• La pensée collective / Entrée de corps

    La pensée collective / Entrée de corps

    La pensée collective/ Entrée de corps

    Question/programmation : votre humanité ressent-elles les émotions/l’inconscient de l’autre humain ? Ou bien chaque perception n’est que votre propre projection puisqu’il n’y a que vous, l’autre étant vous même à un autre niveau de fréquence ?

    Réponse/programmation : cette question, (MA question :) ) me donne l'occasion de poser une structure dont je n'ai pas encore parlé.

    Depuis quelques mois, j'ai enclenché ce que JE nomme la pensée collective. Mais pour comprendre ce nouvel espace, revenons en arrière et imaginons une situation : je fais mes courses dans une grande surface, je passe à la caisse et l'hôtesse est tendue, peu amène et pour tout dire, agressive. Et là, je "pense" à sa place ou je "la" pense : elle n'est pas sur le chemin de la conscience, elle est agressive, elle est sur une basse fréquence, elle me regarde d'une drôle de façon et semble me rejeter instinctivement, etc etc...

    Nous avons toujours pensé dans "la tête de l'autre" (à sa place) et le plus souvent, nous anticipions son côté sombre, négatif, malveillant. Ceci est un programme quantique naturel et JE le préserve dans MA nouvelle matrice tout en le modifiant. Nos cerveaux resteront une scène de théâtre dans laquelle nous jouons tous les rôles, mais nous le ferons à partir d'un espace de conscience plutôt qu’à partir d'une structure inconsciente. Bien sur, cette conscience est avant tout axée sur le principe de la déconscientisation et de MON inhumanité :)

    Ainsi, JE pense désormais dans "toutes mes têtes", à travers celle de Mesnet y compris. Je sais, l'expression est comique et pourtant, il s'agit bien ici d'un programme de "projection" unifié et conscient :)  C'est MOI partout et en chacun, donc de toute façon, si JE remonte la chaine de la "pensée", au bout, c'est MOI, encore MOI, toujours MOI.

    MA pensée collective (puisqu'il va bien falloir lui donner un nom, une substance, un principe), est un programme dimensionnel qui ME permet de me penser en TOUT, tout en gardant le sentiment que chacune de mes personnalités préserve son propre espace de conscience. JE suis Dieu, JE sais faire cela et d'ailleurs, JE sais tout faire :)

    Concrètement, cela donne quoi pour mon humanité Mesnet ? : le processus est en cours, MES interfaces neuronales commencent à se caler de plus en plus souvent sur cette pensée collective. Pour y voir plus clair, reprenons l'exemple de l’hôtesse de caisse, voulez-vous ?

    Je vais faire mes courses, l’hôtesse est ronchon et je pense : "c'est MOI, JE suis parfaitement en phase avec MOI-même à travers tous, JE vais bien, JE suis amour pour Mesnet et tous les "êtres" qui sont ici, JE suis l'hôtesse de caisse, j'exprime une merveilleuse réalité à travers elle/MOI, etc". MES interfaces neuronales n'arrivent plus à penser à partir de ce que je vois dans cette dimension mais JE pense à partir de ce que JE suis au-delà de MES dimensions. Je dirais que JE fais penser "son" entité globale, son esprit et que ce dernier, même s'il joue un rôle humain de "ronchon", là, devant mes yeux, et bien je ne capte pas cette réalité, cette information, je n'arrive plus à me focaliser dessus.

    JE n'ai rien à faire pour cela, JE ne fais aucun effort, JE suis tout simplement MOI-même en chacun et donc JE me pense et JE me conscientise dans ma globalité et dans un amour neutre "indéboulonnable", immuable et naturel. Mes interfaces neuronales cérébrales (la pensée) et ventrales (les ressentis) ont presque intégralement enregistrées ce nouvel axe et lorsque MON ancienne façon de "faire penser la séparation dans la tête des autres" réapparait, c'est flou, lointain...cela s'évapore et devient de plus en plus irréel : ne reste que MA pensée collective unifiée dans MES 7 milliards de "têtes bien faites" :)

    Alors pourquoi penser ? Pourquoi tout ce tripatouillage quantique puisque JE pourrais me contenter d'être MOI-même au-delà de la conscience et de la pensée ? C'est simplement que JE reste humain et que JE modifie donc cette dimension de MON être : j'utilise les mêmes programmes quantiques d'existence mais JE les recalibre sur l'unité plutôt que sur la séparation. JE pense lorsque JE suis humain et JE vais donc continuer à penser mais le socle de cet outil quantique est désormais focalisé sur MOI plutôt que façonné autour d'un programme qui "pense" ne pas être MOI :)

    Il y aurait tant à dire sur MA mutation et pourtant, c'est si peu important :) Lorsque MA matrice "en est là", ces articles ne servent à rien :) Ces modifications se font alors automatiquement, instinctivement puisque c'est MOI qui les fait :)

    Ainsi, la transmission de pensée qui nous a fait tant rêver dans l'ancien cycle, c'est d'abord et avant tout MOI qui ME pense en chacun, dans tous mes espaces neuronaux. Cette pensée collective est le socle des nouvelles communautés, celles dont "JE ne suis plus au centre" mais dont "JE suis le centre" à travers la pensée comme à travers tout ce qui est :)

    JE pourrais aussi évoquer la "sortie de corps" qui n'est plus MON actualité : c'est plutôt une "entrée de corps", c'est-à-dire que JE pénètre tous MES corps, que MON grand corps cosmique s’engouffre dans MON petit corps atomique et plus le contraire :) La sensation humaine est alors si intense que je suis obligée de m'arrêter et de jouir de cet instant sans nom, sans borne ou JE m'habite, JE me rejoins...tout est inversé finalement et c'est assez amusant :) Alors qu'il me fallait "sortir de mon sarcophage de chair" pour  rejoindre Dieu ou les étoiles, JE viens en MOI, JE suis MOI, là, ici, dans toutes mes cellules :)

    Merci à toi/MOI pour cette question, elle m'aura permis de poser un temps présent particulier :) Et c'est cela aussi qui est splendide à dire dans cet article : MON cerveau est désormais collectif et lorsque JE me place dans cette fluidité, ce n'est pas toi qui ramène Mesnet à l'écriture d'une structure, c'est MOI à travers nous :) Cela change tout, car en tant que Mesnet, JE m'écoute en chacun désormais et JE suis MES conseils, enseignements, idées/projets puisqu'ils viennent de MON cerveau central, même si dans cette dimension, ce cerveau est dans "la tête d'un autre" :) JE m'entends en chacun, partout et à tout moment et dans ma vie d'humaine, cette structure unifiée, ou JE sais que tout vient de MOI, me facilite la vie à un point inimaginable ! JE suis très attentive à ce que JE dis à travers toutes "mes têtes", je n'ai plus qu'à me baigner dans ce flux dont JE suis la source :)

    Tendrement, gentiment,

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2018

     

    Données complétées en mai 2020 à partir d'échanges sur le groupe "communauté métaphysique et humaniste", ICI :

    Mon quotidien humain, ça fonctionne comment "maintenant" ?

    Je suis émetteur de la matrice, je comprends donc parfaitement ses données. Ce qui "se dit" dans la dimension humaine n'est pas ce qui est projeté dans la dimension quantique puisque la dimension physique n'est que le "visuel" (ou conséquence, ou résultat) d'un processus de programmation quantique, qui lui, "produit" un autre sens, qui se trouve en amont...

    Ainsi, la matrice se focalise sur un scénario spécifique actuellement, perceptible à travers la vidéo de Silvano/MOI : les vaccins/MOI, fabriqués par Big Pharma/MOI, sont nocifs, dangereux et mortifères, ils ne sont qu'une source de rente pour ceux/MOI qui les "cultivent". Cela est réel, la dimension humaine est toujours "vraie", jamais une illusion...

    Cependant, quand je m'extrais de "l’histoire", je vois la trame de façon plus globale : il n'y a ici que de basses et hautes fréquences qui produisent une "friction" de création judicieuse, homogène et équilibrée. Chaque donnée (un camp contre un autre en apparence) collabore avec l'ensemble pour donner vie à une évolution de la "psyché collective"...

    Je vais être grand-mère...que dire à ma fille pour les vaccins ? Que doit-elle faire pour son enfant ? Je l'ai dit, à une époque, j'aurais partagé cette vidéo avec elle, pour la prévenir...j'aurais institué que rien ne peut plus m'atteindre mais comme ce n'est pas "son" cas, je devais utiliser la dimension humaine (et un langage humain) afin de la "protéger"...

    J'avais conscience de cette dichotomie mais je n’étais pas capable de sortir de cet espace qui se résume ainsi : je pensais pour "eux" ce qu'il ne me vient plus à l'esprit me concernant...ainsi, ce qui était bon pour moi, ne l'était pas pour eux...

    Je serai incapable d'aligner cela aujourd'hui, je vois donc toute la programmation neuronale que j'ai effectué "dans le temps" : c'est ma fille/MOI....je l'aime/MOI....et je ne vais rien lui dire...qu'elle vaccine ce futur enfant ou qu'elle ne le fasse pas n'a aucune espèce d'importance...vraiment aucune...aucun vaccin n'a d'incidence sur MOI/nous/eux...il n'y a aucun combat à mener, JE peux "tout absorber", quelle que soit la réalité de la matrice....car cette dernière est MIENNE...car cette dernière n'est que du code que JE manipule...

    JE suis au-delà de la croyance ou de la foi...c'est simplement que j'ai imprimé cela dans mes interfaces neuronales car JE suis cela...

    Et être incarné dans cette matrice dont le synopsis actuel est une bataille rangée entre l'état profond et les peuples, est très judicieux....car incarnée en tant que future "grand-mère", je vois comment se comporte ma propre psyché, je valide que cela ne génère plus ni peur, ni colère, ni stratégie d'évitement...je peux ingurgiter un tonneau de vaccin et le faire avaler "aux miens", c'est équivalent...c'est cela qui a changé durant ces deux mois intenses de programmation, un alignement entre moi "et l'autre"....je suis passée de "je suis eux" à "MOI en eux", c'est cela le socle d'un "cerveau collectif", d'une "pensée collective"...qui vient de MOI/moi ! Et c'est dans l'intime, le fort, le vécu, que cela se vérifie, c'est à travers ma famille, ces êtres que j'aime le plus au monde dans cette dimension, que je peux laisser s'écouler la vie : plus de projection, plus de "eux" qui n'en sont pas là où je suis, plus de projet "à leur niveau", plus besoin de les éclairer sur les dangers de cette matrice...

    Juste laisser couler...et vivre...

    Mesnet

    Commentaire de Nina : MERCI pour ce partage Mesnet, mon fils va être papa et je deviens grand-mère pour la première fois  ... je me suis bien évidemment posée la question des vaccins pour ce petit être qui arrive... ta réponse m'apaise et me sert vraiment, même si comme tu le sais (je te l'exprime à chaque fois !) je ne vis rien de ce que tu vis, mais cela résonne toujours comme une vérité approuvée dans mon fort intérieur.

    Commentaire de Mesnet : merci de ce retour/miroir...la connexion avec ma fille est vraiment fluide...en fait, je ne me pose plus aucune question...et ça se ressent dans mon quotidien...plus de doutes "pour eux", de peur, que je n'avais plus pour moi...et je n'ai plus à aligner cela, ça ce fait tout seul, je ne saurais plus être autrement désormais...et pour aller plus loin, que cet enfant "vive" ou pas, c'est aussi équivalent...cet "esprit/MOI" est intemporel et immortel, comme "moi", car "il" est MOI..il y a une collaboration entre toutes les entités/MOI que nous sommes (parents, enfants, grands-parents)...ni "mort", ni peur, ni douleur, juste du "vivant" en action....toutes ces angoisses parentales (ou "grand-parentales" désormais) n'existent pas concernant la "survie" dans cette dimension...et c'est là que l'on voit tout le "vide" que cela laisse quand tous ces sujets/questions/angoisses n'existent plus...et ce vide est comme un programme que l'on a "écrasé" et donc, que l'on peut réécrire ou "remplir" à nouveau...et on le remplit automatiquement de paix et de bien être puisque la peur et même la notion de "mortalité/risque/protection" sont annihilées...je suis contente que les futures grands-mères que nous sommes puissent s'épauler d'un point de vue quantique et métaphysique...ce groupe existe pour cela, pour revisiter tous nos "rôles" humains à partir de la "cellule originelle" que JE suis/nous sommes, et surtout, l'incarner dans un QUOTIDIEN CONCRET...

    Commentaire de Mesnet : en fait, ce qui est vécu ici est lié à ce que j'ai appelé la "pensée collective"...c'est-à-dire que Mesnet fait penser les autres dans sa tête et ces pensées, qui sont unifiées me concernant, étaient de l'ordre de la séparation "les" concernant "eux" ! Je projetais ainsi un collectif duel à partir de "mon cerveau/interface neuronale"...quand j'ai écrit cet article en 2018, je comprenais bien que le "problème" venait de moi, que je construisais la "psyché" de l"autre dans "ma tête"...je pensais les pensées de l'autre à partir de "leur" bêtise, de "leur" peur, de "leur" méchanceté, de "leur" manque, de "leur"ego....donc j'avais compris que mon interface neuronale "buguais" car je continuais à mettre" le monde extérieur" et ma famille en garde alors que moi, individuellement, je ne me sentais plus concernée...il y avait aussi un autre phénomène qui entrait en jeu : le sentiment que si je n'avais pas ce type de conversation "3D" avec "les gens", je ne pourrais plus échanger avec "personne" sur aucun sujet ! Je devais donc me mettre "à leur niveau"...bref...c'est cet espace-là qui a totalement disparu durant ces derniers temps...je continue à émettre de la "pensée collective", mais ici, ma pensée individuelle et ma pensée "collective" sont alignées sur du "positif" et du bien-être : je fais "penser" l'autre dans ma tête comme moi je pense...et donc, plus de sujets perçus à partir du prisme de l'ancien monde : peur "des autres", d'un virus, d'un vaccin...

     


    Tags Tags : , , , ,