• L'immortalité du corps physique, une évidence

    L'immortalité du corps physique, une évidence

    L'immortalité du corps, une évidence

    Ma conscience est aujourd'hui sans limite, elle ne perçoit plus rien comme impossible ou erroné. Ainsi, je me sais immortelle.

    Nulle preuve, nulle garantie à cette assertion et même nul désir ou besoin d'être immortelle. Je suis immortelle, je le vis, c'est tout. Je suis immortelle car rien ne meurt jamais, ni l'esprit ni sa matière s'il en décide ainsi. Pourquoi mourir aujourd'hui puisque j'ai programmé un nouveau jeu ? Une nouvelle civilisation est en train d'émerger et les lois que j'y inscris sont différentes : je suis un esprit humain illimité, je structure un nouveau corps et j'initie de nouvelles fréquences quantiques.

    Je n'ai pas la foi en ce processus, je le vis. Il s'agit d'une évidence. Je m'amuse à régénérer mes cellules, à magnifier mon œuvre, à défaire une mémoire antique afin d'en peaufiner une autre.

    Je peux tout en ce cycle, car je suis TOUT. Plus rien ne me sépare de moi-même. Mon humanité est ma plus belle création, un chef-d’œuvre de précision et d’amour. Le temps est une donnée qui m'appartient, un élément qui se déroule éternellement dans un instant présent.

    L'immortalité est le tempo de vie de l'esprit. Il devient celui de l'humain dès lors que l'esprit fusionne avec lui-même, son temple de chair. Ce n'est pas une option, c'est une réalité incontournable. Elle ne génère ni question ni crainte dans la dimension humaine dès lors que c'est l'esprit en vous qui pense.

    Si c'est votre humanité duelle qui évoque l'immortalité, votre perception sera entachée de doute, de peurs diffuses concernant ce potentiel inouï et d'angoisses face au temps qui vous est alors octroyé. Il est véritablement simple d'accéder à l'immortalité, il suffit que l'esprit établisse ce choix précis.

    C'est ce que je fais en ce nouveau cycle, moi, l'esprit immortel : je définis que ma matière est imputrescible et incandescente de lumière. Il s'agit d'un banal et simple choix pour un esprit conscient, un statut apaisé et neutre. L'immortalité est mon essence première alors qu'il m'a fallu beaucoup d'ingéniosité pour me créer sous une forme qui vivait "la mort"et le karma ! Je ne fais que revenir à mon état naturel, cela m'est beaucoup plus facile que de manipuler une dimension dans laquelle cette réalité était absente.

    Je n'ai rien à faire pour vivre éternellement, juste à ÊTRE l'humaine, l'esprit et la vacuité unifiés.

    L'immortalité du corps n'a rien à voir avec un secret alchimique à découvrir, il ne s'agit aucunement d'une méthode ou d'une évolution scientifique à mettre en place. Le corps éternel est lié à un état de conscience, celui de l'esprit : lorsque c'est moi l'esprit qui "pense" mon humanité, cette dernière est naturellement imputrescible. En ce qui me concerne, ayant totalement formaté une interface neuronale en accord avec ma conscience sans limite, je ne saurais plus considérer mon corps comme fragile ou mortel. Il s'agit d'un constat neutre, il n'y a aucune envie d'être une immortelle, je le suis, très banalement.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    L'immortalité du corps est une banalité....c'est le concept de la mort qui est réellement un programme exceptionnel !

    Lire aussi  dans l'ebook 6 :

    L'humanité n'a plus besoin de transcender la mort physique

    La mort physique, jouissance de l'esprit

    Programme quantique de la putréfaction et de la mort ou immortalité du corps physique

    Évoquer la mort physique auprès d'un être cher

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,