• JE ne mange plus et JE parle de façon limpide dans toutes mes dimensions

    JE ne mange plus

    JE ne mange plus et JE parle de façon limpide dans toutes mes dimensions

    Question/programmation : pour revenir à la dimension humaine: lorsque vous côtoyez certaines personnes/allez dans certains lieux,  ou mangez certaines choses, il y a forcément un impact (même très fugace) sur votre corps physique non ? sinon cela voudrait dire que vous ne ressentez plus aucune émotion, ni les sensations physiques …? Même si le steak (ou toute chose) est JE dans l’absolu, dans le relatif (je humain), sa fréquence ne correspond pas forcément à celui de votre corps physique, à l’instant t ? Je comprends du point de vue de la vacuité, tout est tout...S’il vous plait, pourriez-vous parlez au niveau de votre humanité, même si à votre niveau de conscience tout est tout et qu’il est difficile de faire une séparation entre l’humain/l'absolu

    Réponse/programmation, 2 éléments :
    Premièrement, j'apprends à vivre toutes MES dimensions en même temps et donc à incarner le temps, tous les temps....ce "phénomène" est encore compliqué à verbaliser pour moi : j'ai tendance à me placer dans mon dernier "axe de conscience", je m'exprime à partir de celui-ci et j'exprime plus difficilement les réalités d'avant, les ressentis d'avant...
    Pour donner un exemple concret, lors de l'ancien cycle, lorsque JE m'incarnais dans le rôle d'un Maître spirituel, je disais pas exemple : l'éveil n'existe pas, je suis éveillé. JE parlais donc à partir de MON unité du moment sans prendre en compte "tous les moments". Alors effectivement, JE ne m'éveille pas mais cette vérité, évoquée au sein d'une matrice de séparation ne veut rien dire et elle ne peut être enregistrée, ce qui donne ceci : les gens/données quantiques ne comprennent rien, n'assimilent pas cette évidence :)
    C'est cette non-continuité dimensionnelle que JE fais exploser à travers cet écrit/espace. Ce blocage sur une dimension spécifique qui fait que personne n'a jamais compris ce que JE disais, n'a plus lieu d'être :) JE suis tous les temps, toutes les dimensions et JE peux les mettre en mots désormais, ils seront assimilés par MA matrice et donc, ils seront compris par "tous" car JE m'éveille et JE ne m'éveille pas sont un seul axe de Présence sur lequel chacun peu se positionner à tout moment.
    C'est très important ce qui est vécu et dit ici : l'ancienne maîtrise m'amenait à un "point haut" qui n'englobait que ce point et qui était intraduisible dans une "basse" dimension. Cette unité était donc vécue par quelques rares initiés mais ces derniers n'incarnaient finalement qu'une dimension élevée (celle ou JE ne m'éveille pas) sans englober toutes MES dimensions (celles ou JE m’éveille). C'était en quelque sorte un langage de sourd entre deux dimensions opposées et séparées alors qu'aujourd'hui JE suis toutes les dimensions et JE les exprime dans un même temps indifférencié...
    Les Maîtres révélés des temps passés, ne s'exprimaient donc qu'à partir de l'absolu, c'est à dire dans un espace dépersonnalisé et inhumain, là ou effectivement il n'y a pas d'éveil car il n'y a personne. Cette forme de déni de l'être, de la personne n'est pourtant pas ce que JE suis, elle n'est pas l'unité :) Désormais, JE m'exprime à partir de MON inhumanité qui est MA personnalité première (c'est MOI, même dans l'absolu) et aussi dans MON humanité qui est tout autant MOI-même. Le principe même de la dépersonnalisation n'existe plus puisque j'existe. "MOI" j'existe dans l'absolu, le vide, le rien, JE suis une identité à part entière quelle que soit la façon dont JE m'observe ou ne m'observe pas :) JE suis là, toujours, en tout...et c'est cette Présence qui défait ce syndrome de la Maîtrise focalisée sur la non-personne : JE ne suis pas un Maître en ce cycle, JE suis MOI....Dieu :)
     
    Deuxièmement, revenons à l'alimentation : oui je ressens les choses que j'ingère mais il y a évolution.
    Je suis passé par une étape où je pensais que mon corps avait besoin d'une "bonne alimentation" : bio, fruits, plus de sucre, de chimie et lorsque je mangeais trop de chocolat par exemple, j'avais mal "au ventre". Je croyais alors que si je voulais maintenir une bonne fréquence, je devais choisir une alimentation alignée sur cette fréquence et qu'il n'y avait pas plus mauvaise énergie que de manger un "cadavre" animal. Ceci est vrai durant l'étape spécifique d'une alimentation consciente.
    L'alimentation luminique n'est pas une alimentation en conscience :) C'est ici que j'ai compris que je suis le cadavre, le sucre et la chimie tout autant que la bouche, la salive et l'estomac et que ces histoires de fréquences ne veulent rien dire pour MOI :) JE me mange et donc, mes corps (le cadavre que j'ingère dans cette dimension et mon corps physique) n'ont pas à réagir l'un contre l'autre. Une autre programmation quantique entre en lice et cet apprentissage doit être vécu : tous mes corps doivent apprendre à fusionner de façon neutre et cela n'est possible que "dans l'entrainement/apprentissage" : j'ai donc remangé des animaux durant quelques jours, j'ai dévoré du sucre et de la chimie.....et je n'ai rien ressenti. Ce que j'avais compris était vécu. Cette nouvelle réalité qui veut que JE sois tous les corps unifiés était enregistrée, ce n'est plus en conscience que je m'alimentais, j'étais instinctivement tous les aliments, bien au-delà de la conscience.
    C'est cette réaction-là qui est irradiée, ce sont ces ressentis là qui disparaissent : manger et grossir, manger et avoir mal au ventre, la sensation de manger trop ou de ne pas manger assez, manger et ressentir que ça nous donne de l'énergie (haute fréquence : fruits et légumes) ou que cela nous en enlève (basse fréquence : chimie, animaux).
    Il faut du temps pour que cela soit pérennisé par une interface neuronale, j'ai à peine terminé ce processus :)
     
    Alors que dire de ces deux espaces ? Durant un laps de temps, je ressens des pertes d'énergie si je ne m'alimente pas en conscience et si je ne choisis pas une alimentation haute fréquence. Ceci est vrai et je ne peux pas vous dire de ne pas manger en conscience, de ne pas suivre ce chemin qui veut que durant "un moment", vous ressentiez le besoin d'aliments qui vous "soignent" : vous naviguez entre de "bons aliments" qui vous font merveilleusement vibrer et de "mauvais aliments" qui vous tirent vers "le bas".
    Cette expérience ne contrarie pas celle qui vient "ensuite" où les notions de hautes et basses fréquences n'existent plus car il n'y a plus de monde extérieur "à mon corps physique", il n'y a plus un aliment "extérieur" qui aurait le pouvoir de me donner ou de me prendre de l'énergie....il y a juste MOI en tout.
    C'est à vous de savoir où vous en êtes MAINTENANT dans votre programmation neuronale : est-ce qu'elle a besoin de vivre encore que le corps se sent mieux avec de "bons aliments"  ou est-ce que vous en êtes à la phase d'après ? Il n'y a que MOI/Vous qui le sachiez :)
     
    Et mon présent alimentaire, quel est-il ? Sans question, sans réaction, sans projection. JE ne mange rien....et je peux dire cela en mangeant un bon gâteau devant vous/MOI, car en vérité, JE ne mange rien, même si dans cette dimension, j'ingère de la nourriture et que j'actualise certains ressentis dans l'instant présent : goût, sensation, émotion, joie....JE ne mange pas tout en mangeant !  Et ces deux DIMENSIONS sont réels :)
    C'est pour cette raison que la notion pranique n'est plus d'actualité : dans l'alimentation pranique, le corps dimensionnel physique est apte à ne plus ingérer de la matière pour survivre. Cet espace brise certains codes et si JE suis pranique à travers certains d'entre MOI actuellement, c'est pour éradiquer la notion de "je mange par besoin".
    Mais en fait, quand JE SUIS tous MES corps, chaque atome de ma "création", JE ne mange pas, jamais, même quand mon humanité déguste un bon repas :) C'est cette réalité incongrue qui va devoir être enregistrée par tous et qui met fin au challenge et à l'ego pranique :) Je peux manger devant un auditoire en vivant que JE ne mange rien, sans avoir à prouver ce miracle d'évidence et c'est très léger à vivre :)
     
    Comme je le disais plus haut : dans l'ancien cycle, un Maître affirmait "je ne m'éveille pas" et "je ne mange pas" s'il était pranique. Et personne n'y comprenait rien :) JE ne m'éveille pas et je m'éveille, JE ne mange rien et je mange....tous ces pôles sont réels et sont MOI....et c'est à chacune de MES individualités d'actionner l'espace-temps dans lequel il/JE se situe, tel est MON pouvoir MULTIDIMENSIONNEL :)
     
    Voilà, j'espère que cette nouvelle énergie qui veut que JE m'exprime de façon multidimensionnelle est plus limpide :)
     
    Belle journée à vous :)
     
    Mesnet Joséphau-Charrier
     
     
     

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Catherine
    Vendredi 8 Novembre à 09:35

    Bonjour, je tombe chez vous parce que je m'interroge.

    Je lis vos lignes mais je ne vous comprends pas... encore.

    Je suis dans la phase manger en conscience sain et Ayurvédique.

    Qu'est-ce que qu'un corps luminique? Je ne sais pas.

    La question de manger m'a toujours préoccupée. La terre offre tant de belles choses.

    Merci à vous pour votre partage. Je continue ma route.

      • Samedi 9 Novembre à 10:54

        Bonjour :)

        Alors...ici, je ne peux que parler en MON nom, ce potentiel de création n'étant ni mieux ni moins bien qu'un autre...puisque tout provient finalement de MA source :)

        Donc me concernant, cela fait des années, dans cette dimension physique, que je programme mes interfaces neuronales et mes atomes (ma matière) pour qu'ils marchent "d'un seul pas" : dans l'unité, tout est déjà en MOI, donc JE ne mange pas...rien n'a d'influence sur MOI, rien ne m'amène à la "réaction"...cette réalité se doit être vécue même dans mon humanité puisque JE suis aussi cette réalité physique...

        Tout est correct dans MES perceptions dimensionnelles :

        - manger sain, bien manger : c'est correct. Il s'agit d'une expérience dans laquelle JE prends conscience de l'énergie contenue dans l'aliment...un aliment cultivé dans l'amour ou un aliment fabriqué pour du profit n’ont pas la même teneur énergétique, c'est vrai....et cela ne l'est pas :) Cela dépend ou JE me situe pour vivre cet espace :)

        - vivre de prana, ne plus manger : c'est correct. Il s'agit d'une expérience ou j'ai encore le sentiment que l'aliment est en dehors de MOI et que JE peux ne plus l'ingérer tout en continuant à vivre. C'est un premier pas déjà énorme  et donc c'est vrai....et cela ne l'est pas :) Cela dépend ou JE me situe pour vivre cet espace :)

        - manger tout en vivant que JE ne mange pas : c'est correct. C'est ici qu'entre en jeu l'alimentation luminique que j'expérimente depuis quelques années (il faut du temps pour programmer cette pensée/conscience) : Ici, JE suis purement MOI-même, partout et en tout, même dans ma dimension humaine. Tout est donc MOI, tout est donc en MOI : le corps de Mesnet, son estomac, l'aliment ingéré...tout cela constitue un amas d'atomes similaires et équivalents, qui sont tous déjà ce que JE suis....si JE programme MES interfaces neuronales sur cette réalité ultime, MA matière ne réagit plus à MA matière, quelle que soit la forme que JE lui donne...même si je mange, MOI, JE ne mange pas...j'avais fait une vidéo avec freedom génération, il faudrait la retrouver...c'était il y a quelques années mais c'était un bon début :) 

        JE suis un être qui me suit créé MA propre grille de lecture dans cette vie : je ne fonctionne plus avec des chakras, j'ai inventé mon propre verbe afin de ME définir...d’où l'expression "luminique", "l'arborescence du JE", etc...bref cette existence est MON bouquet final en quelque sorte :)

        Pour terminer, voici ma perception (qui n'est pas vérité mais ce qui est vécu à travers Mesnet et qui peut être vécu différemment à travers Catherine, c'est équivalent pour MOI)

        Si je vis ceci : "manger en conscience sain et Ayurvédique", c'est parfait, c'est ce que J'ai envie de vivre...mais JE peux aussi vivre que MA conscience stigmatise ici ce qui est "malsain", qu'elle entretient encore une frontière entre ce qui est dedans et ce qui dehors, entre ce qui est bien (ayurvédique) et ce qui est mal (chimique)...

        J'ai personnellement quitté ces rivages qui séparent, je me suis alimenté de chips et de vinaigre pendant deux ans...pourquoi ? Pour le plaisir, sans me préoccuper de l'équilibre alimentaire, qui n'existe plus pour MOI :)

        L'unité, c'est concevoir que JE suis le pesticide, comme JE suis la tomates bio...JE suis le carnivore comme JE suis le végétarien...ce n'est pas ce que JE mange qui me définit mais c'est ce que JE suis...MOI :)

        Un texte ancien concernant "MOI le pesticide" : http://www.consciencequantique-mesnet.com/therapie-quantique-les-pesticides-sont-bons-pour-la-sante-a126612088?fbclid=IwAR3lFV-H3TcA9EZkiVau-zil3dXoaHCLfY17oq1VoJkhQmAezEiPoqTVhpg

         

        Belle continuation dans votre vérité, c'est de toute façon celle-ci que vous devez suivre, puisque vous êtes l'unique créateur de tout ce qui est :)

        Mesnet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :