• L'extase sexuelle, l'extase physique, l'extase tout court

    L'extase sexuelle, l'extase physique, l'extase tout court

    L'extase sexuelle, l'extase physique, l'extase tout court

    En tant que Créateur, JE me projette au sein d'une dimension expérimentale dans laquelle JE m'oublie : je ne connais rien de mon corps physique et encore moins de mon corps vibratoire.

    Ainsi, au cours des années précédentes, à travers Mesnet, J'AI réhabilité MA mémoire, J'AI reprogrammé MES interfaces neuronales dans le temps et, à travers MA sexualité, J'AI réintégré MON corps. Cet apparent apprentissage ME permet de réaliser à quel point MON ancienne personnalité était inculte en ce qui concerne le chapitre de l'amour physique :)

    Par exemple, il y a de cela une vingtaine d'années, lorsque MON partenaire karmique (mon époux dans cette matrice) et MOI-même faisions l'amour, j'avais des étourdissements qui me menaient à la perte de connaissance et cela, avant "l'acte lui-même". A l'époque, ne sachant pas de quoi il s'agissait (à savoir une énergie de vie intense qui transportait mon corps au-delà de la matière), JE me suis coupée de ce potentiel inconnu et déstabilisant.

    JE sais aujourd'hui que JE vivais l'extase et que ce phénomène est tout à fait naturel :) Ayant des points d'ancrage dans le "milieu spirituel" tout autant que dans le "milieu sexuel", JE vois MES multiples SOI (MA matrice dimensionnelle) s'interroger sur ses capacités sexuelles, sur son potentiel sexuel.

    La sexualité vibratoire nous permet d'intégrer l'énergie de vie dans son essence la plus pure et donne un relief inégalé à la relation amoureuse : il m'est alors possible de ressentir l'orgasme physique et énergétique de mon partenaire/MOI, tel un courant électrique qui résonne sans fin au cœur de MES cellules : il n'est pas question ici de "quitter MON corps" ou de ME défaire de MON corps mais au contraire, JE l’intègre au vide-plein, à MOI en TOUT.

    De tout temps, l'extase fut une recherche d'initiés effectuée dans des cercles très fermés et secrets. Très souvent, JE passais alors à travers une expérience "masochiste" : le clergé/MOI s'adonnait à la pénitence et la flagellation, utilisait la douleur pour atteindre l'extase. Certaines pratiques contemporaines, comme le BDSM ou le Shibari,  recherchent également cette énergie sans toujours comprendre la raison de cet "appel". Il est temps de mettre à jour MES connaissance sexuelles, de vivre l'extase, de pérenniser MES expériences millénaires mais parcellisées et incomplètes. Il n'est plus besoin de faire souffrir MON corps, de l'amener au-delà de ses limites car JE suis l'illimité et l'extase :) Il n'est plus non plus nécessaire de ME réaliser à travers le tantra, la méditation ou toute autre technique car JE suis la technique et l'extase :) J'évoque ici le nouveau monde dans lequel JE suis intégralement MOI-même :) Dans MON ancienne structure, j'utilise encore des outils, un processus, une méthodologie et ce qui est vécu ici n'est pas réel et dans la justesse car MON éveil n'est pas encore complet : JE m'éveille et ne m'éveille pas, j'ai besoin d'outil et n'en ai pas besoin, telle est MON éternelle réalité opposée mais unifiée :)

    Je ne peux glisser ici que quelques mots concernant ma béatitude sexuelle aujourd'hui, toujours parfaite, toujours aimante et sublimante. MON corps est amoureux, il est l'amour qui s'exprime et la passion que j'éprouve pour mon compagnon/MOI est un miracle simple et banal que je savoure chaque jour de MON éternité :)

    Pour vivre MON corps sexué et animal dans sa pleine pureté, il m'a fallu déposer les armes du conditionnement neuronal et ME défaire de toutes mes croyances et projections. Depuis lors, JE mets à jour d'autres fréquences sexuelles, d'autres informations quantiques, JE déploie MON nouveau corps subatomique dans son intégralité, dans toute sa puissance.....et dans l'extase :)

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

    Voici l'ancienne mémoire de MON extase physique à travers le temps :

    L'extase masochiste désigne l'état mental et spirituel, l'état de transe dans lequel se trouve un individu. Cet état peut advenir lors d'une méditation religieuse, d'un jeûne, d'une transe créatrice, d'un effort sportif, avec l'ascétisme (chasteté), l'enfermement. On retrouve l'extase donc tant chez les flagellants, que chez les masochistes sociaux ou érogènes.(...) Les pratiquants du BDSM sont concernés et connaissent, recherchent cet état extatique. Certains blogs populaires anglo-saxons ont nommé l'extase masochiste du néologisme "subspace" (sous l'espace).(...) Pour Michel Onfray: « Les hommes inventent des arrière-mondes. La plupart des humains ont toujours eu besoin d'idoles, de maîtres, de dieux, de messes, de cérémonies. Le masochisme est une expérience mystique ». Pour André Pieyre de Mandiargues , "le jeu masochiste lui permet de rentrer dans un autre état de conscience. (...) Le masochiste sexuel est prêt à acheter son plaisir fugace avec la gêne de la torture et même de sa vie. (...) En prévoyant les appréciations futures, sûr des éloges de la postérité, il savoure des extases divines. À un niveau plus élevé, mais relié à celui-ci dans un coin obscur de son âme, le martyr sent comme le masochisme pervers : un moment de paradis n'est pas trop cher payé par la mort. Ils sont tous deux poussés en dernier ressort par l'aspiration du plaisir." (...)

    La flagellation, qui servait d'abord les fins de l'autopunition pour les premiers moines chrétiens et les ascètes, devient par la suite un moyen d'excitation sexuelle. L'augmentation de la souffrance produit l'extase. L'Église est amenée finalement à défendre des pratiques expiatoires trop sévères parce qu'elles aboutissent fréquemment à la satisfaction sexuelle. » (...) Pour Theodor Reik, la puissance se manifeste dans la transformation de la souffrance en plaisir. Pour lui toujours, le rayon d'action s'étend depuis l'orgasme jusqu'à l'extase religieuse.

    Source : wikipedia

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,