• L'humain est l'interface de l'esprit

    L'humain est l'interface de l'esprit

    L'humain est l'interface de l'esprit

    Comment ai-je vécu l'adoubement de l'esprit ? Pas du tout comme je l'avais imaginé ! Je pensais voir apparaitre mon double alchimique sous la forme d'un flash de lumière éblouissant, comme un ange qui viendrait sauver l'humaine imparfaite que j'étais. Mais rien de ceci n'est arrivé. J'ai simplement perçu comme réel ce qui était auparavant irréel à travers une conscience plus vaste.

    Qui est l'humain ? C'est moi, l'interface de l’esprit. Qui est l'esprit ? C'est Moi le créateur unique sous une forme multiple. Qui donc se réveille ? C'est Moi le créateur. C'est toujours Moi, quelle que soit la personnalité qui s'exprime. En tant que créateur, je m'oublie puis je reviens à Moi dans une ronde incessante de réalités alternatives. Ainsi, évoquer l'éveil de l'être humain est vérité puisque JE suis l'humain, mais en même temps, cette réalité est tronquée car c'est le créateur qui induit ce mouvement et le créateur, c'est Moi :)

    Qu'ai-je ressenti lorsque mon esprit a fusionné avec son humanité ? Comment se façonne une entité globale ? Lorsque j'ai amorcé la descente de l'esprit, pas d’effets spéciaux, aucune apparition extraordinaire et cela pour une simple raison : c'est l'esprit qui vit le processus et plus l'humain séparé de l'esprit. Tout était donc miraculeux mais intensément banal. Je dirais simplement que mon humanité était devenue une interface orchestrée par l''esprit. Je manipulais cette interface à chaque seconde et pour faire la différence entre l'interface et moi-même, j'ai induit deux types de ressentis psychiques : joie et peine. L'interface vivait ces mouvements énergétiques et pourtant, je ne faisais que les observer, un peu comme si je regardais un film. Il n'existait plus alors de bonnes ou mauvaises émotions, ces dernières pouvaient s'épanouir et se bousculer au sein de mon interface humaine sans que je n’éprouve rien.

    Lorsque votre esprit fusionne avec son interface humaine, vous devenez réellement l'observateur neutre de ce maelstrom d'émotions. Puis tout s'arrête, vous êtes un esprit humain, un « autre vous » tout simplement. Vous n'observez plus, vous êtes le vivant qui s'exprime à travers différents aspects de lui-même.

    Vous ne pouvez plus penser en tant qu’interface humaine mais vous vivez en tant qu'esprit humain. Plus rien n'est perçu comme « négatif », puisque vous êtes éternellement à l'origine de tout : votre corps n'est plus considéré comme beau ou laid, alerte ou diminué, l'esprit n'entend pas ces considérations. Vous ne décrivez plus vos relations comme agréables ou délétères, judicieuses ou malvenues, l'esprit n'entend pas ces considérations. Vous ne vous sentez plus mal aimé ou rejeté, l'esprit n'entend pas ses considérations. Pour bien imprégner votre interface de cette conscience unifiée, votre esprit profite judicieusement de la Matrice duelle dans laquelle il s'incarne, afin de bien différencier la paix éternelle qui est sienne, de la réaction douloureuse qu'est celle de son interface humaine. Cette phase est déroutante : l'interface souffre mais l'esprit va bien !

    Pour conclure, je dirais que l'esprit gère ses interfaces d'existence dans un même instant présent : je suis un humain physique, la vacuité et le rêve holographique.

    Je vis désormais ce que j'avais compris, je suis devenue l’observateur de mes multiples interfaces quantiques dimensionnelles. Il ne s'est véritablement rien passé et pourtant tout a changé :)

    Je m'aime, je vous aime et je suis aimé, telle est la réalité de l'esprit. Lorsqu'un individu vit cela au cœur même d'une interface de désamour, le programme se modifie instinctivement. La nécessité de vivre l’ascension au sein d'un monde apocalyptique prend alors tout son sens. La fréquence du « je ne veux pas changer mais je change » est ainsi respectée car pourquoi transformer un univers qui n'est ressenti qu'à travers l'amour de l'esprit ?

    Note : c'est durant cette étape que je situerais cette fameuse recommandation spirituelle : aimer notre enfant intérieur. J'ai réellement eu le sentiment que moi l'esprit, je prenais dans mes bras mon interface humaine afin de la rassurer, de l'aimer, de la laisser aller...

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2017

    Note 2019 : le Soi est alors finalisé, mais l'entité globale qui existe désormais en ce monde va approfondir cette programmation "dans le temps" : il est nécessaire que cette nouvelle personnalité soit "solidifiée" dans la matière. Lorsque ce travail est terminé, débute une autre étape, celle du "MOI" : cette unité "intégrale" sera le socle du basculement de MA matrice, celle du collectif ( MOI = nous = le système solaire = la terre, le soleil et les étoiles).

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :