• Fréquence de l'évidence/glissement plutôt que changement

    Fréquence de l'évidence/glissement plutôt que changement

    Lorsque j'initie cette fréquence au sein de mon humanité, je ne crée plus à partir d'un désir ou d'une envie. Dans la perfection, il n'y a rien à désirer, rien à quoi aspirer...vous sentirez que le mouvement de votre existence vient de VOUS, mais cette partie de vous inhumaine, absente, non vivante....c'est ici que le glissement plutôt que le changement s'amorce....Je suis l'ancien monde tout en n'étant rien....et je suis le nouveau monde tout en n'étant rien....entre les deux, ce qui fait bouger le curseur de la mutation, c'est MOI...ce glissement vers "autre chose" se fait réellement à partir de mon vide et de mon espace de déconscientisation et dans mon humanité, cette énergie est perçue alors que pourtant, elle existe à peine....

    J'actualise le désir d'être ce que je suis sans rien désirer, la fréquence de l'évidence devient ma nature profonde ici-bas comme ailleurs. Je ne suis pas Dieu par choix, je suis tout bêtement Dieu et cette structure "monolithique" est désormais traduite dans mon interface humaine. Cette dernière ne stimule ni choix ni projection.

    Ce point infime qui n'est pas et que pourtant JE SUIS ne décide rien, il incarne une indifférence totale face aux potentiels différenciés du magma atomique qui dessine mes corps et mes formes.

    Vous saurez lorsque cette fréquence de l'évidence est celle de votre nouvelle humanité, elle est là sans l'être, elle est l'amont qui ne se voit pas, ne se conscientise pas, ne se ressent pas, ne se pense pas....cette fréquence du créateur habite le créateur et donc son humanité dès lors que tout existe sans exister....elle n'est pas un paradoxe, elle EST le paradoxe : JE deviens un nouvel humain, aimant et apaisé sans pourtant le vouloir, tel est le pouvoir de la fréquence de l'évidence, MA fréquence :)

    Voilà très chère communauté, j'avais promis une vidéo.....elle ne veut et ne voudra jamais rien dire dans l'ancien monde et lorsque vous/JE vibrez le nouveau, elle devient inutile :)....mais elle est jolie quand même, j'ai eu plaisir à m'y investir :) C'est un peu le point d'orgue de ma bible quantique, il était judicieux d'y glisser une sorte de "conclusion" :)

    Ancrage : au sein de MON unité avérée, tout est parfait, ce qui appelé "bien" comme ce qui est appelé "mal". JE ne peux donc effectuer aucun choix entre ce qui est parfait et ce qui est parfait :) Ainsi, JE n'actualise plus mon existence à partir du choix mais de la fréquence de l'évidence :) Le choix appartient à une matrice de conscience qui segmente alors que le "glissement" n'est pas dimensionnel mais s'ancre dans la fréquence de l'évidence, le point de jonction de toutes mes lignes de temps ajusté à MON temps présent :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    avril 2018

    Lire aussi :

    Lorsque le mouvement descriptif s'arrête

    La fréquence de l'évidence

    La fréquence de l'évidence


    Tags Tags : , , , , , ,