• Les droits d'auteur et le nouveau cycle

    Les droits d'auteur et le nouveau cycle

     

    Les droits d'auteur et le nouveau cycle

    Je sais que ce sujet en captivera beaucoup : comment marier les notions de spiritualité et de propriété, surtout lorsqu'il s'agit d'écrits métaphysiques ? Selon le code spirituel, la connaissance universelle appartenant à chacun, elle doit donc être gratuite et aucun droit d'auteur ne peut s'y appliquer. Cette page concentre plus d'un an d'imprégnation vivante d'un vécu multidimensionnel, elle est un fil conducteur qui permet de comprendre comment je travaille dans le temps mes structures neuronales, de façon neutre et intelligente. Elle offre également un éclairage concernant notre humanité et le sentiment de propriété : n'y aura-t-il aucune notion de droit dans la nouvelle civilisation à venir ? Ce qui se dit ici est une ébauche nous ancrant dans une meilleure compréhension de la création multidimensionnelle (création humaine y comprise ! ).

    Partons de ce courrier reçu et qui reflète parfaitement le dogme spirituel : "ces sujets sont universels tu ne peux en garder tous les droits alors que nous sommes Un, c'est nous la création de tout çà" ....seulement ce que je développe ici n'existe parfois pas ailleurs. Certaines notions sont totalement typés Mesnet (vacuité/sommeil notamment). Il a donc fallu que je plonge en moi afin de déterminer si certains concepts m'appartenaient en propre ou s'ils pouvaient être utilisés par d'autres sans que j'en sois reconnue comme la source.

    Que faire de cette question qui touche notre quotidien humain ? Comme je suis L'UN, l'autre c'est donc moi-même. Ainsi ce qui est à moi dans cette dimension supérieure, est aussi à l'autre ? Comment intégrer cette réalité dans notre vécu professionnel par exemple ? Lorsqu’un humain ponctionne mon œuvre et se l’approprie, je ressens pleinement que cela n'est pas calé et juste. Est-ce mon ego qui est alors en cause ? Qu'est-ce qui m'appartient finalement ici-bas ? Si mes écrits ne sont pas miens, jusqu’où va le don ? Ma maison, ma famille, mon argent et même mon corps, peuvent aussi être considérés comme universels et donc, appartenir à tous ? ! Où commence la création personnelle et où finit-elle ? Un tableau, un véhicule, un objet quelconque, à qui sont-ils si nous appliquons le programme spirituel à la lettre ?  Pourquoi citer Einstein lorsque nous parlons mathématiques puisque le savoir est universel et que "c'est nous la création de cela" ? Comment faire la différence entre les connaissances qui appartiennent à "tout le monde" et ce qui nous appartient en propre ? Et alors, ou sont les limites du "savoir universel" si chacun les perçoit différemment ? Que faire lorsqu'il y a concrètement vol de données, comment se mettre au centre de  cette épreuve, puisque c'est bien ainsi que nous le vivons ? Qui est responsable, moi ou l'autre ? Il fut un temps où j'étais un peu perdue avec ces notions....je ne le suis plus, les ayant travaillées en pleine conscience :) Je suis venue sur terre afin de valider mon humanité et non pas pour l'édulcorer....

    Comme d'habitude, je vais évoquer ma perception concernant ces sujets, cette dernière s'appuyant sur une expérience personnelle.

    Je vous invite ici à ne vous intéresser qu'au travail décrypté à travers mes mots et ma fréquence et non pas à juger les deux parties en Présence : j'ai parfaitement conscience d'être à l'origine non pas d'un dysfonctionnement mais bien d'un programme quantique mis en lumière. Il n'y a eu nul échec, rien à fuir ou à renier mais au contraire, j'ai collaboré avec une entité globale qui ne voulait que mon bien en incarnant le rôle du spoliateur.....c'est bien dans cette énergie d'amour et de neutralité que je vous invite à arpenter les articles qui vont suivre :) Ce n'est qu'ainsi qu'ils pourront vous éclairer....vous inspirer :)

    Première étape, vivre deux programmes émotionnels en même temps : le premier étant lié au sentiment d'injustice car j'ai beaucoup donné à une stagiaire et en retour, elle m'utilise et me renie. Ceci est un constat, une réalité dimensionnelle et non une illusion. Je ne rejette donc pas ce qui EST mais au contraire, je plonge dans cette réalité sans la stigmatiser et la cartographier comme duelle ou nuisible / Le deuxième est bien de comprendre et  vivre que je suis à l'origine de cet exercice, que ce dernier est un cadeau qui m'apporte beaucoup. Il s'agit donc d'un don, la gratitude est au cœur de ce mouvement qui imprègne alors mon interface neuronale. Les jeux de rôle entre bourreau et victime sont clairement définis et sont transcendés. Les émotions liées à ces deux matrices de conscience sont à vivre de la même façon : je suis la colère et la gratitude, perfection dans sa globalité. La colère n'est pas la dualité alors que la paix serait l'unité ! La colère est un merveilleux potentiel, une émotion HUMAINE, vivez-là enfin sans imaginer qu'elle est néfaste :) J'ai été très en colère et ma foi.....j'ai adoré cela ! La colère n'est alors plus qu'une énergie comme une autre que vous intégrez à votre être au lieu de vouloir vous en couper pour de mauvaises raisons...et alors, la colère n'est plus : paradoxe !

    Deuxième étape : ce pas fut pour moi assez dantesque, comme un atterrissage au sein même de mon humanité. Gratitude encore une fois. Voici les quelques écrits qui correspondent à cette époque (été 2016) et qui m'ont permis, en validant ma dimension humaine de revendiquer la création physique que j'impulse dans la matière :

    Le "c'est à moi" du Créateur

    De la justice Divine à la justesse dimensionnelle

    De la fréquence de protection à celle de l'affirmation

    Je n'appartiens à personne mais mon travail humain m'appartient

    Entrepreneur humain, créateur Divin

    La reconnaissance multidimensionnelle

    Des actes contraires à ma conscience mais pourtant en Présence

    Fusionner avec la guerre de façon à être aussi la paix

    Tendre l'autre joue

    Collaboration plutôt qu'utilisation

     

    Troisième  étape, le créateur fusionne ses SOIs, il terraforme une humanité unifiée à l'autre : franchise ou prédation. Il ne s"agit plus ici de l'ancien programme "bourreau/victime" mais bien de l'instinct du "prédateur/créateur".

    Je valide ainsi ces 10 dernières années d'introspection intense...je suis humaine ! :) Mon travail dimensionnel m'appartient, des notions comme la vacuité/sommeil, l'alimentation luminique, la déconscientisation et tant d'autres concepts/pensées sont le fruit de mon travail humain.

    J'espère que cette page vous aidera à introniser l'humain en vous et vous permettra de revendiquer, dans cette dimension comme dans toutes les autres, votre création. Soyez qui vous êtes sans penser que c'est bien ou mal, sans imaginer que vous devez ressemblez à autre chose. Cette clef ultime, lorsqu'elle est vécue plutôt que comprise remet les compteurs neurologiques de votre humanité à zéro.  Vous n'avez pas à aimer le prédateur qui est "l'autre" mais à aimer le prédateur qui est "vous"....dès lors, votre humanité sera celle de Dieu dans son infinité :)

     

    Valérie Mesnet Joséphau-Charrier

    Ce site est sous copyright, tous DROITS réservés :) :) Quel humour, quelle légèreté et fluidité de pouvoir être moi-même et écrire naturellement ceci :)

     

     

    Droits et devoirs du nouvel humain

    Allo ? comme dirait une expression à la mode....peut être plus tout à fait à la mode mais je ne suis pas vraiment à la page :) Mais en attendant, "allo ? on vous chante sur tous les tons que vous êtes venus sur terre maintenant, pour être humain" ! Humain ! Et c'est quoi un être humain ? C'est un être émotionnel.....alors laissez s’exprimer en vous toute la palette émotionnelle, la colère y comprise.

    Aucun sentiment n'est duel ! La dualité est une notion humaine qui segmente les réalités alors qu'il nous est demandé de les unifier, d'être multidimensionnel à chaque instant. Vous verrez que lorsque vous ne vous interdirez plus d'être humain, de jouer vos rôles avec passion, de réclamer votre dû si vous en avez envie, de rouspéter après votre prochain, comme vous vous sentirez libéré ! Quelle respiration d'être vous-même !

    Alors qu'est-ce qui change finalement si nous restons les mêmes ? Je dirais que nous sommes différents :) Vous jouez à être humain et vous le faites en conscience. Vous savez que l'autre, celui qui attaque et qui génère des émotions en vous, c'est vous. Vous vivez que finalement, il n'y a pas d'agression mais une création parfaite dont vous êtes l'auteur. Vous entendez que toutes les émotions qui vous traversent sont Divines, quelles qu'elles soient, que vous êtes ici pour les ressentir, pour les aimer.

    Pour que toutes vos cellules enregistrent ce nouvel état, vous allez donc structurer un scénario dans lequel vous serez la victime puis la proie. C'est bien Dieu qui vivra ces événements et vous verrez que vous les dégusterez dans la joie....vous serez le ressentiment et la colère, vous serez le crime et le criminel.....vous serez vous-même, un humain-Dieu dans la pleine puissance de sa création.

    Il n'y a qu'ici que vous passerez à autre chose, en validant TOTALEMENT votre humanité et ce qui va avec :) Lorsque ce saut quantique est effectué, l'univers paradoxal vous mène vers d'autres rivages ou la colère et la prédation ne sont plus :)

    Alors en ce qui concerne vos droits, ils deviendront une évidence non refoulée, quelle que soit votre dimension d'expression (l'humain, l'esprit, la vacuité, le rêve holographique). Quant à vos devoirs, il en sera de même, vous serez perpétuellement dans la justesse car vous aurez osé vous regarder en face en tant que "force de l'ombre". Les décisions que vous prendrez dans votre vie s’inspireront de ces énergies de vérité, vous n'aurez plus rien à vous cacher, vous n'aurez plus à vous refuser d'être qui vous êtes.....honnêteté, intégrité, fraternité, la conscience humaine sera programmée pour ne vibrer qu'à ces mots dès lors qu'elle aura validé les pôles opposés et qu'elle les aura unifié en tant que créateur de tous ces potentiels....

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Steve
    Jeudi 12 Octobre à 17:10

    Dans la phrase qui se termine par vous serez la victime puis la proie, ça a fait tilt car à mon avis tu voulais peut être écrire prédateur à la place de proie?

    Ou je n'ai pas saisi le sens de le phrase?

      • Jeudi 12 Octobre à 17:58

        En fait ici, ce qui est intéressant, c'est que dans mon humanité, il y a un an, j'ai joué le rôle de la victime (programmes et matrices de conscience/création)  et plus récemment, le rôle de la proie (instinct/créateur)...mais ce qui était puissant cette fois-ci c'était le vécu multidimensionnel totalement intégré  : j'étais l'humaine/proie et en même temps, j'étais le créateur/prédateur....Moi Dieu, je suis de toute façon tous les rôles et je suis bien le potentiel du prédateur et du criminel...et en même temps, dans ma dimension humaine, je ne joue qu'un seul rôle...Puissant quand tout EST dans le même espace temps....du coup, tjrs le même principe : dans mon humanité, malgré ce rôle de proie assez déplaisant, une grande distance se créé....détachement et amour, voir émerveillement pour ce potentiel activé....et non réaction du créateur face à la prédation "de l'autre" puisque l'autre c'est soi : enregistrement de ce vécu dans l'interface neuronale et une humanité en phase avec moi/Dieu : je n'ai plus à contrer ce phénomène, à le modifier....et donc, il se modifie :)

        Ah et l'émotionnel aussi ! Une colère dans mon humanité et pourtant, totalement vécue dans la paix car justement, plus besoin de lutter contre cette émotion mais la faire mienne, comme tout potentiel émotionnel humain qui n'est rien d'autre que moi/Dieu....et là encore, comme la colère est vécue dans la paix, comme elle n'a plus à être repoussée....la paix du créateur "descend" aussi dans son humanité et la paix advient également dans mon humanité....le processus est facile et complexe en même temps : quand  je suis en colère (humain-création) et que j'observe (créateur) cela dans la paix, la colère s'évapore d'elle même :).....tout doucement mais surement, il n'y a plus de distinction entre les dimensions ou même entre la création et le créateur....dans le mot "femme" (clin d’œil à notre échange :) ) il y a le mot esprit, vacuité, Dieu....c'est le même moi....

        J'ai adoré ce combat ! ....je me suis vu sous "toutes les coutures" et c'était une véritable jouissance d'être la guerre ! :) Ce point est hyper important : se vivre en tant que créateur prédateur permet de ne plus fuir et de devenir "autre chose" :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :