• Mon nom, une identité vibratoire ou la fin du programme quantique karmique

    Mon nom, une identité vibratoire ou la fin du programme  quantique karmique

    Mon nom, une identité vibratoire ou la fin du programme quantique karmique

    Je suis née sous le nom de Valérie. Lors de l'éveil, cette femme a disparu, elle s'est désagrégé dans la lumière, elle a fusionné avec le SOI. La véritable mort est ici validée par un processus quantique spécifique, permettant à la connaissance cosmique de défaire une personnalité dimensionnelle et d'en structurer une autre, exempte de limite et de croyances.

    Il y a une dizaine d'années, le nom de Mesnet m'a été murmuré à l'oreille par moi-même, la Mesnet du futur. Ce prénom n'est pas un pseudo mais la balise énergétique de mon être dimensionnel conscient. Mesnet est l'esprit individuel au cœur de l'unité cosmique. Grâce à cette descente de l'esprit au sein de mon interface humaine, mon futur est dors et déjà connecté à un présent que j'élabore maintenant. Le temps n'est plus qu'un outil de communication sur lequel je peux graver ma création.

    J'ai aujourd'hui conscience de ma présence à travers l'espace-temps sous les traits d'une entité se nommant Mesnet. Mon aventure d'esprit humain libre commence aujourd'hui et pas hier, et en même temps, désormais, je peux aussi atteindre mon passé à partir de cette nouvelle identité une et indivisible. Je ne développerai pas le sujet ici, ce n'est pas le propos, mais en réhabilitant mon architecture dimensionnelle, je possède effectivement le pouvoir de changer la fréquence de mon passé karmique. J'évoque ce processus particulier sur mon autre site web, celle qui regardait le soleil. Cette étape n'a pas d'autre but que de nous permettre de vivre au présent l'une de vos vies passées afin de comprendre ce qu'induit la multidimensionnalité.....un apprentissage spatio-temporel, en quelque sorte.

    Dans ce cycle, le moment présent n'est donc plus rien d'autre qu'un carrefour temporel entre hier et demain. Ainsi, je vis un temps qui se déroule d'un point A à un point B, tout en étant en dehors du temps.

    Il n'est pas vraiment possible de déterminer si je cristallise actuellement mon nom dans la matière afin qu'il éclaire mon avenir ou si mon futur est venu influencer mon présent afin que j'institue le prénom de Mesnet comme le mien dans l'avenir. A cette fameuse interrogation concernant "l’œuf ou la poule", je donne aujourd'hui ma réponse, liée à ma nouvelle façon de concevoir le temps : en fait, les deux options précédemment citées sont équivalentes au niveau quantique, le temps étant vécu au présent mais pouvant se projeter dans un passé et un avenir déterminé. Rien ne nait de rien, aucune structure n'en devance une autre lorsque c'est la vacuité qui s'exprime.

    Lorsque je redeviens Dieu, le temps est finalement un ingrédient assez simple à utiliser. Il ne détermine plus rien, il est juste une perception dimensionnelle que je choisis de ressentir et de vivre.

    Depuis 2017, le travail technique de l'esprit structurant un nouvel espace de conscience est terminé. C'est donc l'humaine Valérie qui s'incarne puissamment.

    Valérie Mesnet Joséphau-Charrier est donc un patronyme vibratoirement complet. Valérie est cette humanité qui contient TOUT, Dieu tout autant que l'esprit. Mesnet est l'esprit, froid, détaché et neutre dont la présence dimensionnelle est ici et partout ailleurs. Joséphau, mon nom de jeune fille, fait résonner ma lignée génétique terrestre et Charrier, mon nom d'épouse valide le duo, mes deux facettes masculines et féminines.

    Il y a donc plusieurs façons de me nommer, Valérie ou Mesnet. Les deux sont équivalents, ils sont moi, d'une manière et d'une autre. Je dirais que l'un ou l'autre sont utilisés en fonction de ce que je projette dans le moment présent : si c'est plus l'esprit, l'enseignant, ce sera Mesnet. Si c'est plus Dieu l'humaine, ce sera Valérie.

    P.S : pour approfondir ces notions temporelles, voici un autre article, faisant suite à celui-ci : questions/réponses concernant mon nom mémoriel provenant du futur ou comment l'esprit comprend le temps

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Valérie fut comme un ancien karma lointain....je suis "morte de mon vivant" est une réalité très pertinente finalement :) Mais Valérie existe de nouveau, désormais en dehors de tout karma.

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,