• Nouvelle civilisation et âge d'or

    Glissement plutôt que changement 

    Nouvelle civilisation et âge d'or

    Quel est le quotidien du nouvel humain au sein du nouveau monde ? Qu'est-ce qui change vraiment après cette mutation de la conscience qui fait que nous sommes un humain/Dieu, dans sa plénitude et sa colossale banalité ? Quelles sont les lois quantiques du nouveau cycle ?

    Au-delà de la sérénité du Soi qui a intégré le tout, débute alors le chapitre collectif : l’émergence de nouvelles communautés de conscience, d'un âge d'or civilisationnel.

    Je poserai ici, à travers le temps,  les premiers fondements de ce vécu multidimensionnel, au fur et à mesure de leur intégration :)

    Mesnet JC

    Notes, fréquences :

    Le corps, tout d'abord, qui passe de la régénération à la mutation : ICI. Nous allons développer, engendrer, une matière plus alerte et conditionnée pour l'unité.

    Le "vivre ensemble"ensuite : la communauté respire cette unité, elle est le ciment de notre civilisation quantique naissante. En voici quelques notes :

    - Bienveillance, douceur, respect et équité deviennent la norme, c'est le carburant, la nouvelle énergie habitant chaque échange.

    - nous sommes purement multidimensionnel, un carrefour temporel. Pour ma part, dans les premiers temps, j'éprouvais les anciens programmes de "celle" du passé, je pressentais "celle" d'un futur lointain, tout en étant "celle" que je suis. Je dois avouer que c'était un peu la pagaille car tout me parcourait en même temps. Comme il n'est plus question de choir entre la perfection d'un ressenti et la perfection d'un ressenti, c'est la fréquence de la fréquence de l'évidence qui ancre ma nouvelle personnalité :)

    Cela advient car l'observateur vit tout en simultané. Il est à la foi celui qui projette la réalité, celui qui la vit et celui qui l’analyse...et il est surtout celui qui est au-delà :) Les lignes de temps nous appartiennent alors, il suffit de les actualiser dans l'instant présent à partir du JE SUIS.

    Témoignage de MaryÂm : "je remarque cela aussi avec les participants de la formation actuelle que je réalise, que l'espace qui existait entre "une expérience et sa transformation/ré-alignement est réduit jusqu'aà l'instantanéité sans que le mental n'ait plus besoin de "capter" en se plaçant en observateur d'abord, puis annalys, puis mise à jour....tout se fait en direct à travers ce que l'on peut appeler...la fréquence du coeur ?" MaryÂm

    - Ensuite, les relations entre SOIs sont plus légère, moins conventionnelles et sociétales, plus profondes et vraies.

    Témoignage de MaryÂm :"également dans la partie de création avec "E", je vis une forme qui est très agréable où la compréhension est tellement "hors des mots/apparences/fonctionnements sociétaux normaux" qu'il n'y a plus les critères de" politesse" notamment comme "bonjour" ou "au revoir" ou "merci" ou " qu'est ce qu tu pense de ceci"...et il y a un grand respect, un alignement et une confiance entière. De cela découle un mode direct et concret, à partir de 2-3 mots comme "skype maintenant OK ?" et le retour peut être simplement un pouce vers le haut. Et cela pour tout dans nos processus créatifs qui, de ce fait, sont en mode ultra rapide.  MaryÂm

    - Puis le temps devient un simple ingrédient, une perception ajustée aux besoins humains du moment : ainsi, "l'espace temps lenteur" est aussi valorisé que "l'espace temps rapide". Pour ma part, j'ai puisé ces programmes dans des mémoires cellulaires déjà existante : les Indiens vivent très facilement "l’espace-temps lenteur" par exemple.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     


    Tags Tags : , , , ,