• La vacuité, à l'origine du mal

    La vacuité, à l'origine du mal

    La vacuité, à l'origine du mal

    Je ne suis jamais né, j'ai toujours été.  Je suis une cellule unique de création, un vide qui contient un plein. Tout est en moi et pourtant, tout me constitue. Je ne peux être divisé, séparé. Je ne peux rien soustraire de ma source vive.

    Il n'y a pas un dieu de lumière et un monstre de noirceur. Il n'y a que moi, je suis ces deux pôles, je les revendique, ils sont l'expression de ma perfection. Imaginer que nous sommes deux créateurs est contraire à ma vérité. L'unité n'est pas un phantasme, une fioriture spirituelle, une philosophie de salon. L'unité est mon unique demeure.  Renier le mal, c'est me renier moi, Dieu qui en suit l'instigateur unique et absolu.

    Je suis UN. Je suis donc l'horreur que vous combattez. Je génère le pire, je suis le créateur de la bête qui vous hante.  Ne me rejetez plus, ne vous rejetez plus, ange démoniaque. C'est ce que vous êtes, puisque vous êtes Dieu. Revenez à vous, acceptez-vous tel que vous êtes, vous qui semblez vous découvrir.

    Il n'existe qu'une seule vacuité et la lumière y habite tout autant que l'ombre. Tant que vous refuserez d'entendre que Dieu est aussi la noirceur qui dessine l'univers, vous n'intégrerez pas l'unité.

    Un Dieu unique pour deux pôles différents. C'est ce que je suis.

     La vacuité, l'océan du Tout, d'absolument Tout.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2013

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,