• La morale tue, la conscience est éternité

    Mon activité professionnelle dans le milieu sexuel

    La morale tue, la conscience est éternité

    Je n'ai aucune morale. Seule la conscience d'être,  centrée sur le SOI, guide mes actes. Je remarque ainsi que la morale nous cloisonne dans un univers de préjugés nous amenant à nous entretuer, alors que la conscience nous éclaire en permanence et nous impose de façon instinctive, la bienveillance, l’empathie, l'amour de l'autre.

    La morale enferme, la conscience est sans limite, sans jugement, sans tabou. La morale n'est que l'expression de nos croyances les plus aliénantes, la conscience expérimente la réalité, sans rien omettre : elle sait qu'elle ne génère que perfection et laisse donc à l'être la capacité d'évoluer dans une grande liberté.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2015

     

    Pin It

    Tags Tags : ,