• Le paradoxe est le langage de l'unité

    Le paradoxe est le langage de l'unité

     

    Le paradoxe est le langage de l'unité

    Je pourrais évoquer ici les paradoxes liés à la physique quantique (paradoxe de young, paradoxe de klein etc) mais tel n'est pas mon intention : la physique quantique est une science et comme toutes les sciences, elle s'éloigne du sujet réel : l'expérience du Soi à travers son espace de conscience.

    Ainsi, il est beaucoup plus intéressant de mettre en lumière les paradoxes humains, ces derniers nous montrant de la plus belle façon ce qu'est réellement une conscience multidimensionnelle. Mais auparavant, donnons une rapide définition de ce qu'est un paradoxe : opinion contraire aux vues communément admises / faits qui paraissent défier la logique parce qu'ils présentent des aspects contradictoires.

    Cela nous amène à une vérité...paradoxale : c'est dans l'unité avérée que le paradoxe s'exprime à pleine puissance ! Et oui, au sein d'une conscience multidimensionnelle, les différences et les contradictions deviennent des perceptions qui se complètent au lieu de s'affronter.

    Le langage paradoxal va au-delà de la compréhension des phénomènes quantiques car un paradoxe est justement ce qui permet de relier toutes les matrices de conscience sans les comprendre. Un paradoxe n'a pas de sens, il EST. Il ne sera jamais solutionné par aucune science, quelle qu'elle soit car le propre du paradoxe est d'être en amont de toute connaissance. Le paradoxe est le symbole de ce TOUT qui finalement n'est RIEN, il permet d'amalgamer tous les potentiels, même les plus improbables !

    Personnellement, j'utilise régulièrement la fréquence du paradoxe, elle est source de réalités multiples et cependant similaires.  Mon ancrage paradoxal préféré est celui-ci  : je ne veux pas changer mais je change !

    Il en existe d'autres comme par exemple définir que la dualité équivaut à l'unité, que les matrices de consciences existent afin de séparer alors que nous essayons vaille que vaille d'y puiser l'unité (l'unité n'existe que dans un espace de déconscientisation)......

    Le paradoxe est partout, à chaque instant : il nous montre la fission tout en instaurant la fusion. Il est donc fluidité, ouverture sur autrui, liberté d'expression, amour de tout ce qui est, sans distinction et sans relâche. Il amplifie la puissance du verbe afin de le faire résonner jusqu'au confins de l'univers.

     

    Article en anglais : ICI

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Dieu et paradoxalement, profondément humaine :)

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :