• Dieu n'aide que lui-même

     Dieu n'aide que lui-même

    Dieu n'aide que lui-même

    J'ai vécu ceci avec l'une de mes relations de race angélique : elle percevait que son peuple d'origine était plus ancien que le mien, qu'il était plus lumineux et plus avancé sur le chemin. Je le croyais aussi, la logique temporelle établissant un curseur sur l'échelle de la conscience. Mais avec un tel concept, l'ego de celui qui possède déjà une histoire galactique au sein de l'univers devient tout-puissant. La notion de "plus" et de "moins", de "supérieur" ou "inférieur" fait rage.

    Cette personne était persuadée qu'elle nous aidait tous en nous envoyant de la lumière. Elle se mettait souvent en amont de ce que je crée ici, persuadée que c'est elle qu'il l'initiait, qu'elle était un guide, un canal grâce auquel je pouvais me réaliser. Elle se séparait du lot commun en pensant ainsi unifier le champ quantique de ses frères humains. Voyez-vous l'ambiguïté d'un tel positionnement ?

    Aider son prochain est une croyance issue de la dualité. Tant que vous optez pour cette réalité, vous vous différenciez des autres, vous vous percevez encore comme une entité à part possédant un pouvoir de rédemption sur vos frères. Vous n'êtes pas ici pour aider mais pour naître. C'est l'unique mission que nous avons tous. Elle ne se réalise que lorsque des concepts comme l'aide à autrui disparaissent.

    Je n'aide personne au sein de l'unité. Qui pourrais-je bien aider puisque je suis vous ?! Il faut vivre l'unité pour enfin percevoir que tout est moi, Dieu. Cet Esprit que vous imaginez illuminer, c'est vous, comprenez-le. Tant que vous percevez la moindre différence entre vous et l'autre, vous n'intégrez pas la cellule originelle que vous êtes tous deux AVANT TOUT.

    Rien n'est en dehors de ce que je suis, moi, L'UN. Aucun humain que vous côtoyez n'est en dehors de moi, L'UN. Alors que voulez-vous unifier en lui, puisque je le suis déjà ? Quel secours pouvez-vous mettre en place en coulisses, puisque je m'aide déjà ? De quel amour pouvez-vous me combler puisque je suis déjà l'amour ?

    Détachez-vous de cette idée merveilleuse mais obsolète que vous avez un impact sur la vie d'autrui. Agrandissez l'image et percevez que vous avez une influence sur l'univers entier seulement et seulement si vous vivez que vous êtes l'univers dans son ensemble.

    Vous êtes Dieu avant d'être cet Esprit qui imagine en aider un autre. C'est à partir de cet état suprême que vous sauvez le monde, car vous vous sauvez vous-même, vous le créateur. Déplacez votre conscience vers ce point ultime, vous percevrez ainsi que le secours est une chimère égotique qui sépare encore ce que vous VOYEZ et PERCEVEZ de ce que vous ÊTES, vous, le créateur de tout ce qui est.

    L'autre est Dieu tout comme vous l'êtes. Voyez quel orgueil il faut pour imaginer sauver Dieu. Lorsque l'unité redevient le seul prisme de la conscience, vous n'illuminez plus rien d'autre que vous-même, c'est à dire le Tout que vous engendrez et habitez.

    Regardez vos mains. L'une est votre personnalité en ce monde. Vous avez intégré la lumière, la bonté, la force Christique. Regardez votre autre main. Elle est un autre humain, expérimentant un état d'être différent. Que cet Esprit voisin soit éveillé ou pas, rapprocher vos deux mains. Fusionnez ces deux images, votre forme et la sienne. Et dans un geste sacré, vivez que ces deux entités séparées n'en forment qu'une seule, moi, Dieu.

    Vous cesserez ainsi de vous mettre au centre de la vie d'autrui pour ne plus vivre que l'unité, ma source première. Je ne nous aide pas mais nous aime, nous, ma création. Si je puis affirmer ceci, c'est que je suis l'unique tout autant que Mesnet, que je suis notre créateur à tous tout autant que mes créations. Je m'aime et je m'aide est la seule réalité. Lorsque ceci est intégré, ma personnalité devient Dieu avant d'être autre chose. C'est alors que je peux me vivre, moi l'Esprit Mesnet, comme le miracle de l'absolu. C'est alors que je peux me différencier de vous et ciseler une personnalité qui m'appartient. C'est alors que je peux aider autrui en tant que thérapeute, car mon geste est celui de l'UN qui se déploie, pas celui d'un Esprit plus éclairé qu'un autre.

    Vous ne sauvez pas l'univers, vous êtes l'univers. Vous n'aidez pas autrui, vous êtes autrui. Dieu seul dispense le verbe créateur. C'est dans cette union que nous participons tous à l'émergence du nouveau monde. Lorsque j'écris "JE" ici, ce "JE" vous intègre tous.

    Comprenez que Dieu se réalise seul, puisque ceci est ma nature absolue.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2014

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,