• La fréquence quantique de la perception / Toutes les réalités sont vraies autant que fausses, par contre il n'existe qu'une seule VÉRITÉ

    La fréquence quantique de la perception

    La fréquence quantique de la perception / Toutes les réalités sont vraies autant que fausses, par contre il n'existe qu'une seule VÉRITÉ

    Ce que je partage sur ce site web est la réalité de Mesnet, idéalement vraie puisque vécue en conscience par mon être multidimensionnel. Ainsi, en ce cycle nous juxtaposons les perceptions de chacun afin qu'elles soient complémentaires : le temps des vérités qui s’opposent et s'affrontent est terminé : ainsi, si vous/je ne ressentez pas les concepts quantiques qui s'affirment sur ces pages comme une réalité vous concernant, revenez à votre propre création sans combattre la mienne :).

    D'autres mots qui affirment également que les opposés se complètent dans l'unité, ceux d'Alyna Rouelle : bien sûr, au sein de cette Vie que nous faisons tous vibrer à l’unisson, nous avons des rôles différents, des voies différentes, et c’est ce qui est le plus beau ! Car c’est ce qui permet au mouvement d’être sans fin, et à l’instant d’être parfait. Nous n’avons pas à être éveillés tous de la même manière, nous n’avons pas à être prâniques de la même manière, nous n’avons pas à rentrer dans un moule commun de « gens du nouveau monde », nous n’avons pas à être tous dans la même énergie, et nous n’avons pas à méditer tous de la même façon. L’Énergie Libre, c’est un ensemble de milliards de milliards de milliards d’étincelles, toutes semblables et toutes différentes.

    Définition d'une perception quantique : réalités différentes voire opposées mais qui se complètent lorsqu'elles sont perçues par une conscience unifiée. Cette communication énergétique remplace celle des vérités uniques qui s'opposent et guerroient les unes contre les autres. Les perceptions sont donc les potentiels de l'UN, exploités et incarnés par tous.

    Comment savoir si vous êtes dans l'univers de la perception ou de la vérité : centrez-vous sur vous uniquement lors d'un échange mouvementé, observez si vous tentez de convaincre l'autre, voyez si vous souhaitez avoir raison, si vous estimez que ce que projette telle ou telle personne est faux, erroné, stupide. Si c'est le cas, réajustez, fusionnez avec l'autre qui est vous, reparamétrez votre conscience.

    Apprendre à communiquer à partir de la perception : vous voulez que le monde change ? Alors changez votre façon de communiquer. Validez toujours le créateur qui vous fait face : il est l'unité qui s'exprime, il n'a ni tord ni raison, il est simplement dans la justesse de sa propre création. Observez votre capacité à accueillir sa réalité comme étant la PERFECTION, voyez si inconsciemment, vous ne remettez pas en cause sa Divine matrice individuelle. Observez vos émotions lorsque vous rencontrez autrui : dégout, colère, rejet, jugement, mépris ? Avez-vous envie de le contredire, de batailler contre sa perception du monde ? Considérez-vous encore que l'erreur est possible dans le verbe de l'UN qui s'incarne en l'autre ? La première envie qui vous vient à l'esprit est la critique, le besoin de pointer du doigt ce que vous considérez comme mal fait, mal écrit, mal dit, mal vécu ? Avez-vous envie de lui assener brutalement ses quatre vérités ? Concevez que VOTRE brutalité engendre la brutalité dans VOTRE monde :).

    Soyez doux avec vous-même, cet autre Soi qui vous illumine de sa différence. Adoubez en premier lieu la réalité de l'autre, AIMEZ-LA et ensuite, offrez-lui la vôtre en retour, même si elle est décalée, opposée. Ce nouveau cycle nous demande un apprentissage conscient concernant notre façon de communiquer. Il nous faut apprendre à être neutre et donc aimant vis-à-vis de la multitude qui bruisse autour de nous, car cette multitude, c'est nous le créateur, qui s'incarne dans  la contradiction,  le désaccord, la différence, la discordance, la divergence, l'incompatibilité, l'opposition afin d'unifier ce qui semble séparé.

    Expérience personnelle : il y a longtemps de cela, je me suis fâché avec un ami : nous étions tous deux sur le chemin de l'éveil spirituel mais de façon très différente. Nous étions toujours sur la défensive car nous avions le sentiment que l'autre galvaudait notre expérience et voulait imposer la sienne. Nous avons cessé de nous voir durant un an et lorsque nous nous sommes retrouvés, nous avons perçu le changement : nous étions à l'écoute l'un de l'autre, nous validions par quelques mots que son expérience était incomprise mais aimée et nous relations la nôtre. Ces quelques mots en amont de l'échange, changeaient tout. Notre communication n'était plus une bataille mais un échange joyeux. Nos perceptions se complétaient et ne s'opposaient plus et pourtant, nos deux parcours étaient toujours aussi différents.

    Conclusion : dans ce cycle, rien ne va changer. Nous resterons tous des personnes différentes, structurant des pensées différentes, un univers différent, utilisant des mots différents, projetant une création différente à travers une matrice individuelle différente, un chemin différent. Et pourtant, nous modifions dors et déjà notre façon de communiquer : nous vivons que l'autre c'est nous, que la multidimensionnalité, que l'unité ne sont pas des fioritures spirituelles, des concepts philosophiques, un verbe vide de sens mais qu'il s'agit bien ici de la réalité des nouveaux humains : nous sommes les autres et en même temps nous-même, nous ne pouvons donc que nous aimer dans la plus grande neutralité et ouverture d'esprit.

    Comprendre l'unité, en parler, c'est bien....la vivre et l'appliquer, c'est mieux :) Nous sommes une conscience globale quantique dans laquelle l'autre est Soi, et le Soi ne peut se tromper dans l'incarnation qu'il projette. Il n'existe ni méchant, ni imbécile, J'EXISTE. Tout est vrai autant que faux. Personne ne se trompe de chemin, JE SUIS tous les chemins.

    Mode d'emploi de la perception : une perception ne se comprend pas, elle se valide car elle est toujours juste, même si elle est différente de la vôtre. Une perception ne s'argumente pas, elle entre en résonance et ne nécessite pas d'explications superflues. Ces deux éléments défont les envolées rhétoriques, annihilent les démonstrations oiseuses, suppriment les raisonnements limités, rendent inutiles les arguties futiles, et oeuvrent à l'émergence d'une nouvelle forme de communication.

    Programmation quantique, fréquence d'éradicationcomment cela fonctionne t-il ? Lorsque je suis le Créateur, le centre de l'expérience, j'applique dans ce nouveau cycle la fréquence de perception. Si j'en suis trop loin, que j'incarne un profil/information qui est juste (parce que moi-même) mais qui est obsolète, je m'éradique (symbolique : blocage FB), ce paramétrage me permettant de me programmer de façon neutre et rapide. Le verbe n'est parfois pas d'actualité lorsque j'incarne un programme de conscience trop ancré, je suis alors plus rapide en amont du verbe, j'opère directement au sein de ma Matrice. C'est ainsi que je programme mon univers, de façon neutre en étant chacun sans distinction.  Il n'y a dans la fréquence d'éradication aucune réaction puisque c'est moi que j'éradique, et que l'éradication est ici assimilée à de la programmation quantique.

    Programmer son univers c'est donc en être le centre et vivre que ceux qui sont à l'extérieur, dans la dimension humaine, sont également nous-même. Cela nous permet ainsi de sélectionner les données (représentées par des identités/informations) et de les ancrer avec la plus grande fermeté et neutralité. Ensuite, nous n'avons plus qu'à symboliser cette programmation conscience au sein de la matière, au cœur même de la Matrice terrestre. Je rappelle ici que nous ne traduisons plus les symboles mais que nous les initions désormais en conscience. L'un de mes symboles de prédilection se concrétise au sein des réseaux sociaux : je me (me = les autres) bloque lorsque ma fréquence est trop profondément façonnée par l'ancienne grille matricielle et je me (me = les autres) sélectionne lorsque le nouveau potentiel est activé.

    Ne cherchez plus à COMPRENDRE l'autre, AIMEZ-le. Vous verrez qu'avec le temps, vous n'aurez plus aucun goût pour la contradiction, vous n'imposerez plus rien, vous ne réagirez plus à rien et pourtant, vous continuerez à affirmer votre différence :

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2017

    Lire aussi :

    ce que j'écris est complétement erroné et stupide

    Différence entre réalité et vérité

    Tout est important...et rien ne l'est

    Tout est vrai...mais tout est erroné

    La perception n'est pas vérité

     

    Voici une vidéo vous offrant ma perception de ce qui est :

     

    Ajustement à la matrice, données complétées le 08 avril 2020 durant la période de confinement mondial : 

    Toutes les réalités sont vraies autant que fausses, par contre il n'existe qu'une seule VÉRITÉ

    Légèreté, jeu et rire...
    Je me suis déjà amusé à incarner un critique d'art moderne..."je vois...je vois"...et ici, chacun voit ce qu'il veut bien y voir, chacun projette son monde intérieur...et certains sont totalement dans le noir ! 
    Personnellement, je trouve le jeu amusant...par exemple ici, sur cette photo, "je vois" une "baignoire mouton"..."je vois" aussi que l'esprit "moutonnier", contient en lui une grande richesse, qu'il peut sortir de sa routine psychique pour devenir une "pièce unique" et riche d'enseignements...je vois un socle solide et pérenne, pouvant contenir la source de toute chose...et je décide de ne "pas voir" le sol rouge, il est non existant si je le veux ainsi...
     
    La fréquence quantique de la perception / Toutes les réalités sont vraies autant que fausses, par contre il n'existe qu'une seule VÉRITÉ
     
    Bref...je vois ma réalité...elle n'est ni vraie ni fausse, et ici, vous voyez ou je veux en venir...nous entrons dans ce que j'ai appelé le monde de la perception : "une perception ne se comprend pas, elle se valide car elle est toujours juste, même si elle est différente de la vôtre. Une perception ne s'argumente pas, elle entre en résonance et ne nécessite pas d'explications superflues. Ces deux éléments défont les envolées rhétoriques, annihilent les démonstrations oiseuses, suppriment les raisonnements limités, rendent inutiles les arguties futiles, et œuvrent à l'émergence d'une nouvelle forme de communication."
     
    Ainsi, pour un même sujet, chaque être à travers lequel JE perçois, va poser une réalité spécifique...par exemple, si MOI Mesnet, je lis qu'un revenu universel prend forme en Espagne, je vois l'équité et l'abondance...et MOI untel, je vois manipulation et esclavagisme...
    Actuellement, c'est devenu comme un jeu enfantin et drôle, comme ce que je décris plus haut concernant l'art : je découvre les nouvelles du jour et je décrypte toutes les interprétations que JE stimule à travers la matrice collective...et c'est un festival de "tout et n'importe quoi", d'opposés phénoménaux, de peur ou au contraire de joie, tout cela pour une seule et même information...pour finir, je m'amuse à "y voir" ce que je suis, j'interprète et je favorise ma réalité. 
    Et au final, tout ceci m'apparaît comme la surface du monde, un jeu de transcriptions multiples et variées, mais ce qui compte vraiment, la seule chose réelle finalement, c'est MOI qui suis en amont de tous ces gribouillages d'enfants...
     
    MES interfaces neuronales sont désormais au diapason de MON être : je vois TOUTES les perceptions émises mais elles fusionnent en un seul point...ce point est vécu comme LA seule et unique ligne directrice et ici, ce qui est cacophonique en surface (toutes les perceptions opposées) devient limpide et "intelligent"...JE fais converger ces contradictions apparentes pour modifier très clairement l'ossature quantique de ce monde...et mon humanité ne voit que cela en fait, ne voit que ce que JE vois quand mon point de vue est celui du créateur universel...Ce qui en visible en surface devient comme un jeu artistique, mais c'est ce que JE suis en vérité qui donne réellement l'impulsion.
     
    Ainsi, ce qui change tout en ce début de cycle, ce n'est pas de s'ancrer dans une vision "positive", plus fraternelle que celle de "l'autre"...non, c'est d'incarner tous les potentiels enregistrés ici-bas, de n'en préférer aucun et pour tout dire, être MOI avant tout en tant que cellule originelle, et ensuite le "vecteur Mesnet" et sa vision...
    La perception est un langage que j'étudie et que je pratique depuis longtemps et cela prend tout son sens actuellement, non plus uniquement comme un module quantique de communication avec autrui, mais bien plutôt comme MA capacité à créer en étant TOUT....toutes MES perceptions deviennent alors comme les atomes d'un seul corps et s'unissent malgré les apparences pour former une seule vérité...
     
    Toutes les réalités sont aussi vraies que fausses, mais il n'existe qu'une seule vérité....MOI...
     
     
    Mesnet
     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,