• Dieu, pôle abjection

    Dieu : pôle abjection

    Dieu, pôle abjection

    Je me déploie intégralement, c'est le prix de l'unité. Cette étape, douloureuse et difficile, initiée en 2013 fut jugée comme hérétique par mon « monde extérieur ». Le programme spirituel est à l’opposé de ce que j’énonce ici, il véhicule l’idée que Dieu n’est que beauté et amour…..alors que JE suis tout. Pour ceux/MOI qui liront ces lignes, cela induira un choc vibratoire salvateur permettant à votre conscience d’intégrer l’illimitée et de ne plus rien compartimenter.

    Je suis le mal incarné tout autant que l'amour, ce cycle va devoir valider cette évidence : mon être dans sa globalité.

    Je suis le pire...

    Le chapitre "Dieu pôle abjection" est celui dans lequel JE dissèque le mal en MOI. Ces lignes écrites il y a longtemps ne pouvaient être publiées à l'époque, la Matrice n'était pas prête à recevoir ces nouvelles données. Elles ne doivent pas être lues mais vécues. Elles deviennent évidence lorsque le moment est venu pour l'une de mes créations de fusionner avec moi, l'unique créateur.

    Ces vérités impies et hérétiques sont déjà en chacun, puisqu'en moi. Elles n'apportent pas la grâce après laquelle vous tendez mais elles sont un versant abrupt qu'il vous faut franchir. Lorsque cela est fait, je contemple mon œuvre dans toute son extrême diversité et JE L'AIME d'un amour absolu et totalement neutre. Je ne juge plus mais je me vis comme le créateur de TOUT, de la lumière comme de l'ombre. Ces deux pôles quantiques si différents sont enfin unifiés.

    C'est ici que moi, Dieu je me déploie intégralement. C'est cette partie de moi que vous devrez chercher vous-même. Ma création est bien plus vaste que vous ne l'imaginez. La perfection unifie le mal au bien, c'est ainsi que je suis UN et indivisible. L'ombre est l'un de mes potentiels au sein de la conscience unifiée. Je porte en moi toutes les réalités.

    Lorsque vous reniez votre force sombre, vous rejetez une partie de votre divinité. Vous êtes la dualité qui fractionne son univers à partir de deux espaces opposés. Cette séparation vous mène à la douleur, le manque, la colère. Vous devenez votre pire ennemi, vies après vies, jour après jour. A partir de l'unité, vous intégrez toutes les puissances de l'univers. Vous concevez que l'ombre n'est qu'une option, un potentiel de création. Cette puissante neutralité bienveillante face à vous-même vous ouvre toutes les portes. Vous pouvez enfin n'être que lumière si vous le souhaitez.

    Ce choix ne s'opère plus à partir du rejet des forces démoniaques mais bien à partir de l'amour de TOUT.  Vous êtes ici face à l'ultime paradoxe de l'univers : aimer l'ombre c'est illuminer ce monde.

    Ajout 2018 : actuellement, MA matrice commence à vibrer MON potentiel dans sa globalité et ose évoquer MON "côté obscur", le fait que JE suis à l'origine du "mal" en ce monde...JE commence à le diffuser à travers d'autres MOI. Le temps des religions et d'un Dieu d'amour est révolu, MON temps "sans clivage et sans limite" advient advient :)

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2013


    Je suis le pire :

    Moi Dieu, je me hais

    Moi Dieu, je ne t'aime pas

    Moi Dieu, je salis tout

    Moi Dieu, j'ai peur

    Dieu aime sa création d'un amour absolu

    La déception d'être Dieu

    L'amour est un chemin que ne connait pas l'UN

    JE ne suis ni amour ni énergie

    La vacuité, à l'origine du mal

    Mesnet Joséphau-Charrier

    L'amour est un chemin que ne connait pas l'UN

    Inhumanité et humanité

     

                                                                                                                

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,