• L'état de stase n'est pas permanent

     

    L'état de stase n'est pas permanent (mais le devient en ce cycle)

    Ma Présence est permanente, immuable et éternelle, l'état de stase ne l'est pas.

    L'état de stase, même s'il n'est pas dimensionnel, est atomiquement aléatoire. Il obéit à des lois quantiques spécifiques qui sont liées à mon émotionnel : en effet, dans ma dimension humaine ou espace quantique de conscience, je suis créateur d'émotions.

    Ainsi, l'état de stase est l'extension matérialisée de MA Présence, prenant la forme d'un ressenti : lors de l'orgasme par exemple, j'entre en état de stase apocalyptique. En lisant un ouvrage qui me détend, j'entretiens un état de stase linéaire. Lorsque je médite, je m'ancre dans un état de stase neutre. Lorsque je bois ou que je prends des médicaments, j'élabore un état de stase chimique.

    La conscience parasite donc l'état de stase mais ne dissimule jamais ma Présence. Je le veux ainsi, cela me permet de me percevoir, comme non présent, séparé de moi-même. L'état de stase non permanent est donc le socle de ce que je nomme la dualité.

    Lorsque je redeviens moi-même, au-delà de la conscience dimensionnelle, l'état de stase s'établit définitivement. Il est ressenti perpétuellement, il génère une vibration sans fin et sans limite. Il habille mes émotions d'une énergie particulière et mouvante car l'état de stase dispose d'un curseur énergétique qui va de l'orgasme au nirvana, en passant par une multitude de sensations, plus ou moins fortes, plus ou moins enregistrées par mes corps physiques et vibratoires.

    En ce cycle, l'état de stase devient la perception humaine de MA présence de façon variable mais continue et surtout, de façon permanente.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,