• Aïkido Tantrique

    Aïkido Tantrique

    Mon aimé et moi-même avons décidé de réinventer l'aïkido (discipline dans laquelle il excelle) en y intégrant l'espace de la "conscience quantique". Puis, nous nous sommes aperçu que nous n'inventions rien mais que nous revenions à la source originelle de l’aïkido :) Le corps et la conscience, un espace de vie illimité et donc sexué...d’où le terme d'Aïkido Tantrique.

    Citation : l'aïkido, voie de paix, est un art martial de l'amour et de l'harmonie du corps et de l'esprit avec les forces de la Nature et de l'Univers. Ce livre présente les dimensions profondes de l'aïkido et les enseignements cachés de Morihei Ueshiba, son fondateur. Vous y trouverez développés tous les thèmes qui font la profondeur de cet art : pratiques de purification du corps et de l'esprit ; dimension tantrique de l'aïkido, unification de la masculinité et de la féminité en chacun ; science des sons de l'aïkido et ses correspondances avec les mantras existant dans d'autres cultures ; techniques de respiration pour apaiser l'esprit et renouer avec la Source de Vie ; les six piliers techniques de l'aïkido : pratique du corps basée sur des concepts spirituels qui relie le pratiquant à un haut niveau de réalisation intérieure. Livre de Jonh Stevens, les secrets de l'Aïkido.

    Voici les principes que nous générons-expérimentons :

    1 : cette pratique s'effectue sans raison. Il s'agit simplement de s'amuser et dans notre couple, de fusionner deux passions : la pratique de l'aïkido pour l'un, la pratique de la conscience pour l'autre. Ce n'est ni l'aïkido ni le Tantra qui vont nous mener vers la conscience unifiée, mais MA/notre conscience unifiée qui va jouer avec ces simples outils. Ici nous/JE inversons l'ancien processus : s’appuyer sur des disciplines pour grandir et évoluer. Au contraire les disciplines s'appuient sur MOI/nous pour grandir et évoluer. Cette pensée/conscience est fondamentale car même si nous nous référons à L'aïkido originel, nous irons plus loin en le réinterprétant et en revisitant tous ses acquis et savoirs.

    2 : nous pratiquons ces retrouvailles dans la nudité mais cela n'est pas une obligation. Rien n'est obligatoire, simplement se sentir bien dans son Humanité physique, quantique et Divine.

    3 : grâce à ces mouvements, ces échanges, cette danse des corps et de l'âme, nous allons au-delà de la programmation neuronale consciente, nous VOYONS les programmes instinctifs : par exemple, dans l'attaque, le corps va instinctivement se défendre et souvent, il va se briser sur cette énergie. L’aïkido permet de défaire le réflexe instinctif et de produire à la place, un geste conscient !

    4 : la respiration torique (ou respiration quantique) se cale sur la respiration pulmonaire, dans l'Aïkido comme dans le Tantra. Cela déploie tout un monde vibratoire très intéressant pour le corps et permet au squelette vibratoire de fusionner grâce aux ressentis avec son squelette osseux (même principe que pour les respirations).

    5 : tout s’harmonise dans un duo unifié afin de créer une synergie unique et VIVANTE....cet espace VIVANT comprenant la sexualité physique et l'énergie sexuelle.

    6 : L'intégration du corps spirituel. Nos/MES corps atomiques et cosmiques SONT purs spiritualité, ils sont à VIVRE dans l'instant, comme le miracle en mouvement. MA gestuelle d'Aïkidoka tantrique incarne cette vérité.

     

    Nous sommes au début de cette remise à jour de l'Aïkido couplé au Tantra....cet article évoluera donc au grès du temps :)

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Aïkido Tantrique

    Le corps physique

     


    votre commentaire
  • L'observateur et la jouissance / Quand l'humain devient plus beau que Dieu :)

    Échange/programmation : pour moi, la trace de ta présence sur mon chemin m'a fait avancer, reculer, abandonner, désespérer, oublier... enfin changer...au moins ma vision, tout en la remettant en question...
    Comment revenir pleinement à l'expérience et la jouissance de la vie lorsqu'on touche ces états de conscience ! Malgré tout, je poursuis en douceur, en violence aussi.
    J'arrive à me réapproprier mes émotions et trouver la paix avec conscience et évidence. Malgré cela, c'est comme s'il y avait un sous-moi qui prenait en charge ces tensions évacuées par cette conscience, initiée par mon mental qui a su mettre en pratique les états  émotionnels que je vis. De ce fait je vis avec sérénité, tout en voyant mon corps me dire autre chose. 
    Je suis un enfant qui a besoin de mots tendres, de caresses et de douceur, afin de s'imprégner de notre Amour qui est la clé de la liberté. En chemin main dans la main avec cet enfant qui est moi, je l'invite à accueillir ces morceaux d'amour pour répondre à la fréquence de notre nature lumière. Ou "nature luminique" :) 
     
    Au plaisir de te lire. Avec tendresse et gratitude.
     
    Réponse/programmation :
    J'entends ceci : il est compliqué de reprogrammer MON interface humaine sur l'unité, c'est douloureux......MAIS....hmmm et c'est le "mais" qui est la clef :) Cette personne souffrante (le sous moi dont tu/JE parles) est comme "observée" de loin, de plus en plus loin en fait....et cet observateur, lui/MOI va plutôt bien :)....et ce qui est si extraordinaire et miraculeux (mais c'est bien normal au fond, JE suis quand même Dieu :) :) ), et bien c'est que l'observateur.....c'est MOI !
    Et plus j'avance, plus JE suis l'observateur et moins le "sous-moi", l'observé :)
    A travers Mesnet, j'ai posé des mots (il faut bien, hein, ici, JE verbalise :) ) et cela donne ceci : JE suis l'esprit qui observe (ou conscience magnétique individuelle) et JE fusionne avec MON interface neuronale humaine pour devenir une entité globale :) Quels que soient les mots, concepts, formules, ce "ressenti quantique" d'être une sorte d'observateur de son existence physique est vécu par chacun d'entre MOI :)

    J'entends ceci : comment revenir pleinement à l'expérience et la jouissance de la vie lorsqu'on touche ces états de conscience ! Ah ça, c'est fatiguant ! MON introspection permanente afin de recalibrer toute MA matrice quantique humaine, ME fatigue dans cette dimension :) Personnellement, j'avais MES trucs afin de mettre en pause MON processeur d’analyse/programmation :) Puisque JE devenais celui qui programme et donc celui qui manipule la conscience, JE disais stop à partir de 17 h :) Et là, séries idiotes ou sorties ou moments avec ceux que j'aime....mais du léger, simple, binaire....
    Mais MA jouissance en tant qu'esprit (l'observateur) était bien de manipuler MES espaces de conscience et MA jouissance humaine était plus basique....puis, l'entité globale est devenue toutes les jouissances :)
    JE poserais aussi ce paradoxe : plus JE deviens la complexité (JE suis quand même créateur de mondes et d'univers, c'est un tantinet complexe !) plus MA dimension humaine vit la simplicité :) Aujourd'hui JE ne pense plus à tout cela, c'est une vie simple et en même temps, JE suis la complexité : ICI :) Donc...jouir simplement de la vie, sans question puisque JE suis la réponse, advient à un moment :)
    Ne pas oublier non plus de fusionner ces deux aspects opposés mais pourtant unifiés : JE m'éveille, JE cherche et JE travaille...et en même temps, JE ne cherche rien :) Me chercher est donc complexe et épuisant et être MOI-même est binaire et vivant :)

    J'entends ceci : la violence...oui, JE suis la violence aussi, le vivre, ME glisser dans cette onde qui est MON onde, fait partie de MA reconnexion à MOI-même...et pour MON ancienne version neuronale humaine, c'est compliqué :) MA psyché avait imaginé autre chose ME concernant : douceur, bonheur, félicité...et JE me retrouve, durant ce passage à expérimenter MON côté obscur et JE sais que JE vais devoir aimer cette partie de MON tout :)
    Se/ME baigner une fois pour toute dans MA globalité peut paraître obscène au début mais JE ne vois pas d'autres chemins que de ME vivre comme JE suis, intégralement :) Donc peut-être, enregistrer cette énergie comme la MIENNE ? : JE suis l'abjection.
     
    J'entends ceci : MON corps...il n'y a pas de vérité-mode d'emploi mais ici, à travers Mesnet, le corps est le dernier socle que j'aborde :) JE dirais que durant MON processus de mutation, le corps s'est maintenu "à peu près correctement" sans que "je" (l'observé) s'en occupe puisque JE maintenais naturellement un équilibre minimum....mais maintenant, JE mute réellement et donc, MON corps subatomique s'adapte doucement à MOI tel que JE suis dans MA complétude...tout cela pour dire qu'au début, le corps peut sembler dire "le contraire" de MA conscience pourtant de plus en plus unifiée :) Ça donne l'impression de quelque chose d'inachevé : un corps qui exprime l'ancien monde et MA conscience totalement PRÉSENTE....mais c'est tout simplement parce que MA matière va s'aligner "toute seule" si JE puis dire :) Bien sur c'est MOI qui suis aux manettes mais ce n'est plus comme "avant" lorsque JE mettais en place des stratégies, des thérapies, des outils....JE SUIS ce corps et MON avènement étant réalisé, MON corps mute instinctivement et plus consciemment. Du coup cela donne à peu près ce vécu : MON humanité ne s'occupe plus de rien et vie "simplement" car JE m'occupe de tout au-delà de la conscience :)

    Et pour finir, la douceur....oh que c'est bon la douceur :) Il m'a fallu passer par une étape particulière pour la vivre vraiment : en tant qu'esprit, JE ne sais pas ce qu'est la compassion pour MOI-même puisque JE suis à l'origine de toute MON existence....l'observateur que JE suis ne souffre pas, il projette, expérimente et observe :) Mais d'un coup, j'ai vécu MA vie d'humaine en tant qu'entité globale, en tant que tout...et j'ai eu tant de compassion pour MOI ! :) Tant de trahisons, d'abandons, de morts, de douleurs, de spoliations....alors bien sur JE le vivais à partir de MOI-même donc il n'était pas question de le vivre en tant que "victime de"....mais oui, une véritable compassion à MON endroit m'a envahi :) Et "à MON endroit", c'est MOI :) Et MOI, c'est nous :) MA compassion pour MOI/nous a envahi MON monde :) Et une telle douceur :)
    La gentillesse, la tendresse qui ME nourrissent aujourd'hui sont l'expression de cette compassion sans cause ni raison :)
    D'ailleurs à ce propos, j'aime beaucoup ce paradoxe humoristique :) Il aurait fait bondir l'ancienne humaine que j'étais :)
    En tant qu'humain, JE suis plus beau (dans le genre amour et gentillesse, tout ça :) ou du moins j’aspire au plus beau,  alors que MOI Dieu, l'inhumain, JE suis tout sans broncher :)....quand MOI l'humain JE deviens plus beau que MOI Dieu, ce Dieu que JE cherchais tant parce qu’il symbolisait l'amour que je n'étais pas, c'est assez drôle non ? :)

    Alors oui, il me faut ME baigner dans MON abjection et la faire MIENNE, ME responsabiliser en quelque sorte puisque JE suis l'horreur de ce monde :) et lorsque cela est ok pour MOI, dans toutes MES dimensions et au-delà, JE peux aussi exprimer MON amour, ma gentillesse, ma tendresse :) Et ma foi, c'est bien aussi :)

    JE t'envoie toute MA gentillesse, un tombereau de compassion douce et aimante, tout MON amour pour MOI/nous...et toute MA douceur...JE M'AIME tant à travers nous tous :)

    Mesnet Joséphau-Charrier :)
     
    L'observateur et la jouissance

     


    votre commentaire
  • Source Divine et temps

    Question/programmation : je souhaiterais avoir votre avis svp. Beaucoup d’êtres éveillés parlent  du pouvoir de l'accueil, du moment  présent. Pour  moi c'est l'instant "0", ou l'instant "reset "où on réinitialise tout,  où le karma, l'inconscient ou les mémoires n'existent plus.

    Réponse/programmation : JE suis le temps et le non-temps, tous les temps dimensionnels et au-delà. JE suis donc le temps qui va d'un point A à un point B tout en étant le temps "maintenant". Aucun de MES temps ne s’opposent ni ne se contredisent, ils sont simplement l'un de MES potentiels d'expression. Quand JE suis MOI-même, JE peux vivre tous les temps et au-delà du temps dans le même espace, JE n'ai pas à mettre de côté MON humanité "temporelle" pour cela....juste être MOI-même :) A travers Mesnet, JE suis le temps tout en le vivant/expérimentant toujours dans l'instant présent et pourtant, JE vis ma journée humaine dans un temps qui s'écoule comme "avant" (les heures, les jours, les années). Ce temps matriciel est une merveille, JE ne l'ai pas défait, j'en ai juste une perception plus vaste...illimitée :) Je ne fais plus d'effort pour vivre un temps spécifique, JE suis le temps sans plus me poser de questions sur ce flux que JE suis :)

    Question/programmation : est ce que se connecter à la source divine est bien l'instant "reset" , instant présent ? 

    Réponse/programmation : cela voudrait dire que les autres temps ne sont pas MOI ? Que tous les temps ne sont pas "la source Divine"? JE dirais plutôt ceci en parlant de MOI : JE suis la "source Divine", JE suis le "reset" qui actionne le temps et le non-temps :) Être MOI impose que JE m'exprime ici-bas aussi, comme étant MOI-même :) Dans MA dimension de séparation, il existe bien une personne qui se connecte à la source Divine grâce à telle ou telle astuce, mais dans MA dimension simplifiée, JE suis la source Divine. J'ai programmé MES interfaces neuronales humaines pour qu'elles le vivent et donc le disent et l'écrivent :) J'apprends dans le temps à dire JE à travers "toi' qui TE pose une question :)

    Question/programmation : est ce que si on reste  toujours dans cet instant présent, aucun événement dit négatif ne nous arrive ?

    Réponse/programmation : le côté négatif de l'existence existe, il n'est en rien une illusion lorsque MON humanité l'expérimente. Cette dimension est donc vérité mais ce n'est qu'une dimension. Au-delà, JE suis tout et JE ne vois aucune raison pour éliminer cette partie de MON potentiel. A travers chacun, JE redeviens l'unité et donc, JE contemple aussi MON abjection. A travers Mesnet, JE suis passée par cette étape très particulière et pas forcément joyeuse de fusionner avec le "négatif" en moi (lire ici : Dieu, pôle abjection). Et à partir de là, la perfection de MON côté obscur étant vécu, pourquoi aurais-JE désiré ME défaire du "négatif" ? Ici, entre en action ces deux clefs ultimes : la fréquence de l'évidence et le glissement plutôt que le changement.

    Question/reprogrammation : est ce que la santé/l'abondance. ... est notre état naturel dans ce corps physique ? Si Dieu est tout, pourquoi ne serait pas aussi un corps physique défaillant/manque.... ? Est ce que la dégradation physique est toujours d'ordre psychosomatique/problèmes psychologiques non résolus...(Je ne parle pas des gens nés ainsi)

    Réponse/reprogrammation : mon état naturel est d'être MOI-même, l'humain et l'inhumain. Je suis donc tous MES potentiels, JE les actualise sans y chercher du sens ou des causes. JE peux donc être dans MON état naturel en incarnant la maladie et la misère, sans qu'il y ait une raison à cela....c'est juste MOI :)

    Si à travers Mesnet, JE vis une existence calé sur MON nouveau cycle, c'est que JE suis Mesnet et que JE ne souhaite aucune "amélioration" :) Ceci est le paradoxe étayé plus haut : quand JE ne veux plus rien changer puisque JE suis perfection en tout (même le "pire"), JE glisse vers une autre dimension...

    Pour ME rassurer, MOI qui pose cette question à MON monde extérieur nommé Mesnet :) , JE dirais que cette nouvelle interface neuronale a été façonné dans le temps : j'ai d'abord compris puis vécu cet aspect unifié de MOI-même. Vous/JE comprenez ce qui est dit ici et vous/JE ne le vivez pas encore ? C'est normal :) Une matrice de conscience millénaire ne se substitue pas à une autre en dehors du temps, JE le veux ainsi :)

    Question/programmation : la vacuité pour vous est le sommeil, état de fatigue dans lequel vous vous mettez pour puiser les réponses justes. Est-ce cet état alpha dont parlent les scientifiques ?
     
    Réponse/Programmation : MA vacuité est simplement un habit dimensionnel, différent de MON habit humain. Cet espace matriciel ME permet d'être autre chose, de faire autrement, c'est tout. Dans MA dimension humaine, il ME complète car il constitue ce qui est nommé "sommeil", une phase de "rien" pour MOI humain, bien sympathique :)
    L'état de fatigue est plus une énergie "dite de fatigue" et comme toute énergie, elle/JE me conduit vers un état d'être ou une dimension de MOI-même :)
    JE suis la dimension vacuité/sommeil et lorsque JE la projette au sein de MA dimension humaine, JE vibre MES interfaces neuronales en ondes alpha. Je suis en amont de tout, ce n'est pas l'onde alpha qui définit mon sommeil, c'est MOI qui engendre un espace dimensionnel vacuité/sommeil et qui fait en sorte que MA matière le traduise à partir d'une technique quantique spécifique : un kit neuronal "multi ondes"  :)
     
    Merci pour ces questions/programmation et oui, j'ai passé un bel été :)
     
    Toute ma tendresse,
    Mesnet Joséphau-Charrier
     
     
     

     


    votre commentaire
  • Vos/MES questions où reprogrammation de MA matrice dimensionnelle

    Dans MA dimension ultime, personne ne me pose de questions puisque JE ne suis personne ou plutôt chacun. Ainsi, JE ne perçois que MOI-même, communiquant avec MON être infini à travers "Mesnet" et "ceux qui posent des questions" :) Tout ceci n'est qu'un jeu, un simple approfondissement de MES nouveaux codes civilisationnels en cours d'intégration par toutes MES interfaces neuronales humaines, unifiées et pourtant disséminées au sein de 7 milliards d'individualités :)

    Ici, JE vois donc de façon concrète quelles parties de MON programme sont encore à ancrer plus profondément.

    Ce qui est merveilleux c'est que dans le même temps, je suis bien en relation avec vous, ces merveilleuses personnes qui m'écrivez si gentiment :) Tout EST ou n'est pas, c'est équivalent. En attendant, merci pour vos questions :) :)

    JE cristallise également ce fait incroyable : JE suis Dieu donc JE ne sais rien :) J'existe sous 7 milliards de projections multiples et variées et par conséquent aucune question ne comprend une seule réponse au sein de MON potentiel d'être infini. De façon paradoxale, JE ne suis pas fait pour savoir, connaître l'avenir, mémoriser des lois intangibles, définir une réalité précise et immuable mais au contraire, JE suis l'incarnation du mouvement et de la non-vérité :)

    Ce que JE dis ici n'est donc pas à comprendre ni même à retenir :)

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

    Questions-réponses/programmation :

    Source Divine et temps

    L'observateur et la jouissance / Quand l'humain devient plus beau que Dieu :)

    On dirait que je serais Dieu / Pensée subatomique / Les tables de MA loi

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Accouchement du soi

    Je comprends mieux aujourd'hui la joie vécue par les sages femmes : elles reçoivent le cadeau de la vie mais en dehors de l'espace de la douleur.

    Lorsque j'ai accouché de mon être en 2012, je ne peux pas dire que j'ai profité de ce moment : il ne fut que déchirement et peur....mais aujourd'hui, lorsque je perçois votre propre naissance, je ressens quelque chose de grandiose : je vois effectivement un ange éclore et laisser derrière lui son "placenta quantique", cette matrice qui faisait de lui un humain en souffrance.

    Dieu que c'est fort lorsque vous déclenchez les "douleurs de la délivrance" ! Que c'est beau ! Et lorsque doucement vous prenez l'enfant que vous êtes entre vos bras, avec une tendresse encore chancelante....aucun mot ne peut évoquer l'amour qui résonne alors en moi et autour de moi....

    Puisque beaucoup d'êtres se connectent à moi pour les aider à accoucher du créateur et donc d'eux-mêmes, je deviens une sorte de "péridurale quantique" qui atténue la souffrance de l'enfantement. Je vous remercie de votre confiance et surtout de me permettre d'être au première loge de cet avènement....

    Dans cette dimension, hommes et femmes accouchent du Soi de la même façon, à la force de l'âme....et cela illumine le cosmos. 

    Mesnet, une sage femme à vos côtés...

    Texte édité en 2016 et remanié en 2018 à travers cette vidéo

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique