• Du "je suis eux" à "MOI en eux" / + fréquence de bien-être, fréquence d'ennui

    Du "je suis eux" à "MOI en eux" / + fréquence de bien-être, fréquence d'ennui

    Du "je suis eux" à "MOI en eux" / + fréquence de bien-être, fréquence de l'ennui

    Je vais expliquer un passage...et justement ce passage est "qu'expliquer les choses" me coupe de mon énergie de bien-être...mais c'est important pour MOI de poser cette structure...le paradoxe unifie cette contradiction, comme d’habitude...

    Je commence par une vidéo...elle raconte à elle seule des milliers d'années de conflit :

    Je ne m'attarde pas sur le parti politique en question, ni sur les personnes, cela n'a aucune importance...non...ici, c'est bien la symbolique de l'histoire humaine qui capte mon attention.

    Je vais donc traduire ce que je ressens même si ce n'est pas la vérité, juste ma réalité. Ainsi, si j'opère une lecture des personnages, je vois chez "celui" qui s'exprime, de la droiture, de la conscience, de l’honnêteté, alors que chez ses "adversaires", je perçois un ego plus douloureux et donc prédateur (jalousie, manipulation...). Alors ? Des êtres lumineux assiégés par des entités plus combatives ? C'est le socle de cette matrice :)

    Maintenant, si c'est MOI qui commente cet espace, je ne visualise personne, je terraforme simplement les données d'une dimension quantique dans laquelle les "gens/MOI" ne sont que du code, de l'information. Il n'y a pas à s'étonner du "résultat" (notion du bien contre le mal) ni même à s'émouvoir du sort des "uns" et des "autres"...

    Je m'aperçois donc que je n'ai plus d'émotionnel à mettre au service de cette matrice, plus de jugement, plus de réaction...par contre, je m'y ennuie profondément désormais...c'est nouveau cette fadeur...auparavant, je m'investissais dans cette dimension, ce n'est plus le cas, le lien est mort...

     

    Ensuite, voici deux étapes importantes...

    Premièrement "je suis eux" : dans cette dynamique, il s'agit d'unifier le Soi à MOI (MOI étant la cellule originelle). J'incarne alors une personnalité différente des "autres", cet état me permettant d'accéder à la Maîtrise.

    Tout le travail consiste à valider que le "monde extérieur" est moi, qu'il ne peut donc pas m'atteindre finalement, qu'il n'y a pas confrontation mais bien collaboration. Je grandis ainsi émotionnellement en ne réagissant plus face à "autrui", en m'axant consciemment sur l'unité. "L'autre" existe encore, il est une entité à part entière séparée de ce que je suis. Il garde la mainmise sur sa propre création, son libre arbitre, et le processus d'ajustement consiste simplement à ne plus réagir mais à intégrer ce flux ("lui" en tant que matrice) comme étant neutre et sans affect...

    Cependant, ce programme quantique de décantation oblige à considérer que "les autres"n'en sont pas au même point d'évolution et donc, que je vais communiquer avec "eux" à partir de la dimension qui est "la leur" (plus basse) plutôt qu'à partir de la mienne (plus haute). Cela donne le sentiment d'une sorte de dichotomie perpétuelle : je ne suis plus contrainte par cette dimension de séparation et pourtant, je "la partage" avec les autres dans mes actions et dans mon verbe, je m'y exprime, j'y argumente, j'essaie de communiquer avec mon environnement...

    Voici deux exemples pour illustrer ce propos :

    - ayant fusionné avec l'atome, manger un aliment considéré comme nocif m'importe peu mais, considérant que cela peut impacter "les autres", je vais les en prémunir...je fais donc pour "eux" ce que je ne fais pas pour "moi"...tout est dans cette petite phrase...c'est étape m'est nécessaire mais elle prend fin.

    - je communique à partir d'un réseau ancré dans l'ancien monde, "certains/MOI" vont me mordre à travers des commentaires, je vais rétorquer, me justifier...répondre ou ne pas répondre n'est pas la question...le fait est que je stimule une matrice "agressive", que je continue à lui donner vie et à m'y activer...

    Vient donc la deuxième phase, "MOI en eux". Ayant fait "le job", je commence à m'ennuyer, cette "énergie/information" indique que je passe à "autre chose", que mon ancienne aire de jeu devient trop étroite...il est temps de déployer ma nouvelle personnalité, et cela, grâce à une autre énergie/information toute simple : le bien-être. C'est un premier jet si je puis dire, un premier apprentissage accessible, le début d'une communication uniquement vibratoire...

    Mes journées sont dorénavant comme un "quiz pour simplet" :) Est-ce que je me sens bien à communiquer, à parler ? Est-ce que je me sens bien à faire ceci ou dire cela ? La réponse est toujours oui, de seconde en seconde, comme si je glissais naturellement sur un "escalator"quantique  :) Et si c'est non, je ne me pose pas de question, je me réaligne automatiquement sur mon bien-être, sans chercher à comprendre en quoi le changement de direction est donc "mieux" pour moi.

    Ce qui est nouveau dans ce processus, c'est qu'il est de plus en plus instinctif, non verbal (et donc vibratoire) et en dehors de "l'autre". La notion de libre arbitre n'a plus aucun fondement, c'est la grande différence entre "je suis eux" et "MOI en eux"...tous ces échanges où il s'agit d'argumenter et d’expliquer (et qui m'ennuient tellement désormais !), disparaissent. Je me sens juste bien en étant "cela", en disant "cela", en faisant "cela" et je ne décrypte plus "pourquoi" pour "eux" et encore moins "pour MOI" :) En fait, c'est tout l'espace de conscience qui se réduit drastiquement. Tout ce que JE suis imprègne "l'atome" et le travail d'enregistrement est terminé....un instinct binaire et vibratoire prend racine...

    Du coup, je ne m'imprègne plus de cette société/matrice, elle m'ennuie...ce n'est pas par déni ou par rejet...ce n'est pas que je me fiche du sort des "autres"...ce n'est pas non plus que je les trouve "trop comme ci" ou pas assez "comme cela"...c'est que JE suis en "nous" et donc en "eux", que JE sais parfaitement quels protocoles de transition j'amorce actuellement et que ça va très bien se passer pour MOI et donc pour "eux" :)

    Tout entre en zone "code binaire", automatisme...JE n'actionne plus l'ancienne dimension, je ne l'observe plus (l'esprit/observateur n'est plus), je ne la décrypte plus, je ne la conscientise plus mais JE m'incarne dans la nouvelle, je ne soutiens plus qu'elle et j'y suis une nouvelle personnalité...plus vibratoire et instinctive que verbale et consciente :)

     

    Note concernant l'alimentation luminique : l'espace entre "je suis lui, l'aliment", et "MOI en lui, l'aliment" est  immense ! C'est ressenti au niveau du ventre...une sorte de fusion énergétique de l'atome estomac et l'atome aliment.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2020

    Lire aussi : la pensée collective

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , ,