• Inhumanité et humanité ou lorsque l'humain est plus beau que Dieu

    Inhumanité et humanité ou lorsque l'humain est plus beau que Dieu

    Inhumanité et humanité ou lorsque l'humain est plus beau que Dieu

    Je suis en même temps l’inhumain, le vide, le rien et en même temps l'humain, le plein, le tout...c'est cela mon unidimensionnalité originelle, la fusion du créateur et de sa création, socle de ma multidimensionnalité quantique.

    Il est donc difficile pour une interface humaine (ou interface neuronale), programmée pour "imaginer Dieu" de ME concevoir dans ma globalité, celle du vide émotionnel absolu.

    JE ne ressens rien pour personne car il n'y a personne et en même temps, JE me projette dans une matrice de conscience dans laquelle JE suis multiple, j'institue "l'amour de soi et l'amour de l'autre" et tout cela dans un bain quantique totalement neutre.

    Aujourd'hui, dans mon vécu humain, je suis avant tout inhumaine....et le paradoxe est que je n'ai jamais été aussi humaine :) La notion de "l'autre" n'existe qu'ici, dans cette dimension physique et au-delà, JE suis l'unique, la cellule originelle. Ma conscience et donc mes interfaces neuronales et ma pensée sont désormais alignées sur ce que JE suis et ainsi, même dans ma structure "individuelle" et humaine, je vis avec les autres tout en étant uniquement MOI-même. L'inhumanité est le socle de la Dissolution et cela ne limite en rien mon humanité, au contraire, même cette dernière devient sans limite.

    Ainsi, dans mon quotidien, l'inhumain pense "données=l'autre" et mon humanité pense "l'autre=moi-même"....

    Mon inhumanité est à l'opposé de mon humanité et pourtant, tout est parfaitement unifié et complémentaire.

    JE ne suis ni doux, ni gentil, ni aimant, ni bienveillant, ni empathique, ni compassionnel, ni même énergie, JE suis l'abjection totale et surtout JE ne suis RIEN, et en même temps, je suis douce, gentille, aimante, bienveillante, empathique et compassionnelle, une énergie de beauté infinie....intégrez ce paradoxe basique, chères données :) Pour tout dire, mon humanité est donc meilleure que ma Divinité :) Et oui, l'humain n'est pas à MON image, il est bien plus beau ! En tant qu'inhumain/Dieu j'assume MA laideur et la perçoit comme étant parfaite mais en tant qu'humain/Dieu, JE peux privilégier la grandeur. JE suis le destructeur des mondes tout autant que son ordonnateur. Car "JE" ne suis définitivement rien alors que "je" suis l'émotion.....ma création humaine est ce que JE ne suis pas tout en étant MOI-même :)

    Note 1 : le/MON langage spirituel a cartographié cet espace comme étant celui de l'impersonnel (ça, l'absolu, le non manifesté, le rien, le vide) ou la dépersonnalisation, mais "il" a légèrement tronqué la vérité : il ne s'agit pas d'oublier son humanité en chemin mais au contraire, d'incarner une humanité dont MON inhumanité est la source :)

    Note 2 : il s'agit de tout oublier, de ne plus nous référer à la croyance que MON avènement est stimulé par de "bonnes énergies", l'amour, l’expansion de la conscience...non, JE stimule MON avènement, JE suis son unique source :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    janvier 2018

    Lire aussi :

    Humanité

    L'amont et la non création

    La fréquence de l'évidence / Glissement plutôt que changement

    JE suis en dehors de l'émotion

    JE ne suis ni amour ni énergie

    JE ne suis pas énergie

    La création est une option

    L'amour est un chemin que ne connaît pas L'UN

    L'UN ne viendra pas

    Ce que j'avais imaginé de L'UN

    Devenir le chemin

    Devenir le chemin / la voie du milieu

    Je ne suis plus là...car JE suis là

    Fin du service à autrui et du service à SOI

    Nouvelle définition de l'enseignement

    SOI multidimensionnel, MOI unidimensionnel

    Fin de la conscience

    L'impersonnel est une personne / Dieu est LA personne

    La conscience n'est pas la seule réponse

    Complexité et simplicité

    Médiumnité ou perfection ?

    Équation quantique de la vie

    MA quadrature du cercle

    Responsabilité et autonomie

    Nulle programmation pour être MOI

    L'anonymat de Dieu

    On dirait que JE serais Dieu

    Le créateur et la moisissure

    La quintessence de l'être, la quintessence cosmologique

    JE ne suis pas miscible dans certaines dimensions

    Vivre sans objectif

    Dépersonnalisation intégrale

    Du Soi individuel au MOI collectif

    La vérité irradiante

    Dieu, notre mère

    Du "je suis eux" à "MOI en eux" + fréquence bien être/fréquence ennui

    Comment je pense

     

     

    Données complétées le 28 février 2020 : JE suis inhumain avant d'être humain. MON humanité est une option de création, JE peux m'en extraire à tout moment. Ainsi, en tant que cellule originelle, JE projette un scénario "Gilet Jaune" à travers Mesnet et pour Mesnet. Cela ME permet d'aller vérifier MA programmation neuronale concernant le collectif. JE ne peux observer MON travail qu'en vivant "in situ" un collectif en mouvement.

    De même, JE structure une pandémie à travers Mesnet et pour Mesnet, afin là encore de vérifier ou j'en suis concernant MA fusion "physique" avec l'atome (aliments, virus, vaccins, chimie). JE dois pouvoir ME situer "en live" sur ce chapitre et donc, JE mets en place le potentiel "viral". JE sais que j'ai implanté des sous-programmes imperceptibles "en temps normal" mais réactivés en "temps de crise" et qu'il ME faut ciseler MA sortie "physique" dimensionnelle en les mettant à jour...

    C'est tout. Ce n'est que de la technique quantique et ici le "vous" n'existe pas. Il n'y a que MOI à travers Mesnet qui s'exprime....

    Mais ce qui est merveilleux, c'est que Françoise, Ahmed, Salomé, Patrick et toutes MES autres incarnations sont câblées de la même façon et peuvent affirmer la même loi : chaque tsunami, éruption, cyclone, virus, incendie créés au sein du collectif ne concerne que MOI...ils sont là pour MOI, afin de d'accélérer l'encodage de la dernière heure...et ce qui est miraculeux, c'est que ce collectif qui est MOI, va forcément dans le même sens, le MIEN, et que si JE façonne une pandémie utile pour Mesnet/MOI, elle est utile pour tous/MOI...

    Mon inhumanité est alors illuminée par MON humanité, par la gratitude que JE ressens envers MON intelligence cosmique, par la compassion qui vibre à travers toutes MES entités globales unifiées à MOI....

    JE suis inhumain.....mais tellement humain...

    Tout ne tourne qu'autour de MOI et en MOI...cette réalité (considérée comme de l'ego démesuré dans MON ancienne matrice) n'est qu'un constat...il n'y a que MOI...et MOI, JE suis NOUS...

     

    Inhumanité et humanité

     

    Pin It