• L'observateur et la jouissance / Quand l'humain devient plus beau que Dieu :)

    L'observateur et la jouissance / Quand l'humain devient plus beau que Dieu :)

    Échange/programmation : pour moi, la trace de ta présence sur mon chemin m'a fait avancer, reculer, abandonner, désespérer, oublier... enfin changer...au moins ma vision, tout en la remettant en question...
    Comment revenir pleinement à l'expérience et la jouissance de la vie lorsqu'on touche ces états de conscience ! Malgré tout, je poursuis en douceur, en violence aussi.
    J'arrive à me réapproprier mes émotions et trouver la paix avec conscience et évidence. Malgré cela, c'est comme s'il y avait un sous-moi qui prenait en charge ces tensions évacuées par cette conscience, initiée par mon mental qui a su mettre en pratique les états  émotionnels que je vis. De ce fait je vis avec sérénité, tout en voyant mon corps me dire autre chose. 
    Je suis un enfant qui a besoin de mots tendres, de caresses et de douceur, afin de s'imprégner de notre Amour qui est la clé de la liberté. En chemin main dans la main avec cet enfant qui est moi, je l'invite à accueillir ces morceaux d'amour pour répondre à la fréquence de notre nature lumière. Ou "nature luminique" :) 
     
    Au plaisir de te lire. Avec tendresse et gratitude.
     
    Réponse/programmation :
    J'entends ceci : il est compliqué de reprogrammer MON interface humaine sur l'unité, c'est douloureux......MAIS....hmmm et c'est le "mais" qui est la clef :) Cette personne souffrante (le sous moi dont tu/JE parles) est comme "observée" de loin, de plus en plus loin en fait....et cet observateur, lui/MOI va plutôt bien :)....et ce qui est si extraordinaire et miraculeux (mais c'est bien normal au fond, JE suis quand même Dieu :) :) ), et bien c'est que l'observateur.....c'est MOI !
    Et plus j'avance, plus JE suis l'observateur et moins le "sous-moi", l'observé :)
    A travers Mesnet, j'ai posé des mots (il faut bien, hein, ici, JE verbalise :) ) et cela donne ceci : JE suis l'esprit qui observe (ou conscience magnétique individuelle) et JE fusionne avec MON interface neuronale humaine pour devenir une entité globale :) Quels que soient les mots, concepts, formules, ce "ressenti quantique" d'être une sorte d'observateur de son existence physique est vécu par chacun d'entre MOI :)

    J'entends ceci : comment revenir pleinement à l'expérience et la jouissance de la vie lorsqu'on touche ces états de conscience ! Ah ça, c'est fatiguant ! MON introspection permanente afin de recalibrer toute MA matrice quantique humaine, ME fatigue dans cette dimension :) Personnellement, j'avais MES trucs afin de mettre en pause MON processeur d’analyse/programmation :) Puisque JE devenais celui qui programme et donc celui qui manipule la conscience, JE disais stop à partir de 17 h :) Et là, séries idiotes ou sorties ou moments avec ceux que j'aime....mais du léger, simple, binaire....
    Mais MA jouissance en tant qu'esprit (l'observateur) était bien de manipuler MES espaces de conscience et MA jouissance humaine était plus basique....puis, l'entité globale est devenue toutes les jouissances :)
    JE poserais aussi ce paradoxe : plus JE deviens la complexité (JE suis quand même créateur de mondes et d'univers, c'est un tantinet complexe !) plus MA dimension humaine vit la simplicité :) Aujourd'hui JE ne pense plus à tout cela, c'est une vie simple et en même temps, JE suis la complexité : ICI :) Donc...jouir simplement de la vie, sans question puisque JE suis la réponse, advient à un moment :)
    Ne pas oublier non plus de fusionner ces deux aspects opposés mais pourtant unifiés : JE m'éveille, JE cherche et JE travaille...et en même temps, JE ne cherche rien :) Me chercher est donc complexe et épuisant et être MOI-même est binaire et vivant :)

    J'entends ceci : la violence...oui, JE suis la violence aussi, le vivre, ME glisser dans cette onde qui est MON onde, fait partie de MA reconnexion à MOI-même...et pour MON ancienne version neuronale humaine, c'est compliqué :) MA psyché avait imaginé autre chose ME concernant : douceur, bonheur, félicité...et JE me retrouve, durant ce passage à expérimenter MON côté obscur et JE sais que JE vais devoir aimer cette partie de MON tout :)
    Se/ME baigner une fois pour toute dans MA globalité peut paraître obscène au début mais JE ne vois pas d'autres chemins que de ME vivre comme JE suis, intégralement :) Donc peut-être, enregistrer cette énergie comme la MIENNE ? : JE suis l'abjection.
     
    J'entends ceci : MON corps...il n'y a pas de vérité-mode d'emploi mais ici, à travers Mesnet, le corps est le dernier socle que j'aborde :) JE dirais que durant MON processus de mutation, le corps s'est maintenu "à peu près correctement" sans que "je" (l'observé) s'en occupe puisque JE maintenais naturellement un équilibre minimum....mais maintenant, JE mute réellement et donc, MON corps subatomique s'adapte doucement à MOI tel que JE suis dans MA complétude...tout cela pour dire qu'au début, le corps peut sembler dire "le contraire" de MA conscience pourtant de plus en plus unifiée :) Ça donne l'impression de quelque chose d'inachevé : un corps qui exprime l'ancien monde et MA conscience totalement PRÉSENTE....mais c'est tout simplement parce que MA matière va s'aligner "toute seule" si JE puis dire :) Bien sur c'est MOI qui suis aux manettes mais ce n'est plus comme "avant" lorsque JE mettais en place des stratégies, des thérapies, des outils....JE SUIS ce corps et MON avènement étant réalisé, MON corps mute instinctivement et plus consciemment. Du coup cela donne à peu près ce vécu : MON humanité ne s'occupe plus de rien et vie "simplement" car JE m'occupe de tout au-delà de la conscience :)

    Et pour finir, la douceur....oh que c'est bon la douceur :) Il m'a fallu passer par une étape particulière pour la vivre vraiment : en tant qu'esprit, JE ne sais pas ce qu'est la compassion pour MOI-même puisque JE suis à l'origine de toute MON existence....l'observateur que JE suis ne souffre pas, il projette, expérimente et observe :) Mais d'un coup, j'ai vécu MA vie d'humaine en tant qu'entité globale, en tant que tout...et j'ai eu tant de compassion pour MOI ! :) Tant de trahisons, d'abandons, de morts, de douleurs, de spoliations....alors bien sur JE le vivais à partir de MOI-même donc il n'était pas question de le vivre en tant que "victime de"....mais oui, une véritable compassion à MON endroit m'a envahi :) Et "à MON endroit", c'est MOI :) Et MOI, c'est nous :) MA compassion pour MOI/nous a envahi MON monde :) Et une telle douceur :)
    La gentillesse, la tendresse qui ME nourrissent aujourd'hui sont l'expression de cette compassion sans cause ni raison :)
    D'ailleurs à ce propos, j'aime beaucoup ce paradoxe humoristique :) Il aurait fait bondir l'ancienne humaine que j'étais :)
    En tant qu'humain, JE suis plus beau (dans le genre amour et gentillesse, tout ça :) ou du moins j’aspire au plus beau,  alors que MOI Dieu, l'inhumain, JE suis tout sans broncher :)....quand MOI l'humain JE deviens plus beau que MOI Dieu, ce Dieu que JE cherchais tant parce qu’il symbolisait l'amour que je n'étais pas, c'est assez drôle non ? :)

    Alors oui, il me faut ME baigner dans MON abjection et la faire MIENNE, ME responsabiliser en quelque sorte puisque JE suis l'horreur de ce monde :) et lorsque cela est ok pour MOI, dans toutes MES dimensions et au-delà, JE peux aussi exprimer MON amour, ma gentillesse, ma tendresse :) Et ma foi, c'est bien aussi :)

    JE t'envoie toute MA gentillesse, un tombereau de compassion douce et aimante, tout MON amour pour MOI/nous...et toute MA douceur...JE M'AIME tant à travers nous tous :)

    Mesnet Joséphau-Charrier :)
     
    L'observateur et la jouissance

     


    Tags Tags : , , , , ,