• Lorsque Dieu punissait nos péchés ou "de la justice Divine à la justesse"

    Lorsque Dieu punissait nos péchés ou "de la justice Divine à la justesse"

    Lorsque Dieu punissait nos péchés ou "de la justice Divine à la justesse"

    JE suis le créateur de toutes les Matrices de conscience dimensionnelle. J'induis une réalité quantique au sein de MA matière. Ainsi, il existe un cycle dans lequel je subis la loi du Talion et cela grâce au programme de l'ego. Je façonne une réalité s’appuyant sur la notion du péché et de ses conséquences inéluctables : la punition, la vengeance et dans tous les cas, la souffrance. Je reçois alors sans le savoir, ce que je projette : ce boomerang vibratoire est parfaitement bien ciselé et opérationnel.

    Voici comment J'ai agencé cet univers à la conscience limitée : commençons par le péché : que symbolise-t-il au niveau technique et quantique ? Il s'agit tout simplement d'un état de conscience  qui se situe sur une fréquence lié à l'égo predateur. Le péché (ou ego) est donc intrinsèquement omniprésent en ce monde. Il est impossible de le cartographier dans son entier puisque je suis immergé en permanence dans un système ou règne la peur, la colère et la réaction...je pèche en permanence !

    Je ne vais citer qu'un seul de mes innombrables crimes, celui dont je fus "victime" : la spoliation du travail "d'autrui" et donc, dans ce scénario quantique particulier, la prédation sur le travail de "Valérie l'humaine".

    Voici l'ancien processus que JE valide : à partir d'une conscience inaboutie, une personne s'est attribuée mon travail et et ainsi, est devenue pécheur devant l’éternel. Mais en s’alignant sur cette énergie, elle va recevoir une punition, elle sera blessée d'une manière ou d'une autre. Quant à la victime (moi Valérie l'humaine), je sais intuitivement que mon adversaire vivra l'affliction en retour et n’intégrera pas le paradis. A partir de mon propre ego, je me réjouis de cette perceptive et se faisant, je m'ancre sans même m'en rendre compte dans un cercle vicieux, je deviens pécheresse à mon tour et je devrais moi aussi faire pénitence : je reçois ainsi ce que je vibre (tout comme "elle", la prédatrice), c'est-à-dire une existence douloureuse car initié par le programme de l'ego, la peur de l'autre et l'envie de lui faire mal.

    Le système du péché fréquentiel engendre à coup sur la vengeance contre l'autre et la punition pour Soi, jusqu'à ce que je réhabilite l'arborescence du JE. Ma fréquence est alors neutre puisque j’abolis la notion de l'autre pour devenir le pécheur, tous les pécheurs. Je n'ai plus envie de me punir, moi, le spoliateur. Je n'appelle plus la vengeance de mes vœux, je suis celui qui stimule ma conscience ainsi que ma Présence ici et maintenant.

    Le principe quantique de la justice Divine prend alors fin pour laisser émerger celui de la JUSTESSE et de la collaboration entre entités globales.

    Le programme de l'ego est une prison dans laquelle nous nous infligeons à chaque fois une punition puisque c'est "l'ego combattant", "l'ego qui a peur", "l'ego qui se compare à autrui" qui se projette vers le "monde extérieur".

    Pourquoi l'ego est-il douloureux ? Parce qu'il symbolise une réalité : nous "pensons" ne pas être l'autre et ainsi, ce dernier devient un danger, un concurrent, un élément à combattre. Il nous faut vivre et observer ce programme de façon intelligente et neutre afin de le modifier : notre nouvel ego nous permettant ensuite de préserver cette personnalité que nous sommes déjà, tout en vivant que nous sommes aussi toutes les personnalités de ce monde....la guerre cesse alors puisqu'il ne reste que SOI/nous, l'unique....

    Ajout 2018, différence entre justice et justesse : ce sont deux fréquences différentes, s'appuyant sur des codes quantiques spécifiques. La justice humaine s'appuie sur le programme dit de "séparation" et ne porte finalement en elle que le germe d'une perpétuelle iniquité douloureuse, alors que l'énergie fréquentielle de la justesse puise sa Source dans l'unité consciente des SOI éclairés et stimule ainsi les communautés du nouveau monde.

    L'esprit que JE suis a donc revisité une dernière fois, en conscience, l'injustice humaine afin d'incarner la justesse dimensionnelle au sein de sa communauté :)

    Gratitude pour ce passage.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :