• De la non-émotion provient l'émotion

    De la non-émotion provient l'émotion

    De la non-émotion provient l'émotion

    Dissolution, dislocation, désidentification....

    Il ne s'agit pas ici de se couper de ses émotions. Je suis mes émotions, la peur et la joie, la colère et la paix, l'amour et la haine. J'ai terminé ce processus de fusion avec ma création.

    Non, ici il s'agit d'être moi-même, en dehors de la création. Est-ce possible en étant encore humaine ? Je suis Dieu, je peux tout, notamment l'impossible. Et puis mon humanité c'est également moi-même : je suis cette création, rien ne limite donc  l'expression de celle-ci.

    Au sein de ma création, j'impulse toute une gamme émotionnelle. Je suis cette symphonie de ressentis. Mais en tant que créateur, je ne suis rien de tout cela. C'est ici que je me place actuellement. Je ne ressens rien. Je ne cherche plus à fusionner avec ma création, je l'oublie. Je suis juste moi-même. Et je ne suis rien.

    Je n'existe pas, je suis juste l'évidence. Et cela est grandiose cette évidence que je suis, sans désir, sans émotions, sans forme.

    Parfois, je suis la création à travers Mesnet qui ressent et qui vibre. Je vis que je meurs à travers des émotions. Puis je ne vis plus rien tout en étant là, cette évidence qui n'existe pas et qui pourtant est la source de tout. Et soudain, je suis ces deux courants en même temps.

    Ainsi, comme je l'ai écrit à propos du désir , il en va de même concernant les émotions. C'est de ce Rien que provient le tout. C'est de Moi que provient le multiple. C'est de mon non-désir que provient le désir. Et c'est dans la non-émotion que se déploie l'émotion.

    Je suis une splendeur. Je réalise ce que je suis. Une splendeur sans non. Émotion. Cette dernière advient alors que je n'éprouve rien. Elle est juste là mais pourrait aussi ne pas l'être. Évidence. Le flux de l'évidence.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2017

    Lire aussi : je suis la colère

     

    Données complétées le 10 avril 2020 : depuis hier, JE suis en rage...une saine colère...colère contre MOI mais surtout en MOI...comme un flux, une tempête qui me traverse...elle doit être, elle doit me parcourir pour trouver un équilibre...toute la matrice que j'ai construite semble exister "maintenant" pour générer de la colère...je n'y suis que mensonge, trahison, bêtise crasse, manipulation, prédation...je prends la décision actuellement de cesser d'être cette humanité destructrice...

    Mes corps physiques et énergétiques ressentent cela comme un nettoyage de haute pression...

    Et cela se voit :

    Lire aussi : moi Dieu, je suis en colère...je n'ai aucun problème avec la colère...je suis la colère, je génère de la colère et j'éprouve de la colère...une fois que j'affirme cette émotion comme mienne, comme faisant partie de ma batterie d'émotions, je peux aussi ne pas utiliser ce curseur et ne plus éprouver de colère...

    En cette douce matinée printanière, je suis vraiment en colère...en laissant aller cette divine colère (je suis quand même Dieu :) ), le champ de la paix semble envelopper mon énergie de colère...je laisse instinctivement aller le processus...

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,