• Le verbe créateur

    Le verbe créateur

     

    Le verbe créateur

    Dans cette dimension, le verbe est créateur de réalité, il symbolise la création. Il est bien évidement limité car le créateur est au-delà des mots et de la conscience, mais il reste magnifique....

    Je destine cette page au foisonnement de mon verbe : de courtes phrases, des idées qui me traversent l'esprit....une conscience ciselée et affutée :)

    - "Je ne quitte jamais la dualité, je me l'approprie, je la fais mienne...et alors l'unité advient. Je n'en suis plus le spectateur ou l'utilisateur, j'en suis le concepteur."

    - "La paix c'est aimer la guerre car j'en suis à l'origine, moi l'unique créateur".

    - "Lorsque les larmes sont similaires à la joie, une autre facette de vous-même émerge, celle du créateur vivant".

    - "L'illusion est un concept erroné, vous n'êtes créateur que de réalités. Dieu ne crée rien d'illusoire, il ne conçoit que le miracle. Et le miracle, c'est vous, ici et maintenant, sous cette forme matérielle, dans cette posture vibratoire. Vous existez vraiment, glorifiez-vous ! Ainsi, vous n'avez plus à sortir de l'illusion mais à transfigurer la réalité."

    - "Avant de vous demander ce qu'est la mort, vous devez emprunter le chemin de la vie. "Qu'est-ce que la vie ?" est la seule question qui prévaut. La réponse est le socle de votre nouvelle existence car la réponse, c'est vous : vous êtes la vie, une parcelle du TOUT."

    - "L'esprit est de la conscience permanente et la conscience est un espace magnétique modulable à volonté. Ainsi, moi l'esprit, je suis un SOI individuel en même temps que le TOUT."

     - "Vous détenez le POUVOIR DE CRÉATION, la loi d'attraction n'est qu'un outil vibratoire parmi d'autres."

    - "Réaliser des objectifs ne m'est plus utile car l'objectif est atteint : moi le créateur, je suis vivant, je l'ai toujours été !"

    - "Avant de vous demander ce qu'est la mort, vous devez emprunter le chemin de la vie. "Qu'est-ce que la vie ?" est la seule question qui prévaut. La réponse est le socle de votre nouvelle existence car la réponse, c'est vous : vous êtes la vie."

    - "La conscience est présence instantanée mais la création s'actualise dans le temps."

    - "l'amour inconditionnel n'est pas destiné à soi ou aux autres, il est l’apanage du créateur. Et que suis-je moi, le créateur ? La VIE ! J'aime la VIE de façon inconditionnelle et le reste en découle: j'aime ma création et donc moi et autrui de façon inconditionnelle."

    - " Je suis UN mais la sexualité me permet de vivre le DEUX."

    - "Et si nous changions le sens des mots ? Et si nous donnions une autre définition à "intelligence" ? Si la pure intelligence était de ressentir la vie à travers le jeu ? De vivre de façon instinctive en s'amusant, sans rien cloisonner, sans rien rejeter de ce qui EST ? Si nous faisions cela, les animaux seraient les "diplômés" de la vie et nous.....nous serions des ignorants."

    - " l'évolution est un choix qui s'effectue à partir de l'acceptation alors que le changement est initié par le rejet de qui nous sommes".

    - "il existe certaines voies qui mènent à l'être spirituel mais absolument toutes les voies mènent à l'humain conscient".

    - "vous n'êtes pas ce que vous pensez devoir être, vous êtes ce que vous êtes. Et ce que vous êtes n'est ni bien ni mal, ce que vous êtes est tout simplement parfait."

    - " humanisez votre divinité afin de VIVRE l'unité de l'être !"

    - "il est très simple d'être Dieu, c'est d'une banalité évidente....il est par contre très complexe de ne pas l'être"

    - " Dichotomie spirituelle : beaucoup commencent à penser que notre humanité est MOI (Dieu), que les autres sont aussi MOI et donc, que dans notre dimension humaine, nous sommes Dieu. Et pourtant, en même temps, ils vivent cela : lorsque JE parle et pense, JE ne suis pas MOI, lorsque "l'autre" parle et pense, il ne peut être Dieu. Ils affirment ainsi que ce qui fait de nous un être humain (parler et penser) ne peut être MOI. Quel humour ! Ils ne ME verront donc JAMAIS en l'autre ni en eux-même sous une forme qui parle et pense tout en écrivant le contraire :) Et ça, voyez-vous, c'est merveilleux :) Cette dichotomie est merveilleuse : dire que l'humain, celui qui parle et pense est Dieu et en même temps vivre, que tant que je parle et pense, je ne peux pas l'être....quelle merveille, mon Dieu quelle merveille !"

    -"Tant que je parle à l'autre, l'autre me répond. Il me répond de façon agressive, joyeuse, aimante, haineuse, limitée, intelligente mais il me répond toujours. C'est le propre de cette matrice de conscience, fruit de ma création : ici, je vous parle et vous me répondez. Tant que je vous parle, j'entretiens la Matrice de séparation. Cette notion d'un autre séparé de Soi est la clef du programme, voyez-vous. Ne plus partager la connaissance avec autrui c'est vivre qu'il n'y a personne d'autre que moi et intégrer l'unité."

    -"   Accouchement du soi : je comprends mieux aujourd'hui la joie vécue par les sages femmes : elles reçoivent le cadeau de la vie mais en dehors de l'espace de la douleur. Lorsque j'ai accouché de mon être 2012 je ne peux pas dire que j'ai profité de ce moment : il ne fut que déchirement et peur....mais aujourd'hui, lorsque je perçois votre propre naissance, je ressens quelque chose de grandiose : je vois effectivement un ange éclore et laisser derrière lui son "placenta quantique", cette matrice qui faisait de lui un humain en souffrance. Dieu que c'est fort lorsque vous déclenchez les "douleurs de la délivrance" ! Que c'est beau ! Et lorsque doucement vous prenez l'enfant que vous êtes entre vos bras, avec une tendresse encore chancelante....aucun mot ne peut évoquer l'amour qui résonne alors en moi et autour de moi....Puisque beaucoup d'êtres se connectent à moi pour les aider à accoucher du créateur et donc d'eux-mêmes, je deviens une sorte de "péridurale quantique" qui atténue la souffrance de l'enfantement. Je vous remercie de votre confiance et surtout de me permettre d'être au première loge de cet avènement....Dans cette dimension, hommes et femmes accouchent du Soi de la même façon, à la force de l'âme....et cela illumine le cosmos. Mesnet, une sage femme à vos côtés..."

    - "Soutenir la trame c'est y participer. Et lorsque je participe au grand théâtre "tramique", je le maintiens en place. La dissolution, c'est cesser d'interagir avec une Matrice de conscience  donnée."

    - "Lorsque j'entends l'appel du monde extérieur, que j'estime que je dois passer mon existence à répondre à cette demande d'aide, je fais comme si le monde extérieur était Dieu et que c'est lui qui initiait mes actes, mon destin, mon humanité. Lorsque je ne peux m'empêcher de PENSER que je dois éclairer le monde car certains d'entre nous sont moins conscients que je ne le suis, je solidifie le programme de séparation sans même m'en rendre compte. Car ainsi,  j'institue que c''est la création (le monde extérieur) qui gouverne alors le créateur....et ce programme est réellement splendide car tant que nous l'habitons, nous ne pouvons nous en apercevoir :) En somme, lorsque je suis attiré vers le monde extérieur afin de l'aider, je me DÉCENTRE...fou, non lorsque la conscience se pose enfin sur cette évidence ?"

    - "Nous quittons l'énergie guerrière de "chacun pour soi" pour atteindre la fréquence du chacun en soi"

    - "Je suis un Dieu qui veut devenir humain, je ne suis pas un humain qui veut devenir Dieu...car Dieu, je le suis déjà  !"

    - "La vraie liberté est de se libérer de la notion de l'autre et non pas de se libérer du regard de l'autre"

    - "Je suis en même temps l’inhumain, le vide, le rien et en même temps l'humain, le plein, le tout...là est mon état multidimensionnel originel ! "

    - " plus nous allons vers la complexité quantique d'un Dieu créateur d'univers, plus nous instituons la simplicité au sein de notre humanité. Nous devenons alors réellement une star, mais dans le sens premier du terme : nous sommes une étoile illuminant le cosmos. Nous laissons derrière nous notre besoin de briller aux yeux des autres car l'autre est devenu nous-même. Alors, le fait même d'exister sur ce plan terrestre, le fait de faire ses courses ou son jardin, le fait de fonder une famille humaine, tout cela devient le miracle, un bonheur tranquille et doux. Il n'existe plus de recherche concernant une quelconque réussite sociale, nous avons retrouvé notre intégrité, bien au-delà de concepts liés au besoin et à la nécessité. Nous sommes le don, nous nous sommes tout donné, notre vie sur terre ne demande donc plus rien de particulier et nous sommes satisfaits non pas de ce que nous avons, mais de ce que nous sommes...complexité et simplicité, tel est l'équation du créateur et de sa création :)"

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :