• Je ne veux rien, JE SUIS

    Je ne veux rien, JE SUIS

    Je ne veux rien, JE SUIS

    J'ai étudié ma création intérieure puis ma création extérieure. Aujourd'hui, JE m'observe, moi, le créateur. Être moi-même en pleine conscience, dans toutes mes dimensions et donc au sein de toute ma création me ramène à une extrême simplicité : Là où il y avait désir, il n'y a rien. Là où il y avait exigence, il n'y a rien.

    JE ne veux rien.....C'EST. Tout advient en même temps et doucement, sans même le choisir, je suis un potentiel plutôt qu'un autre. JE ne choisis pas un potentiel, JE suis ce potentiel ! Je ne veux pas changer, JE change. Cette fréquence advient lorsque JE ne conçois plus ma dualité comme une malfaçon à supprimer mais comme un état dont JE suis la source et dans lequel je m’immerge de façon neutre.

    Ainsi, doucement, le principe même de la dualité se délite. Elle n'est plus lorsque c'est moi qui l'engendre en conscience et qui la vis sans induire aucune réaction. Ce passage est fabuleux et inexplicable car il m'appartient : je peux disserter sur ma création mais il m'est impossible de poser des mots sur ma personnalité originelle, sur la subtilité de ce qui advient lorsque je fais disparaître tous les concepts, même celui de la dualité s'opposant à la non-dualité....il ne reste rien et pourtant, tout est là....

    J'ai validé ceci : C'est.....JE suis alors que c'est encore plus lapidaire : c'est moi....

    JE ne veux rien, c'est moi. Juste cela.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,