• La dépression spirituelle

    La dépression spirituelle

    La dépression spirituelle

    Il est parfois très difficile d'être dans un lieu confiné au côté d'un individu vibrant d'angoisse. L'énergie qu'il véhicule est extrêmement sombre et puissante. Il est presque désagréable de rester physiquement proche de lui. Cette personne peut  dégager de basses fréquences et vous vous efforcez d'y répondre avec amour et compassion. Mais très sincèrement, son marasme intérieur vous atteint. Vous sortez de cette relation momentanée en ayant le sentiment d'être fatigué et comme contaminée par cette énergie faite de peur, de stress et de colère.

    Le monde médical diagnostique une dépression, il s'agit pourtant d'autre chose. La personne est totalement immergée dans la réalité liée à la supraconscience duelle. Il ne s'agit plus pour elle de définir une perception « normale » de la vie, avec ses hauts et ses bas mais de descendre profondément au cœur de la conscience désunifiée de façon à revisiter exclusivement ce qu'on y trouve de pire. Durant cette phase, seule la peur et la détestation de soi-même sont la source de l'expérience. Ce processus douloureux est pourtant indispensable, car il préfigure l'intégration de l’Unité.

    Dans l'ancien cycle, la guérison pouvait échouer. La personne souffrait trop lors de cet apprentissage et choisissait la mort physique. Ou bien elle réintégrait à la dualité courante et supportable, pour éventuellement réitérer l'expérience et revenir à un état  « dépressif » profond. Et dans ce cycle ? Ce sera plus facile et plus court, mais c'est un « événement » obligatoire.

    On parle ici de la mort de l'être séparé de lui-même tel qu'il se définit en troisième dimension. Les failles inconscientes doivent être mises en lumière, au sens propre comme au sens figuré. La personne va donc revisiter son existence une dernière fois à travers une supraconscience mentale surpuissante, déconnectée de la métaconscience. Elle va ainsi permettre à ses cellules de nettoyer cette mémoire. La supraconscience mentale en ressortira comme « épurée" et pourra enfin commencer à exprimer d'autres réalités.

    En attendant, durant cette période, la fréquence vibratoire de l'être va être au plus bas. L'énergie requise est presque aussi forte que celle de l'amour absolu. Vous allez ressentir cette énergie, elle va vous atteindre. Il n'y a rien à y faire excepté accueillir et aimer. Prenez le temps de vous recentrer si vous avez vécu un tsunami énergétique au côté d'un dépressif....et priez pour que son calvaire soit le plus court possible.

    Ce que nous avons considéré comme une maladie est en fait une possibilité qui nous est offerte de transcender notre humanité. On nous offre une chance de pénétrer au cœur de notre programmation cellulaire et vibratoire.

    Imaginez lorsque chaque être sur cette terre prendra conscience de cette nouvelle réalité ! Nous accompagnerons les "dépressifs" non pas avec des médicaments mais en les aidant à comprendre comment ils peuvent s'approprier cet appel de la douleur afin de purifier leur être. La dépression deviendra alors un protocole thérapeutique extrêmement puissant et générateur de guérison. Les dépressifs ne sont ni malades ni fous...ils sont tout simplement des êtres spirituels en plein travail !

    Descendez dans votre abside dépressive au lieu d'en sortir à tout prix. Utilisez l'outil quantique performant qu'est la dépression, ne le combattez plus.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2013

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,