• La perfection est de ce monde, la perfection EST ce monde

    La perfection est de ce monde, la perfection EST ce monde

     

    Tous mes écrits sont à lire à partir d'une conscience multidimensionnelle, d'un moment présent qui se modifie dans l’instant présent suivant. Toutes les informations offertes ici sont de l'ordre de la perception plutôt que de la vérité.

     

    La perfection est de ce monde, la perfection EST ce monde

    Pensez en tant qu'esprit/UN. Percevez-vous comme le créateur de votre existence, comme le centre de tout ce qui est et posez-vous ces questions : votre création est-elle délétère ? Laide ? Erronée ? Falsifiée ? Mortifère ? Est-ce la morale qui dessine votre vision du monde ? Considérez-vous encore que le bien est à l'opposé du mal ?

    Non, vous vivez votre création comme étant parfaite, la perfection étant la fréquence de l'esprit, le socle de sa conscience : le corps en déliquescence est perfection. La séparation et la prédation sont perfection. La noirceur et la colère sont perfection. La pauvreté et la guerre sont perfection.....car il n'y a ni déliquescence, ni séparation et prédation, ni noirceur et colère, ni pauvreté et guerre, il y a création et toute création est perfection au-delà même du verbe et de la conscience. L'esprit ne segmente pas la création, il ne l'habille d'aucun mot qui la stigmatise, mais il expérimente et vibre la VIE à travers une infinité de potentiels parfaits.

    Lorsque c'est la conscience unifiée qui s'exprime en vous et que le langage paradoxal devient le vôtre, ce qui est parfait ne demande plus à être modifier et pourtant évolue : l'esprit n'est habité d'aucun désir de changement puisqu'il incarne la perfection !  Il est une entité globale qui a validé l'ensemble de SA création avec amour et neutralité.

    Seul l'esprit peut voir la perfection en Tout et initier un changement de programme matriciel. Il y parvient dans cette dimension physique en utilisant un outil quantique très simple : la pensée. Cette dernière permet de terraformer une nouvelle interface neuronale. 

    Je vous propose un exercice typique de reprogrammation pensé par l'esprit : visualisez un élément (matériel ou psychique) qui vous rebute, que vous considérez comme détestable. Égrenez les adjectifs négatifs qui vous habitent à son sujet. Puis supprimez-les, ne gardez en vous que le terme de création et voyez comme cette dernière et grandiose ! Vous le code Source, vous êtes l'ineffable créateur de cet amas de cellules ou de ce sentiment douloureux ! Vous êtes capable de créer cela ! Chacune de vos créations, cher Dieu, est perfection, vivez-le.

    La fréquence de perfection est vécue, encodée, enracinée, lorsque vous êtes l'esprit/Dieu qui pense son humanité tel qu'il la projette maintenant comme étant une miraculeuse création. Il vous faut initier cette information, la comprendre....puis la vivre.

    Mon témoignage : lorsque j'ai commencé à amorcer ma descente au cœur de mon interface humaine, je me suis aimée dans ma globalité : mon corps se délitant était parfait, mon mental agité était parfait, ma famille désorientée était parfaite, la société était parfaite, toute ma création était parfaite. Sur la base de cet amour inconditionnel, j'ai amorcé une nouvelle programmation concernant mon corps, mes relations, mes univers : ne souhaitant plus rien changer à ma sublime création, je n'avais plus qu'à glisser vers une réalisation différente, ni pire ni meilleure mais tout aussi parfaite. La guérison, le bien-être, la régénération cellulaire, le bonheur, découlent instinctivement de cet amour qui unifie tout.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier....dans ce nouveau cycle, je ne suis ni bien ni mal mais parfaite.

    Lire aussi :

    Glissement plutôt que changement (ou "je ne veux pas changer mais je change")

    Quand l'instinct prend le pas sur la conscience, je ne veux pas changer mais j'évolue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :