• Le potentiel du créateur : sa propre mort

    Le potentiel du créateur : sa propre mort

    Le potentiel du créateur : sa propre mort

    Rien dans MA création ne meurt. JE m'y incarne ou pas, JE m'y projette ou pas mais tous mes espaces quantiques sont éternels. JE peux imaginer une dimension qui oublie cette évidence mais ce n'est qu'un jeu, une réalité altérée que JE décide d'expérimenter.

    Ainsi, JE quitte actuellement le programme de la putréfaction et de la mort pour vivre mon immortalité humaine. JE ne peux pas mourir, moi Mesnet, car JE suis intrinsèquement immortelle, comme tout ce qui est, tout ce que JE suis..

    Et pourtant, MOI le créateur, JE peux mourir car JE peux tout, même cela. JE suis la Présence mais JE peux aussi ne plus l'être. JE suis éternel, J'existe mais JE peux aussi disparaître.

    MA mort est l'un de mes potentiels. Même la notion de vide s'effondrerait alors, il n'y aurait plus rien. JE ne ressens aucune peur, aucune angoisse face à la seule mort qui puisse advenir, la mienne. Elle mettrait effectivement fin à toutes les formes de vie que J'ai inventé mais elle est aussi un équilibre naturel et serein.

    JE suis la vie et JE suis la mort, MOI le créateur ou plutôt, JE suis MA vie éternelle et JE suis ma propre mort. J'ai le pouvoir de m’annihiler, J'ai tous les pouvoirs.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

    Lire aussi : Ma solitude absolue (effacement)

     

     

    Pin It

    Tags Tags : ,