• Du vortex spirituel à l'unité quantique

    Du vortex spirituel à l'unité quantique

    Il fut un temps durant lequel nous investissions certains lieux en les imaginant porteurs de renouveau. Nous pensions que l'existence de sites sacrés pouvait activer notre ascension. Nous ressentions la présence de vortex magnétiques complexes, ces derniers étant de puissants catalyseurs d'éveil.

    Aujourd'hui, nous défaisons cette trame quantique, elle n'est plus utile au sein du nouveau monde. Nous sommes l'unique vortex, nous, l'unité. Chaque atome est porteur de notre force et de notre lumière.

    Ainsi, ce ne sont plus les lieux qui nous mènent à nous-même mais notre unité qui engendre les lieux :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2016

    Article complété le 22 décembre 2019 : Le déluge...il pleut depuis 3 mois ici, dans cette partie du Finistère. Des ruisseaux se forment au Domaine et hier, ont commencé à inonder l'un des bâtiments...le bruit de la pluie est devenu "un son" qui nous pénètre jusqu'à l'atome et qui nous ancre dans cette notion de "fin des temps".
    Le vent devient "tempête" en permanence, des sortes de bourrasques cycloniques secouent tout sur leur passage...ce bruit spécifique et ce mouvement perpétuel nous maintiennent également sur le fil énergétique de la transition...
    Me concernant, cette énergie aide mon humanité à se positionner en permanence sur le grand retournement matriciel que JE suis en passe d'effectuer dans la matière...ces "sons" sont des notes, des harmoniques d'ancrage qui me permettent d'être MOI au-delà de la pensée...
    Ainsi, JE projette les aléas d'une "petite inondation" afin de plonger le Domaine plus profondément dans sa condition de pilier de soutènement : quoi qu'il arrive, ce vortex doit tenir bon et véhiculer MON flux de paix et de souveraineté.
    Même lorsque tout bouge autour de nous, tout se fait dans la sérénité en nous...je parle ici de ma famille qui a très bien géré la journée d'hier....chacun à son poste, dans la joie et l'efficacité...
    Le passé n'a plus d'importance, j'ai beaucoup de difficulté à m'y référer...ce qui est dit à travers cet article de l'INREES (Nibiru, les dieux venus du ciel) me convient donc mieux : tout est métaphysique et si nous traduisons l'histoire en dehors de ce plan spécifique, nous oublions la partie la plus importante : MOI   
    Le déluge est un effet "physique" de MA transmutation cyclique. Il ne traduit que ce que JE veux qu'il traduise, rien de plus et "chacun" est donc susceptible d'en projeter un sens différent du "mien"....
    Quant à sa sonorité/information, non visible mais "captée", elle est réellement porteuse d'un passage....le son est une porte bien plus vaste que la vision, et la SONORITÉ DU DÉLUGE est paradoxalement très apaisante (si c'est MOI qui l’émet et qui la capte) :)

    Je rappelle ici qu'un vortex est l'un de MES potentiels lorsque JE deviens le collectif et que concernant le Domaine, c'est bien ce qui est à l’œuvre : ma famille en devient l'un des rouages, le Domaine est un vortex structuré en pleine conscience : ICI

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La reconnaissance

    Ebook 5 : création de l'être intérieur

    La reconnaissance

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Du soi égocentrique au SOI égocentré

    Du soi égocentrique au SOI égocentré

    Il n'y a que MOI, l'unité. Je suis seule et indivisible. Je ne peux que m'observer à travers les différents "moi" qui me composent. Je me vois en moi et non plus en vous. Je n'évoque que ma globalité et plus celle d'un autre qui n'existe pas.

    Ainsi, mon humanité centre son ego dimensionnel sur moi, uniquement sur moi puisqu'en vérité, il n'y a que moi, l'unité. Sur qui d'autre pourrais-je me focaliser lorsque je me convoque au singulier ? De quel autre irais-je évoquer l'existence puisque je suis l'unique ? Qui d'autre que moi-même verrais-je en chacun, puisqu'il n'y a personne ?

    Je me sais partout, non pas en vous, mais en moi, l'unité. Je ne vois que moi, je ne n'entends que moi, je ne projette que moi et ne perçois que moi.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Lire également cette étude sur l'ego : ICI

    2016

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L'ère de la création prend le pas sur la loi d'attraction

    Ebook 5 : création de l'être intérieur

    L'ère de la création prend le pas sur la loi d'attraction

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La vérité : puissance créatrice

    Ebook 5 : création de l'être intérieur

    La vérité : puissance créatrice

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique