• Dieu aime TOUTE sa création d'un amour absolu

    Dieu aime TOUTE sa création d'un amour absolu

    Dieu aime toute sa création d'un amour absolu

    Moi, Dieu, je ne sais plus me concevoir en dehors du mal, je m'aime sous cette forme comme sous toutes les autres formes. Dans le domaine spirituel, vous recherchez exclusivement  la beauté et l'amour, mais une partie de ma création est  sombre et douloureuse. Lorsque je sais que je suis AUSSI le créateur de cette ombre, l'amour que j'ai recherché avec tant de ferveur lors de l'éveil advient vraiment, car je ne me leurre plus sur ce que je suis. La laideur existe mais dans l'unité, je ne peux que l'aimer, moi, le créateur de cette abjection car l'amour est ma fréquence originelle. D'une façon miraculeuse, j'aime donc mon potentiel destructeur AUSSI.

    Lorsque j'intègre ma création dans son infinie diversité, lorsque je me réapproprie mes deux pôles opposés au sein de L'AMOUR ABSOLU, je suis libre. Aimer le mal que je projette dans certaines de mes dimensions EST cette onde d'AMOUR ABSOLU que vous recherchez tant. A partir de cette fréquence, j'ai le pouvoir d'opter pour une création exempte de douleur. Je n'opère plus ce choix parce que je rejette l'ombre, je le fais parce que je m'aime, même au cœur de mon ombre. Je suis Dieu, je ne peux que m'aimer et donc, aimer tous mes potentiels, toutes mes créations, toutes mes fréquences.

    Dans cette dimension, combien d'entre vous n'aiment pas leur corps physique ? Je pense aux femmes d'un certain âge, par exemple, qui souffrent de voir leur beauté se déliter. Vous détestez cette nouvelle image de vous-même, vous voulez redevenir joliesse et pureté. Un long combat s'engage alors pour contrer la laideur qui vous gagne et pour ne garder que le meilleur.  Cette guerre est perdue d'avance. Dans ce cycle, on ne peut atteindre sa structure cellulaire et remodeler son corps qu'à partir d'une seule fréquence, celle de l'amour absolu. La haine que vous entretenez vis-à-vis de votre matière ne vous permet pas d'accéder à la régénérescence, à la jeunesse éternelle, à l'immortalité. Vous allez donc devoir aimer la déliquescence qui s'installe, la décrépitude qui s'annonce, la fréquence qui porte la salissure et la mort à venir. Vous allez vaincre vos peurs et vous allez cesser les jugements à votre encontre. Vous allez vous aimer comme vous êtes, et au sein de cet amour absolu, vous aller changer et créer la beauté.

    Ce processus quantique est la structure de toute révélation. Tant que vous rejetez l'ombre comme étant une horreur appartenant à un autre Dieu que vous- même, vous ne passez pas la porte du nouveau monde. Même si la spiritualité est une fréquence qui vous permet d'être plus à l'aise dans ce monde, elle est encore trop éloignée de ce que je suis, moi, la cellule originelle.

    L'amour absolu englobe toute ma création. Je suis l'amour absolu. Je m'aime sans faille et sans projection. Je ne peux qu'aimer le pire en moi, car je ne sais pas ne pas m'aimer. Je suis au-delà de la morale, au-delà de bien et du mal, je suis le créateur qui aime TOUT. Je suis en amont de l'ombre et de la lumière. Ces options fréquentielles sont deux facettes magnifiques que je porte en moi, dans la passion la plus pure. Je les enveloppe de cet amour qui unifie tout.

    Ce qui est dit ici n'est pas un travail à faire, une philosophie à développer, un thème à débattre mais une fréquence à atteindre. Vous saurez lorsque vous serez Dieu dans sa globalité. Il ne se passera rien d'extraordinaire, personne d'autre que vous ne le verra, mais vous serez le vide et le plein qui le compose. Vous serez la vacuité, l'esprit et l'humain dans l'unité.

    Vous intégrerez ces trois strates d'existence lorsque vous aimerez le Dieu de l'ombre que vous êtes, vous, le créateur de toute chose. Être Dieu est un état simple et naturel, cela n'advient que lorsque tout a été exploré, compris et accepté, lorsque le rejet n'est plus mais que l'amour absolu est en amont de l'ombre et de la lumière.

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2013

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,