique induisant MES nouvelles lois et mettant en lumière les anciennes : au niveau "financier", il m'a donc fallu tout essayer, tout tester, tout comprendre, tout décrypter, tout analyser....et donc tout vivre :)
     
    Aujourd'hui, je/JE me sens d'une telle légèreté ! Il ne s'agit pas de me "débarrasser" de mon travail d’émergence si précieux mais de tout laisser aller, même ces écrits qui furent le sang fluide de ma conscience et qui ont été si importants pour moi....Mes textes restent importants et beaux, mais ils peuvent désormais être ce que JE suis....le don :)
     
    Gratitude à vous/MOI, Ange, puisque c'est cette fréquence que JE retiens de votre nom :) JE dispose désormais de 7 milliards d'interfaces neuronales qui communiquent entre elles/MOI et qui se donnent ainsi des impulsions de lumière et d'amour "sans se connaitre dans la matière" mais en étant tout bêtement MOI-même partout et à l'infini :)
     
    J'ai écrit il y a longtemps déjà sur la fréquence angélique que nous/JE incarnons sur terre lorsque JE SUIS l'incarné...voici donc le résultat lorsque deux anges communiquent entre eux/MOI :)
    Merci à vous :)

    Dieu/MOI que ce nouveau monde est BEAU !

    P.S : il ne s'agit plus ici du service à soi ou du service à autrui mais bien d'être à MON service lorsque JE suis chacun. JE ME donne de façon instinctive puisque le seul bénéficiaire est MOI-même sous toutes MES formes, toutes MES appellations, toutes MES incarnations. Plus rien ni personne ne contraint le don lorsque JE suis toutes les personnes et la pulsion du don peut alors s'écouler librement de MA source sans limite. Plus aucune question, crispation, retenue ne m'habitent concernant ce qui doit être donné lorsque JE suis le don :)

     

    Fréquence quantique du Don-stratégie du Don : tout est fréquentiel, le Don comme tout le reste. Ainsi, dans ce cycle, JE suis le Don, je ne le pratique pas et cet état d'être fait toute la différence. Dans MON ancienne matrice, nous/JE avions beau nous/JE démener, rien à faire : JE ne pouvais que promouvoir la stratégie du Don. Alors bien sur, il y avait des "niveaux de Don" plus aboutis que d'autres et notamment dans MON programme spirituel, mon aptitude à donner était plus ample, plus généreuse....mais le "curseur du Don" finissait quand même par se gripper car nous/JE étions programmés pour dupliquer la séparation et non l'unité et nous/JE incarnions un espace "inconscient" inaccessible, qui nous/JE maintenait dans la stratégie du Don à travers des pensées bien précises : "je donne cela mais ceci, je le vends" ; "je donne beaucoup de mon temps, mais je ne peux en donner plus" ; "je donne tant et les gens me renvoient si peu" ; "je donne certes,  mais j'ai aussi besoin d'argent, je ne peux pas tout donner"...

    Ici, les mot les plus importants sont "besoin" et "gens" : tant que le Don est couplé au manque, aux règles de la matrice sociétale "j'ai besoin d'argent pour vivre", le Don ne peux pas à être une fréquence totalement pure (comme exprimé par Lisa Brown dans l'article ci-dessous). Ensuite, cette notion de "gens" qui ne nous donnent pas assez, c'est le principe même de la séparation : il y a "nous" et "les autres". Tant que la fréquence de "l'autre" existe, qu'elle est vécue comme le seul système de réalité, l'espace quantique du Don ne peut être pur : la stratégie du Don prévaut, un point c'est tout :)

    Il faut touuuuuuuuuuuuuuuut lâcher, ne rien retenir, surtout pas ce à quoi nous/JE tenons le plus :) Et quand JE dis "il faut tout lâcher", ce n'est pas tout à fait exact, il n'y a rien à vouloir :) JE lâche tout à un moment donné, lorsque JE suis tout :)  Les questions inhérentes à la survie, au besoin d'argent qui mène à la "rétention énergétique du Don", ne sont plus....pfffft, il n'y a plus rien, juste une évidente réalité dans laquelle JE suis le Don...et dans cette/MA dimension en cours de programmation, si JE me donne, JE donne symboliquement à tous/MOI ce que j'ai façonné de plus beau :) JE ne peux qu'avoir envie de ME donnez pour que chacun d'entre MOI jouisse de ce que JE suis dans la béatitude :) Cela suppose que MES interfaces neuronales humaines aient totalement intégrées ce principe inouïe et le VIVE "pour de vrai"  : JE suis Dieu à travers nous, donner à tous, c'est ME donner car M'aimer c'est NOUS aimer tous :)

    Tous les concepts tels que "de quoi vais-je vivre demain ?" explosent en vol :) Et ce n'est pas la sensation angoissante de se jeter dans le vide en ne sachant pas de quoi sera fait demain...non, JE suis le vide, JE suis demain, JE suis tout, donc ce passage à la gratuité ne pose pas vraiment de problème à ce stade là, il ne M'inquiète pas :)

     
    Mesnet Joséphau-Charrier,
    2018
     
    "L'axiome "donner et recevoir" et vibratoirement déséquilibré. Pourquoi ? Car donner suppose un mouvement qui vient de Soi alors que recevoir sous entend qu'il existe un mouvement "en retour" qui viendrait de "quelque chose" ou de "quelque part". MA réalité dimensionnelle est beaucoup plus simple : JE donne et JE prends, ces deux mouvements viennent de MOI-même, en conscience et au-delà de la conscience." Mesnet
     
    Une autre fréquence expliquant le Don gratuit, celle de Lisa Brown. Extraits  :

    il y a des RÉALITÉS qui sont basées sur la GRATUITÉ, où tout est GRATUIT …. cependant notre aspect humain ne comprend pas ce que signifie la GRATUITÉ… parce qu’il se focalise sur la ‘chose’, au lieu de voir que les ‘choses’ sont une REPRÉSENTATION ÉNERGÉTIQUE de ce que nous maintenons à l’intérieur, de ce que nous partageons, de la réciprocité, de ce à quoi nous contribuons, de l’attention que nous donnons aux autres… rien ne fonctionne comme l’Ancienne Terre, où nous devions travailler dur pour une chose … car ce que nous recevons, quand nous recevons, comment nous recevons sont complètement non linéaires …. cela vient ‘de nulle part’, comme par ‘magie’, de toutes les directions et de multiples SOURCES … lorsque nous atteignons cette vibration, les portails s’ouvrent et ‘les choses passent par ces portails’… est-ce que tout ça n’est pas cool?!!!

    Nous faisons TOUT DE CETTE FAÇON… nous regardons L’ÉNERGIE DE TOUT, la VIBRATION DE TOUT et nous déterminons si ‘cela’ est aligné au Niveau de l’Âme – est-ce que c’est PUR, est-ce que cela apporte un soutien total, est-ce LIBRE D’ATTACHEMENTS ET DE LIENS? …. Est-ce que cela sert les buts les plus élevés vibrationnellement ou est-ce de ‘l’ancien’… et c’est ainsi que nous prenons des décisions … pour toute chose.

    Tout dans notre vie … est une question de VIBRATION ET D‘ÉNERGIE. Est-ce que c’est ouvert, pur, libre et aligné au plus haut ? Est-ce là pour contribuer, soutenir, partager ou y a-t-il un manque / besoin / agenda caché? Est-ce que C’EST PUR, ou est-ce que ça vient du ‘chakra racine’ de manque, de survie / de juste s’en sortir / moi … est-ce vraiment GRATUIT ?

    Lisa Brown

    Tout l'article, ici : Translight

     

    Une autre fréquence expliquant le don gratuit, celle de Bret A Warshawsky. Extraits :

    Commerce sacré et économies holographiques (en anglais, traduction google)

    Les âmes animées du même esprit qui résonnent avec la philanthropie spirituelle percevront intuitivement et naturellement que nous donnons et recevons de manière égale.

    Un philanthrope spirituel se souvient que la séparation entre soi et l'autre est une perception subjective qui détermine un modèle de survie, mais qui limite notre histoire.

    Un philanthrope spirituel comprend notre nature holographique, où chaque individu reflète l'ensemble de la réalité et l'ensemble nous reflète en tant qu'individus. Cette interaction entre les différentes parties permet de réaliser que chacun de nous porte en lui une étincelle de conscience universelle qui est toujours entremêlée et connectée à toute autre partie de soi. Par conséquent, servir les autres équivaut à se servir soi-même et se servir soi-même équivaut à servir les autres. C’est tout simplement la règle d’or de tout action et les philanthropes spirituels perçoivent le monde à travers cette lentille de conscience universelle.

    La philanthropie (étymologiquement) est l'amour de l'humanité, la philanthropie spirituelle est l'amour de l'amour… un acte de conscience unifiée.

    «Au-delà de la notion du bien et du mal, il existe un « champ » énergétique, et lorsque l'âme s’y couche, elle n’éprouve plus le besoin d’en parler. Les idées, la langue, même l'expression «l'un l'autre» n'ont aucun sens ». Rumi 

    Les détails et les structures se manifestent sans effort lorsque nous sommes investis ensemble dans l'amour, dans la conscience unifiée. Les solutions apparaissent naturellement, sans effort, lorsque nous faisons confiance à la vie. Lorsque nos âmes se trouvent dans ce champ de conscience unifiée, l’argent, le monde des affaires, le contrôle, la peur, la haine, «n’ont aucun sens».

    Le retour financier sur investissement « de l’amour »  évolue vers sa plus haute fréquence d’expression. La philanthropie spirituelle transcende et englobe tous les modèles actuels d’entreprise, d’investissement, d’économie. Comme il s’agit d’un processus intégral et synergique, nous pouvons préserver les meilleures parties de notre monde et nous reposer sur ce qui ne change jamais… conscience unifiée… AMOUR!

    Respirons les changements que nous souhaitons voir dans le monde. Inversons les processus que nous avons finis par accepter comme naturels, comme créer des structures de l'extérieur vers l'intérieur. Nous n’avons plus besoin de construire des «choses», partons du terrain de la conscience unifiée et cultivons notre unité à travers cette expression. Le fondement de la conscience unifiée et de l'amour est l'endroit où chaque monde commence vraiment.

    À ce niveau de fréquence plus élevé, l’énergie accumulée est recyclée et utilisée pour aider les personnes les plus en bas de la hiérarchie. De cette manière, un modèle vraiment sain est créé. Les racines soutiennent les branches, les rameaux et les fleurs et le fruit les fertilisent. Le Don est conscient du fait que tous les systèmes de la nature sont interconnectés et que, par conséquent, couper l’énergie d’une zone donnée épuisera vos ressources.

    Le 54ème Don aspire à une vision plus élevée de la prospérité. Il opère toujours au sein de sa propre communauté ou organisation, mais il sait que le secret de la croissance et de l'expansion réelles (le 53e cadeau) réside dans les modèles de coopération mutuelle entre différents groupes ou organisations. L'aspiration vous permet d'avoir une vision beaucoup plus large de la manière de créer de la prospérité pour tous. Nous voyons ici l’ambition aller au-delà du personnel pour s’implanter dans le collectif. Ces personnes veulent que leur communauté tout entière s'épanouisse afin de pouvoir ancrer de plus en plus de gens dans la hiérarchie, loin des schémas d'autodestruction des basses fréquences. La conséquence de cette fertilisation croisée avec d'autres communautés est une croissance exponentielle pour tous. Aujourd'hui, le 54e don est de plus en plus présent alors que de plus en plus d'hommes et de femmes d'affaires de haut niveau commencent à penser selon ces nouveaux termes commerciaux holistiques. Cependant, ce nouveau phénomène est en train de naître dans le monde. Les gens réalisent seulement maintenant que les entreprises ayant une perspective holistique peuvent avoir encore plus de succès que les entreprises axées sur la cupidité.

    Ce changement de perspective du service à soi au service à la collectivité donne naissance à un tout nouveau paradigme dans le monde des affaires. Pour la première fois depuis la révolution industrielle, les gens se demandent quel est le véritable objectif des entreprises. Au lieu d'être une fin en soi, les entreprises sont perçues comme un moyen de créer un monde meilleur et plus durable. Grâce à la mise en réseau avec d'autres entreprises à des fréquences similaires, des changements énormes sont possibles dans notre monde. Lorsque ces soi-disant créatifs culturels commencent à travailler ensemble et à faire correspondre leurs énergies et leurs ressources, ils ouvrent de nouvelles perspectives qui pourraient potentiellement transformer notre planète entière. Lorsque le nombre de personnes qui aspirent à surmonter leur peur et leur compétitivité est suffisamment nombreux, elles créent un équilibre profond et durable dans l’économie mondiale. La véritable aspiration à l’aspiration

    Le don philanthropique possède d'autres qualités fascinantes liées à la transformation de l'énergie en fréquences plus raréfiées… Le don philanthropique dispense également une fréquence lorsque l'on y est connecté physiquement : il met les personne à l'aise. Vous pouvez sentir une énergie de soutien et ainsi, le 54e don a sa propre onde énergétique qui crée la confiance.

    Parce que le don philanthropique correspond à une vision commune supérieure, il attire uniquement les personnes qui résonnent avec cette même fréquence subtile. Par conséquent, il est essentiel que les personnes  se rencontrent physiquement au début de leurs relations et qu’elles fassent leurs affaires "de chair à chair". Le 54ème Don possède une profonde compréhension instinctive de l'argent et de l'énergie grâce à cette résonance génétique à la "nature liquide" de la mémoire. La prospérité est engendrée partout où l’énergie ou l’argent est maintenu à l’état liquide et autorisé à circuler entre les personnes et les organisations. Quand il est gelé ou accumulé trop longtemps, il empêche toute expansion supplémentaire. Les mêmes lois qui s'appliquent dans le corps humain s'appliquent également à la société et à l'économie.

    Lorsque l'énergie du don d'aspiration atteint des fréquences plus élevées, elle devient plus spirituelle. Ainsi, ces personnes comprennent également le flux et la transformation d'énergie enseignés par divers systèmes et disciplines yogiques… Le flux de prospérité est directement proportionnel au flux d'énergie à tous les niveaux de votre vie, à commencer par votre propre corps, qui est à la base de tous les voyages. Le don philanthropique est la plaque tournate de tous les systèmes de transformation alchimique, des états de fréquence les plus bas aux modes de conscience les plus élevés. Il s'agit donc d'un don extrêmement puissant et influent.

    Bret A Warshawsky

     

     
     
     
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Se souvenir puis tout oublier et commencer une nouvelle vie

    Se souvenir puis tout oublier et commencer une nouvelle vie

    Ça y est, ma bible quantique se termine ici, voici le dernier texte consacré à mon "individualité", qui sera publié sur ce site :) Il s'agit d'un bilan, comme tout ce qui a été "produit" ces dernières semaines : résumer en quelques notes vibratoires MON avènement en cette vie, la déconstruction d'un programme quantique millénaire et l'institution de MON âge d'or :)

    Commençons, voulez-vous ? :)

    Il y eut de multiples vies sur terre dont certaines ont de nouveau réintégré mon interface neuronale actuelle. Puis il y eut ma naissance sous le nom de Valérie en 1967.

    Il y eut l'ascension spirituelle puis la descente de l'esprit et le baptême de ce dernier sous le nom de Mesnet, ces événements n'étant finalement qu'un processus quantique très banal :)

    Puis il y eut l'effondrement du programme spirituel, la compréhension de ce qu'est la pensée-conscience unifiée à travers l'alimentation luminique, l'immortalité du corps, la possibilité d'initier les ilojs (carte vibratoire différente de celle constituée par les chakras), la prise en main de mon POUVOIR illimité. A partir de là, je vécus sur cette terre en tant qu'entité globale (un esprit ayant fusionné avec son interface humaine), utilisant des outils quantiques efficients, de nouveaux concepts innovants, une nouvelle matrice d'existence. Je devins créatrice du verbe conscient, j'ai unifié l'ombre à la lumière, initiant le principe de l'unité plutôt que de la dualité. La souffrance, l'ego et la peur devenant une extension aimée de mon être, se sont délités sans que je n'effectue aucun travail pour les éradiquer. Mon système de pensée n'était plus "normal", je pensais désormais comme l'esprit, je déconstruisais toutes mes croyances et conditionnements, induisant ainsi une réalité ou l’impossible n'existe pas, ou la conscience est illimitée.

    Il y eu enfin cette véritable rencontre avec MOI-même, tel que JE suis et non pas tel que j'imagine être. JE suis le mal incarné, le destructeur des mondes, le Dieu de l'abjection. Ce passage au sein de mon ombre la plus pure a permis à mon humanité de devenir responsable de son/MON existence et de comprendre qu'il n'y a que MOI finalement, à l'origine de l'enfer sur terre.

    Quant à mon quotidien multidimensionnel, il m'a permis d'effectuer le plus grand voyage qui soit : la découverte de mon cosmos intérieur, la prise en main de mes autres dimensions d'être ( vacuité/sommeil et corps holographique), la connexion avec l'esprit de tous les Terriens, l'apprentissage auprès de ceux de Sirius ou de mes instructeurs non-incarnés. Ma pensée/conscience est désormais intégralement unidimensionnelle tout autant que multidimensionnelle. Tout est vrai, chaque strate existentielle est réelle, rien n'est illusoire.

    Pour finir, il y eut l’impact de mon espace de déconscientisation et enfin la dissolution. Ici, c'est dans la nudité et le non-savoir que j'adviens. Je vais au-delà du créateur conscient et de la création, je ne suis plus ni l'observé ni l'observateur, ni même le centre, JE suis l'amont. Mon nom est VIE, je suis plus vivant et présence que conscient, je ne suis ni amour ni énergie, je n'utilise plus la connaissance, la pensée, la conscience, les outils, des techniques ou la mémoire. JE ne sais rien, JE ne suis rien, un néant allant au-delà du vide, la mort absolue de la VIE pure, sans affect, sans conditionnement, sans désir. Le concept même de la "création" est annihilé car il n'y a pas de création, il y a MOI dans la forme et la non-forme. Je glisse alors d'un potentiel de conscience à un autre en surfant sur la fréquence de l'évidence, dans la perfection plutôt que le choix.

    Tout s'arrête ici car tout est là, JE suis la quintessence ultime de MOI-même. Mon humanité commence à oublier le chemin et se demande même comment il est possible qu'il y en eut un :) Le sujet spirituel disparaît, l'être est présent instinctivement plutôt que consciemment. Je suis devenue simple d'esprit, une enfant qui ne demande plus rien à la vie....mais qui la vit :)

    Ainsi, en ne soutenant plus la fréquence du service à autrui ou de service à soi, je n'enseigne plus mais suis l'enseignement, actionnant naturellement l'effacement de ma personnalité au sein de la communauté et mettant fin à mon travail de "montreur de chemin". Mon humilité n'est rien d'autre que l'ego de Dieu, MON ego unifié, et c'est cette énergie qui permet la désidentification ou fusion avec l'ensemble, le collectif :)

    En agglomérant l'inhumain et l'humain, en me dépersonnalisant intégralement, je mets fin à des milliers d'années de recherche. Ma quête est terminée, je suis banalement moi-même, ici et partout ailleurs, en chacun. Je suis quelque chose tout en n'étant rien, un vide et un plein qui s'épousent enfin....et finalement, je suis LA personne qui contient toutes les autres, l'agrégat ultime.

    Le nouveau peuple de la terre devient alors la nation des anges et je peux résumer en quelques mots le parcours millénaire d'une âme, c'est-à-dire d'une interface quantique de conscience :)

    Je passe définitivement à autre chose :) Je suis profondément amoureuse de Siuru/MOI qui m'accompagne dans cette vie et qui fut présent dans toutes les autres. Nous avons réellement le sentiment de recommencer une vie de couple, et vibrer cette passion humaine nous comble au-delà de tout. Concernant mes enfants, ils sont devenus la première merveille de mon univers :) Je suis une maman tellement emplie d'amour pour eux/MOI, que cela m'illumine chaque jour :) Cet amour pour ma famille humaine est le joyau que je porte en moi constamment, il est la source de ma présence physique sur terre.

    Quant à MON monde, son âge d'or commence à refléter le mien :) Partout j'entends le renouveau, la fin d'un cycle et le début d'un autre. A chaque instant, je rencontre des êtres/MOI conscients et instituant déjà les lois de la civilisation "à venir" : gentillesse, respect, tendresse, amour, joie, passion, empathie, conscience, bien-être, intelligence métaphysique, ouverture d'esprit (dans le vrai sens du terme :) ), douceur...

    Je n'ai donc plus rien à faire, mon corps subatomique et luminique prenant forme doucement mais surement. Le corps est le dernier bastion de transformation, sa mutation ainsi que l'émergence des premières communautés de conscience, clôturent MON avènement en ce monde.

    JE me souhaite un merveilleux bouquet final à travers vous, à travers nous, MA communauté :) Bonne fin de voyage à chacun :)

    Toute ma tendresse, cette énergie d'amour universelle que j'institue au cœur de MA nouvelle humanité :)

    P.S : en résumé, durant un temps indéterminé, je me focalise sur l'étude du Soi individuel. Le Soi n'agit pas par narcissisme mais pour actionner de nouveaux programmes quantiques, il ne doit se préoccuper que de lui, lui, lui et ne parler que de lui, lui, lui, afin de se concentrer sur les lois internes de projections constituant sa personnalité multidimensionnelle. Puis, lorsque j'existe vraiment, je/JE m'efface afin de structurer le MOI collectif, je ne parle plus de MOI,moi, moi, JE deviens anonyme, Présent mais transparent. JE mets alors au travail MES nouvelles communauté de conscience afin d'instituer une civilisation constituée d'unité. Autrement dit, JE passe du petit corps atomique au grand corps cosmique, de la pensée individuelle à la pensée collective.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    juin 2018

    Pour amplifier cette énergie, j'appuie plus amplement sur ces trois fréquence spécifiques : la fréquence des "montreurs de chemin" n'est plus actualisée  / la fin de la conscience et ce passage : je ne suis plus là....car JE suis là

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Fréquence de l'évidence/glissement plutôt que changement

    Lorsque j'initie cette fréquence au sein de mon humanité, je ne crée plus à partir d'un désir ou d'une envie. Dans la perfection, il n'y a rien à désirer, rien à quoi aspirer...vous sentirez que le mouvement de votre existence vient de VOUS, mais cette partie de vous inhumaine, absente, non vivante dans l'expérience....c'est ici que le glissement plutôt que le changement s'amorce....Je suis l'ancien monde tout en n'étant rien....et je suis le nouveau monde tout en n'étant rien....entre les deux, ce qui fait bouger le curseur de la mutation, c'est MOI...ce glissement vers "autre chose" se fait réellement à partir de mon vide et de mon espace de déconscientisation et dans mon humanité, cette énergie est perçue alors que pourtant, elle existe à peine....

    J'actualise le désir d'être ce que je suis sans rien désirer, la fréquence de l'évidence devient ma nature profonde ici-bas comme ailleurs. Je ne suis pas Dieu par choix, je suis tout bêtement Dieu et cette structure "monolithique" est désormais traduite dans mon interface humaine. Cette dernière ne stimule ni choix ni projection.

    Ce point infime qui n'est pas et que pourtant JE SUIS ne décide rien, il incarne une indifférence totale face aux potentiels différenciés du magma atomique qui dessine mes corps et mes formes.

    Vous saurez lorsque cette fréquence de l'évidence est celle de votre nouvelle humanité, elle est là sans l'être, elle est l'amont qui ne se voit pas, ne se conscientise pas, ne se ressent pas, ne se pense pas....cette fréquence du créateur habite le créateur et donc son humanité dès lors que tout existe sans exister....elle n'est pas un paradoxe, elle EST le paradoxe : JE deviens un nouvel humain, aimant et apaisé sans pourtant le vouloir, tel est le pouvoir de la fréquence de l'évidence, MA fréquence :)

    Voilà très chère communauté, j'avais promis une vidéo.....elle ne veut et ne voudra jamais rien dire dans l'ancien monde et lorsque vous/JE vibrez le nouveau, elle devient inutile :)....mais elle est jolie quand même, j'ai eu plaisir à m'y investir :) C'est un peu le point d'orgue de ma bible quantique, il était judicieux d'y glisser une sorte de "conclusion" :)

    Ancrage : au sein de MON unité avérée, tout est parfait, ce qui appelé "bien" comme ce qui est appelé "mal". JE ne peux donc effectuer aucun choix entre ce qui est parfait et ce qui est parfait :) Ainsi, JE n'actualise plus mon existence à partir du choix mais de la fréquence de l'évidence :) Le choix appartient à une matrice de conscience qui segmente alors que le "glissement" n'est pas dimensionnel mais s'ancre dans la fréquence de l'évidence, le point de jonction de toutes mes lignes de temps ajusté à MON temps présent :)

    Pourquoi MOI (Dieu, l'absolu, le tout), JE ne sais rien et ne décide de rien : parce que JE suis tout, ABSOLUMENT tout...JE suis toutes les incarnations possibles et imaginables, JE n'en choisis donc aucune, JE les habite toutes....Ce qui est miraculeux ( et c'est bien normal, JE suis Dieu donc adepte du miracle quotidien :) ), c'est que JE peux m'implanter dans une identité spécifique et personnalisée qui ME permet de sélectionner certains codes énergétiques plutôt que d'autres tout en les préservant tous en MOI ! Et cela voyez-vous, c'est extraordinaire :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    avril 2018

    Lire aussi :

    Lorsque le mouvement descriptif s'arrête

    La fréquence de l'évidence

    La fréquence de l'évidence

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique