• Le verbe multidimensionnel

    Le verbe multidimensionnel

    Le verbe multidimensionnel

    Parfois, les gens me posent des questions. Ceci est réel, des personnes "autres que moi-même" me parlent dans ma dimension humaine et "je" leur réponds.

    Mais cette perception est incomplète : c'est moi à travers ce que je nomme mon "monde extérieur" qui communique avec moi-même. Ainsi, je peux répondre en m'adressant à Pierre, Paul ou Jacques (ce qui est exact et réel ) ou je peux évoquer un autre potentiel : quand "un être" me demande d'approfondir un sujet, ce n'est en fait qu'une donnée quantique et technique qui exige une reprogrammation.

    Désormais, je peux donc répondre de façon multidimensionnelle  en "vous" répondant et "vous" nommant", mais je peux aussi simplement observer mes données en mouvement, ne rien "répondre", ajuster et ancrer une fréquence de façon plus ferme et évidente.

    Mon verbe devient alors multidimensionnel comme tout ce qui est. Auparavant, je répondais à vos questions, désormais je manipule des données à travers ce "vous" qui est moi. La façon de parler, de penser et d'écrire va donc devenir de plus en plus vaste sans plus jamais occulter la réalité multidimensionnelle.

    Tous ces espaces dimensionnels différents mais unifiés sont vécus, conscientisés, pensés, écrits dans le même espace-temps. Le verbe ne bloque plus dorénavant sur ces paramètres naturels et le langage s'en trouve modifié.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Une question est toujours multidimensionnelle, une réponse l'est tout autant. La question suivante est un exemple type d'une perception multidimensionnelle : peut-on parler d'éveil et de travail spirituel ?

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :