• L'énergie de décréation est à l’œuvre

    L'énergie de décréation est à l’œuvre

    L'énergie de décréation est à l’œuvre...

    Il ne s'agit pas ici d'une énergie de destruction mais d'une énergie de "création inversée"...la nuance vibratoire est importante car la "destruction", perçue dans l'absolu, n'est qu'un concept erroné.
    De nombreuses entités individuelles ont traversé cette zone de décréation ces dix dernières années : les structures quantiques en amont de notre réalité humaine se sont effondrées, toutes nos références ont été actualisées.
    Pour ma part, j'ai remis le compteur à 0 en tout : ma maternité, mon couple, mon habitat, mon corps, il ne subsiste rien de celle que je fus. Je me suis vidée de toutes mes croyances neuronales, de tous mes blocages et manques, laissant place à une page blanche....
    Le collectif obéit au même processus car le collectif, c'est moi, c'est "soi", c'est nous...
    Les zones de "décréation" sont parfaitement tangibles actuellement : l'onde de résistance se délite, permettant ainsi à l'ancienne matrice d'être irradiée. C'est une énergie un peu lourde qui ne pousse pas à l'action mais au contraire, à l’inaction.
    A noter ce paradoxe : l'inaction est la décréation ne sont pas vides...de création ! :) Le vide n'est pas "rien", il est au contraire aussi actif que le plein, aussi vivant !
    Tout le maillage quantique à l'origine de notre ancienne interface de conscience est entré en phase de "décréation active" ET visible : il n'y a rien à faire pour accentuer ce processus, il s'agit plutôt de se laisser aller dans ce flux dit "négatif" en le "positivant" ou le transmutant....l'être prend enfin le pas sur "le faire" :)
    L'effondrement ou "décréation" de notre civilisation se voit désormais à "l’œil nu" et cette transition est prodigieuse à vivre:)


    Mesnet Joséphau-Charrier

    La décréation, c’est s’anéantir en Dieu : "faire passer du créé dans l’incréé" ; remonter vers la source, mais qui serait l’Océan. C’est l’équivalent, de ce que les mystiques appellent "mourir à soi-même". Mais c’est pour vivre davantage.
    Simone Weil

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :