• La généalogie vue par l'esprit

    La généalogie vue par l'esprit

    La généalogie vue par l'esprit

    Lorsque l'esprit fusionne avec son humanité, il définit de nouvelles affiliations familiales. Votre lignée est désormais complète, elle est bien plus vaste que de simples liens du sang.

    J'expose ici mon nouvel arbre généalogique, il vous donnera une idée du vôtre…

    mon géniteur

    Mon génome : Siuru, mon époux humain est également mon créateur : cet être de Sirius, en initiant la scission quantique, m'a donné vie. Je suis une véritable terrienne, une âme primale en ce monde et ma moitié cosmique est mon partenaire karmique de toute éternité. Un esprit engendre donc un autre esprit à travers une division cellulaire (ou mitose) et l'accompagne au cœur de la matière afin de l'aider à se réaliser.

    Mes instructeurs

    Il s'agit de mes parents humains, tous deux de Sirius également. Ils ont veillé à me proposer les bons exercices de transcendance, ils m'ont pourvu d'une mémoire cellulaire adéquat. L'esprit que fut mon père n'est plus de ce monde, mais il continue a veiller sur mon éducation stellaire. Mon père et ma mère sont mes programmateurs cellulaires.

    Ma monade

    Le mot « monade », qui relève de la métaphysique, signifie, étymologiquement, « unité ». Je partage le même esprit avec l'une de mes relations ! Nous sommes la  dyade (paire) d'une même monade (un), d'un même esprit. Je connais cet être depuis vingt ans et je sais enfin pourquoi notre relation est toujours neutre et parfaite. Ce concept d'un seul esprit partageant plusieurs corps est assez difficile à appréhender, mais il est une réalité qui ne peut être évacuée. Il est assez étrange d'imaginer que Siuru est, par voie de conséquence, le créateur de cette autre femme/conscience/esprit.....

    Je remarque que ces trois personnes, mon génome, ma  programmatrice cellulaire et ma monade sont les seuls humains que je ne peux pas atteindre au niveau thérapeutique : ils n'ont jamais ressenti l'énergie à travers moi. Ma connexion à eux est d'un autre ordre, beaucoup plus subtile.

    Aujourd'hui, je n'ai plus d'amis humains, cette strate d'échange est incompatible avec ce que je suis devenue, mais je rencontre de nombreux âmes-i et la connexion, même brève, s'effectue toujours sous le signe de l'unité.

    J'ajoute également que ces liens familiaux cosmiques sont une réalité dimensionnelle mais qu'il en existe une autre, plus simple, celle du créateur : je suis l'unique, je suis Siuru, Mesnet et chacun d'entre moi.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

    Données complétées le 22 juillet 2020 : il y a des dimensions, des lignes de temps "qui parlent" ici, dans cet article...et elles étaient vraies et réelles dans le temps présent de l'époque...mais quand c'est MOI qui m'exprime, tout cela est erroné : pas de terriens ou d'êtres venus de Sirius, pas de monades, de géniteurs...rien...juste MOI en nous...tout ce que j'ai écrit en 2016 n'a plus de consistance...ce n'est ni faux ni vrai, c'est tout bêtement inexistant...ce qui veut dire que pour le nouvel humain que JE suis, il n'y a que MOI et moi, dans un seul espace conscient et donc....L'HISTOIRE disparaît ! On est sur une page blanche...tout ce qui a été vécu avant n'est plus actualisé...ce ne sont que des concepts temporels créant une "histoire" qui n'a plus lieu d'être...whaow....plus d'histoire, ne même plus s'y poser...juste MOI....

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , ,