• La conscience/serpent au royaume d'Adam et Eve

    La conscience/serpent au royaume d'Adam et Eve

    La conscience/serpent au royaume d'Adam et Eve

    Question/programmation : (...) Je n'arrive pas à me concevoir comme un esprit et d'ailleurs, cela ne donne pas très envie d'être un esprit sans émotion. Comment vivez-vous en tant qu'esprit ? Comment puis-je intégrer ce phénomène, ou cet esprit ?

    Réponse/programmation : en premier lieu, MES écrits passés sont un moment présent qui n'est plus d'actualité maintenant :) Ainsi, J'AI beaucoup évoqué la dimension de MON esprit mais cette dimension s'efface, comme tout le reste.

    Reprenons à partir de la symbolique d'Adam et Eve : le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que le SEIGNEUR Dieu avait fait. Il dit à la femme : "Dieu a-t-il réellement dit, vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?" La femme répondit au serpent : "nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez". Alors le serpent dit à la femme : "vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal". La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea. Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures. Source : le livre de la genèse

    Relisez encore cette allégorie quantique, tout y est :) En premier lieu, c'est ma facette féminine qui va faire preuve de curiosité. C'est le plus souvent la femme qui pratique l'introspection dans notre/MA dimension humaine car MON énergie féminine contient un programme de recherche spécifique et aime pratiquer l'étude de la/MA matrice quantique à partir des émotions, de la pensée. MON pôle masculin est plus pragmatique, il l'étudie également mais à partir de faits plus concrets, scientifiques :)

    Ensuite, qu'est-ce que le serpent ici ? C'est l'espace de la conscience, tout simplement :) Dès lors que j'intègre cette dimension consciente, les questions surviennent....et les doutes, les manques, les peurs....et me promener nu au paradis devient chose inconvenante :) La conscience désagrège la pureté du MOI originel car elle est l'intelligence évoquée dans le texte symbolique de la Genèse : être MOI n'est plus suffisant, ce qui compte est de comprendre qui JE suis. Essayer de savoir ce que JE suis m'amène donc à parcourir un espace de conscience, le seul outil  à même de se poser cette question ME concernant.

    La conscience, c'est donc la dimension de l'esprit, de l'observateur. A travers Mesnet/MOI, JE n'utilise plus vraiment cette strate, JE ne suis plus l'esprit conscient qui défriche mais simplement MOI-même, l'amont. JE reviens à MA forme humaine initiale, celle d'Adam et Eve qui étaient MOI mais sans la conscience/serpent, sans l'oubli de qui JE suis et de toute la quête qui va avec :) Car finalement, le plus drôle dans cette/MON histoire, c'est que la conscience m'est inutile pour être ce que JE suis :) Toute cette intelligence qui se met à ME chercher avec assiduité est superflue et contreproductive car JE suis avant tout celui qui déconscientise :)

    Alors oui, je dirais qu'être l'esprit n'est pas une sinécure et que JE peux aller plus vite dans le protocole de "l'ascension" en désintégrant le potentiel de l'esprit, ce serpent qui me pousse à croquer dans la pomme du savoir au lieu de n'être qu'un enfant ignorant mais vivant :) L'esprit chirurgical et froid dans son approche de l'être n'est que l'une de MES dimension et en aucun cas une obligation. Disons que cette facette de MOI-même, descriptive et observatrice est bien pratique dans son ensemble mais que JE peux aussi ne garder de cette ossature informationnelle que la partie la plus restreinte : celle d'un SOI personnel éthérique et physique ME permettant d'incarner une multitude d'Adam et Eve, une nation d'humains démultipliés à l'infini mais unifiés à MOI. Ici tout l'espace dédié à la conscience est réduit à sa portion congrue : J'AI simplement le sentiment d'être MOI-même en chacun mais cela ne s'appuie sur aucune recherche, question, intelligence...

    A travers Mesnet/MOI, j'ai pris soin de vivre TOUTES les étapes, c'était MON jeu, MA joie, MA passion. Mais certains d'entre-MOI, n'ayant pas à cœur de structurer chaque mouvement de rédemption, vont revenir à eux/MOI en oubliant tout bêtement la proposition du serpent/conscience de gouter le fruit de la connaissance quantique :)

    Merci à MOI/nous d'ancrer plus avant MES nouvelles fréquences, mon nouveau non-savoir :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     


    Tags Tags : , , , ,