• Fusionner avec la guerre de façon à être aussi la paix

    Fusionner avec la guerre de façon à être aussi la paix

    J'expérimente la paix en moi et autour de moi depuis de nombreuses années. Cependant, je sais que je suis le créateur des guerres qui m'environnent. Deux éléments m'ont permis de m'y poser :

    le premier est un échange concernant l'immigration. Dans ce que j'ai pu observer, il y a les "pour" et les "contre", les deux camps bataillant fermement pour imposer leur vision des choses. Même lorsque les propos sont le plus neutres possible, la tension est sous-jacente, aucun des participants n'étant satisfait du point de vue de l'autre. La "guerre des propos" est récurrente actuellement, ces sujets de société sont très présents dans les esprits. J'ajoute à cela que lorsque je participe à la conversion, je ne peux que stipuler que ce n'est pas l'immigration en soi qui pose problème, c'est la guerre qui la génère qui doit être conscientisée.

    La deuxième phase est plus personnelle : j'ai demandé à une entité globale de s'approprier mon travail humain, de s'en inspirer sans me citer. Le monde extérieur était donc en guerre contre moi et naturellement, je lui ai déclaré une guerre similaire.

    Dans mon cursus actuel, mon équation de vie est posée, mon point d'émergence est atteint :

    Création = conscience dimensionnelle  = régénération cellulaire = changement de forme = MATRICE (structure/programme) = connaissance/apprentissage

    Créateur = déconscientisationatome imputrescible et éternel = état d'être permanent = VIE = pure intelligence = flux instinctif

    Il était donc primordial d'actionner le créateur guerrier en moi afin afin d'équilibrer ce que je dis plus haut : le problème en ce monde est la guerre, en parler et le comprendre est une chose mais développer la paix est plus judicieux....et pour cela, comme d'habitude, je dois vivre l'expérience :)

    Deux choses ont été mises en lumière suite à ce processus : la première est que la guerre n'est pas ressentie par le créateur. Guerre et paix appartiennent tous deux au même flux de VIE. Les deux pôles, au sein de la déconscientisation sont équivalents. C'est la vie, ni plus ni moins ! Rien à aimer ou à détester dans cette fréquence, elle n'est plus duelle dès lors qu'elle est celle du créateur vivant.

    Le deuxième point est important : je peux vivre la guerre de façon paisible et joyeuse ! Symboliquement, je dirais que je suis désormais la création, cet espace de conscience qui s'agite et qui acte la vie à partir de sa personnalité humaine, et en même temps, je n'en pense rien en tant que créateur, la vie n'est que légèreté absolue.

    La guerre n'a donc aucune espèce d'importance pour moi....de toute façon, c'est toujours moi face à moi-même. Ce jeu peut donc être dégusté avec  amour.....car lorsque la neutralité est totale, émerge réellement l'amour de ce qui est ! Lorsque cette fréquence est intégrée, la paix devient un potentiel accessible mais absolument pas nécessaire.....donc la paix EST :)....Paradoxe, oui, toujours :)

    Je suis la guerre comme la paix, l'équilibre est posé car vécu...

    Mesnet la guerrière...quelle paix de l'affirmer ainsi :)

    2016

     

    Et pour vous, que faire de cela :

    comme d'habitude, je m'inspire de mon vécu afin d'orienter mon univers extérieur. Ainsi, je vous invite à vous imprégner du fait que vous êtes la vie, qu'elle n'a pas à avoir de sens, qu'elle s'écoule bien au-delà de vos paramètres de conscience. Considérez donc la guerre du point de vue  du créateur, vous verrez qu'elle ne suscite plus aucune réaction en vous. Soyez en paix avec le principe même de la guerre et vous propagerez la fréquence de paix.

    Remercier les bonnes âmes qui acceptent de tenir le rôle dont vous avez besoin afin d'expérimenter ce domaine particulier. Elles ne vous offrent que ce que vous avez demandé et ne reçoivent que ce dont elles sont besoin : L'intrication quantique est toujours prégnante.

    N'adjectivez plus le monde ! Ni mettez plus votre verbe ni votre conscience durant un instant. Si le le mot guerre disparaît, que reste-t’il ? Vous, le créateur, la vie. Vous êtes la bataille qui fait rage comme vous êtes tout le reste, fusionnez avec cette réalité. N'externalisez pas la guerre, vivez-là une bonne fois pour toutes ! Comme je le dis si souvent, je ne sors jamais de la dualité, je la fais mienne. Il en va de même pour la guerre : appropriez-vous ce phénomène avec ferveur, il n'est ni mauvais, ni délétère. Il est joie aussi dès lors qu'il obéit à un flux sans conscience.

    Fusionner avec l'énergie de guerre vous permettra de vivre dans ce monde, de vous y intéresser sociologiquement et humainement. Vous pourrez désamorcez les batailles qui s’annoncent lorsque vous ne lutterez plus contre ce que vous êtes en tant que créateur. Vous contenez tout, même cela ! N'essayez donc plus de canaliser la paix en projetant sur la guerre des croyances qui vous mènent à la stigmatiser.

    Soyez la guerre sans conscience, vous serez instinctivement la paix car le flux de la vie ne porte aucun nom, il est. La notion de guerre et de paix n'existe même pas pour moi qui suis LA VIE ; ce n'est qu'au sein de cette réalité non dimensionnelle que vous pouvez construire un univers de conscience dimensionnelle...de paix !

    P.S : le principe est le même pour chaque strate de conscience. Pour les êtres qui font encore preuve d'un ego décalé, ne luttez plus : soyez l'ego et affirmez-le.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    sociologue quantique

    Je rappelle que la sociologie quantique est l'étude de la création à travers les faits de société et qu'elle s’appuie principalement sur la conscience multidimensionnelle.

     

     

    Guerre et paix en ce monde

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :