• L'amour

    AMOUR

    L'amour

    Durant un certain temps, nous nous sentons en décalage avec le monde extérieur, même (et surtout !) lorsque nous vivons l'unité. Cette étape a une bonne raison d'être, puisqu'elle nous permet d'ajuster notre soi INDIVIDUEL au sein de la matrice COLLECTIVE et de valider ainsi votre "cursus" multidimensionnel : nous sommes en même temps l'entité globale vivant l'unité et l'ancien monde désunifié. Se vivre abouti dans un univers inachevé est une bénédiction car l'humain luminique est ainsi mis en pleine lumière grâce à l'ombre. Cette phase préfigure la fin de la fusion de l'esprit avec son interface neuronale et induit l'amour vibratoire, ce dernier devenant le socle neutre de notre existence terrestre.

    Puis ce n'est plus seulement l'entité globale qui s'exprime en nous, mais le créateur, ce dernier orchestrant son existence à partir d'un espace de déconscientisation. Les notions telles que la dualité, la séparation disparaissent intégralement, nous sommes Dieu à travers chacun d'entre nous 

    Et quel AMOUR ! Pour "ceux" qui me connaissent, "vous" savez que ce n'est pas un mot que je galvaude....mais il ne s'agit tout simplement plus du mot mais de la vibration de l'esprit en chacun et au-delà, du créateur qui EST  l'amour dans son essence première : la vie.

    Quand j'adviens, je ne perçois plus le désamour, le rejet ou le manque mais uniquement l'amour...La collaboration entre chaque entité globale est aimante, le don est aimant, la communication est aimante et si ces attributs sont les marqueurs d'amour émotionnel au sein de ma création, MOI, je suis l'atome Source de l'amour :)

    Ce qui est "joué" dans la pièce humaine devient alors inaudible, ne prend plus sens, ne suscite plus aucune réaction. Nous ne percevons que le diapason d'amour que nous/JE suis....un amour qui est au-delà même de la neutralité, de la joie, du ressenti....un amour incommensurable et sans limite.

    C'est pour cette raison que "naître" dans une Matrice duelle est perfection : cela nous permet de voir si nous vivons "pour de vrai" ce que nous avons compris. Chacun d'entre moi devra arrimer cet amour absolu en lui et expérimenter le "rejet" humain tout en vivant l'amour de l'esprit. Cet apprentissage est grandiose, réellement....il vous permettra également, comme je le dis plus haut d'ajuster votre SOI Individuel au sein de la Matrice collective, en tant que Créateur UN et indivisible....intégrer la dualité, c'est finalement aimer la dualité, comme tout ce qui est :)

    La guerre se termine à ce moment puisque la souffrance n'existe plus....il ne reste plus qu'à aimer....c'est la note finale qui orchestre une symphonie cosmique de la plus belle eau....vous vous sentirez alors gavé d'amour...

    Tout mon AMOUR  

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2017

    Lire aussi :

    La tendresse, nouvelle énergie d'amour

    Accouchement du Soi

     

     L'amour inconditionnel n'est pas destiné à soi ou aux autres, il est l’apanage du créateur. Et que suis-je moi, le créateur ? La VIE ! J'aime la VIE de façon inconditionnelle et le reste en découle : j'aime ma création et donc moi et autrui de façon inconditionnelle. Mesnet

     

    Données complétées le 8 janvier 2020 : il est difficile d’aimer autrui. A travers le principe de l'amour inconditionnel, nous nous en approchons le plus possible....mais cela reste abstrait. Cet amour théorise parfaitement l'unité et nous permet de "penser" que nous aimons chacun...cependant, lorsque nous sommes confrontés à la réalité, que "les autres" pullulent autour de nous, bruyants, bêtes et méchants, la doctrine de "l'amour universel" se désagrège, laissant place à la peur, au dégout, à la colère....mon dieu, que l'humanité nous apparaît alors dans sa pleine laideur, dans sa terrifiante horreur...ainsi, "aimer l'autre" devient un postulat inatteignable et ridicule...

    Je ne peux pas aimer autrui...JE ne peux que m'aimer...tout est là...aimer "l'autre" quand je le perçois séparé de moi est impossible, alors que m'aimer à travers "nous" est naturel et simple. Je peux alors être le plus bel être ou le pire, cela importe peu, JE m’observe et me projette à travers mes "moi" innombrables avec une réelle tendresse et une bonne dose d'humour. Je ne m'essaie plus à l'amour....JE m'aime en tout....et JE ne fais rien pour cela, JE n'utilise aucune technique ou subterfuge, JE suis simplement MOI...

    Tel est finalement l'amour "véritable" : il ne porte aucun nom spécifique, il ne nécessite aucun effort, il ne s'habille pas de tonalité particulière, il ne transcende rien, il n'apporte rien ni ne change quoi que ce soit, il ne se cherche ni ne se trouve, il ne suscite pas d'émotions époustouflantes et son énergie n'est ni pire ni meilleure qu'une autre...il est  ce que JE suis, quelque chose d'infime et pourtant d'infinie...JE m'aime, c'est tout....

    Et cet amour si loin du grandiose, est pourtant le miracle qui advient lorsque la notion "d'un autre" n'est plus qu'un attribut dimensionnel mais en aucun cas MA véritable essence. Je n'aime pas l'autre, JE m'aime en l'autre...et cette  platitude insignifiante envahit tous mes synapses, toutes mes interfaces neuronales...rien de plus...aucun secret, aucune alchimie, aucun but suprême, une insignifiante évidence....vécue plus que comprise :)

    Mesnet...

    Je m'aime de façon beaucoup plus simple aujourd'hui...dans le texte édité plus haut, je perçois le travail effectué, la complexité de ma reprogrammation et le résultat : des données qui se stabilisent, un socle de compréhension permettant d'expérimenter cet amour unifié...

    Aujourd'hui, je dirais que tout est beaucoup plus anodin...je m'aime au quotidien et ce que "je" suis contient "tout et tout le monde"....le travail n'est plus, cette "zone" est devenue "réflexe"...ou automatisme. La réaction face "aux autres" est un écho ancien dérisoire, presque inaudible...m'aimer n'est plus une expérience ni même une curiosité, c'est un état d'être permanent et limpide...et il en va de même dans le fait de "ME" vivre en chacun...alors forcément, ces deux "orientations" se rejoignant, "m'aimer en tous" n'est plus une question mais... moi :)

    Du coup, ce début d'année est plutôt tranquille...cet amour tout bête me constitue, sans bruit ni "dérapages"...et j'observe ainsi MA matrice en ébullition avec beaucoup de paix et de sérénité...JE suis et JE m'aime...

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,