• Les yeux / La vision

     Les yeux

    Mes yeux, ma vision

    Question, pourquoi voyons nous tous la même matrice, les mêmes images ? Parce que c'est MOI qui "vois" à travers nous. Il n'y a qu'une seule vision, même si elle est parcellisée à travers des milliards de regards.

    Ma propre vision, ce que je vois dans cette dimension : le champ magnétique blanc autour d'une forme ; l'aura parfois,  et sous certaines conditions (je ne perçois que les gammes vertes et bleues, rarement les rouges, une fois la couleur or) et les particules adamantines.

    Dans ce livre, ICI, j'évoque la première fois que j'ai regardé le soleil (*1), et je donne quelques éléments concernant le sujet spécifique de la vision, à travers deux autres articles.

    Je ne regarde plus vraiment le soleil, cette capacité m'ayant permis de détricoter mes croyances mais ne m'étant plus utile car "qu'est-ce que le soleil ?" : MOI, comme tout ce qui est..."me" regarder n'est plus la clef :)

    Depuis 2018 environ, je porte des "lunettes-loupes" pour lire, mais cela n'est pas un "problème" : si je fais un effort, je vois parfaitement "sans voir". Je m'explique : comme pour la photo ci-dessous, mon cerveau (pas mes yeux !) peut très bien lire si les lettres sont inversées...mais aussi s'il ne voit pas les lettres !

    Note : ma psyché ne pense pas "je vois moins bien", mais "je commence à voir différemment, je structure une vision vibratoire, et il me faudra du temps pour pérenniser ce nouvel axe".

    Je ne m'occupe donc pas trop du sujet, je sais que la mutation en cours va m'ouvrir des pistes inimaginables, je ne contrains rien pour le moment, car il est évident que mon ancienne capacité à déterminer une forme grâce à mes yeux, est dépassée.

    Les yeux

    Pourquoi dépassée ? Parce que tout devient vibratoire plus que physique. Mon langage change, mon corps atomique commence sa mutation, je n'ai plus qu'à me laisser aller dans ce flux, sans le comprendre puisque JE suis ce flux.

    Ainsi, j'écris ICI : "31 décembre 2019, durant 2 heures, ouverture d'une perception périphérique sur l’œil gauche. Je voyais "normalement", mais tout le "pourtour" était comme un "cercle mouvant" d'énergie qui me permettait, non pas de "regarder", mais de "définir" une périphérie. La zone "perçue" est plus vaste que la zone "vue", elle n'est qu'énergie et cette énergie est bien évidemment de l'information....information quantique que "mon humanité" n'a pas cherchée à traduire car il ne s'agit plus de "traduire", comprendre, déchiffrer ou même conscientiser, mais bien "d'incarner" cette réalité plus étendue. Manifester une pensée spécifique qui permet de verbaliser un vécu dimensionnel, n'est plus d'actualité : ne pas essayer de donner du sens à ce que JE projetais au sein de ma personnalité humaine a été facile, je n'ai pas tenté de savoir ou ce "phénomène" me menait, je n'ai pas cherché à le ranger dans des cases "bien ou mal", "peur ou joie", j'ai simplement pensé quelques mots binaires : vision périphérique, perception/énergie/information plutôt que vue, test en cours....C'est ici que JE peux vérifier que ma véritable nature est bien enregistrée dans "mon interface neuronale Mesnetien", car "le soi" s'est aligné sur mon "je ne sais rien, je ne comprends rien...JE suis"...."

    Je posterai sur cette page les mutations qui sont liées à la "vision"...

    La matière noire

    Le cerveau et la vision

    Nos sens sont magnifiés

    Mes yeux me brulent de l'intérieur

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    *1 : ne pas regarder le soleil ! MOI je le peux, mais pas "vous"...beaucoup d'humour dans la structure de cette phrase,  car quand je m'adresse à "vous", je suis en "3ème dimension" et donc effectivement, ce que je fais ne peux être dupliqué :)...mais MOI en "nous" vibre "autre chose" :)

     

    Ajout concernant la vision, lire ce texte de Nikolas Le Touareg, dont voici un extrait : "ce qu'il faut savoir, c'est que dans la 3D notre perception est mentale et donc l'univers que nous voyons est également mental (...). Le ciel appartient à Gaïa et il est ce qu'on appelle "l'horizon des événements de la matrice artificielle", sur lequel se projettent tous les codes et informations de la matrice et de notre environnement sous forme de lumière informationnelle. Les étoiles sont des sortes de petites neurones qui transportent de l'information. Tout le fonctionnement de notre monde y est codé et donc "décodable". Visuellement, l'Univers supramental est totalement différent, il n'y a pas de jour et de nuit, le ciel est electro-plasmatique, toujours lumineux et très vivant avec des couleurs cristallines qui tirent sur le bleu ou violet électrique. Les astres sont bien plus gros que dans notre ciel, comme s'ils étaient beaucoup plus proches." Nikolas Le Touareg

    Il ne s'agit pas ici de savoir si cette vision est "juste", peu importe les couleurs ! Il s'agit de comprendre que ma vision humaine dessine une réalité (voir plus haut l'inversion du flux de l'image)...mais lorsque JE suis celui qui "voit", la perception devient "autre", le champ entre "dehors" et "dedans" s'amenuise et la forme devient plus énergétique que "dense"...et alors, regarder "ce" soleil matriciel n'a plus grand intérêt...et l'idée de se nourrir de sa lumière non plus...puisque tout n'est plus que données plutôt que forme...

    Note : deux dimensions, donc deux réalités opposées en apparence et pourtant unifiées...la terre est "ronde" mais les données qui sous-tendent cette réalité physique sont "plates". Dans ce nouveau cycle, nous allons "voir" la matière comme nous le faisions "avant" mais nous préoccuper seulement des données/informations qui permettent de générer "le son et l'image" :) C'est pour cette raison que je n'ai jamais pu apprendre qui du soleil et de la terre tourne autour de l’autre, car cette réalité n'est tangible que dans cette dimension, au-delà, elle est erronée, rien ne tourne autour de rien, la matrice est "sans forme". Lire ICI

    Mesnet

     

    Note sur les lunettes sténopé, 20 juin 2020 : lorsque j'utilise des lunettes sténopé, il est clair que ce ne sont pas mes yeux qui voient mais bien mon cerveau. Celui-ci reconfigure la "vision" humaine. Lorsque j'utilise des loupes, je dirais donc que ce sont "les lunettes" qui voient et lorsque j'utilise des lunettes sténopé, c'est le cerveau. J'ai fait le test avec certains au sein de ma communauté, et ça fonctionne à chaque fois, même les petites lettres sont visibles.

    Les yeux

     

    Note sur la vision interne, 20 juin 2020 : comme dit plus haut, ma vision humaine n'est plus claire à 100 %...et cela m'aide beaucoup dans ma programmation actuelle ! Au lieu de me fier à l'image reflétée dans le miroir, je peux définir, grâce à ce "flou", une image neuronale de moi-même...je me vois de plus en plus belle, plus dans les détails (rides, taches ou autres) mais dans ma globalité...ne plus se fier à une vision parfaite est judicieux car la psyché peut alors actionner "l’imaginaire", toujours de l'ordre de la perfection...la question du regard qu'ont les "autres" sur moi s'estompe, elle n'a plus guère d'importance...c'est ce que JE vois qui compte, et ce qui est vu provient de MOI, passe par MA conscience, puis MON cerveau, puis enfin est projeté "à l'extérieur"...et ne me demandez pas comment d'un point de vu "humain", mais c'est cette image là qui "va devenir réelle", même pour le monde dit "extérieur" :) Dingue non ? :) Les lunettes sténopé m'ont permis de mieux comprendre ce fonctionnement neuronal, créateur de réalité et donc de forme.

     

    Passage de la vision consciente à la visualisation vibratoire : ICI

     

     

    Pin It

    Tags Tags : ,