• Je ne suis plus là....car je suis là...

    Je ne suis plus là....car je suis là...

    Je ne suis plus là....car je suis là...

    Non, je ne publie plus de textes, je n'exprime plus mon chemin "en ligne".
    Je laisse derrière moi des années d'écriture et, relisant certains passages actuellement, je perçois cette naissance dont je fus la source tout autant que l'actrice et l'observatrice. Quelle aventure cette mort et cette résurrection, la création d'une nouvelle matrice humaine dont la conscience est sans "espace", puisqu'il s'agit....de la MIENNE !
    En vérité, rien ne fut erroné dans cette programmation d'un nouveau "moi dimensionnel", tout fut parfait, intelligent, passionnant.
    Aujourd'hui, je ne suis plus qu'un atome de vie illimité au sein d'un corps tout aussi illimité, et c'est à travers ce qui me paraissait banal hier que je me réalise "maintenant" : mon quotidien humain, sentir ma création (le vent, la pluie, le soleil, l'amour, le temps....) à travers MOI, les petits "rien" de chaque jour qui sont finalement, à MES yeux, l'essence même du miracle que JE projette à chaque instant : JE suis l'inhumain tout en étant l'humaine, le vide tout autant que le plein :)

    Lorsque je dissous la notion d'un autre séparé de moi, je défais du même coup la matrice du "service à autrui" et du "service à soi" (ne subsiste que MOI, sans la notion de service). Ainsi, je n'ai plus aucune pulsion d'aide face "aux autres", plus rien qui me pousse à donner à "ceux qui souffrent"......et pourtant, le paradoxe est que JE suis alors, dans cette dimension physique, le don naturel et constant, la compassion pour chacun d'entre moi.

    Je n'ai plus à m'exprimer, aider, partager en tant que Mesnet mais JE suis la matrice d'une nouvelle communauté dans laquelle je m'efface en tant "qu'individu" pour vibrer en tant qu'unité globale.

    Je ne suis plus là en tant que "Mesnet" qui raconte son histoire.....car JE suis là, au-delà de l'histoire... qui je suis, ce que je dis, ce que j'écris, tout cela n'a plus aucune importance quand je vibre en tant que cellule originelle. Je m'efface humblement lorsque JE suis présent...

    J'ai programmé mon interface humaine de façon à ce qu'elle ME reflète intégralement et ne s'implique plus à travers des actions ou des attentes....JE/je suis simplement ici et maintenant et ainsi le désir "d'autre chose" disparaît à jamais. Il n'existe plus aucun moteur qui me pousse vers la création désormais, je suis le moteur et ici, ma création coule de source, instinctivement plutôt que consciemment, à travers le principe que je nomme celui de "l'évidence".

    C'est magnifique comme je m'oublie (la personnalité du petit corps atomique) lorsque JE me souviens enfin de MOI (l'infini du grand corps cosmique) :)
     
    Je ne suis donc plus active comme je l'étais avant, mais je suis pourtant parfaitement présente, telle est la fréquence de ce verbe partagé :)


    Mesnet Joséphau-Charrier

    2018

     

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :