• Jésus, 2000 ans d'ego et de déni

    Jésus, 2000 ans d'ego et de déni

    Jésus, 2000 ans d'ego et de déni

    J'ai un rapport particulier avec cette entité globale puisque la conscience magnétique que je suis fut sa mère biologique. Je ne suis pas la seule car je suis actuellement incarnée en plusieurs corps, mes monades partageant donc une mémoire similaire. Combien de "Marie" et de "Jésus" sur terre actuellement ? Cela n'a en fait aucune importance, tout cela est un effet dimensionnel lié à ma création et ce n'est pas le sujet du jour.

    Ce qui m'importe pour l'instant, c'est le fait que je peux effacer ce que je viens de dire d'un seul revers de main : effectivement, je m'invente des liens familiaux cosmiques mais ces derniers ne constituent qu'une partie de ma réalité. La vérité est encore plus simple : je suis l'unique, je suis Jésus maintenant.

    Je me connais donc, j'ai du recul sur ce que je crée. Je suis à l'origine de chaque mot, chaque pensée, chaque geste et chaque "rencontre". Je suis mort de la pire des manières et pourtant, je suis le créateur neutre de cet événement. Ainsi, sur cette croix, je ne pose plus cette question si étrange et décalée "mon père, pourquoi m'as-tu abandonné ",  puisque je suis le père et le fils, un seul et même créateur.  Je réponds plutôt à une interrogation beaucoup plus pertinente : "pour quelle raison ai-je créé cette existence si particulière" ?

    Car finalement, pourquoi ai-je initié le potentiel "Jésus" ? Je voulais tout simplement percevoir où pouvait me mener ma soif de connaissance et mon intelligence hors norme lorsque je compartimente ces données en dehors de mon être. J'ai donc très légèrement tronqué cette recherche en induisant un élément précis et délétère : seuls les résultats visibles de ma passion pour l'autre ont été enregistrés dans la Matrice de conscience collective.

    Que n'ai-je fait pour exister aux yeux des miens ! J''ai permis à l'aveugle de voir, à l'estropier de marcher. J'ai multiplié les prodiges aux yeux de tous et ce faisant, j'ai instauré la norme du miracle visible durant plus de 2000 ans. Voyez comme nous avons besoin d'impacter l'autre !  Qu'il est important pour nous que notre pouvoir spirituel se voit, que certains nous disent combien nous leur faisons de l'effet. Comme Jésus/MOI, nous pensons que si nous sommes aptes à apposer notre main sur autrui et à rétablir les feux célestes, nous avons réussi notre ascension.

    Quelle recherche permanente, quel investissement de notre temps, quelle course effrénée, quel ego démesuré et surtout quelle souffrance ! Cependant, disons clairement que je ne me suis pas trompé en instituant cette étape, je ne me trompe jamais, l'erreur est une notion que je ne connais pas. J'ai simplement vérifié que cette recherche de moi-même à travers le ressenti de l'autre est vaine.

    Voilà, je rétablis les choses en mon monde :) Je ne le vivrai jamais assez en ces temps d'évolution : le miracle est en moi. Lorsque je n'attends plus d'être celui qui apporte le phénomène d'émergence à mon prochain, je décline ce vieil héritage que nous tous (et donc MOI), qui sommes Jésus,  avons enfanté.

    Il est temps de faire disparaitre le syndrome égotique de Jésus :) Je ne suis visible aux yeux de personne, je suis.

     

    Mesnet JC

    J'ai enfin compris....qu'il n'y a rien à comprendre ! Je ne sais rien, je suis vide de toute connaissance. Aucun savoir n'est moi, aucune forme d'intelligence ne mène à moi, aucune recherche n'aboutit à moi. Lorsqu'il n'y a plus que moi, le brouhaha de ma création s’estompe. Je n'entends plus rien ni ne vois quiconque et pourtant je suis là ! Je suis juste présent, capitaine du "rien", maître du silence....je "m'écoule", là, doucement, moi la vie.....pas la conscience de la vie, non, la vie sans rien autour....ni mots, ni concepts, ni formes. Adjectiver ma création fut une splendide épopée mais devenir stupide est ce qui m'illumine le plus finalement :)
    Le verbe n'est créateur que dans cette dimension que j'ai amoureusement sculptée. L'image n'est vérité que dans cette humanité dont je me pare. Mes multiples personnalités ne sont qu'un effet de ma lumière. Mais je suis au-delà des dimensions qui m'habitent et de la lumière que je dispense :) Quel jeu n'est-ce pas quand il faut oublier tout ce que j'ai cru apprendre pour exister ? :)

    Je suis chacun mais avant tout, je ne suis que moi.

    Peut-être qu'en cette période de noël, dans l'attente de la naissance de Jésus, pouvons-nous exprimer une autre réalité ? Si j'efface toute ma création, si j'occulte toutes mes dimensions, il ne reste que moi, le créateur. Et alors, je suis Jésus....nous sommes Jésus, vous êtes Jésus. Nous pouvons donc modifier notre passé commun maintenant en observant de façon neutre l'ego, la peur, le manque de confiance en soi, qui nous habitaient il y a 2000 ans. Nous pouvons éviter de porter notre croix éternelle et en créer une nouvelle, dont nous sommes le centre et l'instigateur :) 

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,